Jump to content

Une hausse des prix du carburant n’est pas à écarter


Guest salimdz
 Share

Recommended Posts

Selon l’ARH

Une hausse des prix du carburant n’est pas à écarter

 

97434.jpg

 

C’est l’Exécutif qui décide de la hausse, voire des marges des prix des carburants à la pompe, sur proposition éventuelle de l’ARH .

Désormais, la distribution des carburants et autres produits pétroliers est ouverte à la concurrence. Deux décrets viennent d’être adoptés à ce propos, par le Conseil de gouvernement. Naftal n’est plus le seul et unique distributeur des hydrocarbures. Mieux, tout opérateur se lançant dans ce créneau est en mesure d’assurer la distribution de détails mais aussi de gros des produits pétroliers. Il peut même s’en approvisionner directement à partir des raffineries.

 

En termes plus clairs, au lieu d’aller à Naftal pour acheter des carburants ou passer une commande et être livré à la station, l’opérateur, national soit-il ou étranger, peut se déplacer à l’entreprise, acquérir ces produits pétroliers et en assurer lui-même la distribution sur son propre réseau. Deux dispositifs ont été mis en œuvre dans le cadre de ce décret. Le premier permet de réguler les prix et les marges bénéficiaires aux différents stades de distribution. Le second vise à compenser les coûts ou les surcoûts de distribution par rapport aux points principaux d’approvisionnement.

 

Il s’agit en fait d’une caisse de compensation pour supporter les coûts sur les distances les plus éloignées. Car l’objectif recherché est de maintenir les prix des produits pétroliers fixes tels que décidés par l’exécutif. C’est ce qu’explique M. Nordine Cherouati, président du comité de direction de l’autorité de régulation des hydrocarbures. Intervenant sur les ondes de la radio Chaîne III, M. Cherouati affirme que la tutelle a ouvert les installations de stockage et les pipelines de transport de produits pétroliers à l’accès aux tiers.

 

Toutes les livraisons effectuées à une distance de plus de 100 km, au-delà du dernier point de stockage ou de conditionnement, pour ce qui est du butane ou du propane, il est versé au distributeur une certaine somme d’argent qui lui évitera les pertes dans l’exercice de son activité. Le tarif unique des produits pétroliers représente environ 75% de la marge actuelle de gros. Le reste va à la distribution de gros. Si ces prix sont considérés insuffisants, ils sont systématiquement réajustés.

 

Mais, indique ce responsable, ce réajustement au niveau de la station de services où à la marge de gros, se fait à travers quelques centimes/litre uniquement. En d’autres termes, si l’on vend 8 millions de tonnes de produits, soit 10 millions de m3 ou 10 milliards de litres et on augmente d’un centime, c’est 10 milliards de centimes qui sont perçues dans la cagnotte.

 

Antérieurement, indique Nordine Cherouati, le gouvernement fixait par décret exécutif, le prix du brut, entrée raffinerie, les prix des produits pétroliers sortie de raffinerie, la marge de gros et celle de détails jusqu’à l’entrée de station de service.

“Aujourd’hui, nous changeons de régime de par la loi dans son article 9, l’État fixe le prix du pétrole brut entrée raffinerie. C’est-à-dire, il régule les tarifs pétroliers à partir du brut seulement. Et en ce qui concerne la raffinerie, la distribution de gros, les coûts de stockage et ceux de détail, un système de marges a été mis en place. L’autorité de régulation a la charge, d’ailleurs, de déterminer ces marges en concertation avec les opérateurs concernés”, souligne le président de cette instance. Ces marges sont arrêtées de sorte à ce que ces opérateurs puissent faire de bonnes affaires.

 

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=97434

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



  • Posts

    • Salut a tous, Depuis qu'ils ont annonce' les tests pour augmenter le débits, rien ne va plus. Je suis en 10 méga, durant la première semaine de leur tests, mon débit a chuté vers 2 - 3 méga, puis c'est remonté vers max 13 - 14 méga pendant un moment, et la depuis 10 jours, c'est retombé. Je patiente un peu, puis je me dis je vérifier les stats de mon modem et je trouve que mon max Rate a chute complètement, il est a 4500, avant c’était dans minimum 18000. Comment c'est possible et comment arranger ca? Une idée, svp? Merci  
    • Certaines lignes compatibles avec le VDSL utilisent le mode G.998.4 / G.INP comme alternative à l'entrelacement. Les deux sont des méthodes de protection contre les erreurs de données causées par le bruit ou les interférences sur la ligne. La prise en charge de G.INP nécessite l'utilisation le firmware prenant en charge le VDSL . Veuillez vérifier les spécifications spécifiques de votre routeur/modem pour vérifier s'il prend en charge G.INP / G998.4. Ce mode permet, à l'aide de la technologie de suppression du bruit, d'annuler certains effets de la diaphonie - permettant ainsi à la ligne de se synchroniser à la vitesse qu'elle aurait pu atteindre s'il n'y avait pas eu l'effet de la diaphonie. Le bruit ou les interférences provenant de sources qui ne font pas partie du groupe de vectorisation peuvent réduire les avantages de la vectorisation. Vous pouvez vérifier si votre routeur utilise G.998.4 / G.INP à partir d'une commande telnet comme suit.  : Sous Windows, allez dans le menu Démarrer, sélectionnez Exécuter et tapez " cmd " et cliquez sur OK, ou si l'option Exécuter n'est pas présente, tapez " cmd " dans la zone de texte " Démarrer la recherche " au-dessus du bouton Démarrer et appuyez sur Entrée. D'autres systèmes d'exploitation ont également un programme ou une application telnet équivalent. Tapez " telnet 192.168.1.1 " Entrez le nom d'utilisateur de "admin", appuyez sur Entrée, puis entrez le mot de passe du routeur. Entrez " sys ver " pour afficher la version du micrologiciel et les détails du code du modem. Entrez " vdsl status more " qui affichera ce qui suit : Dans cet exemple le firmware du routeur  sont aussi indiqués  la version 3.7.8 et le MAC du modem  05-06-07-05-01-07 (qui peut également être écrit 567517 ). C'est le paramètre ReTxEnable qui renseigne sur le support G.998.4, si la valeur est " 1 " alors il est actif sur la ligne. 0 (zéro) indique qu'il n'est pas actif. La colonne de droite est en aval (vos données reçues) et la colonne de gauche est en amont. Tapez "exit" à l'invite telnet pour fermer la session.  
    • En testant le mode G.INP (seul) j'ai perdu la synchro du signal. J'en déduis que le G.INP n'est pas activé sur le DSLAM du réseau fibre ( situé à 485m de chez moi d'après google map)
    • Si tu as un modem qui supporte l'activation du paramètre G.INP (G.998.4) et que ton MSAN le permet, active ce paramètre et tu auras au moins l'upstream ou le downstream en mode fastpath (gain en ping considérable).
×
×
  • Create New...