Jump to content
Guest salimdz

Au moins 40 enfants de personnalités en bénéficient

Recommended Posts

Guest salimdz

Bourses d’études à l’étrangerAu moins 40 enfants de personnalités en bénéficient

 

Le chargé de communication du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Djamel Benhamouda, avait catégoriquement démenti, dans un article paru il y a quelques mois sur le quotidien El-Watan, tout favoritisme concernant l’octroi de bourses à l’étranger pour les enfants des VIP.

 

Il disait à l’époque ceci : «Je ne peux m’engager que sur les trois dernières années où il n’y a jamais eu de favoritisme dans le choix des bénéficiaires de bourses à l’étranger.» Selon les critères définis par le ministère, les bourses sont attribuées aux seuls licenciés et majors de leur promotion. Chaque année, 100 étudiants bénéficient d’une bourse à l’étranger afin de poursuivre leurs études aux frais de l’Etat. Un concours national est organisé chaque année au mois de mars à travers le territoire national pour sélectionner les plus méritants sous la supervision des conférences régionales des universités.

 

Ces épreuves se déroulent le même jour dans les quatre régions du pays, mais avec des sujets d’examen différents. Une précision s’impose : sur 100 bourses, 40 à 48 % sont réservées aux majors licenciés issus des universités du centre du pays. Pourtant, les propos du chargé de la communication sont loin de refléter la réalité qui est, elle, tout autre lorsqu’il s’agit d’enfants issus de la nomenklatura qui continuent de bénéficier de passe-droit et de favoritisme flagrants. Ainsi, ces bourses sont accordées le plus souvent, non pas aux lauréats et aux plus méritants, mais plutôt aux enfants des hommes politiques.

 

Selon une liste officielle établie par le ministère lui-même et dont nous détenons une copie, parmi les boursiers de Londres par exemple, on trouve une quarantaine d’enfants issus de cette catégorie. Il est fait état également d’une personne qui a déjà envoyé deux de ses enfants à Londres ; l’un d’eux a fini son mastère tandis que le second compte obtenir son diplôme de mastère à Impérial College.

 

Ce personnage tente d’envoyer son troisième enfant à partir de septembre prochain pour étudier à Londres. Des enfants de ministres, de personnalités politiques et de diverses positions acquises figurent dans cette liste, parmi eux la fille d’un ancien haut responsable. Tous ces boursiers qui bénéficient pourtant d’une prise en charge complète reçoivent chaque mois 700 livres sterling (1 000 euros) de septembre jusqu’à juillet comme argent de poche qui sert aussi à payer le loyer. Il va sans dire que les études coûtent très cher à l’Etat car elles reviennent pour chaque candidat au minimum 12 000 livres sterling par formation. Comment réfléchit-on finalement au ministère de l’Enseignement supérieur ? Mahmoud Tadjer

 

source : http://www.jeune-independant.net/pages/Actualite2.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour vous dire, cette histoire bourses à l'étranger c'est du pur Khorti. Je suis allé moi même au ministère de l'enseignement et de l'éducation supérieure lorsque j'étais étudiant à la FAC centrale d'Alger, il y a 5 ans ce celà !

 

J'y suis allé pour avoir des information sur le partenariat entre l'Algérie et le Canada et les conditions d'octroi d'une bourse par le gouvernement du Québec et non pas par le gouvernement algérien.

 

Le gars au ministère dans son bureau m'a regardé comme une merde ! Et quand j'ai commencé à lui parler des contrats entre l'algérie et le Canada en matière d'enseignement supérieur, il m'a dit : "Que veux-tu en fin de compte ? Tu es le fils de qui ?" :eek:

 

Et pour vous dire autre chose, la fille de Belkhadem était dans la même "Khardja" que moi en 2003. Et elle s'est retrouvée en Espagne sans trop de problèmes ! Les gens qui la connaisse vous le diront.

 

Et les autres pauvres étudiants galèrent pour aller étudier ailleurs avec ... non pas leurs propre argent mais l'argent de toute la famille !

 

Bref ! Rien qu'à penser à ce sujet, j'ai envie de ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et pour vous dire, cette histoire bourses à l'étranger c'est du pur Khorti. Je suis allé moi même au ministère de l'enseignement et de l'éducation supérieure lorsque j'étais étudiant à la FAC centrale d'Alger, il y a 5 ans ce celà !

 

J'y suis allé pour avoir des information sur le partenariat entre l'Algérie et le Canada et les conditions d'octroi d'une bourse par le gouvernement du Québec et non pas par le gouvernement algérien.

 

Le gars au ministère dans son bureau m'a regardé comme une merde ! Et quand j'ai commencé à lui parler des contrats entre l'algérie et le Canada en matière d'enseignement supérieur, il m'a dit : "Que veux-tu en fin de compte ? Tu es le fils de qui ?" :eek:

 

Et pour vous dire autre chose, la fille de Belkhadem était dans la même "Khardja" que moi en 2003. Et elle s'est retrouvée en Espagne sans trop de problèmes ! Les gens qui la connaisse vous le diront.

 

Et les autres pauvres étudiants galèrent pour aller étudier ailleurs avec ... non pas leurs propre argent mais l'argent de toute la famille !

 

Bref ! Rien qu'à penser à ce sujet, j'ai envie de ....

 

+1 butterfly

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest sou23

 

Bref ! Rien qu'à penser à ce sujet, j'ai envie de ....

 

vomir ?? :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...