Jump to content

Mercy accordé aux mondes


Recommended Posts

La Naissance:

Maintenant un mois de Rabi 'Al Awwal et ce mois-ci de l'histoire arabe

 

 

L'ultime Messager d'Allah

(Muhammad la paix soit sur lui).

naquit à la Mecque Dans la matinée du Lundi 09 Rabi 'Al Awwal au debut de l'année de l'épisode de l'éléphant, à la 40ème année du règne de Kisra et de Anoucharyân, Ce Qui correspondent au 20 ou 22 Avril 571 G.

 

ne pas célébrer un

 

Interdiction du prophète Mahomet dans la célébration de cette journée

 

Peu après l’accouchement, sa mère a envoyé quelqu’un annoncer la bonne nouvelle à ‘Abdoul-Mouttalib qui prit aussitôt son petit-fils à la Ka’ba où il invoqua et remercia Allah pour ce bienfait, et où il lui a choisi le prénom de Mouhammad, un nom

inconnu chez les arabes, ‘Abdoul-Mouttalib l’avait également circoncis à son septième jour comme c’était de coutume chez les arabes.

 

 

 

 

Le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) est un homme aimé de 1.2 milliards de musulmans à travers le monde. C’est l’homme qui nous a enseigné la patience face à l’adversité et qui nous a appris à vivre en ce monde tout en gardant à l’esprit la vie éternelle de l’au-delà. C’est au prophète Mohammed, dont le comportement et la haute moralité sont des exemples, pour nous, que Dieu révéla le Coran. La vie tout entière de Mohammed constituait l’expression du Coran. Il comprenait ce livre à la perfection, il l’aimait et fondait toute sa vie sur ses préceptes. Il a enseigné à ses fidèles à réciter le Coran, à respecter ses principes et à l’aimer. Quand les musulmans professent leur foi en un seul Dieu, ils attestent également de leur croyance en Mohammed en tant que serviteur et dernier messager de Dieu.

 

 

Quand un musulman entend prononcer le nom de Mohammed, il demande à Dieu de lui envoyer Ses bénédictions. Le prophète Mohammed était un être humain comme un autre; mais c’est son amour pour l’humanité qui le distinguait des autres. Nous, musulmans, aimons le prophète Mohammed; mais c’est son amour envers nous qui a fait de lui un homme comme nul autre. Il souhaitait accéder au Paradis, oui, mais il le souhaitait aussi, avec la même intensité, pour chacun d’entre nous. Et il lui arrivait de pleurer, non pour lui-même, mais pour sa oummah[1] (sa communauté) et pour l’humanité. On l’entendait souvent pleurer en disant : « Ô mon Dieu, ma oummah, ma oummah! »

 

Les musulmans croient aux mêmes prophètes que ceux mentionnés dans la Bible et la Torah, incluant Noé, Moïse, Abraham et Jésus, et ils croient que chaque prophète fut envoyé avec le même message, i.e. de n’adorer que Dieu, de manière totalement exclusive. Il existe cependant une différence entre les autres prophètes et le prophète Mohammed. Avant Mohammed, les prophètes étaient envoyés à des peuples particuliers, en des lieux particuliers. Mohammed fut to^^^^ois envoyé à toute l’humanité, avec un dernier message destiné à guider les hommes jusqu’à la fin des temps.

 

https://www.youtube.com/watch?v=dDUkdjfYBT0

 

Link to post
Share on other sites

Dieu nous dit, dans le Coran, qu’Il a envoyé Mohammed comme une miséricorde pour l’humanité. « Et Nous ne t’avons envoyé (ô Mohammed) qu’en miséricorde à l’univers. » (Coran 21:107) Dieu ne dit pas que Mohammed fut envoyé uniquement au peuple d’Arabie ou uniquement aux gens vivant au 7e siècle. Il affirme clairement que Mohammed n’est pas un prophète comme les autres, que son message est destiné à toute l’humanité, jusqu’à la fin des temps. Les musulmans l’aiment, le respectent et tentent de suivre son exemple. Ils ont tant d’estime pour lui que cela leur est pénible de voir ou d’entendre leur prophète ridiculisé ou attaqué.

 

À travers l’histoire et à travers le monde, des non-musulmans ont démontré un profond respect envers le prophète Mohammed et il est considéré comme l’un des hommes ayant eu le plus d’influence sur le monde religieux et non-religieux. Mahatma Ghandi l’a décrit comme très scrupuleux quant à ses engagements, d’un intense dévouement envers ses amis et ses fidèles, intrépide, courageux et doté d’une confiance inébranlable en Dieu et en la mission qui lui était confiée. Le prophète Mohammed a enseigné l’islam comme mode de vie, fondé un empire, établi un code moral et institué un code de loi basé sur le respect, la tolérance et la justice.

 

Mais qu’est-ce qui inspire autant de dévouement envers le prophète Mohammed? Est-ce sa nature délicate et aimante, sa gentillesse et sa générosité, ou encore son empathie envers toutes les créatures, humaines, animales et végétales? Mohammed était un homme dévoué qui a passé les vingt-trois dernières années de sa vie à enseigner, à ses compagnons et à ses fidèles, à adorer Dieu et à respecter l’humanité. Il était très conscient de l’énorme responsabilité que Dieu lui avait confiée. Il faisait donc très attention à prêcher correctement le message de Dieu et mettait en garde ses fidèles contre le fait de l’aduler comme les chrétiens adulaient Jésus et sa mère, Marie.[2]

 

Les musulmans n’adorent pas le prophète Mohammed, car ils comprennent qu’il n’était qu’un être humain. Cependant, il mérite notre plus grand respect et notre amour. Mohammed aimait tant l’humanité qu’il lui arrivait de pleurer par crainte pour elle. Il aimait sa oummah d’un amour si profond, que Dieu dit, dans le Coran :

« Il vous est certes venu un messager choisi parmi vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude envers vous, plein de compassion et de miséricorde envers les croyants. » (Coran 9:128)

 

Le prophète Mohammed nous a enseigné à aimer Dieu et à Lui obéir. Il nous a enseigné à nous montrer bons les uns envers les autres, à respecter les aînés et à prendre soin des enfants. Il nous a appris qu’il était préférable de donner plutôt que de recevoir et que toute vie humaine mérite d’être respectée. Il nous a enseigné à aimer pour nos frères et sœurs en islam ce que nous aimons pour nous-mêmes.

 

 

Il nous a dit que les familles et les communautés sont essentielles et a souligné que les droits individuels, bien qu’importants, ne doivent pas prévaloir sur la stabilité d’une société et sur ses valeurs morales. Enfin, il nous a appris que l’homme et la femme sont égaux aux yeux de Dieu et qu’aucune personne n’est meilleure qu’une autre si ce n’est au niveau de sa piété et de sa dévotion envers Dieu.

Qui est le prophète Mohammed? C’est tout simplement l’homme qui se tiendra debout, devant Dieu, au Jour du Jugement, et qui suppliera Dieu de Se montrer miséricordieux envers nous. Autrement dit, il intercèdera en notre faveur. Les musulmans l’aiment parce qu’il est le serviteur et messager de Dieu, parce qu’il est une miséricorde pour l’humanité et parce que sa bonté et son dévouement envers l’humanité sont sans precedent

 

Le Sceau de tous les Prophètes MUHAMMAD Salla Allahou Alayhi Wa Salam

 

.

https://www.youtube.com/watch?v=TcjpwFB4DvQ

Link to post
Share on other sites

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 

L’islam est la religion de la miséricorde et du bien pour le monde tout entier:

 

Elle est la religion du bien pour tout le monde qu’ils soient croyants ou non et cette vérité n’est reniée que par l’ignorant.

 

 

Chers frères, suite aux actes barbares qui ont été commis lors de la guerre à l’encontre de Gaza et qui ont été la honte de l’humanité, je pose entre vos mains un sujet qui traite ces sujets; à savoir: les usages de la lutte dans l’Islam. L’Islam est la religion de la miséricorde pour tous les gens. Allah, exalté soit-Il, a dit:

 

(Et Nous ne t’avons envoyé (ô Mohammed PSL) qu’en miséricorde pour le monde)

 

[sourate AL Ambia 107]

 

 

Allah, exalté soit-Il, dit:

 

(Telle est la religion droite; mais la plupart des gens ne savent pas)

 

[sourate Youssef 40]

 

Il fut du nombre des orgueilleux. Allah, exalté soit-Il, a dit:

 

(Mais, seul le grand traître et le grand ingrat renient Nos signes)

 

[sourate Louqman 32]

 

La charité de l’Islam envers les musulmans et les non musulmans à la fois:

 

Quant à la charité de l’Islam envers les musulmans, elle est évidente. Selon le poète:

 

Rien n’est valide dans l’explication au cas où la journée avait besoin d’une preuve

 

Quant à la charité envers les non musulmans c’est parce qu’il leur a gardé leurs droits et réservé leur dignité et les a bien traités. Allah, exalté soit-Il, a dit:

 

(Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre)

 

[sourate AL 'Ankabout 46]

 

 

 

 

Cette attitude noble n’a pas changé même durant les heures de victoire. Le prophète PSL conquit et entre à la Mecque en baissant la tête au point que le bout de son turban a failli toucher sa bête et fort de sa modestie envers Allah exalté soit-Il, Il dit:

 

 

 

Que pensez-vous que je fasse avec vous? Ils dirent: vous êtes un frère noble et le fils d’un frère noble. Il dit: Partez, vous êtes libres

 

[La biographie du prophète]

 

Telle est l’attitude humaine et noble qui n’a jamais changé même durant les heures de victoire, les heures de fierté et de dignité. Les commandements du messager d’Allah après sa mort à ses émirs déjà envoyés à la tête des armées et des brigades: “conquérez et n’exagérez pas, ne trahissez pas, ne massacrez pas et ne tuez pas un enfant”

Par contre, nos ennemis n’ont fait que massacrer des enfants et des femmes désarmés. Le successeur du prophète, Al Siddiq qu’Allah soit satisfait de lui, demanda à son envoyé, le chef de l’armée au Cham:

 

Je te demande dix choses: ne tue pas une femme, un garçon ou une personne âgée. Ne coupe pas un arbre fécond, ne détruis pas un bâtiment construit, n’abat pas un mouton ou une bête que pour le manger, ne brûle pas un palmier, n’aie pas de haine et ne sois pas lâche

 

Les usages de l’Islam et ses jugements dans la lutte légale:

 

En Islam, on a des usages et des jugements clairs notamment dans la lutte légale qui interdisent de tuer des désarmés:

 

(Et combattez dans la voie d’Allah ceux qui vous combattent)

 

[sourate AL Bakara 190]

 

 

L’Islam interdit de combattre ceux qui ne combattent pas et il interdit aussi de tuer les innocents comme les vieux, les enfants et les femmes et interdit de poursuivre des évadés ou de tuer ceux qui se rendent, le fait de maltraiter les prisonniers, le massacre des corps des morts, la destruction des bâtiments, des cités et des immeubles qui n’ont rien à voir avec le combat. Il est impossible d’établir un lien entre le terrorisme et la violence des tyrans qui violent les patries, pillent les trésors, bafouent les dignités et profanent les choses sacrées, et entre l’exercice d’un droit autorisé, entamé par les lésés afin de récupérer leurs droits légaux dans leur détermination pour le sort de leur destin.

 

La législation de la lutte sacrée en Islam vient pour faire triompher la justice et repousser l’injustice:

 

 

O frères, la lutte sacrée en Islam a été légiférée pour établir la vérité, rejeter l’injustice, réaliser la justice, la paix, la sécurité et pour renforcer la miséricorde avec laquelle Mohammed PSL a été envoyé aux hommes du monde pour les faire sortir des ténèbres à la lumière. Cette idée détruit tous les genres de terrorisme parce que la lutte sacrée l’a légiférée dans le sens

 

de la défense de la patrie et contre l’occupation des territoires, le pillage des trésors, contre l’occupation coloniale qui chasse les gens de leurs demeures, contre ceux qui aident à chasser les gens de leurs demeures, ceux qui violent leurs promesses et pour jeter la discorde entre les musulmans dans leur religion et leur défendre la liberté d’inviter pacifiquement à l’Islam. Allah, exalté soit-Il, a dit:

 

(Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables* Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes)

 

https://www.youtube.com/watch?v=iQesIQH0ruk

Link to post
Share on other sites

Jusqu'à l'âge de quarante ans, Muhammad (que la paix et la bénédiction soient avec lui) ne fut pas connu comme homme d'Etat, ni comme prédicateur ou orateur. Jamais on ne l'avait entendu parler de principes métaphysiques, éthiques, de loi, de politique, d'économie ou de sociologie. Sans doute avait-il un excellent caractère, de bonnes manières, et était-il très cultivé. Mais, il n'y avait en lui, aucun trait particulièrement saillant, ni tellement

 

extraordinaire, qui puisse inciter les hommes à s'attendre à quelque chose de grandiose ou de révolutionnaire de sa part. Cependant, lorsqu'il sortit de la grotte (HIRA), avec un nouveau message, il était entièrement transformé.

Etait-il possible qu'un être doté de telles qualités devienne, tout à coup, "un imposteur" ? Qu'il prétende être l'Envoyé de Dieu, s'attirant ainsi la colère de son peuple ? on peut se poser la question: pour quelle raison a-t-il souffert toutes ces épreuves ? Son peuple alla jusqu'à lui proposer de le nommer Roi et de poser à ses pieds toutes les richesses du pays, à la seule condition qu'il cesse de prêcher sa religion.

 

Cependant, il rejeta toutes ces propositions, et continua à prêcher sa religion, seul, malgré toutes sortes d'insultes, de blocage social et, même, d'attaques physiques que lui infligea son peuple. N'était-ce donc pas grâce au soutien de Dieu, à sa ferme volonté de diffuser le message d'Allah, ainsi qu'à sa profonde croyance dans le fait que l'islam devait, enfin, émerger comme source de vie pour l'humanité, qu'il put se tenir ferme comme une montagne face à toutes les résistances et à toutes les conspirations visant à l'éliminer ?

"Son peuple alla jusqu'a lui proposer de le nommer Roi [...] Cependant, il rejeta toutes ces propositions..."

Par ailleurs, et malgré une rivalité voulue avec les ^^^^s et les Chrétiens, pourquoi a-t-il fait de la croyance en Jésus-Christ et de Moïse, ainsi qu'en d'autres prophètes de Dieu (que la paix et la bénédiction soient avec eux), une condition essentielle sans laquelle il n'est guère possible d'être musulman ?

 

N'avons-nous pas une preuve incontestable de sa qualité-même de prophète dans la façon dont cet homme illettré, qui avait mené pendant quarante ans une existence dépourvue de tout trait saillant, réussit, dès qu'il commença à prêcher son message, à impressionner toute l'Arabie, émerveillée et fascinée

 

par la magnifique éloquence des versets que cet homme récitait ? Cette beauté incomparable n'avait pas d'égal, dans toute la région, parmi les plus grands poètes, prédicateurs et orateurs. Et surtout, comment se fait-il qu'il était capable d'énoncer des vérités de nature scientifique, contenues dans le Coran, que nul n'était censé avoir découvertes à l'époque ?

 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Voici deux exemples de la sagesse et la miséricorde prophétiques :

 

* « Un jour, alors que le prophète était assis avec ses compagnons dans la mosquée, un bédouin rentra et se mit à uriner quelque part, au sein de cette mosquée; quelques gens se précipitèrent alors sur lui pour l'empêcher (dans une autre version : Les fidèles l'appréhendèrent à l'envi), mais le Prophète (Que la paix et le salut soient sur lui) s'écria: "Laissez-le faire, ne l'interrompez pas, versez ensuite un sceau d'eau --- ou une jatte d'eau --- sur cette urine. Vous n'avez d'autre mission que de rendre toute chose facile et non de rendre les choses pénibles."

Quand l'homme eût fini d'uriner, le Prophète donna l'ordre d'apporter une jatte d'eau et la répandit lui-même sur l'endroit souillé.

Dans une autre version : le prophète (Que la paix et salut soient sur lui), le convoqua et lui dit : Les urines et autres souillures n'en conviennent guère aux mosquées, celles-ci sont plutôt faites pour l'invocation d'Allah, les prières et la récitation du Coran.

Puis il se retourna à ses compagnons et leur dit : "Allah ne vous a suscités que pour faciliter les obligations et ne vous a jamais suscités pour les rendre difficiles» le Prophète ordonna par la suite un seau d'eau et le versa sur l'endroit souillé.

Le bédouin, pris de stupeur de l’attitude du prophète (sur lui la paix), sa miséricorde et sa tolérance, dit alors : « Ô Allah, soit miséricordieux envers moi et Muhammad et éloigne les autres de ta miséricorde ! » Le prophète (sur lui la paix et le salut) réplique en souriant : Tu restreint là, quelque chose des plus vastes (la miséricorde d'Allah) ! » [1]

 

* Sidna Al-Hasan et Sidna Al-Huçayn -les deux fils de Sidna ‘Ali (que Dieu l’agrée) gendre et cousin du prophète (sur lui la paix) et de Sayyidatunâ Fâtima fille du Prophète (paix et salut sur lui)-, virent un jour à la porte de la mosquée un vieillard qui faisait très mal ses ablutions et donnait ainsi le mauvais exemple aux passants et aux fidèles. Ils s’approchèrent alors de lui et avec une douceur et une politesse fines ils lui disent : « Ô monsieur, on souhaiterait que vous jugiez lequel de nous deux, mon frère ou moi, fait le mieux ses ablutions ? ». L’homme répondit oui, et aussitôt Sidna Al-Hasan et Sidna Al-Hoçayn commencèrent leur ablution. Ils le firent avec une telle perfection et une parfaite similitude que l’homme resta surpris un moment, puis il compris le message si délicatement passé et dit : « il faudra bien que je me corrige… »

 

Le bon conseil doit se faire ainsi dans un esprit de sagesse et de morale constructive et instructive sans essayer de détruire l’autre, le blesser, ou le juger…

 

Le bon conseil avec la sagesse part d’une intention d’amour et d’altruisme envers le prochain.

 

 

[1] Voir : Al-Bukhârî : Livre des ablutions, CHAPITRE LVIII. --- Du fait de verser de l'eau sur l'urine dans la mosquée et Muslim dans le livre de la Purification, Hadîth : 427.

 

https://www.youtube.com/watch?v=eJSMosQ9YSs

Link to post
Share on other sites

Le prophète(paix et salut sur lui) était la miséricorde envoyée pour les univers: "Et Nous ne t'avons envoyé que comme une miséricorde pour les mondes"[1]

 

Abû Hurayra rapporte que le prophète (paix et salut sur lui) a dit : «J’ai été envoyé comme miséricorde et non pas comme châtiment (peine) »[2]

 

Le prophète dit : « chaque prophète avait un vœu exaucé qui fut exaucé de son vivant, et j’ai épargné mon vœu pour intercéder en faveur de ma communauté au jour du jugement …»[3]

Quand il se prosternait il priait : « ma communauté, ma communauté : o le Pardonneur »

 

‘Aïsha rapporte, dans les recueils de Hadîths authentiques :

«… Le Prophète (paix et salut sur lui) ne répondait pas au mal par le mal, mais il pardonnait et ne tenait pas rigueur » (c’est-à-dire : n’était pas rancunier).

 

‘Aïsha (que Dieu l’agrée) rapporte: « Chaque fois qu'on a laissé au Messager de Dieu (paix et salut sur lui) le choix entre deux solutions, il en prenait toujours la plus aisée tant qu'il ne s'agissait pas d'un péché. Quand c'était un péché il en était le plus éloigné. Le Messager de Dieu (paix et salut sur lui) ne s'est jamais vengé pour lui-même sauf quand l'une des limites sacrées de Dieu était transgressé et, dans ce cas, il se vengeait pour Dieu l'exalté »[4]

 

Le prophète ne se mettait jamais en colère(sauf pour Dieu) si les gens lui faisaient du tord, il pardonnait :

Le prophète (Prière et bénédiction d'Allah sur lui) séjourna pendant dix jours parmi les gens de Tâif . Au cours de cette période, son appel n'épargna aucun des notables de la localité. Ceux-ci lui répondirent: «Sors de notre pays!». Ils incitèrent contre lui les sots et les stupides. Au moment où le prophète (Prière et bénédiction d'Allah sur lui) allait sortir, les sots et les esclaves le suivirent, l'injuriant et lui criant dessus au point

 

d'ameuter les gens autour de lui. Organisés en deux rangs, ils se mirent tous à lui jeter des pierres et à lui adresser des grossièretés. Ils lui jetèrent des pierres aux tendons au point que ses chaussures fussent teintées de sang.

Il s’arrêta, à un endroit, les pieds en sang, pour prier Dieu (l’invoquer)…Dieu lui envoya l’ange Gabriel avec l’ange des montagnes. Ce dernier lui dit : « ô Muhammad ! Je ferai ce que tu désires. Si tu veux, je peux replier sur eux les « Al-Akhchabayn » (deux montagnes situées près de la Mecque). »

Le prophète de la miséricorde et du pardon répondit : « je n’ai pas été envoyé comme malédiction (injure) (la’ânan) mais comme miséricorde (pour les univers). Je souhaite plutôt que Dieu fasse sortir de leurs reins une progéniture qui adorera Dieu, l’Unique, sans rien Lui associer. O mon Dieu ! Guide ma tribu (mon peuple) car ils ne savent pas »

Et Gabriel (paix sur lui) dit alors suite à cela : « Dieu a raison de t’appeler le miséricordieux, plein de compassion. »[5]

 

 

 

Al-Bukhari, Muslim et Al-Bayhaqî l’histoire suivante :

 

Après une expédition, les compagnons ont laissé au Prophète (paix et salut sur lui) un arbre le plus ombré où il accrocha son épée et dormit… Un bédouin polythéiste profita du sommeil des compagnons et se saisit alors de l’épée du Prophète. ..En s’apprêtant à le tuer il lui dit : « qui m’empêchera de te tuer ! »

Le Prophète répondit « Allah ! »

C’est alors que l’épée tomba de la main du bédouin !Et aussitôt le Prophète la reprend et dit au bédouin : « qui m’empêchera de te tuer ! »

 

Le bédouin répondit : « sois meilleur preneur»

 

Le Prophète lui dit alors :

« Tu attestes alors qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah ? »

L’homme répondit « non ! Mais je te donne ma parole que je ne te combattrais jamais et que je ne serais jamais parmi des gens qui te combattront »

Le Prophète de la miséricorde le laissa partir en paix.

Le bédouin arriva chez les siens et leur dit : « je suis revenu à vous de chez le meilleur des gens ! »

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sjW6qdRkjyU

 

https://www.youtube.com/watch?v=eSTX5mdOHJk

Link to post
Share on other sites

Le prophète Muhammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) : une miséricorde pour toutes les créatures

III – Une miséricorde pour les Animaux

Le prophète Muhammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) était bienveillant envers chaque être vivant et cette bienveillance était sans limite. Il était très aimable vis-à-vis des animaux aussi. Les Arabes, comme n’importe quel peuple ignorant et analphabète, étaient très cruels envers leurs animaux. Il était très courant en Arabie de mettre un collier autour du cou d'un chameau, mais cette pratique fut stoppée sur ordre du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). Les gens avaient l'habitude de couper des morceaux de chair d'animaux vivants pour les faire cuire et manger. C’est une pratique qu’il a également interdite.

 

 

Il était également interdit de tondre leurs poils ou de sectionner leurs queues. Le prophète Muhammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit que la queue était la brosse et le ventilateur de ces animaux et leurs cheveux étaient leur édredon. Il a également interdit aux gens de laisser les animaux attachés longtemps à leur matériel de travail et a dit : « Ne faites pas du dos des animaux vos chaises ». Les combats d’animaux ont également été déclarés illégaux. Une autre coutume consistait à attacher un animal et le prendre pour cible à l’aide de flèches. Cela a également été interdit.

 

 

Une fois, le Prophète Muhammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) croisa un âne en route avec une marque sur son visage, et dit : « Que la malédiction d'Allah soit sur celui, qui l’a marqué ». Comme les gens devaient marquer leurs chameaux et leurs moutons afin de les identifier, on leur dit de les marquer sur des parties qui ne sont pas aussi délicates. Anas rapporte qu'il était allé dans un troupeau de moutons et avait vu le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) les marquer sur les oreilles.

 

Link to post
Share on other sites

Une fois que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) était en voyage avec ses compagnons, ils s’arrêtèrent pour se reposer à un endroit. Un oiseau y avait pondu un œuf. Un homme s’empara de cet œuf et l'oiseau se mit à battre ses ailes dans un état de grande détresse. Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) demanda qui lui avait fait mal en prenant son œuf. Lorsque l'homme admit qu'il avait fait cela, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) lui demanda de remettre l'œuf dans le nid.

 

Un compagnon qui avait des oisillons enveloppés dans un morceau de tissu vint auprès du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) l’interrogea à leur sujet et il dit : « J'ai entendu un bruit en provenance d'un buisson ; j’y suis allé et j'y ai vu ces oisillons, je les ai ensuite pris. Quand leur mère a vu ce qui s'était passé, elle a commencé à planer au-dessus de ma tête ». Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) lui dit de retourner remettre les oisillons au même endroit.

 

Une fois, ayant vu un chameau en route, dont le ventre avait tellement diminué à cause d’une faim extrême qu'il était presque collé à son dos, il a dit : « Craignez Allah dans votre manière de traiter ces animaux qui ne peuvent pas parler ». Muhammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a lui-même eu à nourrir les animaux, les utiliser comme moyens de transport et traire des chèvres.

 

Link to post
Share on other sites

Une fois, le prophète Muhammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) raconta cette histoire à ses compagnons : « Un homme qui était sur une route, étant éprouvé par une soif très vive, trouva un puits. Il descendit dans ce puits et y but. Quand il remonta, il vit un chien qui, tout en haletant, mâchait la terre (humide). « Cet animal, se dit l’homme, souffre de la soif autant que j’en souffrais moi-même ». Alors, descendant dans le puits, il remplit sa bottine d’eau et en abreuva le chien. Allah lui sut gré de son acte et lui accorda le pardon (de ses fautes) ».

 

Il y a un autre récit qui parle d'une femme qui va en Enfer pour avoir affamé son chat à mort.

 

Le prophète Muhammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) était si aimable et doux qu'il a conseillé à ses compagnons d'être gentils et attentionnés, même pendant l'abattage des animaux pour s’en nourrir. Il leur a demandé de les abattre à l’aide d’un outil bien tranchant, de manière à provoquer un minimum de douleur et de souffrance chez l'animal.

 

Il a également interdit d’aiguiser cet outil en face de l'animal ou lorsque l'animal est prêt pour l'abattage, mais leur a dit de faire tous ces préliminaires avant d’approcher l'animal pour l'abattage.

 

Link to post
Share on other sites

Le prophète Muhammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a enseigné aux gens par la parole et les actes, d'être gentils et polis avec tout le monde. Abû Hurairah rapporte que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Le croyant est convivial (et gentil) ». Aïcha rapporte que le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Allah est doux et aime la douceur. Il donne à cause de la douceur ce qu'Il ne donne pas pour la rigueur et ce qu'Il ne donne pas pour toute autre chose ».

 

Toujours d’après Aïcha, le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Celui qui reçoit sa part de douceur a reçu sa part de bien dans ce monde et dans l’au-delà, mais celui qui est privé de sa part de douceur est privé de sa part de bien dans ce monde et dans l’au-delà ». Abdullah ibn Mas’ud rapporte que le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « N’aimeriez-vous pas que je vous parle de l'homme qui est tenu à l'écart de l'Enfer et de qui l'Enfer est tenu à l'écart ? C’est celui qui est doux et aimable, accessible et d'une disposition facile ».

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=it9y_o-8fuI

Link to post
Share on other sites

Le prophète Muhammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui), par son propre exemple, a inculqué ce genre de comportement chez ses compagnons, qui, après lui, furent un exemple pour d'autres personnes. L’évènement suivant en est une bonne illustration : Abdullah ibn Jafar rapporte qu’en passant par une prairie, il vit un esclave abyssin qui gardaient un troupeau de

 

chèvres. Un chien vint et s'assit en face de lui. Il sortit un morceau de pain et le donna au chien, qui le mangea. Ensuite, il donna un deuxième puis un troisième morceau de pain à ce chien qui les mangea tous. Il demanda à l'esclave, le nombre de morceau de pain qu'il recevait chaque jour de son maître.

 

 

Il lui répondit qu'il en obtenait autant que ce qu’il venait de donner. Sur ce, il lui demanda pourquoi il avait donné tout son pain au chien. L'esclave répondit que le chien n’était pas de cette localité et était sans doute venu d'un endroit lointain dans l'espoir de trouver de quoi s'alimenter ; alors, il ne voulait pas que son effort soit vain. Abdullah a dit qu'il avait tellement aimé

 

l’action de cet esclave qu'il l’acheta a son maître avec les chèvres et la prairie, puis lui rendit sa liberté en même temps qu’il lui offrait les chèvres et la prairie. Quant à cet esclave, il le remercia et pria pour lui, puis, donna toutes les chèvres de même que la prairie en aumône et s'en alla.

 

Link to post
Share on other sites

Ce qu'ils disent de Muhammad

 

 

A vrai dire, Muhammad (que la paix et la bénédiction soient avec lui) représente le dernier maillon de la chaîne des prophètes envoyés dans les différentes terres et les différents temps, depuis le commencement de l'existence de la vie humaine sur cette planète.

 

« Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l'immensité du résultat sont les trois mesures du génie de l'homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l'histoire moderne à Muhammad ? Les plus fameux n'ont remué que des armes, des lois, des empires; il n'ont fondé (quand ils ont fondé quelque chose) que des puissances matérielles écroulées souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d'hommes sur un tiers du globe habité; mais il a remué de plus des autels, des dieux, des religions, des idées, des croyances, des âmes,... sa longanimité dans la victoire, son ambition toute d'idée, nullement d'empire, sa prière sans fin, sa conversation mystique avec Dieu, sa mort et son triomphe après le tombeau attestent plus qu'une imposture, une conviction. Ce fut cette conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme. Ce dogme était double, l'unicité de Dieu est, l'autre disant ce qu'il n'est pas; l'un renversant avec le sabre des dieux mensongers, l'autre inaugurant avec la parole une idée! Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d'idées, restaurateur de dogmes rationnels, d'un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d'un empire spirituel, voilà Muhammad!

A toutes les échelles où l'on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ? »

 

Lamartine

Histoire de la Turquie, Paris, 1854. Tome 1 et Livre 1-p.280.

 

 

« Ce n'est pas la propagation mais la permanence de sa religion qui mérite notre émerveillement; la même impression, pure et parfaite, qu'il laissa à la Mecque et à Médine, se retrouve, après douze siècles écoulés, chez les Indiens, les Africains et les Turcs, prosélytes du Coran... Les Musulmans ont su résister, uniformément, à la tentation de réduire l'objet de leur foi et de leur dévotion au niveau des sens et de l'imagination de l'homme. "je crois en Un seul Dieu et en Muhammad, Son prophète"; ceci enferme la profession de foi de l'Islam, de façon simple et invariable. L'image intellectuelle de la Divinité ne s'est jamais vue dégradée par une idole quelle qu'elle soit; les hommages rendus au prophète n'ont jamais franchi la mesure de la vertu humaine; et ses préceptes vivants ont restreint la gratitude de ses disciples dans les limites de la raison et de la religion ».

 

Edward Gibbon et Simon Ocklay

History of the Saracen Empire.

 

 

« Il était César et le Pape réunis en un seul être; mais il était le Pape sans avoir les prétentions du Pape, et César sans avoir les légions de César: sans armée, sans garde du corps, sans palais, et sans revenu fixe; s'il y a un homme qui a le droit de dire qu'il règne par la volonté divine, ce serait Muhammad, puisqu'il a tout le pouvoir sans en avoir les instruments ni les supports ».

 

Bosworth Smith

Mohammad and Mohammadanism. Londres, 1874; p. 92.

 

 

« Il est impossible, pour quelqu'un qui étudie la vie et le caractère du grand Prophète d'Arabie, pour quelqu'un qui sait comment il enseignait et comment il vivait, d'avoir d'autre sentiment que le respect pour ce prophète prodigieux, un des grands messagers de l'Etre Suprême. Et même si mes discours contiennent bien des choses qui sont familières à beaucoup d'entre vous, chaque fois que moi-même je les relis, je sens monter en moi une nouvelle vague d'admiration, un nouveau sende révérence, pour ce prodigieux grand maître arabe. »

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=2DL1u_ojPdA

Link to post
Share on other sites


Annie Besant

The Life and Teachings of Muhammad. Madras, 1932, p. 4.

 

 

« La façon dont il accepta les persécutions dues à ses croyances, la haute moralité des hommes qui vécurent à ses côtés et qui le prirent pour guide, la grandeur de son oeuvre ultime, tout cela ne fait que démontrer son intégrité fondamentale. La supposition selon laquelle Muhammad serait un imposteur soulève plus de problèmes qu'elle n'en résout. Cependant, aucune des grandes figures de l'histoire n'est si peu appréciée en Occident que le Prophète Muhammad. »

 

W. Montgomery

Mohammad at Mecca. Oxford, 1953; p. 52.

 

 

« Homme d'affaires prospère dès l'âge de vingt ans, il devait bientôt devenir directeur des caravanes de chameaux d'une veuve fortunée. Celle-ci, reconnaissant ses mérites, lui proposa le mariage. Bien qu'elle fût de quinze ans son aînée, il l'épousa et fut un époux dévoué jusqu'à sa mort. De même que la plupart des grands prophètes qui le précédèrent, Muhammad chercha à éviter l'honneur de transmettre la parole divine, se considérant comme indigne d'accomplir cette tâche. Mais l'ange lui ordonna: "Lis !". De ce que nous connaissons de sa vie, nous savons que Muhammad ne savait ni lire ni écrire, mais il commença à dicter des mots qui lui étaient inspirés, et qui allaient bientôt transformer une grande partie du globe par le verset: "il n'y a qu'Un seul Dieu".

 

 

Sur tous les plans, Muhammad était un esprit éminemment pratique. Lorsque son fils bien aimé, Ibrahim, mourut, il y eut une éclipse, et des rumeurs, disant que Dieu lui avait exprimé personnellement Ses condoléances, s'étendirent rapidement. Or, on dit que Muhammad lui-même affirma qu'une éclipse étant un phénomène naturel, il est insensé d'attribuer ce genre de phénomène à la naissance ou à la mort d'un être humain".

Lors de la mort de Muhammad, certains voulurent le déifier, mais son successeur administratif mit fin à cette vague d'hystérie par une des paroles les plus belles de l'histoire religieuse: "Si l'un d'entre vous alla jusqu'à rendre un culte à Muhammad, il est mort. Mais si c'est à Dieu qu'il rend un culte, Il vivra pour l'éternité" ».

 

James A. Michener

Islam: The Misunderstood Religion".

Dans la revue Reader's Digest (édition américaine), numéro de mai 1955, p. 68-70.

 

 

« Certains lecteurs seront peut-être surpris de me voir placer Muhammad en tête des personnalités ayant exercé le plus d'influence dans le monde, et d'autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Muhammad est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les deux plans: religieux et séculier. »

 

Michael H. Hart

The 100: A Ranking of the Most Influential Persons in History. New York: Hart Publishing Company, Inc. 1978, p. 33.

 

Link to post
Share on other sites

[TABLE=class: tborder, align: center]

[TR]

[TD=class: alt1]MOHAMMAD DANS La bible :

 

le NOUVEAU TESTAMENT

 

Est tu le prophète?

Les ^^^^s ont de tout temps attendu leur Messie, celui-ci est parfaitement décrit dans l'Ancien Testament.

Le Messie devait être Jésus (Isa) fils de Marie, le dernier prophète envoyé aux Israélites.

Il ne devait pas venir subitement, mais devait être précédé par un prophète qui annoncerait sa venue, ce prophète est Jean-Baptiste (Yahya). Après la venue du Messie, les ^^^^s savaient qu'il y aurait un autre prophète, lui aussi annoncé dans l'Ancien Testament, c'était Muhammad ( ).

Ainsi, au temps de Jésus, les ^^^^s attendaient trois prophètes distincts. Nous allons prouver au moyen de la Bible que ces trois prophètes sont cités dans un même verset et dans l'ordre que nous avons établi.

 

De nos jours, si l'on pose la question à un ^^^^ il vous répondra le Messie n'est pas encore arrivé, et le Chrétien rétorquera que seul deux personnes étaient attendues, Jean-Baptiste et Jésus lui même.

Cependant un et un seul verset de la Bible va mettre nos frères ^^^^s et chrétiens d'accord.

En effet, la meilleur des choses à faire serait de remonter le temps et de demander à un prêtre ^^^^, un Lévite, ce qu'ils attendent comme saint homme. Dommage, nous ne pouvons pas !

Alors nous allons simplement interroger le Nouveau Testament, voyons le tout premier chapitre de l'Évangile selon Jean.

Dans ce chapitre est rapporté ce que les Lévites demandèrent à Jean-Baptiste (Yahya):

 

« 19 Voici le témoignage de Jean, lorsque les ^^^^s envoyèrent de Jérusalem des

sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander: Toi, qui es-tu?

 

20 Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu'il n'était pas le Messie .

 

21 Et ils lui demandèrent: Quoi donc? es-tu Élie ? Et il dit: Je ne le suis

point. Es-tu le prophète ? Et il répondit: Non.

 

22 Ils lui dirent alors: Qui es-tu? afin que nous donnions une réponse à ceux

qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ?

 

23 Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez

le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète.»

[Jean 1:19-23]

 

Il devient clair que les prêtres ^^^^s de l'époque attendait 3 personnes distinctes, un certain Élie, il attendait le Messie et aussi le prophète !

Qui était donc le prophète ? Ce n'est pas un prophète, mais LE prophète, en grec ? p??f?t?s « o prophêtês ».

 

Une explication s'impose, Élie est en réalité Jean-Baptiste, comme l'affirme le verset 12 et 13 de l'Évangile selon Matthieu:

 

12 Mais je vous dis qu'Élie est déjà venu, qu'ils ne l'ont pas reconnu [...]

13 Les disciples comprirent alors qu'il leur parlait de Jean Baptiste.

[Matthieu 17:12-13]

Après avoir identifié Jésus en tant que Messie, puis Jean-Baptiste en tant qu'Élie, il nous reste le prophète, qui est donc ce prophète ?

Quelques versets plus bas, nous lisons:

 

Ils lui firent encore cette question: Pourquoi donc baptises-tu, si tu n'es pas le Messie , ni Élie , ni le prophète ? [Jean 1:25]

 

Encore une fois, les prêtres, les Lévites posent la même question, en mentionnant toujours les trois personnages, ils attendent bien le Messie, Élie et le prophète.

 

En réalité, Muhammad ( ) ne peut être que le prophète, annoncé en Jean 1.21 et 1.25, historiquement, il n'y a aucun autre prophète qui soit venu après Jésus.

Sans la reconnaissance de Muhammad ( ) en tant que prophète, la prophétie de Jean 1.21 ne serait pas achevée, et la Bible aurait totalement faux.

 

Dans de nombreuses bibles, il y a une annotation concernant les versets en question, Jean 1.21 et 1.25 , elle renvoie au Deutéronome 18.18 (voir l'article sur le Deutéronome 18.18 Le prophète clairement annoncé par Moïse )

 

Deut. 18.18 étant une autre prophétie majeure, que Muhammad ( ) est venu accomplir, sans lui, elle tomberai à l'eau.

 

Dans une traduction de la Bible que je possède (Société Biblique Francaise), au bas de la page on peut lire "Voir Deut. 18.18 et 18.15" avec la note m [ 1 ].

 

Les traducteurs disent donc eux-même que le prophète de Jean 1.21 est le même que celui annoncé par Moïse en Deutéronome 18.18, ce qui signifie qu'ils admettent que le prophète qui devait venir parmis les arabes et qui parlerait au nom de Dieu, et bien ce prophète viendrait après Jésus.

Voici le passage en question, où le verset Jean 1.21 est présent [ 1 ].

 

Les traducteurs devrait accepter que Muhammad ( ) est bien le dernier prophète de Dieu, au lieu de vouloir lancer des références contradictoires à tout bout de champ pour cacher les prophéties, en effet, Deutéronome 18.18 ne peut annoncer Jésus, car cela contredirait le christianisme (voir la fin de l'article Le prophète clairement annoncé par Moïse pour plus de détails, et le fait que selon les christianisme, Jésus est mort sur la croix).

 

Jean 7.40

Des gens de la foule, ayant entendu ces paroles, disaient: Celui-ci est

vraiment le prophète.

Jean 7.41

D'autres disaient: C'est le Christ. [...]

 

 

[...] jusqu'à ce que viennent un prophète et les messies d'Aaron et d'Israël

 

Luc 1.5

Du temps d'Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé

Zacharie, de la classe d'Abia; sa femme était d'entre les filles d'Aaron,

et s'appelait Élisabeth.

La conclusion de ce court article est que le prophète mentionné par les Lévites en Jean 1.21 et 1.25 ne peut être que Muhammad ( ), c'est en effet le dernier messager de Dieu, envoyé à toute l'humanité, et mentionné dans tout les livres saints du monde.

 

De plus, ceci est confirmé par les commentaires de la Bible qui renvoient à la prophétie du Deutéronome 18.18, appliquable seulement à Muhammad ( ).

 

https://www.youtube.com/watch?v=zqBFg12X76Y

 

[/TD]

[/TR]

[TR]

[TD=class: alt2] user_online.gifreport.gif [/TD]

[TD=class: alt1, align: right] edit.gif[/TD]

[/TR]

[/TABLE]

Link to post
Share on other sites

La tolérance dans notre religion est basée sur:

1-La croyance à l’unité de l’origine de toutes les religions:

L’Islam est la religion de la tolérance et beaucoup de témoignages ont été écrits sur l’Islam dans ce domaine et dans ce cadre. L’ennemi a attesté avant l’ami que:

 

L’histoire n’a jamais connu de plus miséricordieux que les Arabes, ni une religion plus tolérante que la leur

De telles attestations ont été notées dans des documents historiques, sociaux et politiques. Si quelqu’un s’est interrogé sur les données de la tolérance dans notre religion et notre Islam, on lui dira que la tolérance dans notre religion est basée sur:

Premièrement: la croyance à l’unité de l’origine de toutes les religions:

La croyance à l’unité de l’origine de toutes les religions:

 

(Il vous a légiféré, en matière de religion, ce qu’Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Ibrahim, à Moussa et à Issa: “Etablissez la religion; et n’en faites pas un sujet de division”)

[sourate Achoura 13]

 

 

2- L’annulation des différences entre les messagers:

Deuxièmement: nous, qui croyons à l’Islam, ne faisons aucune distinction entre un messager et un autre du côté de la foi et de la croyance au fait que tous ces hommes furent des messagers envoyés par Allah aux gens. Et Allah, exalté soit-Il, a dit:

(nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes soumis)

[sourate AL Bakara 136]

Et Allah, exalté soit-Il, a dit:

(nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers. Et ils ont dit: “nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C’est à Toi que sera le retour”)

[sourate AL Bakara 285]

 

 

3- Nulle contrainte en religion:

Troisièmement: nulle contrainte en religion et on n’oblige personne à y entrer parce que Allah, gloire à Lui, a dit:

(Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement)

[sourate AL Bakara 256]

 

 

4- Le respect des lieux religieux:

Quatrièmement: les lieux de religion sont respectés:

(Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d’Allah est fréquemment évoqué)

[sourate AL Hajj 40]

 

 

5- La relation avec les gens des autres religions est basée sur la discussion de la meilleure façon:

Cinquièmement: la relation avec les gens des autres religions est basée sur la discussion de la meilleure façon. Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre)

[sourate AL 'ankabout 46]

 

 

6- Ne pas interdire de créer de bonnes relations de voisinage et d’hospitalité entre nous et les gens des autres religions:

Sixièmement: il n’y a pas d’inconvénient d’avoir entre toi et les gens des autres religions de bonnes relations de voisinage et d’hospitalité. Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Vous est permise la nourriture des gens du Livre)

[sourate AL Mayda 5]

La nourriture n’a été évoquée qu’à cause de l’existence des possibilités d’avoir avec eux des rencontres et des invitations.

Ce sont les six principes sur lesquels s’appuie la tolérance en Islam en tant qu’un de nos termes.

 

https://www.youtube.com/watch?v=6lIqUO0-qMA

Link to post
Share on other sites

Les propos des non musulmans sur les conquêtes islamiques:

Dans l’histoire moderne, juste après la conquête de Jérusalem par Saladin, un des Francs a dit:

 

Les musulmans n’ont fait de mal à personne, n’ont pillé aucun bien et n’ont pas tué un homme pacifique ou qui a fait un traité avec les musulmans. L’homme de chez nous sortait quand il veut en portant tout ce qu’il désire. Nous leur avons vendu le reste de nos équipements et ils les ont achetés avec leurs prix réels. Nous nous déplacions en paix et en sûreté sans voir d’eux que le bien et la serviabilité. Ce sont des gens de civilisation et d’urbanisation

Qu’il dise:

 

Les musulmans n’ont détruit aucune maison, n’ont spolié aucun terrain, n’ont créé aucune colonisation et n’ont cassé aucun os

Cette noblesse dans le traitement pendant les heures de guerres fut présentée par les musulmans durant leurs différentes époques et surtout durant les premières époques dorées et c’est une vérité avouée par les sages et les justes parmi leurs ennemis.

 

Durante dit:

Les gens du Livre (Chrétiens, ^^^^s et Sabéismes) jouissaient à l’époque de l’Etat Omeyyade d’un degré de tolérance incomparable dans les autres pays de nos jours. Ils étaient libres d’exercer leurs rites religieux et ils gardèrent leurs églises et leurs temples. Ils jouissaient d’une autonomie où ils se soumettaient à leurs savants, à leurs juges et à leurs lois

Le philosophe et le théoricien Gustave Lebon dit:

L’histoire n’a jamais connu un conquérant plus miséricordieux et juste que les Arabes Musulmans

 

Ce bon traitement de la part des musulmans envers les non musulmans n’est ni imprévu ni étranger parce qu’il provient des origines de la religion islamique qui est basée sur la sauvegarde de la dignité humaine de n’importe qui. Les gens ont ignoré cette vérité de nos jours et on a entendu des voix dans les médias qui accusent, injustement et orgueilleusement, la religion de l’Islam d’avoir violé les Droits de l’Homme.

https://www.youtube.com/watch?v=ZKGbwMX_kCM

Link to post
Share on other sites

Le texte qui suit comprend les commentaires de quelques savants[1] sur les miracles scientifiques du Coran.

 

1) Le docteur T. V. N. Persaud est professeur d’anatomie, de pédiatrie, et d’obstétrique-gynécologie et des sciences de la reproduction à l’université du Manitoba à Winnipeg, Manitoba, Canada. Il y a été le président du Département d’anatomie pendant 16 ans. Il est très reconnu dans son domaine. Il est l’auteur ou l’éditeur de 22 manuels et il a publié plus de 181 articles scientifiques. En 1991, il a reçu le prix le plus distingué attribué dans le domaine de l’anatomie au Canada, le J.C.B., Grand Prix de l’Association canadienne des anatomistes. Lorsqu’on l’interrogea sur les miracles scientifiques du Coran, qu’il a étudiés, il déclara ce qui suit:

 

“D’après ce qu’on m’a dit, Mohammad était un homme très ordinaire. Il ne savait pas lire et ne savait pas écrire; c’était un illettré. Et nous parlons d’un homme qui a vécu il y a plus de douze [en fait plutôt quatorze] siècles. Alors vous avez quelqu’un d’illettré qui fait, à propos des sciences naturelles, de profondes déclarations qui sont étonnament exactes. Et personnellement, je ne vois pas comment cela pourrait relever du simple hasard. Il y a trop d’exactitudes et, comme le docteur Moore, je n’ai pas de difficulté à accepter l’idée que c’est une inspiration divine, ou une révélation, qui l’a amené à faire ces déclarations.”

 

Le professeur Persaud a inclus quelques versets coraniques et hadiths du prophète Mohammad dans certains de ses ouvrages. Il a également présenté ces versets et hadiths du prophète Mohammad dans diverses conférences.

 

2) Le docteur Joe Leigh Simpson est président du Département d’obstétrique-gynécologie, professeur d’obstétrique-gynécologie, et professeur de génétique humaine et moléculaire au Baylor College of Medicine, à Houston, Texas, États-Unis. Auparavant, il était professeur d’obstétrique-gynécologie et président du Département d’obstétrique-gynécologie à l’Université du Tennessee à Memphis, Tennessee, États-Unis. Il a aussi été président de la Société américaine de Fertilité. Il a reçu plusieurs prix, dont, en 1992, le prix de la reconnaissance du public décerné par l’Association des professeurs d’obstétrique-gynécologie. Le professeur Simpson a étudié les deux hadiths suivants du prophète Mohammad:

 

“Dans chacun d’entre vous, tous les éléments de votre création sont rassemblés dans l’utérus de votre mère en l’espace de quarante jours...”[2]

 

“Si l’embryon dépasse le stade de quarante-deux jours, Dieu lui envoie un ange qui le façonne et crée son ouïe, sa vue, sa peau, sa chair et ses os...”[3]

 

Il a beaucoup étudié ces deux paroles du prophète Mohammad; il a remarqué qu’en effet, les quarante premiers jours constituent un stade que l’on peut clairement distinguer des autres stades dans la genèse de l’embryon. Il a été particulièrement impressionné par la parfaite exactitude de ces paroles du prophète Mohammad. Et, au cours d’une conférence, il a émis l’opinion suivante:

 

“Donc les deux hadiths (paroles du prophète Mohammad) que nous avons retenus nous fournissent un calendrier très précis du développement embryologique général durant les quarante premiers jours. Comme les autres conférenciers en ont fait la remarque à plusieurs reprises, ce matin, ces hadiths n’ont pu être révélés sur la base des connaissances scientifiques qui étaient disponibles à l’époque où ils ont été écrits... Il s’ensuit, je crois, que non seulement il n’y a aucun conflit entre la génétique et la religion, mais qu’en fait, la religion peut guider la science en apportant des révélations aux approches scientifiques traditionnelles. Et il y a, dans le Coran, des déclarations dont le caractère véridique a été démontré des siècles plus tard, ce qui prouve que les connaissances scientifiques que l’on retrouve dans le Coran proviennent de Dieu.”.

 

3) Le docteur E. Marshall Johnson est professeur émérite d’anatomie et de biologie liée au développement à l’université Thomas Jefferson à Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis. Il y a été, pendant 22 ans, professeur d’anatomie, président du Département d’anatomie, et directeur de l’Institut Daniel Baugh. Il a également été président de la Société de Tératologie. Il est l’auteur de plus de 200 publications. En 1981, au cours de la Septième Conférence Médicale à Dammam, en Arabie Saoudite, le professeur Johnson déclara, lors de son exposé sur son travail de recherche:

 

“Résumé: le Coran décrit non seulement le développement externe, mais met aussi l’accent sur les stades internes, les stades à l’intérieur de l’embryon, c’est-à-dire les stades de sa création et de son développement, et il met l’accent sur des faits importants reconnus par la science contemporaine.”

 

Il a dit également: “ En tant que scientifique, je ne m’occupe que de choses que je peux clairement voir. Je suis capable de comprendre l’embryologie et la biologie liée au développement. Je suis capable de comprendre les mots du Coran qui me sont traduits. Comme l’exemple que j’ai donné tout à l’heure, si je vivais à cette époque-là, tout en sachant ce que je sais aujourd’hui, et que je voulais décrire les choses, je serais incapable de les décrire de la façon dont elles ont été décrites. Je ne vois pas comment on pourrait réfuter l’idée voulant que cet individu, Mohammad, a dû prendre ses informations quelque part. Donc je ne vois rien, ici, qui vienne contredire le concept selon lequel ses paroles ont été prononcées sous l’influence d’une intervention divine.

 

 

4) Le docteur William W. Hay est un scientifique maritime très connu. Il est professeur de sciences géologiques à l’Université du Colorado à Boulder, Colorado, États-Unis. Auparavant, il était le doyen de la Rosenstiel School of Marine and Atmospheric Science à l’Université de Miami à Miami, Floride, États-Unis. Après une discussion avec le professeur Hay au sujet des passages du Coran traitant de faits récemment découverts sur les mers et océans, il dit:

 

“Je trouve très intéressant que ce genre d’information se retrouve dans les écritures anciennes du Coran, et je n’ai aucun moyen de savoir d’où elles peuvent venir, mais je crois qu’il est extrêmement intéressant qu’elles soient là, et que ces travaux se poursuivent pour découvrir la signification de certains passages.” Et quand on l’interrogea sur la provenance du Coran, il répondit: “Et bien, je crois qu’il vient de l’Être divin.”

 

5) Le docteur Gerald C. Goeringer est directeur de programme et maître de conférences d’embryologie médicale au Département de biologie cellulaire de l’École de médecine de l’Université Georgetown à Washington DC, États-Unis. Au cours de la Huitième Conférence Médicale saoudienne à Riyadh, en Arabie Saoudite, le professeur Goeringer a déclaré ce qui suit lors de son exposé sur son travail de recherche:

 

“Un nombre relativement peu élevé de ayahs (versets coraniques) comprennent une description assez détaillée du développement humain, à partir du moment de l’union des gamètes à l’organogenèse. Aucun autre document aussi clair et complet sur le développement humain, incluant la classification, la terminologie et la description, n’avait existé auparavant. Dans la plupart, sinon dans tous les exemples, cette description précède de plusieurs siècles les rapports écrits sur les divers stades du développement embryonnaire et foetal enregistrés dans la littérature scientifique traditionnelle.”

 

6) Le docteur Yoshihide Kozai est professeur émérite à l’Université de Tokyo à Hongo, Tokyo, Japon, et il a déjà été directeur de l’Observatoire astronomique national à Mitaka, Tokyo, Japon. Il a déclaré:

 

“Je suis très impressionné de trouver des informations astronomiques véridiques dans le Coran. Nous, astronomes modernes, avons concentré nos efforts pour arriver à comprendre de très petites parties de l’univers. Parce qu’en utilisant des télescopes, nous ne pouvons voir que de petites parties du ciel sans avoir une vision générale de l’univers tout entier. Donc, en lisant le Coran et en répondant aux questions, je crois que je peux trouver une nouvelle façon de faire des recherches sur l’univers.”

 

7) Le professeur Tejatat Tejasen est le président du Département d’anatomie à l’Université Chiang Mai en Thaïlande. Auparavant, il était doyen de la Faculté de médecine de la même université. Au cours de la Huitième Conférence Médicale saoudienne à Riyadh, en Arabie Saoudite, le professeur Tejasen se leva et déclara:

 

“Durant les trois dernières années, je me suis intéressé au Coran... D’après mes études et ce que j’ai appris au cours de cette conférence, je crois que tout ce qui a été rapporté dans le Coran il y a quatorze siècles est la vérité, qui peut être prouvée par des moyens scientifiques. Comme le prophète Mohammad ne pouvait ni lire ni écrire, Mohammad est nécessairement un messager qui a transmis cette vérité, qui lui a été révélée à titre d’édification par celui qui est le Créateur. Ce Créateur est Dieu. Par conséquent, je crois qu’il est temps, pour moi, de déclarer La ilaha illa Allah, il n’y a pas d’autre dieu qui mérite d’être adoré en dehors de Dieu, Mohammadour rasoulou Allah, Mohammad est le messager (prophète) d’Allah (Dieu). Finalement, j’aimerais présenter mes félicitations pour la très réussie et excellente organisation de cette conférence... Cette conférence m’a beaucoup apporté du point de vue scientifique et religieux, et j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs scientifiques très connus et de me faire plusieurs nouveaux amis parmi les participants. Et la chose la plus précieuse que j’ai gagnée en venant à cette conférence est La ilaha illa Allah, Mohammadour rasoulou Allah, et d’être devenu musulman.

 

Après tous ces exemples de miracles scientifiques du Coran que nous venons de voir, et tous ces commentaires de savants à ce sujet, posons-nous les questions suivantes:

 

· N’est-ce qu’un hasard si toutes ces informations scientifiques récemment découvertes ont été mentionnées dans le Coran, qui a été révélé il y a plus de quatorze siècles?

 

· Ce Coran a-t-il pu être écrit par Mohammad ou par n’importe quel autre être humain?

 

La seule réponse possible est que ce Coran est nécessairement la parole de Dieu, révélée par Lui

.

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=JMaZdbf43O8

 

 

Link to post
Share on other sites

Les commandements du messager d’Allah après sa mort à ses émirs déjà envoyés à la tête des armées et des brigades: “conquérez et n’exagérez pas, ne trahissez pas, ne massacrez pas et ne tuez pas un enfant”

Par contre, nos ennemis n’ont fait que massacrer des enfants et des femmes désarmés. Le successeur du prophète, Al Siddiq qu’Allah soit satisfait de lui, demanda à son envoyé, le chef de l’armée au Cham:

Je te demande dix choses: ne tue pas une femme, un garçon ou une personne âgée. Ne coupe pas un arbre fécond, ne détruis pas un bâtiment construit, n’abat pas un mouton ou une bête que pour le manger, ne brûle pas un palmier, n’aie pas de haine et ne sois pas lâche

Les usages de l’Islam et ses jugements dans la lutte légale:

En Islam, on a des usages et des jugements clairs notamment dans la lutte légale qui interdisent de tuer des désarmés:

(Et combattez dans la voie d’Allah ceux qui vous combattent)

[sourate AL Bakara 190]

 

L’Islam interdit de combattre ceux qui ne combattent pas et il interdit aussi de tuer les innocents comme les vieux, les enfants et les femmes et interdit de poursuivre des évadés ou de tuer ceux qui se rendent, le fait de maltraiter les prisonniers, le massacre des corps des morts, la destruction des bâtiments, des cités et des immeubles qui n’ont rien à voir avec le combat. Il est impossible d’établir un lien entre le terrorisme et la violence des tyrans qui violent les patries, pillent les trésors, bafouent les dignités et profanent les choses sacrées, et entre l’exercice d’un droit autorisé, entamé par les lésés afin de récupérer leurs droits légaux dans leur détermination pour le sort de leur destin.

La législation de la lutte sacrée en Islam vient pour faire triompher la justice et repousser l’injustice:

 

O frères, la lutte sacrée en Islam a été légiférée pour établir la vérité, rejeter l’injustice, réaliser la justice, la paix, la sécurité et pour renforcer la miséricorde avec laquelle Mohammed PSL a été envoyé aux hommes du monde pour les faire sortir des ténèbres à la lumière. Cette idée détruit tous les genres de terrorisme parce que la lutte sacrée l’a légiférée dans le sens de la défense de la patrie et contre l’occupation des territoires, le pillage des trésors, contre l’occupation coloniale qui chasse les gens de leurs demeures, contre ceux qui aident à chasser les gens de leurs demeures, ceux qui violent leurs promesses et pour jeter la discorde entre les musulmans dans leur religion et leur défendre la liberté d’inviter pacifiquement à l’Islam. Allah, exalté soit-Il, a dit:

 

(Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables* Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes)

[sourate AL Moumtahana 8/9]

https://www.youtube.com/watch?v=Dx2Y_sKFzD0

Link to post
Share on other sites

L’Islam est une religion qui interdit le terrorisme dans sa conception moderne et il défend l’agression et affirme la justice et la tolérance:

Honorables frères, l’Islam invite le monde avec ses associations à remédier à la violence agressive, à interdire le terrorisme d’Etat qu’exerce l’occupation ^^^^^^^^ en Palestine. De plus, il dénonce toutes les pratiques agressives de la part d’Israël contre la Palestine et son peuple et contre les lieux sacrés islamiques. Et il invite tous les Etas pacifiques à aider le peuple palestinien et à le soutenir dans la déclaration d’un Etat palestinien indépendant dont la capitale est Jérusalem. Les musulmans mettent en garde la société internationale au fait que la négligence de la justice dans la résolution des

 

 

problèmes humaines, l’application de la force et de l’orgueil dans les relations internationales, soient la cause de beaucoup de tragédies et de guerres. Le fait de ne pas résoudre la question du peuple palestinien sur des bases équitables, a créé l’origine des conflits et de la violence. Il est indispensable de s’efforcer pour récupérer les droits et rejeter les injustices.

Chers frères, puisque l’Islam interdit le terrorisme dans sa conception moderne, défend l’agression et affirme les sens de la justice et de la tolérance, l’élévation du dialogue et la

 

 

communication entre les gens; les musulmans invitent les peuples épris d’humanisme et les organisations internationales à connaître l’Islam à partir de ses sources originaires pour savoir qu’il contient des solutions pour tous les problèmes humains. En fait, l’Islam est une religion dédiée à tout le monde et il défend l’agression. Allah, exalté soit-Il, dit:

(Et ne transgressez pas. Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs)

 

 

[sourate AL Bakara 190]

Le changement des termes islamiques par l’Occident lors de l’attaque occidentale contre le monde islamique:

Dès l’attaque occidentale sur le monde islamique, l’Occident pratique ce qu’on appelle l’appropriation des termes islamiques. Il leur donne un autre sens et les traduit par des notions occidentales et cela a abouti à la mauvaise compréhension et à la perdition des sens linguistiques qui constituent le contenu de la pensée. Le terrorisme vient d’une origine islamique, c’est un mot coranique dont l’objectif est le rejet de l’agression, la guidée des gens vers le droit chemin et la défense de propager la corruption sur terre. Allah, exalté soit-Il, a dit:

 

 

(Combattez dans la voie d’Allah ceux qui vous combattent)

[sourate AL Bakara 190]

(Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre)

[sourate AL Anfâl 60]

Vous devez les dissuader de vous attaquer et il arrive que vous n’utilisiez jamais cette arme mais le fait de disposer de cette arme forte, empêche les ennemis de vous attaquer.

(Et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît)

[sourate AL Anfal 60]

 

Alors on trouve que le terrorisme doit être contre l’ennemi d’Allah et des croyants et contre les hypocrites qui ne connaissent pas la vérité. Cependant, la presse et les médias étaient triviaux en utilisant ce terme coranique au point qu’il est devenu synonyme d’agression, de tyrannie, de tuerie des civils et des innocents. Ainsi, les choses se sont mélangées et les intentions sont devenues mauvaises et tout ce que le musulman refuse a lieu sur terre. Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Et ne transgressez pas. Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs)

[sourate AL Bakara 190]

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...