Jump to content
Sign in to follow this  
algérien_dz

Béjaïa : Mise à l’écart du directeur de l’actel d’amizour

Recommended Posts

«Il s’agit d’un règlement de comptes»

 

 

Démis, jeudi dernier, de ses fonctions de directeur de l’Actel d’Amizour, M. Zenati L’Hacene refuse de baisser les bras jusqu’à, affirme-t-il, «(son) rétablissement dans (ses) droits».

Pour lui, cette décision relève, ni moins ni plus, «d’un règlement de compte» pour avoir dénoncé la marginalisation dont est victime l’Actel d’Amizour.

 

«On a mis fin à ma fonction de directeur de l’Actel d’Amizour, parce que j’ai osé dénoncer le favoritisme du directeur opérationnel des télécommunications de Bejaïa, qui a privé l’agence d’Amizour de modems d’Internet, alors qu’il en distribue sans mesure aux autres agences.

 

Ce directeur n’a pas daigné visiter l’Actel d’Amizour, malgré les multiples requêtes que je lui envoyais depuis le 1er septembre dernier. Ma mise à l’écart est un règlement de compte», s’est-il plaint, hier, au téléphone.

La mise à l’écart de M. Zenati du poste de Directeur et sa désignation en qualité de Technicien Supérieur, est justifiée officiellement par «le rapport négatif établi par le directeur opérationnel des télécommunications de Bejaïa», lit-on dans la décision qui lui a été faxée à son bureau.

 

Par ailleurs, un élan de solidarité au sein de la société civile d’Amizour est né au-lendemain de cette décision pour réclamer «l’annulation de la suspension arbitraire à l’encontre du directeur de l’Actel d’Amizour».Dans une pétition, signée par cinq associations activant dans la daïra d’Amizour et transmise à notre rédaction, les signataires du document dénoncent «la décision arbitraire de l’administration d’Algérie Télécom de relever de ses fonctions le directeur de l’Actel d’Amizour, et ce, en violation des procédures administratives en la matière».

 

Ces associations craignent que la mise à l’écart de M. Zenati soit un prétexte pour «délocaliser l’Actel d’Amizour vers une autre localité».

 

«Cette décision, que nous considérons comme un abus d’autorité, cache mal des manœuvres qui visent à affaiblir encore davantage notre commune et, probablement, une volonté de déstabiliser et même de délocaliser cette agence vers une autre localité», écrivent les signataires de ladite pétition.Ces derniers dénoncent, d’ailleurs, le boycott de l’Actel d’Amizour par le directeur de wilaya.

 

«Le directeur opérationnel de Bejaïa, qui a eu à effectuer des visites à travers plusieurs agences Actel de la wilaya, n’a pas jugé opportun de se rendre dans celle de notre commune.

 

Cette attitude soulève quelques interrogations au sein de la population.

 

Est-ce un boycott programmé, un mépris décidé par les responsables et destiné à régler des comptes personnels avec le directeur de l’Actel d’Amizour ?», s’est-on interrogé.

 

En tous les cas, c’est le sentiment que partagent ces associations.

 

«La descente effectuée, le mercredi 11/02/2015, par une pseudo commission dépêchée au niveau de l’Actel d’Amizour, laisse penser, qu’en effet, il s’agit d’un règlement de compte avec un responsable qui dérange par son franc-parler, lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts de l’agence d’Amizour», a-t-on dénoncé.

 

Pour elles, «l’acharnement» contre le directeur de l’Actel d’Amizour se manifeste «parce qu’il a tout simplement dénoncé énergiquement le «deux poids, deux mesures» érigé en mode de gestion, par le DOT de Bejaïa, en matière de dotation en lignes 4G Fixe et Internet et dont notre commune est sérieusement pénalisée par rapport aux autres localités», souligne-t-on dans cette pétition.

 

En outre, les rédacteurs de la demande rappellent que «pendant que des responsables se cloîtraient au chaud dans leurs bureaux, le directeur de l’Actel d’Amizour, qui a à son actif 33 ans de bons et loyaux services rendus à l’entreprise, n’a pas hésité une seconde à faire face, aux côtés des citoyens, aux tentatives de pillage et saccage de l’Actel durant les événements qu’a connus la région, et ce, avec tous les risques auxquels il s’exposait», a-t-on affirmé.

 

Source

Edited by algérien_dz

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  



  • Posts

    • Je n'avais aucune idée de cette information.
    • merci les amis, la marque dlink est décidément à fuir...
    • . Mohamed, Muhammad ou Mohammed est le dernier des prophètes et le messager de Dieu à l'humanité avec la dernière des religions monothéistes, l'Islam. Son plus grand miracle est le Coran, le livre saint de la religion musulmane. Et c'est d'après les actes et paroles du prophète (SWS) que les musulmans tiennent la Sunna Nabawiya.   Naissance et enfance   Mohamed naquit le 12 Rabi' al-awwal de l'an dit de l'éléphant ('Am Al Fil), qui correspond à l'an 571 à peu près du calendrier grégorien, à la Mecque. (C'est cette date qui est commémorée pendant le Mawlid Annabaoui).   Son père Abdullah Bnou 'Abd al-Muttalib faisait partie de Banou Hachim l'une des tribus de Quraych, il épousa Amina Bint Wahab et mourut jeune avant même qu'elle ne donne naissance au prophète. A sa naissance, Mohammed fut confié à Halima Saadia qui lui servit de nourrice comme l'était la coutume en Arabie de confier les nouveaux nés aux nourrices des villages avoisinants. Sa mère mourut alors qu'il avait à peine 6 ans, il fut alors confié à son grand père 'Abd al-Muttalib et à la mort de ce dernier à son oncle Abou Talib. Jeunesse   L'oncle de Mohamed (SWS) était pauvre, il dut alors travailler dès sa jeunesse pour l'aider à subvenir aux besoins de la famille, il fut d'abord berger avant de travailler dans le commerce. Dès sa jeunesse, Mohamed (SWS) fut connu auprès de la tribu de Quraych par sa grande sincérité, ils le surnommaient "Al Amine" (celui à qui l'on peut faire confiance).   Khadija, une riche dame de Quraych, lui confia ses caravanes de commerce pour qu'il lui gère ses affaires, elle fut impressionnée par son honnêteté et son intégrité, et ce fut elle qui lui proposa de l'épouser. Mohammed avait alors 25 ans, alors qu'elle en avait 40. Leur mariage dura 25 ans jusqu'à la mort de Khadija, le prophète n'épousa guère d'autre femme jusqu'à la mort de cette dernière. Khadija fut non seulement la première femme mais aussi la première personne à se convertir à l'Islam. Période de la da'wa   Le prophète Mohamed avait pour habitude d'aller se recueillir dans une grotte appelée Ghar Hiraa non loin de la Mecque. C'est là qu'un jour qu'il avait 40 ans, l'ange Jibril (Gabriel) lui rendit visite avec le message de Dieu. Les premiers versets du Coran qui furent dévoilés au prophète furent ceux de Sourate Al-Alaq: "Lis au nom de ton Seigneur qui a tout créé, qui a créé l’homme d’une adhérence ! Lis, car la bonté de ton Seigneur est infinie ! C’est Lui qui a fait de la plume un moyen du savoir et qui a enseigné à l’homme ce qu’il ignorait."   La révélation du Coran (parole d’Allah) au prophète par l'intermédiaire de Jibril dura 23 ans.           Mohammed était très religieux et pendant longtemps, il détesta la décadence et l'idolâtrie de la société dans laquelle il vivait.         À l'âge de quarante ans, Mohammed reçut sa première révélation de Dieu par l'intermédiaire de l'ange Gabriel.  Les révélations se poursuivirent pendant vingt-trois ans, et ensemble elles formèrent ce que nous connaissons comme le Coran.   Dès qu'il commença à réciter le Coran et à prêcher la vérité que Dieu lui avait révélée, il souffrit, avec son petit groupe de disciples, de persécutions de la part des mécréants.  Les persécutions devinrent si acharnées qu'en l'an 622, Dieu leur ordonna d'émigrer.  Cette émigration de la Mecque à la ville de Médine, située à environ 260 milles (418 km) au nord, marque le début du calendrier musulman.   Après plusieurs années, Mohammed et ses disciples purent enfin retourner à la Mecque, où ils pardonnèrent à leurs ennemis.  Avant que Mohammed ne meure, à l'âge de soixante-trois ans, la majeure partie de la Péninsule Arabe était devenue musulmane, et moins d'un siècle après sa mort, l'islam s'était propagé jusqu'en Espagne à l'ouest, et aussi loin qu'en Chine à l'est.  Parmi les raisons qui expliquent la propagation rapide et pacifique de l'islam, il y a la vérité et la clarté de sa doctrine.  L'islam appelle les gens à ne croire qu'en un seul Dieu, qui est le Seul qui mérite d'être adoré.   Le prophète Mohammed était un parfait exemple d'un homme honnête, juste, clément, compatissant, véridique et brave.  Bien qu'il fût un homme, il était très loin d'en avoir les mauvaises caractéristiques, et il luttait et faisait tous ses efforts par amour pour Dieu et pour Sa récompense dans l'au-delà.  De plus, dans toutes ses actions et ses relations avec les gens, il avait toujours la crainte de Dieu et le souci de Lui plaire   Rachid Eljay : Fêter la Naissance du Prophète, Paix et Bénédictions sur lui (Mawlid) https://www.youtube.com/watch?v=gTgjvQEjry0&feature=emb_title     L'Eglise vous cache que le Prophète Mohamed est cité dans la Bible ! prophet Mohamed in Bible.flv   https://www.youtube.com/watch?v=ZyQtra3WzIU
    • non, il faut un routeur tout court et encore certains modeles precis uniquement
×
×
  • Create New...