Jump to content

10.000 à 20.000 morts par an dues au... chômage


Recommended Posts

Le chômage nuit gravement à la santé. Qu'il s'agisse d'accidents cardiovasculaires ou de maladies chroniques, les personnes sans emploi sont plus touchées par une surmortalité très importante.

 

 

CHÔMAGE. Malgré le chômage de masse, la santé des personnes sans emploi reste un "trou noir" de la connaissance scientifique. Pourtant, même si elles sont partielles, toutes les études tendent à montrer que le chômage est un facteur important de surmortalité. Sans compter les 584suicides recensés entre 2008 et 2010 qui pourraient être attribués à la hausse du chômage selon une étude de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Car au-delà de ces actes exceptionnels, la réalité est encore plus glaçante : le chômage tuerait "entre 10.000 et 20.000 personnes par an", selon une estimation de Pierre Meneton (Inserm), auteur d'une étude sur la santé des chômeurs. Entre 1995 et 2007, le scientifique a suivi 6.000 volontaires âgés de 45 à 64 ans pour observer les effets du chômage sur la santé cardiovasculaire et la mortalité globale. À partir des résultats obtenus, le chercheur a réalisé des projections publiées en décembre 2014 dans la revueInternational Archives of Occupational and Environmental Health.

Des effets majeurs sur la survenue d'accidents cardiovasculaires et de pathologies chroniques" - Pierre Meneton

 

L'étude met en évidence une "surmortalité très importante" chez les chômeurs, presque trois fois supérieure à celle des non-chômeurs. Le chômage a notamment "des effets majeurs sur la survenue d'accidentscardiovasculaires et de pathologies chroniques. Ces effets sont bien liés à la condition de chômeur, parce que les retraités ou les personnes volontairement inactives ne sont pas touchées", précise le professeur Meneton. Les chômeurs auraient davantage de "comportements à risque", explique-t-il. En moyenne, "ils consomment plus d'alcool, moins de fruits et légumes, et ont un apport calorique (hors alcool) très significativement plus élevé que la moyenne". Autrement dit, l'hygiène de vie des chômeurs serait généralement moins bonne que celle des actifs.

Les autorités pointées du doigt

 

La santé des chômeurs est un "véritable 'trou noir' de la connaissance scientifique et médicale", déplore le psychiatre Michel Debout dans son livre intitulé Le traumatisme du chômage. "C'est vrai qu'en France, on a très peu de données", confirme Pierre Meneton. Paradoxal dans un pays qui connaît le chômage de masse depuis plusieurs décennies maintenant. Fin janvier, Pôle emploi recensait 3,7 millions de chômeurs en France, 5,5 millions en comptant ceux ayant une petite activité.

"La santé des chômeurs semble n'intéresser personne", dénonce le Dr Debout, "ni les professionnels de santé, ni les chercheurs, ni surtout les pouvoirs publics, toutes sensibilités confondues". Une accusation rejetée par le ministère du Travail qui assure qu'il s'agit là d'une "problématique importante à nos yeux" et rappelle que le ministère a récemment confié à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) une mission "sur la prise en compte des problématiques de santé dans l'accompagnement des demandeurs d'emploi". Ainsi, dans son plan de lutte contre le chômage de longue durée présenté début février, François Rebsamen prévoyait, en outre, de "renforcer la possibilité de déclencher un bilan de santé du demandeur d'emploi dans le cadre de son accompagnement".

Pour une médecine préventive des chômeurs

 

Pour l'heure, le service public de l'emploi intègre peu les questions de santé, qui ne font l'objet, par exemple, d'aucun module spécifique dans la formation initiale des conseillers Pôle emploi. Mais ces derniers, "qui viennent souvent de la sphère sociale, portent une attention particulière aux questions sociales, notamment de santé", assure-t-on chez l'opérateur public, qui dispose également de "procédures d'alerte, qui peuvent être activées quand un demandeur d'emploi menace de se suicider par exemple". Pour des cas moins graves, les conseillers peuvent aussi "les orienter vers les bilans de santé gratuits de la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM)", proposés partout en France, indique Laurence Boulieu, conseillère dans le Val-d'Oise, qui est to^^^^ois "rarement" confrontée à ce type de situations. Pas suffisant pour le psychiatre Michel Debout qui souhaite, lui, généraliser une "médecine préventive des chômeurs", sur le modèle de la médecine du travail. "L'idée, plaide-t-il, c'est que la société dise aux chômeurs : 'On ne vous abandonne pas ! Votre santé nous intéresse !"

 

Source

Link to post
Share on other sites

vous parlez du chômage en France ou en Algérie. Car, en Algérie, il y a un facteur social qu'il faut prendre en compte, celui de la "débrouillardise". En effet, les chômeurs ne vivent pas cloîtrés et passent leur temps sinon en "tebeznis", à gagner de quoi s'acheter la chemma et les clopes ou mieux de quoi se défoncer. Comme si certains sont contents d'être chômeurs. Donc, il n'y a rien à comparer...LOL

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    • @hunter Hier mon beau frère a allumé son modem et AT l'avait synchronisé à 12 megas sans rien demander ! Depuis 2016 il était à une sync de 10 megas ! Comme quoi c'est le hasard à 100%!!! @Hawks321 Aujourd'hui il fait froid il pleut.. J'ai pas de réseau ooredoo j'ai pas de signal sur mon Demo etc.. Et quand j'allume mon modem... Je sync à 23.4 megas... Un record ! Un speedtest me donne 20.1 megas!!!! On reconfirme qu'en algerie il n'y a aucune aucune aucune logique... Ni mathématique ni philosophique ni physique !!!
    • Ton débit descendant est légèrement supérieur ce qui montre que ce n'est pas une limitation d'AT, toute fois ya un truc qui m'échappe, tu as une "Line Attenuation" de 0.6 dB qui démontre que tu es à moins de 50 mètres du DSLAM, ce qui est juste exceptionnelle ! Du coup je pense que le câble utilisé est mauvais ? car a cette distance tu devrais facilement atteindre les 24 Mbps en max rate. Essaye de revoir ton installation et de voir si y a un truc a améliorer.. je pense qu'avec cette distance y a moyen.
    • maintenant je suis a 8 mo    SNR Margin (0.1dB): 153 150 Attenuation (0.1dB): 305 165 Output Power (dBm): 20.5 12.5 Attainable Rate (Kbps): 11280 832 Rate (Kbps): 10089
    • Vos derniers posts...... c'est le grand "nettoyage du printemps..........un peu en retard ! normalement c avant Ramdhan !!!!", chez AT........ Aujourd'hui (en fait hier)  : - Observé sur l'offre 4 Méga ( ampleur concernée?), abonnés qui avaient des profils de synchro (Actual/Line Rate) de 10 Méga ( là, j'ai lu aussi 8 ) ont été "rétrogadé" à un profil de 6 Méga, le min syndical pour avoir leur 4 !!!!! _ Sur l'offre 10 Méga, de plus en plus ( ampleur ?) de "bump up"du profil de synchro (Actual/Line Rate) de 10 à 12 Méga, pour enfin "caresser" les 10 Méga "promis" de l'offre. En attendant............... que le V évince le A d'adsl, et pourquoi pas la FTTH.............pas interdit de rêver éveillé !  
    • Saha Syamkoum Saha ftourkoum Oui ! Ça date cette histoire !...........sur le forum, il y a plus de.....dix ans, époque Fawri, Anis, Eepad......  !!!! https://www.forumdz.com/topic/10356-impossible-daccéder-aux-sites-freefr/ De mon côté, accessible.....  
×
×
  • Create New...