Jump to content

Est-ce que les algériens mangent un jour du mois sacré ?


Guest salimdz
 Share

Recommended Posts

Est-ce que les algériens mangent un jour du mois sacré ?

 

27.08.2008

 

thumbnail.php?file=hilal_ramadane_471874966.jpg&size=article_medium

Des algériens jeûnent à la vision du croissant en Arabie saoudite même si il n’est pas aperçu en algérie.

 

Les algériens attendent comme chaque année le communiqué du ministère des affaires religieuses, uniquement pour connaître la nuit du doute en elle-même. C’est une problématique qui se pose autour du timing des algériens.Pour les astrologues assurent que nous pouvons jeûner dès que le croissant est aperçu par des appareils, les hommes de la religion pensent qu’il est impératif de voir le croissant à l’œil nu pour jeûner.

 

Pour Bounatero, astrologue : le rapport des affaires religieuses cause problème à chaque année au niveau de la société algérienne et arabe. Pour définir la nuit du doute nous comptons sur le calculs qui sont très importants pour nous explique l’astrologue qui assure que les comptes sont sures pour fixer toute une nuit de doute, mais nous devons observer le croissant durant cette nuit ajoute t’il.

 

Parmi les indications du ministère des affaires religieuses, et les prévisions des astrologues, la rumeur de sauter un jour de ce mois sacré revient aux esprits ………. une rumeur démentie par les autorités responsables qui la qualifient d’inconcevable .

 

Cheikh Chibane à Echorouk :

 

« Apercevoir le croissant à l’œil nu est une condition infaillible »

 

Le président de l’association des ulémas musulmans algériens a M. Abderahmane Chibane l’impérativité de voir le croissant avec les calculs astrologiques que présente l’observatoire national.

 

Il ajoutera que si les rapports astrologiques expliquent la possibilité de visionner le croissant à est conformée et que la vision astrologique tombe avec une vision à l’œil nu, nous pouvons annoncer la confirmation de la vision du croissant du mois de ramadhan. Si le croissant n’est pas aperçu à l’œil nu, dans aucun coin du pays, il est impératif de continuer le mois de chabane parce que apercevoir directement le croissant est une condition légale utilisée dans la commission en algérie.

 

Le journaliste Fouad Ahmed Messous animateur de l’émission depuis 1994

 

La première émission que j’avais animée la nuit du doute était tombée avec la sauvagerie du terrorisme.

 

Le journaliste à la télévision algérienne Fouad Ahmed Messous parlera de son expérience dans l’animation du programme spécial de la nuit du doute et qui est diffusé en direct.

 

En 1994 j’ai animé ma première émission et qui est toujours ancrée dans ma tête, parce qu’elle avait concordé avec le jour de l’explosion d’une bombe à Amirouche. C’était un événement terrible qu’avaient vécu les algériens à la veille du mois sacré.

 

En ce qui concerne l’émission, le journaliste explique que 48 commissions wilayales surveillent le croissant travaillent en direct avec lui et elles dépendent du ministère des affaires religieuses.

 

source : http://www.echoroukonline.com/fra/selection/1904.html

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...