Jump to content
Guest salimdz

Avec un baril à 70 dollars, l’Algérie serait en danger, affirme Ouyahia

Recommended Posts

Guest salimdz

Avec un baril à 70 dollars, l’Algérie serait en danger, affirme Ouyahia

Par TSA (avec AFP) , le 19/09/2008

 

L'économie algérienne risque de pâtir de la crise financière mondiale et notamment de la baisse de la demande sur le pétrole, dont elle tire la quasi totalité de ses ressources en devises, a affirmé vendredi Ahmed Ouyahia, secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND). Cité par l'agence APS, M. Ouyahia a souligné ne pas s'exprimer en tant que Chef du gouvernement, fonction qu'il occupe également depuis le 23 juin.

 

"L'Algérie fonctionne à un baril de 67 dollars. A 70 dollars nous serions donc en danger, à 60 ça irait mal, à 50 ça irait très mal", a estimé M. Ouyahia à l'issue d'une réunion du conseil national de son parti, membre de l'Alliance présidentielle. Ces indications confirment les informations déjà publiées par TSA (toutsurlalgerie.com) concernant les dangers que ferait peser un baril à moins de 80 dollars sur l’économie algérienne (lire notre article du 9 septembre)

 

L'économie algérienne risque de pâtir de cette crise financière engendrant un ralentissement de la croissance mondiale et notamment une baisse de la demande sur le pétrole, dont les exportations constituent la quasi-totalité des ressources en devise de l'Algérie, a-t-il observé, toujours cité par l'APS.

 

M. Ouyahia a également affirmé que l'Algérie continue sur la voie de l'économie de marché. "Il n'y a pas d'échec de la politique économique et il n'y a pas de changement de cap. Il y a affinement de la méthode", a-t-il déclaré. Commentant la décision du gouvernement prise en août de participer à hauteur de 51% dans les futurs investissements étrangers, M. Ouyahia a cité l'exemple de l'Allemagne qui, "il y a trois semaines, a fait voter une loi qui fixe à 25% le plafond des participations étrangères aux investissements dans les secteurs stratégiques". "Nous sommes pleinement souverains", a-t-il affirmé.

 

"Les IDE (investissements directs étrangers) ne viennent pas en force, mais ceci ne signifie pas que la politique de l'Etat a échoué", a-t-il assuré. S'il n'y avait pas l'embellie pétrolière, le Fonds monétaire international (FMI) "nous aurait conduit à privatiser de force, non pas des entreprises industrielles, mais des secteurs comme la téléphonie, l'eau, l'électricité et le gaz, qui sont des machines à sous", a-t-il ajouté.

 

source : http://www.toutsurlalgerie.com/Avec-un-baril-a-70-dollars--l-Algerie-serait-en-danger--affi_4852.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sa c'est des nouvelles qui font...euh...pas chaud au cœur!!

Moi je pense qu'il y'a eu de mauvaises décisions qui ont été prises.

l'Algérie va mal déjà, c'est quoi plus mal que ça??!! la Somalie.

Apparemment le type qui avait dit que l'Algérie ressemblerait à la Somalie dans 10 ans avait raison, le seul truc ou il avait tort c'était la date, c'est pas dans 10 ans mais dans les prochaines semaines!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...