Jump to content
Guest salimdz

L’alliance présidentielle planche sur la révision constitutionnelle après l’aïd

Recommended Posts

Guest salimdz

L’alliance présidentielle planche sur la révision constitutionnelle après l’aïd

 

29.09.2008

 

thumbnail.php?file=alliance_pr__sidentielle_515614960.jpg&size=article_medium

 

Les leaders des partis de l’alliance présidentielle tiendront juste après l’aïd El-Fitr une réunion au sommet qui verra la prise des rênes de l’alliance par le FLN qui en assurera la présidence pour les trois prochains mois. Les prochaines échéances électorales seront également au cœur de la rencontre.

 

Le sommet de l’alliance se réunira avec deux mois de retard afin de coordonner le travail au niveau des deux chambres du parlement pour faire passer les textes débattus à l’Assemblée Populaire Nationale tels le projet d’amendement du code pénal, la loi organique des finances et le projet de loi de protection du consommateur. Les responsables des partis de l’alliance s’accorderont également sur une feuille de route conjointe des prochaines élections présidentielles.

 

Selon le porte-parole du Front de Libération Nationale, Saïd Bouhadja, le RND a à maintes fois demandé au secrétaire général du FLN Abdelaziz Belkhadem de présider l’alliance mais la passation ne s’est pas faite en raison des vacances estivales suivies du mois de ramadhan.

 

Abderrahmane Saïdi, membre dirigeant au MSP, a pour sa part révélé que le sommet abordera de nombreuses questions dont la révision de la constitution et la coordination du travail gouvernemental.

 

Les partis de l’alliance pourraient remettre également sur la table le code communal et de wilaya qui devait être soumis au débat durant cette session d’automne conformément à ce qu’avait précédemment annoncé Belkhadem. Ce code était censé reconsidérer les élus locaux, élargir leurs prérogatives et revoir les primes qu’ils perçoivent de manière à les "prémunir" contre d’éventuels dépassements.

 

Les observateurs critiquent vivement l’alliance présidentielle dont l’activité se limite aux rendez-vous électoraux et l’assimilent davantage à une machine électorale. Il est aussi reproché à l’alliance de coordonner ses positions uniquement au niveau de la chambre basse du parlement en faisant passer les projets de lois soumis aux députés.

 

La partis de l’alliance considèrent de leur côté que la faible adhésion populaire à la vie politique influe négativement sur la coalition dont tous les responsables ne contribuent pas non plus à dynamiser.

 

source : http://www.echoroukonline.com/fra/actualite/2194.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...