Jump to content
Guest salimdz

Lacom - une faillite non déclarée

Recommended Posts

Guest salimdz

separateur2x2.gifL’operateur n’a pas dépassé le cap des 20 000 abonnés

Lacom : une faillite non déclarée

3462.jpg

 

Les raisons de la faillite sont multiples. Au-delà du non-respect de ses engagements envers AT, Lacom a été placée, dès le départ, dans une position de concurrence assez rude.

La situation de l’opérateur privé de téléphonie fixe Lacom se dégrade de plus en plus puisqu’il n’arrive plus à assurer ses engagements vis-à-vis de ses principaux partenaires en Algérie. Les responsables de l’opérateur Lacom sont toujours en assemblée générale ouverte. L’opérateur privé a procédé, déjà, à une compression d’effectifs et a fermé plusieurs boutiques commerciales. Il ne reste que la boutique d’Alger-Centre qui est ouverte. Cette entreprise n’a pas payé, selon nos sources, les frais d’interconnexion avec les opérateurs mobiles et l’opérateur historique Algérie Télécom. Certains opérateurs ont envoyé, indiquent nos sources, une mise en demeure à Lacom pour lui demander de payer ses créances. Or, l’opérateur privé Lacom se trouve, ajoute nos sources, dans une situation inédite de "faillite financière non déclarée". Le premier responsable d’Égypte Télécom, M. Beshir Akil, a déclaré à la presse : “Nous avons enregistré une perte de 42 millions de dollars durant l’année 2006 et on ne peut pas continuer à investir davantage en Algérie." Ce manager a accusé, rappelle-t-on, l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) d’être responsable de la situation difficile que traverse l’opérateur privé Lacom car "elle n’a pas donné de suite à sa demande concernant le dégroupage avec l’opérateur historique Algérie Télécom". Cette accusation a été rejetée par l’ARPT qui a souligné que "cette demande ne peut être satisfaite en l’absence d’un texte réglementaire sur le dégroupage". Les responsables de l’opérateur privé ont sollicité, également, l’ARPT pour leur octroyer une autorisation pour l’utilisation de la technologie WiMax en Algérie. Cette autorisation ne pourra pas être accordée, précisent nos sources, à l’opérateur Lacom alors qu’il n’a pas honoré les obligations énoncées dans le cahier des charges de sa licence, notamment en termes de couverture et de déploiement de son réseau technique. L’opérateur privé a commis, selon nos sources, une erreur stratégique en utilisant la technologie sans fil ou le WLL pour la fourniture de services de téléphonie fixe et d’Internet. Cet opérateur n’a pas dépassé, argumentent nos sources, le cap de 20 000 abonnés depuis son entrée sur le marché algérien. Pis, Lacom n’a pas cessé de revendiquer le dégroupage au lieu de déployer son propre réseau technique. Autrement dit, l’opérateur privé Lacom comptait arracher davantage de concessions et d’avantages de l’État algérien sans prendre aucun risque, argumentent nos sources. Il y a lieu de noter que l’opérateur privé Lacom qui appartient à 50/50 à Égypte Télécom et Orascom Télécom Holding est détenteur d’une licence de téléphonie fixe nationale, internationale et de boucle locale depuis 2006. L’opérateur a payé 65 millions de dollars pour l’acquisition de cette licence.

 

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=102077&titre=Lacom%20:%20une%20faillite%20non%20d%E9clar%E9e

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salam,

 

 

A mon avis, si un opérateur de téléphonie fixe veut réussir en Algérie il faut qu'il s'investisse dans le téléphonie fixe filaire. Donc un investissent lourd dans le filare (N'hass) et non dans le WLL (hwa & rih)

 

Un déficit monstre existe aujourd'hui dans le réseau filaire que ce soit dans la quantité ou dans la qualité.

 

Il faut voir l'état du réseau téléphonique AT (réseau anarchique, fil de basse qualités, boite téléphonique oxydée) et toutes tes retombées qu'a ça sur les les abonnées de l'ADSL en Algérie (désynchronisation intempestive, très fortes atténuation et faible qualité signal sur bruit )

 

Un opérateur, si'il investit dans le filaire, ne peut pas être pire que AT et il y aura surement une ruee au moins des internautes vers le nouvelle offre. De plus il pourrait proposer ces services aux FAI (EEPAD et ANWARNET) pour sous traiter le degroupage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pis, Lacom n’a pas cessé de revendiquer le dégroupage au lieu de déployer son propre réseau technique. Autrement dit, l’opérateur privé Lacom comptait arracher davantage de concessions et d’avantages de l’État algérien sans prendre aucun risque, argumentent nos sources.

 

Quand les "journalistes" répètenet bêtement les conneries qu'on leur dicte d'écrire.

 

Si Lacom avait eu accès au dégroupage, elle aurait assuré un revenu supplémentaire a Algérie Telecom !

 

Tous les opérateurs de téléphonie fixe dans le monde, qui arrivent apprès l'opérateur historique en bénéficient. il serait ridicule d'investire dans un nouveau réseau cuivre, car on récupèrerait pas son investissement avant une cinquantaine d'années.

 

Les lobby des utilisateurs de fréquence wimax sans licence, et sans le respect des fréquence qu'ils ont obtenus, on fait que l'ARPT a reffuser d'octroyé le wimax a Lacom.

 

L'ARPT a aussi empeché Lacom de vendre de la capacité internationale sur le cable Medcable qui appartien a orascom.

 

Bref on a tout fait pour tuer Lacom, ses innovations, ses investissement, l'immage de l'Algérie, et surtout, les milliers d'emplois directs et indirects créés

 

 

waassssaaallllaaaammmm

Edited by Djoss

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tous les opérateurs de téléphonie fixe dans le monde, qui arrivent apprès l'opérateur historique en bénéficient. il serait ridicule d'investire dans un nouveau réseau cuivre, car on récupèrerait pas son investissement avant une cinquantaine d'années.

 

Oui, mais le dégroupage n'est pas une utopie et il n'y a pas que le degroupage totale, il est possible et même nécessaire de le faire en partenariat avec l'opérateur historique.

 

Exemple de la France:

Le parc d'accès fondés sur des offres de gros sans abonnement téléphonique classique continue de porter l'intégralité de la croissance et représente maintenant 62% des accès du marché de gros du haut débit sur DSL.

 

tab-degroup-290208-03.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...