Jump to content
mcafer

Le Cloud Gaming : l’avenir du jeu vidéo ?

Recommended Posts

Le Cloud Gaming : l’avenir du jeu vidéo ?

 

26/03/2009

 

C’est une petite révolution qui a été annoncée à la GDC. Suivez bien, c’est assez compliqué à comprendre. Enfin non, c’est compliqué d’imaginer cela possible.

Vous avez peut-être déjà découvert les joies du support dématérialisé avec des services comme Steam ou Metaboli. L’étape d’après est beaucoup plus forte, c’est la machine de jeu dématérialisée : plus de console, plus de PC mais on joue tout de même.

Et quid de la puissance de calcul des duals core, des quad and co ? Évaporée. C’est le cloud gaming ultime : ni disque, ni machine, que de l’abonnement. Si. Il faut tout de même une machine mais un vieux PC tout pourri ou un portable suffiront, pour peu qu’il soit connecté. Un boitier de la taille d’un jeu de carte est prévu pour sortir le signal vidéo sur la télé plutôt que sur un moniteur.

Comme dirait Desproges : “Étonnant, non ?”

C’est Steve Perlman, le directeur du projet OnLive qui explique que cela est rendu possible par la compression des données et le calcul partagé sur des ordinateurs connectés dans le monde entier.

Pour le moment, nous n’en savons pas plus. Sur le papier, ça semble être une petite révolution qui impliquerait le confort absolu pour l’utilisateur et, comme petit effet collatéral, la fin du piratage.

Je dois vous avouer qu’il ne se passe pas six mois sans qu’un type tombe de la lune et explique qu’il a trouvé la console qui enterrera la Wii, la bobox et la PS3. Cela amuse la première journée, on s’aperçoit finalement le lendemain que le type est un repris de justice qui essayait de lever des fonds pour une obscure start-up russe liée au marché du *****. Là, c’est très différent. Ils sont une dizaine d’éditeurs à avoir signé, parmi lesquels : EA, Ubisoft, Take Two, THQ, Eidos… Ils ont donc du avoir des démos techniques très poussées qui rendent le projet viable.

Pour le moment, on attend de voir car nous ne sommes pas tout à fait surs que la puissance de calcul nécessaire puisse se trouver. Mais c’est vrai que c’est tentant, la qualité graphique d’un jeu qui dépend de la puissance de la ligne Internet.

Le site officiel du OnLive se trouve ici.

Source : EreNumerique.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai pas compris le passage de l'homme avec l'affaire russe explication stp

Share this post


Link to post
Share on other sites

métaphore pour dire que généralement les info sur des découvertes potentiellement prometteuse n'était qu'une excuse bidon pour un détournement de fond bref une arnaque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si j'ai bien compris on va jouer sur un autre PC super puissants a partir d'un PC chez sois non:confused:, donc il nous faut la fibre optique:eek:

Share this post


Link to post
Share on other sites

techniquement le minimum est un debit de 5 mega le reste ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 5 méga arrivera en Algérie quand tout les glaciers auront fondu...donc en 2050 environ

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 5 méga arrivera en Algérie quand tout les glaciers auront fondu...donc en 2050 environ

 

c trop tard les glacier se sont déjà fondu:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le minimum pour le Xbox Live est de 1méga mais avec un nat strict, ports fermé, chutes de débits et le mauvais ping je peux pas jouer, alors meme avec 5 mega on aura des problemes ça c'est sure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc si le jeuxvideo devien b'abbonement , on aura plus de divertissement dans ce bled ? mdr

Share this post


Link to post
Share on other sites



×
×
  • Create New...