Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'bridage'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Discussions
    • Actu - News High-Tech
    • Guesra
    • Etudes et enseignement
    • Juridique et administratif
    • Cuisine DZ
    • Photos et vidéos
    • Cimetière مقبرة
  • اللغة العربية
    • مناقشة عامة
    • عرض الهاتف المحمول والمشغل (3G ، 4G ...)
  • البرامج والأجهزة (نظام التشغيل / البرامج / الأجهزة)
  • التلفزيون ، الأقمار الصناعية ، فك التشفير ، IPTV
  • Réception TV
    • Les récepteurs SAT
    • IPTV
  • L'Internet en Algérie
    • ADSL Algérie
    • FTTH
    • hébergement et noms de domaine (HOSTING)
    • Liaisons Spécialisées : LS, FTTX
    • Toip / Voip : Services Téléphoniques sur Internet
  • News Téléphonie Fixe & Mobile
    • Opérateurs : Mobilis / Djezzy / Nedjma
    • Les téléphones GSM
  • Auto - Moto ALGÉRIE
    • Géolocalisation, SIG et cartographie
    • Actualités diverses
    • Achat-Vente
    • Tuning Auto ALGERIE
    • Dépannage mécanique
    • Location/vente des engins de travaux public
  • Systèmes d'Exploitation (OS)
    • GNU/Linux et Unix
    • Windows
    • Macintosh
  • Jeux : Pc / Consoles / Lan
    • Jeux en Réseau / LAN Arena
    • Consoles de salon
    • Consoles portables
    • Jeux Web
  • Informatique / Télécoms / Développement
  • Ventes & achats
  • Hébergeurs (privé)

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Lieu


Loisirs


Occupation


ID Facebook

Found 3 results

  1. Salam Alaycoum j ai un Abo chez AT : IDOOM 4Mo (512ko/s stable) La semaine dernière , en vérifient mon débit j ai constater que le débit a diminuer a (205 ko/s fixe) je me suis dit que c est momentanément apres 3 jour (de vole) j ai signalé chez AT de blida (bonjour, j ai signalé votre probleme Mr merci de votre visite) apres 48 H rien a été fait j ai appelé mon ami qui a 8Mo il a aussi la meme chose dans 2 de ces 2 lignes et un autre aussi , j ai rappelé le 100 AT ...resultat (bonjour, j ai signalé votre probleme Mr merci de votre visite) apres 48H rien a été fait j ai rappelé le 100 pour la 3 eme fois resultat : (bonjour, j ai signalé votre probleme Mr merci de votre visite) alor la je lui dit : attend attend vous vous fouter de moi ces mon argent que vous volé , reponse : je vous fait quoi moi ??? alor j ai envoyé un message a l ARPT et j attend depuit hier , et mon ami a carrément pété les plons chez AT resultat : ils sont au courent de tout . alor il y a les indemnité (cable sous-marin) qui doit AT payé pour les abonnés , c est nous qui les payes il n y a rien de promo ou sidi zékri . alor primo : s il y a qq a blida de pref a le meme probleme qu il nous face savoir merci deuzio : s il y a qq qui peut signalé le truc au ministère (un lien , un tel , un fax) qu il le face pour nous merci . a suivre
  2. Iran : le blocage de Gmail tourne au comique En Iran, le gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad s'apprête à faire marche arrière, après avoir annoncé le blocage de Gmail et Google. Les officiels du pays se sont rendus compte qu'ils étaient aussi utilisateurs des services de l'Américain, et les Iraniens ont acheté massivement des outils permettant de contourner le filtrage, pour accéder à leurs mails. Lundi dernier, nous rapportions que l'Iran avait pris une décision unique au monde, officiellement pour contrer la diffusion du film L'Innocence des Musulmans qui a provoqué la colère d'une partie du monde islamique. Plutôt que de bloquer simplement YouTube, qui était déjà inaccessible dans le pays depuis 2009, l'Iran a décidé de bloquer aussi Gmail et Google. La décision visait clairement à punir la firme de Mountain View, qui a aux yeux de l'Iran le gros défaut d'être américaine, mais officiellement il s'agissait d'éviter que les liens menant à la vidéo du film anti-islam puissent circuler (aussi absurde cela puisse paraître). "Google et Gmail seront filtrés à travers tout le pays jusqu'à nouvel ordre", avait annoncé sans ambiguïté Abdolsamad Khoramabadi, membre de l'organe iranien chargé de mettre en oeuvre la censure sur Internet. Or le blocage devient un véritable fiasco national, qui n'est pas sans avoir certains aspects comiques. Tout d'abord, l'AFP publie une dépêche dans laquelle elle raconte que l'Iran a fait demi-tour, après avoir expliqué qu'en fait, bloquer Gmail était une conséquence collatérale non voulue. "Nous voulions bloquer YouTube mais Gmail a été aussi bloqué, ce qui était involontaire", a assuré Mohammad Reza Miri, le responsable du blocage au ministère des Télécommunications. Ce dernier "cherche une solution technique pour régler ce problème afin de bloquer Youtube dans le protocole HTTPS et qu'en même Gmail soit accessible". Or si le blocage de Gmail était involontaire, pourquoi l'avoir annoncé avant-même sa mise en oeuvre ? Par ailleurs, Associated Press raconte qu'en fait, ce sont les officiels iraniens qui ont été les premiers à se plaindre du blocage de leur messagerie, et à faire remonter leur mécontentement au niveau du gouvernement. Les députés, en particulier, auraient été nombreux à trouvé quelque peu incommode que leurs e-mails soient inaccessibles. De plus, la première conséquence du filtrage a été une explosion du nombre de souscription à des services de proxy et/ou VPN, qui permettent de contourner les mesures de blocage imposées par le gouvernement. Samedi, l'hebdomadaire Asr-e Ertebat indiquait que les Iraniens avaient dépensé 4,5 millions de dollars dans des outils permettant de retrouver leur accès à des sites filtrés comme Facebook, Twitter, YouTube... ou Gmail. Source
  3. Le géant de l'Internet, Google, a annoncé, lundi 31 janvier, qu'il a lancé un nouveau service pour permettre aux Egyptiens d'envoyer des messages sur le réseau social Twitter sans avoir à recourir à une connection Internet. "Cela marche déjà et tout le monde peut 'tweeter' en laissant simplement un message téléphonique à l'un des numéros internationaux suivants : +1 650 419 4196 ou +39 06 62 20 72 94 ou + 97 316 199 855. Le service mettra instantanément le message (sur Twitter) en utilisant le mot-clé #egypt", ont annoncé des responsables de Google. "Aucune connexion Internet n'est nécessaire. Les gens peuvent écouter les messages en composant les mêmes numéros de téléphone ou en allant (sur le site Internet) twitter.com/speak2tweet", ont-ils ajouté. "Nous espérons que cela contribuera à aider les gens en Egypte à rester connectés dans cette période très difficile. Nous pensons à tout le monde là-bas", concluent Ujjwal Singh, le co-fondateur de la société SayNow, qui vient de se faire racheter par Google, et AbdelKarim Mardini, directeur produits pour le Moyen-Orient et l'Afrique. Cette annonce de Google intervient alors que selon le site américain Renesys, spécialisé dans la surveillance du Web, le dernier fournisseur d'accès à Internet qui fonctionnait encore en Egypte, celui du groupe Noor, a été bloqué lundi. Google, dont la devise est "ne pas faire le mal", est un défenseur affiché de la défense de la liberté d'Internet. Les autorités égyptiennes ont interrompu une très grande partie des services d'accès à Internet depuis le début des manifestations demandant le départ du président Hosni Moubarak. "Comme beaucoup de gens, nous sommes rivés aux informations en provenance d'Egypte et nous avons réfléchi à ce que nous pourrions faire pour aider les gens sur place", peut-on lire dans une note publiée sur le blog officiel de Google et intitulée "Un peu de travail ce week-end qui va (espérons-le) permettre aux Egyptiens de se faire entendre". Source: Le monde.fr
×
×
  • Create New...