Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'google'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Discussions
    • Actu - News High-Tech
    • Guesra
    • Etudes et enseignement
    • Juridique et administratif
    • Cuisine DZ
    • Photos et vidéos
    • Cimetière مقبرة
  • اللغة العربية
    • مناقشة عامة
    • عرض الهاتف المحمول والمشغل (3G ، 4G ...)
  • البرامج والأجهزة (نظام التشغيل / البرامج / الأجهزة)
  • التلفزيون ، الأقمار الصناعية ، فك التشفير ، IPTV
  • Réception TV
    • Les récepteurs SAT
    • IPTV
  • L'Internet en Algérie
    • ADSL Algérie
    • FTTH
    • hébergement et noms de domaine (HOSTING)
    • Liaisons Spécialisées : LS, FTTX
    • Toip / Voip : Services Téléphoniques sur Internet
  • News Téléphonie Fixe & Mobile
    • Opérateurs : Mobilis / Djezzy / Nedjma
    • Les téléphones GSM
  • Auto - Moto ALGÉRIE
    • Géolocalisation, SIG et cartographie
    • Actualités diverses
    • Achat-Vente
    • Tuning Auto ALGERIE
    • Dépannage mécanique
    • Location/vente des engins de travaux public
  • Systèmes d'Exploitation (OS)
    • GNU/Linux et Unix
    • Windows
    • Macintosh
  • Jeux : Pc / Consoles / Lan
    • Jeux en Réseau / LAN Arena
    • Consoles de salon
    • Consoles portables
    • Jeux Web
  • Informatique / Télécoms / Développement
  • Ventes & achats
  • Hébergeurs (privé)

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Lieu


Loisirs


Occupation


ID Facebook

Found 61 results

  1. La plupart des employés de Google et Facebook vont continuer à travailler de chez eux jusqu'à la fin de l'année, même si les bureaux devraient rouvrir cet été, en fonction de l'évolution de la pandémie de Covid-19. Les bureaux de Google et Facebook resteront vides en 2020. La plupart des employés des deux géants de la technologie vont continuer à travailler de chez eux jusqu'à la fin de l'année, même si les bureaux devraient réouvrir cet été, en fonction de l'évolution de la pandémie de Covid-19. Sundar Pichai, le PDG d'Alphabet (maison-mère de Google), a ainsi indiqué à ses 100.000 salariés qu'ils travailleront sans doute de leur foyer pour le reste de l'année 2020, selon des informations confirmées par Google. Le patron s'est adressé au personnel jeudi lors d'une assemblée générale hebdomadaire, en ligne. Il a expliqué que les personnes ayant besoin de retourner au bureau pourront le faire en juin ou en juillet, en appliquant des mesures de sécurité renforcées. Mais ils seront l'exception. Fin avril le groupe avait déjà précisé que le télétravail continuerait au moins jusqu'au 1er juin, et que le retour serait « échelonné » et « incrémental ». Pas de rassemblements jusqu'à juillet 2021 Même son de cloche chez Facebook, d'après les médias américains. Le réseau social planétaire envisage une réouverture de ses différents bureaux à partir du 6 juillet. Mais tous ses employés qui le souhaitent pourront continuer à travailler de chez eux jusqu'en 2021. Coronavirus : Apple et Google s'allient pour lancer un traçage mondial de la contamination Facebook et Google s'associent à des chercheurs pour cartographier le coronavirus Facebook employait 45.000 personnes dans le monde fin 2019 (sans compter les milliers de travailleurs employés par des sous-traitants) et prévoit d'en recruter 10.000 de plus pour accélérer le développement de son offre de produits et services, particulièrement adaptée aux mesures de distanciation sociale. Mark Zuckerberg, le patron du groupe, avait déjà annoncé le mois dernier que son groupe ne tiendrait pas de rassemblements de plus de 50 personnes avant juillet 2021 au mieux. Sources: LesEchos
  2. [big Data] Google lance son nouveau système de Gestion : « Cloud BigTable » Le leader de la recherche dans le monde, Google, se renforce dans le Cloud avec le lancement de son nouveau système de gestion : Cloud Bigtable. Actuellement disponible en version bêta, Cloud Bigtable de Google, est un nouveau service cloud dédié au traitement de données complexes (Big Data). Il s’agit d’un serveur NoSQL taillé pour les besoins de haute performance dont les ressources peuvent être ajustées en fonction du volume et de la complexité des données à traiter. Cloud Bigtable est aussi accessible via l’API Apache Hbase. « Ce qui lui permet d’être compatible avec les technologies de l’écosystème Hadoop et les produits que nous proposons sur ce terrain, notamment Cloud Dataflow« , précise Google. Mais il est également possible d’exporter ou d’importer dans Cloud Bigtable des données en provenance d’une grappe de serveurs Hbase. Google met en avant la simplicité d’utilisation de son service. « Sa console d’administration permet de créer un cluster en moins de 10 secondes », estime le groupe américain. Autres promesses : une latence de quelques millisecondes maximum, avec à la clé un tarif qui se veut compétitif face à la concurrence à performance égale. Cloud Bigtable repose sur la technologie Bigtable utilisée par Google pour supporter son moteur de recherche, mais aussi Google Analytics et Gmail. Ce n’est pas le premier service NoSQL proposé par Google. Le géant américain offrait déjà Cloud Datastore qui, lui aussi, repose sur l’infrastructure Bigtable. A la différence de ce dernier plutôt taillé pour le Big Data orienté web et apps mobiles, Cloud Bigtable est présenté, lui, comme « un outil conçu pour les analyses de données plus complexes, auxquelles peuvent faire face les grands groupes ». Dans son communiqué, Google évoque plusieurs secteurs d’activité susceptibles d’être intéressés par sa nouvelle offre : les services financier, l’énergie, le biomédical, et les télécommunications. Source : AndroiDZ
  3. Le « Google-phone » d'HTC arrive en Angleterre Lundi 3 novembre 2008 à 16:50 T-Mobile G1 Disponible depuis une semaine aux Etats-Unis, le T-Mobile G1 – HTC Dream G1 pour les intimes – vient de faire son apparition en Angleterre. Ce « Google-phone », le premier à utiliser le système d’exploitation Android de Google, est ainsi vendu en exclusivité par T-Mobile chez nos amis anglais. Disponible en noir ou blanc, il est identique au modèle américain et est proposé gratuitement, sous réserve de souscrire à un abonnement mensuel de 40£, avec engagement de 18 mois. Le G1 ne devrait hélas pas être commercialisé dans le reste de l’Europe avant l’année prochaine… source : http://www.presence-pc.com/actualite/HTC-Dream-G1-32148/
  4. Habbit nefham bark wach rahou sari.
  5. Guest

    Google I/O 2013

    C'est fait ! le google IO 2013 c'est terminé, rendez-vous l'année prochaine ! Avec plus de 6000 participants , le google IO de cette année nous a offert son lot de nouveauté concernant les différents produits de Google. Tout d'abord, il serait intéressant pour tout développeur d'au moins regarder la Day #1 Key Note un show avec un écran d'une taille indécente qui reflète les ambitions de Google. Alors coté nouveauté, Android, ce que j'ai retenu c'est le Galaxy S4 qui passe en Jelly Bean sans la couche Samsung et le Android Studio basé sur IntellijIdea; Google Cloud qui vient de s'enrichir avec PHP ce qui permettra aux développeurs et webmaster de faire tourner leurs applications sur les data centers de google, Cloud toujours, il y'a eu l'annonce pour le compute Engine ainsi que BigQuery Cloud et la version 1.8.0 du SDK AppEngine. Google Maps annonce une nouvelle version majeur qui embarque donc Google Earth et ceux , sans le moindre plugin et grâce à HTML5 (SVG et CANVAS). Chrome Pixel s'améliore, nouvelle version de Chome OS. Chrome DevTools s'enrichi toujours et la fonctionalité la plus intéressante est sans doute le workspace et la possibilité d'éditer des fichiers directement dans Chrome (en version Canary pour le moment). Mozilla vient de publier un poste aujourd'hui proposant la même fonctionalité qui sera disponible pour la prochaine version de FireFox. Bien d'autres nouvelles "techniques" ainsi que des sessions traitant de la perception cognitive et le design sont disponible sur le Google Developers Channel de Youtube. Aller a+
  6. Bonsoir, Google a pris une décision lourde en décidant de supprimer TOUS les bloqueurs de publicité pour Android et en tête de liste l’application Adblock Plus du google Play. Rien à faire, Google ne souhaite pas voir quiconque snober l’une de ses sources de revenus principales la publicité ! Till Faida, le co-fondateur d’Adblock Plus, s’étonne d’ailleurs de cette décision soudaine, mais finalement prévisible : « Je réalise que la publicité est un revenu important pour Google, mais il faut comprendre qu’Adblock Plus ne bloque pas automatiquement toutes les publicités. Nous laissons le choix à l’utilisateur de bloquer les publicités ou de s’abonner à nos “whitelist” pour n’afficher que les publicités non intrusives. Nous pouvons même dire que nous encourageons la publicité, quand elle est conforme à notre politique de “Publicités acceptables”, politique qui est décidée par notre communauté totalement ouverte. En décidant unilatéralement de retirer ces applications, Google détruit les freins et contrepoids qui construiraient un Internet démocratique. Les gens feraient bien de s’alarmer de ces retraits. » Quoiqu’il en soit, Adblock Plus pourra toujours être téléchargé, depuis le site web de son éditeur. Je profite pour attirer votre attention qu'il existe une "liste AR" complémentaire à la "liste FR" et à "EasyList" pour bloqué la publicité même sur les site Arabe : "Liste AR+Liste FR+EasyList" https://easylist-downloads.adblockplus.org/liste_ar+liste_fr+easylist.txt http://adblockplus.org/fr/subscriptions [ Source ]
  7. Iran : le blocage de Gmail tourne au comique En Iran, le gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad s'apprête à faire marche arrière, après avoir annoncé le blocage de Gmail et Google. Les officiels du pays se sont rendus compte qu'ils étaient aussi utilisateurs des services de l'Américain, et les Iraniens ont acheté massivement des outils permettant de contourner le filtrage, pour accéder à leurs mails. Lundi dernier, nous rapportions que l'Iran avait pris une décision unique au monde, officiellement pour contrer la diffusion du film L'Innocence des Musulmans qui a provoqué la colère d'une partie du monde islamique. Plutôt que de bloquer simplement YouTube, qui était déjà inaccessible dans le pays depuis 2009, l'Iran a décidé de bloquer aussi Gmail et Google. La décision visait clairement à punir la firme de Mountain View, qui a aux yeux de l'Iran le gros défaut d'être américaine, mais officiellement il s'agissait d'éviter que les liens menant à la vidéo du film anti-islam puissent circuler (aussi absurde cela puisse paraître). "Google et Gmail seront filtrés à travers tout le pays jusqu'à nouvel ordre", avait annoncé sans ambiguïté Abdolsamad Khoramabadi, membre de l'organe iranien chargé de mettre en oeuvre la censure sur Internet. Or le blocage devient un véritable fiasco national, qui n'est pas sans avoir certains aspects comiques. Tout d'abord, l'AFP publie une dépêche dans laquelle elle raconte que l'Iran a fait demi-tour, après avoir expliqué qu'en fait, bloquer Gmail était une conséquence collatérale non voulue. "Nous voulions bloquer YouTube mais Gmail a été aussi bloqué, ce qui était involontaire", a assuré Mohammad Reza Miri, le responsable du blocage au ministère des Télécommunications. Ce dernier "cherche une solution technique pour régler ce problème afin de bloquer Youtube dans le protocole HTTPS et qu'en même Gmail soit accessible". Or si le blocage de Gmail était involontaire, pourquoi l'avoir annoncé avant-même sa mise en oeuvre ? Par ailleurs, Associated Press raconte qu'en fait, ce sont les officiels iraniens qui ont été les premiers à se plaindre du blocage de leur messagerie, et à faire remonter leur mécontentement au niveau du gouvernement. Les députés, en particulier, auraient été nombreux à trouvé quelque peu incommode que leurs e-mails soient inaccessibles. De plus, la première conséquence du filtrage a été une explosion du nombre de souscription à des services de proxy et/ou VPN, qui permettent de contourner les mesures de blocage imposées par le gouvernement. Samedi, l'hebdomadaire Asr-e Ertebat indiquait que les Iraniens avaient dépensé 4,5 millions de dollars dans des outils permettant de retrouver leur accès à des sites filtrés comme Facebook, Twitter, YouTube... ou Gmail. Source
  8. Annee: 2012 Genre: puzzle Developpeur: Herocraft Editeur: Herocraft Langue: multi / Russie Medecine: pas necessaire Plate-forme: Android Resolution: toute Description: “Le Royaume enchanté: Les aventures d’Elisa” est un conte de fées coloré, peuplé d'énormes dragons, de magiciens, de toutes sortes de monstres et de plantes incongrues. Vous devez aider la jeune héritière à accèder au trône, tout en apprenant comment diriger son pays. La voie vers la prospéritée du royaume sera remplie de quêtes fascinantes. Il y a 2 sortes de jeu de trio, un tas d'endroits colorés où chercher les objets cachés et une tonne de mini-jeux divers et variés parmis plus de 50 niveaux captivants. “Le Royaume enchanté: Les aventures d’Elisa” sera votre propre histoire fantastique. Les caracteristiques du jeu: • Combinaison des styles de jeu populaires : objets cachés et regroupement de trios; • Plus de 50 niveaux de jeu; • Un vaste monde de conte de fée avec un tas de mystères et d'énigmes; • Aucune violence; • Des graphismes colorés de grande qualité; • Un choix de mini jeux originaux; Telecharger:
  9. Marissa Mayer, un nouveau capitaine à la barre de Yahoo ! Exit Scott Thomson et entrée de Marissa Mayer ! Yahoo ! change de directeur général et accueille une ex-dirigeante de Google. Conclusion de l'affaire du faux CV chez Yahoo ! Scott Thomson, qui avait falsifié son CV, a été remercié en mai dernier, puis remplacé, au pied levé, par Ross Levinsohn, prenant le poste de directeur général par intérim. Scott Thomson faisant amende honorable s'était excusé vis à vis de son fait, et avait alors expliqué qu'il s'en remettait à la décision du Conseil d'administration de la société concernant son futur. Hier, ce Conseil d'administration a décidé de nommer Marissa Mayer à ce poste si glissant (cinq directeurs en trois ans !), dans un communiqué signé du président du Conseil, Fred Amoroso : "le conseil d'administration s'est accordée à l'unanimité sur le fait que l'expérience sans précédent de Marissa dans la technologie, le design et la mise en œuvre des produits font d'elle la patronne qu'il faut pour Yahoo!". Et pour cause, à 37 ans, la nouvelle directrice n'en est pas à sa première expérience du web. Elle a travaillé pendant 13 ans au sein de Google, notamment aux services de cartographie et de géolocalisation, où elle était responsable du moteur de recherches. Un passage remarqué dans la firme : en la rejoignant, en 1999, elle y devient la première femme ingénieure de la société. Une vie en numérique Née le 30 mai 1975 à Wausau (États-Unis), elle dispose d'une licence en systèmes symboliques et d'un doctorat honorifique en ingénierie à l'Illinois Institute of Technology. Diplômée de l'université de Stanford, elle possède également une maîtrise en informatique avec, comme spécialités l'intelligence artificielle et la conception d'interface machine-utilisateur, domaines dans lesquels elle dispose de brevets. Suite à sa nomination, l'action Yahoo ! a bondi de 1,69 % à 15,91 dollars à Wall Street, alors que celle de Google cédait hier 0,33 %. Actuellement en pleine restructuration de son portail, Yahoo ! essaye d'enrichir son panel de services avec de grands noms du multimédia; dans cette optique, il s'est récemment adjoint les prestations de Spotify. Source quitter une entreprise sur le point de dominer le monde au profit d'une entreprise au bord de la faillite hum .... c'est de l'inconscience
  10. Salam, Google fête l'Indépendance de l'Algerie avec un doodle represenatnt le monument des martyrs avec en fond le nom Google inscrit dans les nuages. http://www.google.dz Bonne fête
  11. Un datacenter de Google refroidi par l'eau... des toilettes EN BREF. Le datacenter de Google situé à Douglasville dans l'Etat de Géorgie utilise pour son refroidissement les eaux usées des habitants du comté. Avec l'électricité consommée, le refroidissement des ordinateurs est l'autre casse-tête des ingénieurs qui conçoivent et exploitent les datacenters. Google vient d'annoncer que son centre de données situé à Douglas County en Géorgie utilisait désormais pour son refroidissement de l'eau recyclée en provenance du circuit de collecte des eaux usées des habitants de la région. Joe Kawa, responsable de la construction et de la maintenance du site, explique que, si un tel dispositif a un sens économique, ce sont surtout les motivations écologiques qui ont poussé Google à se pencher sur le sujet. En effet, pour refroidir ses milliers de machines, la firme s'est aperçue qu'elle avait besoin d'une eau à température, mais pas forcément d'une eau potable. Le Département des eaux a en quelque sorte construit un circuit de dérivation qui achemine 30 % des eaux usées de la ville vers un centre de traitement payé par Google. L'eau est ensuite ramenée à température ambiante à l'air libre avant de passer au sein des installations de Google. A sa sortie, elle passe par un deuxième centre de traitement pour être enfin rejetée, « propre », dans la rivière Chattahoochee. Source si on réflechit bien , si le datacenter est refroidi à l'eau des toilettes alors les données c'est de la merde au sens propre du terme mais qu'est ce qui est passé par la tête de google ??!
  12. Racheté par Google, Meebo ferme ses portes Nous vous annoncions il y a quelques temps que Meebo, le service de messagerie instantanée, avait été racheté par Google. Meebo annonce aujourd’hui que l’ensemble de ses produits (Meboo Messenger, Sharing on Meebo, Meebo Me et toutes les applications mobiles) ne seront plus disponibles à partir du 11 juillet 2012. Cependant, si vous désirez récupérer votre historique de conversations, vous pouvez vous rendre à cette adresse avant la date de fermeture pour les télécharger, ou choisir de supprimer définitivement votre compte à cette adresse. Pour ceux qui ne connaissaient pas, Meebo était un client de messagerie instantanée multi-protocoles, c’est-à-dire qu’il permettait de se connecter directement à l’aide d’un seul logiciel à différentes messageries comme AIM, Yahoo! Messenger, Windows Live Messenger, Google Talk et autres. Google n’aura donc épargné que la Meebo Bar, qui permet aux webmasters d’obtenir des données sur leur audience, dans ce rachat. Pour le reste, l’équipe de Meebo devrait travailler sur une messagerie destinée au réseau social Google +… Source
  13. Chrome 21 : des onglets qui s'empilent comme dans Opéra EN BREF. La version en cours de développement de Chrome apporte une nouvelle gestion des onglets : quand ils sont trop nombreux, au lieu de se réduire, ils s'empilent. Un concept emprunté à Opera. La version stable du navigateur de Google est actuellement Chrome 19, la version bêta est la 20 et la version en développement est Chrome 21. Cette dernière introduit un nouveau fonctionnement des onglets. Quand ils sont trop nombreux, ce qui arrive très souvent, leur largeur ne se réduit plus automatiquement comme avant, car au bout d’un certain nombre d’onglets affichés, on ne voit plus leur intitulé. Non, Chrome 21 empile les onglets quand ils sont trop nombreux et qu’ils ne peuvent plus se réduire sans devenir illisibles. Cette fonction n’est pas originale puisqu’elle a été copiée sur son concurrent Opera 11 sorti en novembre 2010. De son côté, Firefox 10 utilise un autre système : les groupes d’onglets également connus sous le nom de Panorama. C’est la possibilité de grouper visuellement des onglets apparentés. Pour ceux qui voudraient essayer l’empilement d’onglets dans Chrome 21 Dev., cette fonction n’est pas activée par défaut. Pour la faire fonctionner, il faut taper chrome://flags et activer Stacked Tabs. Source
  14. Facebook et Google devraient disparaître dans 5 ans Eric Jackson est un bloggeur qui a écrit un des articles des plus intéressants sur la surévaluation de Facebook, qui rencontre quelques déboires en bourse alors qu'il vient à peine d'y rentrer. Eric Jackson commence par expliquer que deux théories s’affrontent pour expliquer les cycles de vie des grandes entreprises. Celles qui considèrent prioritairement la manière dont elles sont dirigées, la qualité des dirigeants, donc leur formation, leurs visions stratégiques etc. et qui étudient l’effet de ces paramètres sur l’entreprise elle-même. La seconde théorie porte le nom d’“écologie entrepreneuriale” et insiste au contraire sur les effets des milieux, le moment où est née l’entreprise, dans quel contexte, reléguant au second plan les décisions des dirigeants. Eric Jackson dit avoir longtemps dédaigné cette seconde théorie, mais l’observation de l’économie numérique l’amène aujourd’hui à considérer que la viabilité d’une entreprise dépend grandement du moment et du contexte de sa naissance. Et pour lui, il y a de grandes différences entre les Babys Boomers, la génération X (celle des années 70), et celle du nouveau millénaire, ce qui donne, en termes d’économie numérique, trois périodes. Le web 1.0, celui de Netscape, Google ou Amazon. Le web 2 .0, celui de Facebook, LinkedIn ou Groupon. Et le Mobile (avec par exemple Instagram). Et chaque génération a beaucoup de mal à s’adapter aux changements apportés par la nouvelle génération. Google s’est imposé en organisant mieux le chaos du web que ne le faisaient ses concurrents, mais a du mal à s’adapter à la nouvelle manière de penser qui s’est imposée avec le web social (pour Jackson, Google +, le réseau social de Google, est une “ville fantôme”). Quant à Facebook, s’il a emporté la mise du web social, il est probable qu’il ait du mal à franchir le cap de la nouvelle génération. Le web est mort Voici l’analyse d’Eric Jackson, qui précède les événements des derniers jours. Pour lui, ce qui caractérise les entreprises de la nouvelle génération, c’est qu’elles considèrent le mobile comme le premier lieu (voire le lieu exclusif) de leur épanouissement. Elles se conçoivent comme des applications, pas comme des sites web. Or, selon Jackson “Il n’y aura pas de web 3.0, parce que le web est mort.” Pis encore, les entreprises des deux premières générations semblent incapables de s’adapter à ce nouveau paradigme. Ainsi, Facebook perd de l’argent dans le mobile, s’étant contenté de fournir des versions iPhone et iPad de son site internet. Son modèle économique est fondé sur le web (avec d’ailleurs une baisse de revenus entre le dernier trimestre 2011 et le premier trimestre 2012), et Jackson ne voit aucune stratégie pour gagner de l’argent sur le mobile. Comment Facebook peut-il résoudre la question du passage à l’ère du mobile ? Et Jackson de citer un analyste qui explique que Facebook devra sans doute diviser ses services en différentes applications ou site HTML 5 : une pour la messagerie, une pour le fil d’actualité, une autre pour les photos, etc. Cette fragmentation se fera sans doute au détriment de l’essence de Facebook. Et pour lui, le rachat récent d’Instagram par Facebook, entreprise symptomatique de la nouvelle génération, montre simplement la peur de l’entreprise d’être dépassée par un nouveau modèle. Et puis, considérant comment Facebook a traîné les pieds pour aller vers le mobile, Jackson prédit que ces changements prendront trop de temps… car il faut aussi prendre en considération la vitesse des mutations. Et Jackson de citer Tim Cook, le nouveau P-DG d’Apple, qui expliquait qu’en deux ans, l’entreprise avait vendu 67 millions d’IPad, or, il lui avait fallu 24 ans pour vendre le même nombre de Mac, 5 ans pour vendre le même nombre d’iPod et 3 ans pour vendre le même nombre d’iPhone. Et il est tout à fait possible que le rythme des mutations s’accélère encore dans les années à venir. Conclusion d’Eric Jackson : “Les Google et les Facebook de demain n’existent pas encore aujourd’hui. Et d’ici là, bon nombre d’entreprises du web 1.0 et du web 2.0 auront été complètement rayées de la carte. La fortune viendra à ceux qui sauront s’adapter et investir dans cet espace en pleine jachère. Ceux à qui appartiendra l’avenir sont ceux qui le créeront. Les monopoles du web n’ont pas la vie aussi dure que ceux d’antan.” L'intérêt de cette analyse pendant la semaine d'introduction de Facebook en Bourse est de montrer que la chute de l’action est sans doute due en grande partie aux jeux de passe de Stanley Morgan, mais aussi à une faiblesse fondamentale de Facebook, qui elle, n’avait pas échappé aux observateurs avisés de l’économie numérique. Facebook est déjà un dinosaure. Source
  15. Facebook éjecte Chrome des navigateurs recommandés et choisit Opera C'est un changement qui peut en dire long. Facebook a procédé à la modification de sa page présentant la liste des navigateurs web recommandés. Chrome a été remplacé par Opera, à côté d'Internet Explorer et Firefox. Or, des rumeurs persistantes laissent entendre que le réseau social envisage de racheter l'éditeur norvégien Opera Software. Parmi les différentes rumeurs circulant sur Facebook, il en est une relative au navigateur web Opera. À en croire les récents bruits de couloir, le réseau social américain aurait l'intention d'acquérir l'éditeur norvégien. De cette façon, Facebook disposerait alors de son propre logiciel de navigation et, par conséquent, d'une arme supplémentaire pour affronter Apple et Google. Sur le papier, cette décision aurait du sens. Facebook cherche à développer ses activités dans le mobile, et les dernières actualités le prouvent. En plus de proposer une application mobile permettant d'accéder à son service, Facebook met à disposition un logiciel de messagerie et une application pour prendre des photos (Camera). En outre, Facebook a racheté Instagram pour un milliard de dollars. Si Opera n'est certes pas le navigateur le plus utilisé, il est to^^^^ois considéré comme l'un des principaux logiciels du marché, aux côtés d'Internet Explorer, Firefox, Chrome et Safari. Et puisque ces derniers ne sont pas achetables pour diverses raisons, c'est vers Opera que Facebook se tournerait logiquement. D'autant que le logiciel est déjà présent sur iOS, Android, BlackBerry ou Windows Mobile. Si cette rumeur n'est évidemment pas commentée par Facebook, le réseau social a procédé à une modification qui ne peut que l'alimenter. Le site Fav Browser a en effet constaté que le site communautaire ne suggère plus Chrome dans la liste des navigateurs recommandés. À la place, c'est Opera qui est suggéré aux internautes, en plus de Firefox et Internet Explorer. Difficile de savoir à quand remonte cette modification. Le site Hacker News a publié une actualité en ce sens il y a une semaine. Le cache de Google affiche également la modification. Une autre hypothèse reste néanmoins valable : ce changement illustre peut-être la tension croissante entre Google et Facebook sur de multiples domaines. Source
  16. YouTube gagne contre TF1 qui lui réclamait 141 millions d'euros (MàJ) Mercredi, le tribunal de grande instance de Paris a débouté TF1 de son action contre YouTube. Le groupe de télévision avait porté plainte pour la diffusion d'extraits de ses programmes sur le service d'hébergement de vidéos. Mise à jour : L'information est confirmée. Numerama a obtenu la copie du jugement, qui déboute TF1 de toutes ses demandes. Il faut prendre l'information avec réserve tant que nous n'avons pas confirmation du jugement. Mais si l'on en croit la réaction enthousiaste de Google, le moteur de recherche aurait réussi à faire échec à la plainte qu'avait déposé TF1 en 2008. La chaîne de télévision française réclamait 141 millions d'euros à YouTube pour avoir permis le stockage d'extraits de programmes diffusés sur TF1, en portant plainte pour les chefs de contrefaçon, concurrence déloyale, et parasitisme. Alors-même que nous n'avons pas eu copie du jugement, Google nous a transmis un communiqué dans lequel il fait part de la réaction de Christophe Muller, le directeur des partenariats de YouTube pour la région Europe de l’Est, Europe du Sud, Moyen-Orient et Afrique : "Nous nous réjouissions de la décision rendue aujourd'hui, qui représente une victoire pour Internet et pour tous ceux qui l'utilisent afin d’échanger des idées et des informations. Cette décision défend le droit à innover pour les plateformes de contenus générés par les utilisateurs, leur permettant de faire plus encore pour aider les artistes et créateurs français à atteindre de nouvelles audiences en France comme à l’étranger" Si l'on en croit les formulations, la victoire de YouTube est totale, et l'échec de TF1 complet. Le tribunal aurait reconnu que la filiale de Google n'était qu'un simple intermédiaire technique, protégé par la loi pour la confiance dans l'économie numérique dès lors qu'elle retire les contenus piratés lorsqu'ils lui sont signalés. Ce faisant, le tribunal aurait respecté la jurisprudence de la cour de cassation, qui avait reconnu le statut d'hébergeur de Dailymotion début 2011. Source
  17. Google déploie son Knowledge Graph pour répondre aux questions Google a commencé à déployer une nouvelle mise à jour de son moteur de recherche. Celle-ci consiste à fournir des réponses directement dans la page des résultats, à côté des liens pointant vers d'autres sites. Google ne veut plus uniquement chercher. Il veut aussi répondre. Mise à jour : Ca y est, Google a officialisé la mise en production de ce qu'il appelle son "Knowledge Graph" (par référence au "social graph" de Facebook), déployé pour l'instant uniquement sur la version américaine du moteur de recherche. Selon les propres termes de Google, il ne s'agit là que d'une "première étape essentielle vers la construction d'une prochaine génération de recherches, qui puise dans l'intelligence collective du web et appréhende le monde un peu plus comme les gens le font". Plutôt que de conduire les internautes vers les pages où se trouvent les informations, Google répondra lui-même aux questions posées. Une évolution qui déplaira forcément à certains sites internet dont les ressources risquent d'être fortement exploitées, sans contrepartie. [video=youtube;mmQl6VGvX-c] Source
  18. Google en mode BBS Terminal ! Pour les nostalgiques des billets électroniques populaires dans les années 80, j’ai nommé les BBS (bulletin board system), sachez qu’il existe désormais une application Web inspirée par ceux-ci vous permettant d’effectuer des recherches Google en mode ASCII à travers une interface très rétro. Conçue par un certain Norbert Landsteiner en HTML et JavaScript (et à l’aide des API Google pour gérer les recherches), nous vous laissons savourer ce doux bruit de connexion qui rappelle tant de souvenirs. Source bon coté recherche , je vous le dis maintenant c'est pas trop Top alors ne comptez pas dessus pour faire vos recherches
  19. Moteurs de recherche : 5 alternatives à Google De plus en plus contesté pour son irrespect de la vie privée, pour sa mise en avant des "gros" au détriment des "petits" dans les résultats de recherche, pour son hégémonie dont il profite pour imposer ses propres services en masquant la concurrence... Google ne fait plus l'unanimité. Numerama fait le point sur cinq moteurs de recherche alternatifs qui peuvent au moins occassionnellement remplacer Google : DuckDuckGo, Ixquick, Yacy, Wolfram Alpha, et Bing. Comme partout en Europe, Google écrase le marché de la recherche en France, avec plus de 90% des requêtes effectués par son moteur. Il est devenu le premier réflexe d'une grande partie des internautes, avec l'aide de navigateurs comme Firefox ou Chrome qui le placent en moteur de recherche par défaut. Mais malgré son slogan "Don't be evil", la firme américaine n'hésite pas à user de sa position de numéro un pour imposer ses services ou son traçage publicitaire, ce qui lui vaut une opposition de plus en plus vive. Pire, les résultats fournis par son moteur sont de moins en moins exhaustifs, à mesure que les critères sociaux ou géographiques prennent de l'ampleur dans leur ordonnancement. Par ailleurs la censure de certains termes de recherche ou l'intégration de Google+ dans l'algorithme d'affichage des résultats participent à sacrifier la pertinence au profit d'intérêts divers. Une demande d'alternatives se fait jour, ce dont pourraient profiter d'autres acteurs beaucoup plus timides. Numerama a sélectionné 5 alternatives intéressantes, dont nous publions le détail de nos analyses sur les forums de Numerama (n'hésitez pas à y ajouter vos propositions et vos impressions) : 1 - Ixquick Le respect de la vie privée avant tout ? Créé en 1998 aux Etats-Unis, Ixquick prétend être le moteur le plus confidentiel. Il a d'ailleurs reçu plusieurs prix à ce sujet, dont l'European Privacy Seal. Il ne stocke pas les adresse IP, n'utilise pas de cookie, ne recueille pas d'informations personnelles et encode les recherches en HTTPS. Seulement, ses résultats ne sont pas toujours pertinents, et il affiche de la publicité provenant de... Google. 2 - YaCy La recherche en P2P pour éviter la censure C'est le seul moteur que nous avons testé qui soit totalement décentralisé. En effet, il se base sur un protocole P2P (façon eMule ou BitTorrent) et ses utilisateurs construisent donc ensemble l'index, grâce à un logiciel à installer sur l'ordinateur. Aucune censure n'est possible, aucun nœud du réseau n'ayant plus de poids que les autres. Malheureusement, YaCy ne compte encore que peu d'utilisateurs, et ses résultats sont donc encore très pauvres. 3 - Wolfram Alpha Des réponses à des questions Wolfram Alpha est, sans conteste, le plus puissant des moteurs de ce comparatif. Mais il n'est pas exactement dans la même catégorie que Google. En effet, il fournit directement les réponses, définitions ou résultats aux calculs qu'on lui soumet là où les autres redirigent vers les sources. Il n'est donc pas adapté à une recherche classique mais ses résultats sont d'une très grande pertinence. Apple a d'ailleurs basé une partie de Siri sur ce moteur. 4- DuckDuckGo L'alternative la plus intéressante ? Il s'agit du moteur le plus convaincant dans notre match contre Google. Son interface est claire et ses résultats sont à la fois pertinents et frais. DuckDuckGo s'est également engagé pour la protection des données privées, en mettant en ligne deux sites explicatifs sur les dérives de ses concurrents, DontTrack.Us et DontBubble.Us. S'il était plus rapide, nous n'aurions rien à lui reprocher. A essayer. 5 - Bing L'alternative par Microsoft Il s'agit bien sûr du vrai concurrent direct, déjà populaire aux Etats-Unis, mais qui souffre à peu près des mêmes travers que Google. Il est aussi rapide et ses résultats sont aussi pertinents. Mais, les deux moteurs sont également proches dans les reproches qui peuvent leur être faits. Ainsi, Bing adopte le même modèle de traçage publicitaire que Google, ce qui lui enlève tout intérêt pour la protection de la vie privée. Source
  20. Gmail en panne hier soir pour 35 millions d’utilisateurs EN BREF. 10 % des utilisateurs de Gmail ont connu hier soir une interruption du service de la messagerie de Google pendant une heure. A l’heure où l’on ne parle que d’une sortie prochaine de Google Drive, c’est un service essentiel de la galaxie Google qui a fait défaut le 17 avril 2012 : Gmail. Aux alentours de 18 h 30 (heure française), la messagerie n’a plus été accessible à l’échelle mondiale pendant près d’une heure pour environ 10 % de ses utilisateurs, selon Google, soit tout de même 35 millions de personnes. En voulant se connecter à leur compte Gmail, les utilisateurs touchés ont été accueillis par une page d’erreur 500, signe d’une erreur interne au serveur. Google a présenté ses excuses pour la gêne occasionnée sans donner plus d'explications quant au problème rencontré. Sur la page de suivi de la panne, l'entreprise a assuré que la fiabilité de son système est sa priorité absolue. Le temps de disponibilité de Gmail a été de 99,98 % en 2010 et de 99,99 % en 2011. Pourtant, ce n’est pas la première fois que le service connaît des pannes. Rappelons celles de février 2011 et février 2009. Source
  21. Salam Apres plusieurs versions d'XP pour une install sur un HP portable "HP PAVILION DV 6660 EM" avec HDD SATA, seul Titanium a pu s'installer dessus ! Mais ensuite j'ai remarqué pas mal de petits trucs bizarres, impossible de faire une recherche ou d'ouvrir google.com et google.fr sur n'importe quel nabigateur (IE,FF,Chrome) Ensuite à chaque reboot, il faut que je reconfigure Chrome avec la page d'accueil personnalisé (gmail) reconfigurer le moteur par défaut à la place de GOOGLE qui ne s'ouvre pas et donc c'est yahoo.Fr, et ensuite ré activer "Afficher le bouton "Accueil" " plus "Toujours afficher la barre de favoris" idem pour les extensions de Chrome qui disparaissent a chaque reboot. J'ai fait une recherche dans la base de registre pour "google" mais que des clefs associé à Chrome Scan avec Spybot, Adware et Malwarebytes j'ai virus tous les warnings et toujours pas résolu Oui je sais, Titanium et ces versions sont spéciales (coccinelle,trust, uranium, black édition....) Une idée ? Merci
  22. Salam C'est GRATUIT ! Je viens de constater un changement sur mon compte google mail GMAIL. On peut désormais envoyer des SMS gratuitement vers le reseau NEDJMA et recevoir des réponse sur GTALK en temps réel. Le compte est chargé de 50 SMS gratuits au début, avec -1 pour chaque envoie et +5 chaque fois qu'on reçoit une réponse et +1 chaque jour. Service testé et fonctionnel depuis ce matin dans mon compte. Les SMS sont reçus depuis un numéro dynamique 055899**** A vos GSM ;-) ++
  23. Salam walikoum Vous avez surement remarqué que le forum était injoignable depuis le début de soirée voire même toute la journée. Cela était du à une forte affluence, nous y avons remédier en rajoutant de la RAM et du CPU sur le serveur dédié Et nous somme passés en PR 5 depuis 2 jours Il y a actuellement 1073 utilisateurs en ligne. 14 membre(s) et 1059 visiteur(s) Le record d'utilisateurs connectés est de 1 174, Aujourd'hui à 22h13.
  24. C’est un immeuble de 18 étages situé à New York sur l’île de Manhattan et il va accueillir bientôt 2000 employés de chez Google. Pas pour y travailler, mais pour y vivre. Le géant californien vient en effet de racheter cet immeuble situé sur la Huitième Avenue, dans le quartier de Chelsea pour y loger les salariés du groupe. Google se transforme en patron à la mode du début du XXe siècle, un peu à la Wendel ou à la Michelin. Sauf que ce ne sont pas les corons, mais le cœur de new York… et c’est sûr que c’est un peut plus cher au m2. Selon le New York Post, la facture se montrait même à 1,77 milliard de dollars (avant impôts et frais). Ca va juste faire bizarre d’avoir son voisin de bureau comme voisin de palier. Mais bon. « Google New York a fait ses débuts dans un Starbucks sur la 86e rue avec une seule personne en 2000 — une équipe de ventes de bric et de broc dopée à la caféine, se souvient David Radcliffe, vice-président de Google pour l’immobilier, cité par l’AFP. « Maintenant, nous avons plus de 2.000 employés travaillant sur une grande variété de projets à la fois dans les ventes et dans l’ingénierie — et on embauche à la pelle. Nous pensons qu’il s’agit d’un formidable investissement immobilier dans un quartier florissant et une ville fantastique ». C’est un immeuble de style Art déco, ancien, mais qui possède de « nombreux générateurs de secours, beaucoup de sources d’énergie électrique, des antennes, des fibres optiques et des installations de haute technologie à disposition des locataires », selon le New York Post. Comme ca, ils vont pouvoir travailler à la maison et puis, c’est vrai que c’est aussi un moyen de s’assurer que ses salariés ont vraiment envi de rester chez nous. Source
×
×
  • Create New...