Jump to content

« Jusqu'à 20 méga », les clients n'aiment pas


Guest salimdz

Recommended Posts

Guest salimdz

« Jusqu'à 20 méga », les clients n'aiment pas

 

Jeudi 30 juillet 2009 à 12:31

 

cuivre,Q-P-218689-3.jpg

Le cuivre des lignes ADSL

 

Les publicités des FAI vantent toutes le classique « jusqu'à 20 méga » (parfois plus, parfois moins) mais il semble que les consommateurs apprécient de moins en moins cette pratique des fournisseurs d'accès d'annoncer la vitesse maximale, sans indiquer (ou en très petit) qu'elle est rarement atteinte. En Angleterre, ou la majorité des lignes ne peuvent pas dépasser 8 mégabits/s (en ADSL classique), une étude montre que le nombre d'abonnés dépassant les 6 mégabits/s est très faible (moins de 9 % des abonnés) et que 19 % des gens n'atteignent même pas 2 mégabits/s. Et selon plusieurs sources, énormément de clients se plaignent de la vitesse obtenue, généralement bien plus faible que celle annoncée.

 

L'explication, les raisons

Rappelons tout de même d'où vient le problème : une ligne ADSL n'est capable de fonctionner à pleine vitesse que si le signal est assez fort, et plus la longueur de ligne entre l'abonnée et le central est élevée, plus le signal perd en puissance. Dans la pratique, peu d'utilisateurs sont assez proches d'un central pour disposer de la bande passante théorique maximale. L'autre point qui pose souvent problème, c'est la façon de communiquer : les FAI français parlent de « 20 méga », sans indiquer de façon explicite à quoi cette valeur correspond. Dans les faits, il s'agit de mégabits/s et pas de mégaoctets/s (on peut donc diviser la valeur par 8) et les FAI communiquent sur les débits ATM (qui est la façon de transporter les données) et pas sur le débit IP (qui est la bande passante réelle). Le problème, c'est qu'en ATM, 20 % des données sont utilisées pour la signalisation. Et donc une ligne « 20 méga » offre donc un débit IP de 16 mégabits/s, soit au maximum 2 Mo/s... On est donc bien loin des « 20 méga » annoncés...

 

Notons que certains FAI (dont les Belges) évitent le problème en limitant artificiellement la vitesse : les lignes sont annoncées à 4,6 mégabits/s (ce qu'une bonne partie de la population peut recevoir) et les abonnés capables de synchroniser plus rapidement restent limités à 4,6 mégabits/s.

 

source

Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC

2Mo/sec cela fait tout de même le film en DVDRIp en moins de 6minutes ^^

Avec 1.2Mo/sec je le faisais en à peu près 15min... ahhh le bon vieux temps mdr

Link to post
Share on other sites
  • Moderators
2Mo/sec cela fait tout de même le film en DVDRIp en moins de 6minutes ^^

Avec 1.2Mo/sec je le faisais en à peu près 15min... ahhh le bon vieux temps mdr

 

on parle de mega bits /s ici, pas de mega octets/s ;)

a 1.2 mo/s normalement un fichier en 700mo c'est en 9 min

Edited by 1conito
Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC
on parle de mega bits /s ici, pas de mega octets/s ;)

a 1.2 mo/s normalement un fichier en 700mo c'est en 9 min

 

Oui oui je parle bien en octets... je fais référence au taux de transfert de mes fichiers lors du téléchargement et non au débit de ma connexion (l'abonnement c'était chez Free en dégroupage total jusqu'à 24Mbps... et à environ 200m du DSLAM j'en étais pas très loin).

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...