Jump to content

L'opérateur public peu favorable à la médiation


NewsBot
 Share

Recommended Posts

Le conflit entre Algérie Télécom (AT) et l'Eepad, qui a éclaté de nouveau il y a une semaine, n'a pas trouvé son épilogue. Le fournisseur privé d'accès à Internet est toujours coupé du réseau des réseaux, privant 35 000 abonnés, dont des entreprises, des cybercafés et des ambassades, de surfer sur le Net. Contacté, Nouar Harzallah, PDG de l'Eepad, a confirmé « le statu quo.

L'entreprise a subi un préjudice énorme sans compter le stress du personnel ». L'Autorité de régulation de la poste et des (...)

 

Lire la suite ...

Link to comment
Share on other sites

les points forts dans l'article :

 

- l’ARPT tentera, dans les prochains jours, de réunir autour d’une même table les

responsables de l’Eepad et d’AT pour une autre séance de médiation.

 

- L’ordre du jour sera le rétablissement immédiat de la connexion et la discussion sur une solution durable au problème posé. Mais fait étrange

 

- Du côté de l’Eepad, on nous signale que l’article 16 du cahier des charges de l’ARPT stipule la continuité des services entre les opérateurs, quelle que soit la nature du conflit qui les oppose.

 

- des sources proches d’AT nous assurent qu’il « n’y a eu jusqu’à présent aucun basculement. Les clients de l’Eepad peuvent par contre s’abonner à AT sans aucun problème.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...