Jump to content

ThePirateBay.org fait son retour dans l'index de Google


Recommended Posts

article_the_pirate_bay_logo.jpg

 

INTERNET – La page d'accueil du site bitTorrent avait été retirée «par accident» par Google...

 

Dernière information (vendredi, 23 heures): thepiratebay.org est bien de retour comme premier résultat d'une requête «pirate bay» sous Google.

 

«Le retrait de la page d'accueil de thepiratebay.org de l'index de Google est le résultat d'une erreur interne et pas d'une requête» d'un parti tiers pour viol du Digital Millennium Copyright Act, comme précédemment indiqué par Google (1), a précisé l'entreprise à 20minutes.fr, vendredi soir.

 

Avec cette déclaration et le retour de ThePirateBay (qui semble pour l'instant hors-ligne, à suivre) dans l'index de son moteur de recherche, Google met un terme à un joli cafouillage qui a secoué l'univers peer-to-peer vendredi. Tout le monde (20minutes.fr y compris) a cru qu'il s'agissait là d'une nouvelle banderille plantée par Hollywood et l'industrie du disque dans le flanc de leur Némésis PirateBay, déjà affaibli après la condamnation de quatre de ses fondateurs au printemps dernier en Suède (dont ils ont fait appel) et par la revente du site qui a finalement capoté.

 

La censure, un phénomène courant

 

Google qui filtre les résultats d'une recherche, ce n'est pas nouveau. Des sites nazis en France, à ce qui déplait au gouvernement chinois en passant par certains contenus pornographiques qui contournent le filtre «safe search»... Google use parfois du scalpel –et avertit ses utilisateurs lorsqu'il le fait. Une censure que Google entreprend parfois de lui-même, mais le plus souvent à la demande de quelqu'un d'autre.

 

Vendredi, c'est donc The Pirate Bay qui en fait les frais. Le site bittorrent (qui donne accès, sans les héberger directement, à des contenus en grande majorité illégaux) a vu sa page d'accueil disparaître des résultats de Google. Un message en bas de page expliquait: «En réponse à une plainte que nous avons reçue sous le US Digital Millennium Copyright Act, nous avons retiré huit résultats de cette page. Si vous le souhaitez, vous pouvez lire la plainte sur ChillingEffects.org.»

 

ChillingEffect.org est une organisation à but non lucratif qui apporte ses lumières sur les questions de copyright et recense les plaintes liées au DMCA. L'organisation explique à 20minutes.fr que les auteurs d'une telle plainte utilisent en général la porte du «safe heaven». Sous le Digital Millennium Copyright Act passé sous Bill Clinton, les fournisseurs d'accès ou les hébergeurs (ou les moteurs de recherche, donc) ne sont pas responsables des contenus illégaux qu'ils hébergent (ou recensent)... tant qu'ils les retirent rapidement en cas de plainte.

 

Méli-mélo

 

Google détaille sa politique ici. Le site reçoit de nombreuses plaintes (souvent contre sa plateforme de blogs blogger), les examine, et décide ensuite ou non si elles sont légitimes. Si un site s'estime injustement censuré, il peut faire une demande pour être réhabilité, en apportant les preuves de sa bonne foi.

 

Sauf qu'à la lecture de la plainte, le site RemoveYourContent a bien demandé à Google de retirer certains liens (beaucoup de porno), dont quelques-uns concernant PirateBay. Il semble que Google ait donc par erreur également retiré la page d'acceuil du site. De quoi donner des idées à Hollywood?

 

 

(1) Déclaration initiale de Google à 20minutes.fr:

«Google a reçu une plainte sous le DMCA qui listait à tort thepiratebay.org (comme violant le Digital Millennium Copyright Act, ndr) et cette adresse a été retirée par accident de l'index de Google. Nous sommes en train de corriger l'erreur et vous pouvez vous attendre à voir thepiratebay.org de retour dans les résultats des recherches Google cet après-midi» (heure américaine, ndr).

 

Philippe Berry

Link to post
Share on other sites
  • 6 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...