Jump to content

L’African Media Barometer se penche sur les médias algériens


Recommended Posts

  • Administrators

El Watan Week-end - Vendredi 5 février 2010 MÉDIAS 17

L’African Media Barometer se

penche sur les médias algériens

Quel est le paysage médiatique algérien actuel ? La première

synthèse sur l’Algérie est enfin rendue publique : il

s’agit de l’African Media Barometer (BMA), première analyse

locale du paysage médiatique en Afrique. Ce rapport,

établi par un groupe de spécialistes et d’experts en la matière,

a été discuté la semaine dernière à Alger, à l’initiative de la

fondation Freidrich Ebert. Le BMA est un processus d’autoévaluation

basé sur des critères de développement dérivés de

l’African Protocols and Declaration. Dans ce rapport, disponible

gratuitement, il est recommandé pour l’Algérie d’appuyer

le plaidoyer des journalistes en vue de la dépénalisation

des délits de presse (expertise juridique, journée de

réflexion). Il a été également préconisé d’accompagner les

journalistes dans la redynamisation du mécanisme d’autorégulation

et, à travers un atelier, la stabilisation de la charte

déontologique des journalistes algériens et d’appuyer le processus

de réunification et de renforcement du mouvement

syndical au sein des médias (organisation de rencontres, médiation

et soutiens divers). Le même rapport recommande de

renforcer les capacités des journalistes en matière de techniques

rédactionnelles (notamment par des formations sur le

reportage) et les compétences des responsables des médias

dans le domaine du management. Il recommande aussi l’encouragement

de la tenue de rencontres et les échanges entre

les journalistes et les acteurs de la société civile en vue d’établir

des passerelles et de favoriser la relation entre les citoyens

et le monde de la presse. Enfin, il est conseillé de réaliser

des études comparatives entre l’environnement

médiatique algérien et les pratiques qui y ont cours. Lors du

débat sur le paysage médiatique algérien, les experts, notamment

le journaliste sénégalais Ibrahima Sané, la directrice du

Goethe Institut, Alix Landgrebe, et l’ancien directeur de

l’ENTV, Abdou Benziane, ont discuté des quatre grandes

thématiques du rapport, à savoir la liberté d’expression, le

paysage médiatique, les normes professionnelles et la régulation

de la communication audiovisuelle. S’agissant

d’ailleurs de ce dernier point, Abdou Benziane a sévèrement

critiqué la télévision nationale. Il s’est interrogé sur le paradoxe

des autorités qui veulent contrôler la télé, alors que les

téléspectateurs algériens accèdent, à tarifs réduits, à des chaînes

émettant de partout dans le monde. L’ex-directeur a

d’ailleurs rappelé qu’il n’y avait pas lieu de parler de trois

chaînes nationales, alors qu’en réalité il en a qu’une seule.

Nassima Oulebsir

 

EL WATAN

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...