Jump to content
Zving

après les attentats, le grand silence de Bouteflika et de la classe politique

Recommended Posts

Mais où est la classe politique nationale ? Deux nouveaux attentats à Beni-Amrane ce dimanche, plus de treize morts dont au moins un Français, un ingénieur expatrié travaillant pour le groupe de travaux publics Razel. Ces deux attaques sanglantes interviennent après l’attentat, jeudi 5 juin, contre un convoi de l’armée nationale près de Dellys qui a fait au moins six morts parmi les militaires. Elles interviennent également après le double attentat de mercredi dernier à Bordj-El-Kiffan contre une caserne de la Garde républicaine, qui a fait au moins trois morts.

Hier, soir immédiatement après l’annonce de l’attentat, la France officielle s’est mobilisée. Le gouvernement français par la voix de son président de la République et de son ministre des Affaires étrangères a condamné ces attentats et dans le même temps appelé les Français à rester travailler en Algérie. Ce matin encore, très tôt, Bernard Kouchner, le ministre français des Affaires étrangères, était sur les ondes de la radio RTL pour condamner une nouvelle fois l’attentat et évoquer la mort du ressortissant français.

 

Mais côté algérien, c’est le grand silence. Comme pour cacher une vérité amère, l’agence APS continue de fournir un bilan surréaliste de l’attentat – 2 morts-, alors que les témoins sur place parlent d’un carnage et évoquent au moins 13 tués, un chiffre confirmé par des sources sécuritaires. Pire encore : aucun officiel ne s’est encore manifesté pour condamner ces attaques et dire leur peine aux victimes. Mieux encore les quotidiens nationaux annoncent la tenue aujourd’hui d’une conférence de presse du Premier ministre Abdelaziz Belkhadem consacrée à un éventuel nouveau mandat du président et à la révision de la Constitution. Rien n’est plus important que la révision de cette Constitution, pas même une série d’attentats ?

 

Ni le président, ni le Premier ministre, ni même le ministre de l’Intérieur ne sont venus se recueillir devant les victimes de la sauvagerie criminelle. Il s’agit alors de se demander si les responsables politiques vivent encore dans le même pays que ses habitants ? Un pays où les attentats continuent malgré la lutte anti-terroriste, un pays où personne ne vient en aide à ses victimes, un pays où le silence de ses dirigeants frappe une deuxième fois ceux qui sont déjà durement éprouvés. Ce pays du silence et de la dissimulation, les Algériens le connaissent bien, c’est celui qui nourrit le réflexe anti-démocratique, on le pensait disparu il vient de réapparaitre depuis dimanche.

 

 

source TSA et je suis completement du meme avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce silence là c'est celui des coupables devant leurs victimes. que pourrait dire le president? j'ai echoué?ah non j'ai encore echoué, ou mieux encore je vais encore echouer si vous revotez pour moi... les pire années restent à venir je le crains. alah yarham toutes les victimes et alah yjib sbar a leurs familles

Share this post


Link to post
Share on other sites

comme a dit beatrice pkoi parler?

 

d'abord parler a qui? au peuple? s'il le fait cela veut dire qu'il n'est pas d'accord avec ses freres les terroristes.

d'ailleur c sa strategie de tuer le plus grand nombre possible ,c pour cela qu'il les a relacher .

 

donc a mon humble avis, il ouvrira sa gueule uniquement si les batards de terros (les chefs) seront arretés et /ou maltraités.

 

pour le moment c pas le cas,ils se la coulent douce.

Share this post


Link to post
Share on other sites

vous vous égarez là, les gars, et vous vous trompez de cibles. c'est aux tangos qu'ils faut en vouloir, c'est eux qui posent les bombes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

les attentats ont commencé en 1992 et pas après la réconciliation nationale, faut pas se mélanger les pinceaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

il ne faut pas croire a tout ces dépêches il n'y a eu que 2 morts et un blessé et pour le soi-disant attentat d'aujourd'hui a a la gare de Bouira avec 20 morts qui a été diffusé par Routers c'est faut il n'ya pas eu d'attentat a Bouira.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c vrais nabilosdz, il n'y a eu que 2 morts c rien,y'a pas de koi en faire un drame

Share this post


Link to post
Share on other sites
c vrais nabilosdz, il n'y a eu que 2 morts c rien,y'a pas de koi en faire un drame

 

j'espère que c'est pas du 1er degré.

Share this post


Link to post
Share on other sites

si les attentats ont commencés en 1992,je dois te dire que le mal etait en voie d'eradication et d'extinction vers les années 98 aprés la politique de la rahma pronée par zeroual ;qui au passage accordait la rahma a ceux qui n'avaient pas commis de crimes de sang.contrairement a la politique du nain qui a pardonner aux vrais assassins rien que pour se donner une image d'un homme de paix pour avoir le prix nobel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

lu,

 

en argo : "tekhti rassi ...."

 

traduction FR : " chacun pour soi et dieu pour tous"

 

that's all folks!

Share this post


Link to post
Share on other sites

3ib de dire qu'il n' y a eu QUE 2 morts, lah yahdik c'est tout ce que j'ai a te dire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux nouveaux attentats à Beni-Amrane ce dimanche, plus de treize morts ... Ces deux attaques sanglantes interviennent après l’attentat, jeudi 5 juin, contre un convoi de l’armée nationale près de Dellys qui a fait au moins six morts parmi les militaires. Elles interviennent également après le double attentat de mercredi dernier à Bordj-El-Kiffan contre une caserne de la Garde républicaine, qui a fait au moins trois morts.

Hier, soir immédiatement après l’annonce de l’attentat, la France officielle s’est mobilisée.... appelé les Français à rester travailler en Algérie.

 

Mais côté algérien, c’est le grand silence. Mieux encore les quotidiens nationaux annoncent la tenue aujourd’hui d’une conférence de presse du Premier ministre Abdelaziz Belkhadem consacrée à un éventuel nouveau mandat du président et à la révision de la Constitution.

 

C'est drôle de voir le contraste existant entre les deux pays,l'un est a la limite d'annoncer la guerre civile et l'etat d'alerte en Algérie, l'autre ne se souci que de la preparation du nouveau mondat de notre très chèr président, que le bilan soit de 2 ou de 13 morts, les pertes sont là.....

Certains pays essayent de "dramatiser" la situation dans notre pays et notre pays fait la sourde oreille et essaye de détourner le peuple de la réalité et de rendre banal les attentats contre le peuple (et Comble du ridicule, la Télévision algérienne vient à l'instant de démentir l'annonce d'attentat à Bouira)....

Affaire à suivre

Share this post


Link to post
Share on other sites
a quoi ... ?

 

 

a koi? papa t'as dit attention!!!!! point barre ,cherches pas a comprendre:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...