Jump to content
Sign in to follow this  
Guest salimdz

Rebrab : “L’agriculture peut être le plus grand secteur économique de notre pays”

Recommended Posts

Guest salimdz

Economie (Mardi 17 Juin 2008)

L’Etat doit libérer les initiatives et le foncier agricole sous forme de partenariat ou de concessions

Rebrab : “L’agriculture peut être le plus grand secteur économique de notre pays”

 

95815.jpg

Cevital, groupe privé leader dans l’industrie agroalimentaire, s’implique actuellement dans la couverture des besoins nationaux en produits agricoles et le développement des exportations à travers différents projets, en particulier dans la production de semence de pomme de terre.

 

Le Groupe Cevital a investi la filière agricole à travers sa filiale Ceviagro. Plusieurs serres pour les maraîchers ont été installées. En 2004, Ceviagro a lancé un projet agrumes pour la mise en place d’un verger de 2 000 ha. Une pépinière de production de plants d’une capacité de 500 000 plants par an, selon le processus de certification, a été créée.

 

Deux fermes pilotes ont été sélectionnées, avec les services du ministère de l’Agriculture, pour le lancement de la plantation à compter de mars 2009. “Nous avons besoin d’une réponse rapide”, souligne le patron de Cevital. Concernant la pomme de terre, Cevital a lancé en partenariat avec Multiplants Canada un laboratoire de culture in vitro, ainsi que la multiplication jusqu’au stade G3. Les Européens vendent à l’Algérie la semence G7, celle où le rendement “tombe”. 17 000 ha de foncier agricole sont nécessaires dans des zones répondant aux exigences phytosanitaires : 3 000 ha gérés par Multiplants Algérie et 14 000 ha gérés selon des formules diverses, soit directement par la société, soit par le biais de multiplicateurs dans le cas du respect de la rotation. Ceviagro compte réaliser aussi une infrastructure de stockage d’une capacité de stockage au sec et réfrigéré de 100 000 tonnes. En termes d’impact, le patron de Cevital compte assurer la satisfaction des besoins nationaux à l’horizon 2010, soit 200 000 tonnes de semences de pomme de terre, ce qui permet d’économiser au pays 120 millions d’euros grâce à ce projet. Ce dernier permettra la réduction et la stabilisation permanente du prix à la consommation de la pomme de terre, la dynamisation de la filière par la création d’une industrie de transformation et la création de 15 000 emplois. “Notre pays n’a aucun problème non seulement pour couvrir ses besoins dans la pomme de terre, mais il peut même dégager des excédents pour l’exportation”, relève M. Rebrab, affirmant que des études ont révélé qu’il est possible de faire 5 millions de tonnes de pomme de terre pour 100 000 hectares. La pomme de terre peut venir en substitution partiellement aux céréales. En conclusion, le patron de Cevital a affirmé que “l’agriculture peut être le plus grand secteur économique de notre pays pour peu qu’on libère les initiatives et le foncier agricole sous forme de partenariat ou de concessions”.

 

Développement de la filière des oléagineux “Le grand projet de trituration de graines oléagineuses toujours bloqué”

 

Concernant la filière oléagineuse, 100% des huiles brutes de graines et de tourteaux sont importées actuellement. Seul le raffinage est suffisamment développé avec 250% de capacité de couverture de la demande nationale. L’activité trituration des graines a été abandonnée en 1983. Pour reconstituer la filière des oléagineux, Cevital a décidé la réalisation d’une unité de trituration multigraines d’une capacité de 3 millions de tonnes par an. Le coût de l’investissement est évalué à plus de 8 milliards de dinars. Ce projet est malheureusement bloqué pour des raisons administratives depuis près de six ans. “Nous demandons à ce qu’il soit débloqué”, affirme le patron de Cevital. M. Rebrab explique que “la culture des graines oléagineuses ne se substitue pas aux céréales, mais plutôt à la jachère. Elle enrichit le sol en azote, augmentant ainsi les rendements des céréales l’année suivante. Elle double les revenus des agriculteurs”. Le développement de la filière sécurisera le pays par rapport aux fluctuations et spéculations du marché international des huiles et tourteaux. Il permettra la création de plus de 100 000 emplois dans le secteur agricole et dégagera plus de 1,5 milliard de dollars d’exportations hors hydrocarbures. Dernièrement, il y a eu sur le marché international une augmentation de 200% des prix des huiles végétales. Cevital a renforcé la productivité de l’ensemble de la chaîne de production alimentaire et a resserré ses prix de vente. Le groupe a demandé en ce sens des mesures fiscales et le rééquilibrage de l’accord conclu entre l’Algérie et l’Union européenne.

 

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=95815

Share this post


Link to post
Share on other sites

ebsahtou et rabbi i3awnou.

nous les algeriens na3erfou ghir nekritikiw, rebrab zad lézit rebrab dar hakda, wahna makayen walou.

Share this post


Link to post
Share on other sites

à ce qu'il parrait il a des dificulté à mettre en oeuvre ses projets à cause de certaines personens dans le pouvoir ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  



×
×
  • Create New...