Jump to content
Guest salimdz

La polémique entre Paris et Ankara embarrasse Alger

Recommended Posts

Guest salimdz

Repentance

 

La polémique entre Paris et Ankara embarrasse Alger

 

Samir Allam

 

La polémique entre la France et la Turquie sur le génocide arménien met Alger dans l’embarras. En répondant à Nicolas Sarkozy sur la question arménienne, les responsables turcs ont fait des allusions très appuyées sur le passé colonial de la France en Algérie et les crimes commis durant cette période, qualifiés de « génocide ». Il y a encore quelques mois, les responsables algériens auraient saisi cette opportunité pour réclamer les habituelles excuses à la France sur son passé colonial. Ce n'est pas le cas cette fois‑ci. Le moment est en effet mal choisi.

 

Illustration de cet embarras, le changement de ton utilisé par Abdelaziz Belkhadem, secrétaire général du FLN et représentant personnel du président Bou.tef.lika. C’est lui qui avait l’habitude, ces dernières années, de monter au créneau sur le dossier. Mais cette fois, la teneur de son discours a totalement changé. Invité samedi de la Chaîne III de la radio nationale, M. Belkhadem a notamment déclaré : « Il est vrai qu’une nation grandit quand elle reconnaît ses erreurs, mais que la France fasse de même, qu’elle reconnaisse ses erreurs. » Il s’est tou.tefo.is gardé d’apporter un soutien à la Turquie dans ce dossier.

 

Le patron du FLN ne parle plus de génocide comme il y a deux ans à Aïn Oulmane, près de Sétif, au cours d’une conférence‑débat organisée dans le cadre de la préparation des festivités du 55e anniversaire du déclenchement de la Guerre de libération nationale. Le 24 octobre 2009, le représentant personnel du président Bou.tef.lika exigeait en effet de la France « des excuses et des réparations pour les crimes barbares et génocidaires commis durant 132 ans par le colonialisme en Algérie » (lire).

 

Pourtant, la veille, Claude Guéant, ministre français de l’Intérieur, avait presque provoqué Alger en déclarant que la page de la repentance était close. Le ministre français était interrogé sur l’éventuelle réaction de la France si la Turquie décidait de reconnaître « le génocide des Algériens ». Il avait répondu : « le président de la République française est allé en Algérie, il a eu des propos extrêmement forts sur ce moment douloureux de notre passé entre l'Algérie et la France. Il a tourné la page ».

 

Pourquoi ce changement de ton de la part d’Alger sur le dossier de la repentance ? En juin dernier, Abdelaziz Bou.tef.lika, en recevant Alain Juppé, s’était engagé à ne pas évoquer les sujets qui fâchent avec Paris jusqu’aux prochaines élections présidentielles françaises pour ne pas gêner Nicolas Sarkozy. Depuis, la consigne a été donnée à tous les membres du gouvernement. Ni la question de la repentance, ni celles des visas ou des conditions d’accueil des immigrés algériens en France ne sont abordées. A Paris, l’ambassadeur d’Algérie Missoum Sbih – un proche du chef de l’État – refuse systématiquement tous les projets proposés dans la perspective de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance algérienne le juillet 2012.

 

On ignore ce que les Français ont promis en échange aux Algériens. Sans doute moins de pressions politiques dans un contexte marqué par les révoltes arabes. La polémique entre Paris et Ankara est venue contrarier un peu les calculs d’Alger. Mais elle a confirmé une chose : avec le pouvoir algérien, tout peut faire l’objet de marchandage, y compris un dossier qu’on croyait sacré, celui des excuses réclamées à la France pour son passé colonial.

 

source

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien dommage que les algériens aient oublié les "bienfait" de l'occupation turque, j'aurai aimé voir Belkhadem ou je ne sais quel super moujahid demander à Erdogan des indéminsations financière pour les nombreuses années de loyer non payés ( et de richesses détournées)...ya"ni.

Share this post


Link to post
Share on other sites

et dire qu'il y a des Algériens qui rêvent d'aller vivre en France avec les "Français" et même en fessant un travail que même dans son rêve ne fera pas en Algérie ( genre el nif ) c'est pitoyable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


Announcements



×
×
  • Create New...