Jump to content
Guest salimdz

Comment Kadhafi a été condamné à mort par Paris et Washington

Recommended Posts

Guest salimdz

«Livrer le colis à Renard» : Comment Kadhafi a été condamné à mort par Paris et Washington

 

Jeudi 27 octobre à 14:04

 

Lejour2%2520%25282%2529.jpg

 

Mouammar Kadhafi, tué jeudi 20 octobre à Syrte, a-t-il été liquidé avec la complicité des Américains et des Français ? L’hebdomadaire satirique français le Canard Enchainé révèle que le convoi de l’ancien guide de la révolution libyenne a été sciemment bombardé par des avions français et un drone Predator américain pour faire taire définitivement le colonel Kadhafi, au pouvoir pendant 42 ans.

 

Sous le titre « Kadhafi condamné à mort par Washington et Paris », l’hebdomadaire satirique Le Canard Enchaine (édition du mercredi 26 octobre) laisse clairement entendre que l’ancien guide de la Libye a été liquidé parce qu’il pouvait se révéler un témoin gênant.

 

« Obama et Sarko ne voulaient pas qu’il s’en sorte vivant. De crainte qu’il ne parle trop lors de son procès devant la Cour pénale internationale », affirme le journal.

 

Coup de fil d’un colonel du Pentagone

 

Mercredi 19 octobre, veille de la mort de Kadhafi, écrit le Canard, un « colonel du Pentagone, chargé du dossier « Kadhafi », téléphone à l’un de ses collègues au sein des services français pour lui annoncer que le guide, suivi à la trace par des drones Predador US, est pris au piège dans un quartier de la ville de Syrte et qu’il est désormais impossible de le « manquer ».

 

L’officier américain ajoute que laisser le colonel en vie le transformerait en « véritable bombe humaine ».

 

« Son interlocuteur comprend ainsi que la Maison Blanche a rendu son verdict, et qu’il faut éviter de fournir à Kadhafi la tribune internationale que représenterait son éventuel procès », ajoute l’hebdomadaire.

 

Commandos des forces spéciales

 

Plusieurs jours avant la liquidation de Kadhafi, une équipe de commandos des forces spéciales américaines et françaises participent aux côtés des combattants rebelles à la traque du guide.

 

Leur nombre évalué à une cinquantaine de personnes, les commandos français membres du COS engagés à Syrte (Commandement des opérations spéciales) avaient pour mission d’assister les rebelles dans la chasse à Kadhafi et à son dernier carré de fidèles.

 

La formule utilisée par la DGSE, écrit le Canard, est « livrer le colis à Renard ».

 

Pour l’hebdomadaire, l’Elysée était au courant depuis la mi-octobre, que Kadhafi et l’un de ses fils, Mouatassim, également tué jeudi 20 octobre, avaient trouvé refuge, avec gardes du corps et mercenaires, à Syrte.

 

Elimination physique

 

A la DGSE comme à la DRM (Direction du renseignement militaire), poursuit le Canard, « on ne se gène d’ailleurs pas pour évoquer l’ ‘élimination physique’ du chef libyen, à la différence des formules bien convenables employées à l’Elysée, s’il faut en croire un conseiller du président. »

 

Selon un diplomate français cité par le journal mais dont l’identité n’a pas été révélée, « la peine de mort n’était pas prévue par les résolutions de l’ONU qui ont permis à l’Otan d’intervenir. Mais il ne faut pas jouer les hypocrites. A plusieurs reprises, des avions français et britanniques avaient déjà tenté de liquider Kadhafi en bombardant certains de ses repaires, à Tripoli, ou en détruisant notamment l’un de ses bureaux. »

 

Voire plus grave

 

Pourquoi liquider Kadhafi ? Le diplomate y va de son explication. Lors d’un éventuel procès à la Cour pénale international « ce nouvel ami de l’Occident aurait pu rappeler ses excellentes relations avec la CIA ou les services français, l’aide qu’il apportait aux amis africains de la France, et les contrats qu’il offrait aux uns et aux autres. Voire plus grave, sait-on jamais ? »

 

La suite ? Elle s’est jouée jeudi 20 octobre dés le début de la matinée, vers 8 h, 8 h30, du matin. Pris au piège, Kadhafi, sur recommandation de son fils Mouatassim, tente de se dégager pour fuir la ville de Syrte.

 

Predator attaque

 

Le convoi composé de 75 véhicules – le quotidien américain New York Times évoque plutôt plus de 40 véhicules -, roule à vive allure. Un drone américain Predator lâche des roquettes sur les voitures, « un mirage F1CR français de reconnaissance suit un Mirage 2000-D qui largue deux bombes GBU-12 de 225 kilos guidées par laser. »

 

Une partie du convoi est décimé. Des voitures sont réduites en cendres, des corps sont calcinés, mais Mouammar Kadhafi parvient à s’échapper. Vivant.

 

Récit corroboré

 

Le récit de l’attaque fait par le Canard Enchaîné est corroboré par Jean-Dominique Merchet, journaliste à l’hebdomadaire Marianne et spécialiste des affaires militaires.

 

A un détail de taille. Selon le journaliste qui a reconstitué le déroulement de l’opération, Français et Américains ignoraient que le colonel Kadhafi faisait partie du convoi ciblé.

 

La suite ? Le colonel Kadhafi se réfugie dans un tunnel d’égout. Capturé vivant par un groupe de combattants, il sera lynché par la foule avant d’être tué d’une balle dans la tête.

 

Enquêtes

 

Aujourd’hui encore, les circonstances de sa mort demeurent troubles. L’ONU a demandé une enquête, la famille du guide annonce le dépôt prochain d’une plainte pour crime de guerre alors que le CNT s’est engagé à constituer une commission d’enquête.

 

Enterré dans un lieu secret, le colonel Kadhafi ne sera donc plus être ce témoin gênant qui pourrait révéler beaucoup de secrets devant la Cour pénale internationale.

 

source

Share this post


Link to post
Share on other sites

plus grave y'en as plus et il faut jeter de lumiére dessus le finnancement de la compagne éléctorale de sarkozy et l'affaire des valises afriquaines qui est en cours en justice sayf el islam toujours en vie peut faire coulé beaucoup d'encre

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela fait 8 mois que Saif El Islam affirmait détenir des preuves. Je ne vois pas ce qu'il attend lui et les siens maintenant que toute la Libye leur a été prise. A moins que ?????.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne suis pas sùr de l'authenticité des information mais des rumeurs circulent que saif el islam veut se rendre aux interpoles et la cours pénal de lahaye pour ne pas subir le sort de son pére et de ses fréres !

Edited by aminewestside

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cela fait 8 mois que Saif El Islam affirmait détenir des preuves. Je ne vois pas ce qu'il attend lui et les siens maintenant que toute la Libye leur a été prise. A moins que ?????.

 

c'est du bleuf il détient que dal

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vois pas trop le lien avec le sujet en question... mais j'avoue que tu as choisi un théme que tout mes années d'études confondus j'ai jamais dépassé les 4/20 :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ce que je sache seif el Islam est toujours vivant si il a des informations confidentielles sur le financement des campagnes électorales qu'est ce que il attends pour les balancer et confirmer la version du canard enchainé?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz
A ce que je sache seif el Islam est toujours vivant si il a des informations confidentielles sur le financement des campagnes électorales qu'est ce que il attends pour les balancer et confirmer la version du canard enchainé?

 

oui seif el Islam est toujours vivant

 

Saïf Al-Islam serait sous la protection de mercenaires sud-africains en Libye

Un groupe de mercenaires sud-africains se trouve toujours en Libye et tente d’exfiltrer Saïf Al-Islam, le fils de Mouammar Kadhafi, affirme le quotidien sud-africain Beeld jeudi. Un autre journal sud-africain de langue Afrikaans, Rapport, citant des sources non identifiées, avait annoncé dimanche que dix-neuf mercenaires d’Afrique du Sud avaient été recrutés par une ou des sociétés sud-africaines liées à Kadhafi, pour participer à la protection du colonel et de ses proches.

 

Saïf Al-Islam, que Kadhafi avait désigné comme son successeur, avait fui Tripoli avec son père et son frère Mouatassim durant la bataille, et s’était réfugié à Syrte. L’ancien leader libyen et Mouatassim ont été tués, mais Saïf Al-Islam a échappé aux troupes du Conseil national de transition. Selon un responsable touareg, il se serait rendus mardi à la frontière du Niger pour y chercher refuge.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz
A ce que je sache seif el Islam est toujours vivant si il a des informations confidentielles sur le financement des campagnes électorales qu'est ce que il attends pour les balancer et confirmer la version du canard enchainé?

 

voila un autre article

 

Libye: la CPI a des "contacts informels" avec le fils de Kadhafi Seif Al-Islam

 

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a affirmé vendredi avoir...

 

"Nous avons des contacts informels avec Seif via des intermédiaires", a déclaré le procureur Luis Moreno-Ocampo, cité dans un communiqué : "le bureau du procureur lui a signifié très clairement que s'il se rendait à la CPI, il aurait le droit d'être entendu devant la cour, il sera innocent jusqu'à preuve du contraire".

 

Seif Al-Islam, 39 ans, est recherché par la CPI pour crimes contre l'humanité, dont le meurtre et la persécution, commis depuis le début de la révolte, à la mi-février, contre le régime de son père Mouammar Kadhafi, tué le 20 octobre par les rebelles libyens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...