Jump to content

Métro d’Alger : 28 ans, 9,5 km,100 milliards de DA…


Guest salimdz

Recommended Posts

Guest salimdz

Métro d’Alger : 28 ans, 9,5 km,100 milliards de DA…

 

le 31.10.11 | 01h00

 

carte_714993_465x348.jpg

 

Que de polémiques et de suspicions avant ce désespérant jour J : lancement tant attendu du métro d’Alger. Il est enfin sur les rails, avec une inauguration en grande pompe, aujourd’hui même, par le président de la République, lors d’un périple officiel allant d’inauguration en inauguration à travers plusieurs points de la capitale.

 

Les Algérois ont dû attendre plus de 30 ans et également pardonné (malgré eux) des dizaines de promesses non tenues, justifiées tour à tour par des retards dus aux normes sécuritaires, à la décennie noire, à la chute du prix du baril de pétrole, aux crises politiques… la liste est longue.

 

Cependant, les Algérois ont su se détourner de ce projet «désespérant» jusqu’à en rejeter la seule évocation. Il est enfin là, 30 ans et plus de 100 milliards de dinars plus tard, même si ce n’est qu’une réception provisoire !

 

Amar Tou, ministre des Transports, avait fixé, en juillet dernier, la date du 31 octobre pour la mise en service de la ligne 1 desservant dix stations entre la Grande-Poste (Alger-Centre) et Haï El Badr (Kouba). Contredisant les déclarations de Pierre Mongin, président de la Régie autonome des transports parisiens (RATP), exploitant de la première ligne du métro, qui parlait alors d’une réception pour le début de l’année 2012, le ministre des Transports aura tenu sa promesse, pour une fois.

 

Une inauguration précipitée ?

 

La RATP-El Djazaïr a dû commencer ses «marches à blanc» le 8 septembre dernier pour venir à bout des centaines de tests nécessaires à la mise en exploitation du métro dès novembre. Ce qui n’a pas manqué d’inspirer de nouvelles suspicions sur les mesures de sécurité. Bâclages et normes non respectées sont vite craints et même dénoncés. D’une longueur initiale de 9,5 km, le projet du métro d’Alger devra desservir, sur dix stations, les communes de Bachdjarah, El Magharia, Hussein Dey, Sidi M’hamed et Alger-Centre. Ces derniers mois, la pression est montée d’un cran sur les chantiers.

 

La voie, la signalisation, le poste de commande centralisé, l’électrification, la billettique, l’aménagement intérieur des stations, confiés à Siemens France et à Vinci, la réalisation des rames assurée par le constructeur ferroviaire espagnol CAF : les différentes parties travaillant sur le projet ont dû redoubler d’efforts pour respecter le dernier deadline fixé par Amar Tou. Tellement que plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer une précipitation peut-être dangereuse. Une suspicion inspirée et accentuée par les déclarations de l’exploitant français qui avait assuré, en été, que la mise en marche du métro devait attendre le début de l’année 2012 pour une bonne application des normes internationales de sécurité. Aujourd’hui, plusieurs ingénieurs présents sur le chantier rassurent : «Tout se fait dans les règles : le système de pilotage automatique du métro est l’un des plus sécurisés au monde.» Une inauguration précipitée ? La question ne mérite plus d’être posée, surtout si l’on se réfère à la date du premier coup de pioche pour la construction du métro : 1982.

 

Un coût dépassant les 100 milliards de dinars

 

Le projet datant des années 1970 n’a pris forme de façon effective qu’en 2003, à la faveur du Plan de soutien à la relance économique 2000-2005 et du Plan complémentaire de soutien à la croissance 2005-2009. Mais d’autres blocages sont survenus par la suite. Le dernier en date, un conflit financier entre Vinci-Siemens et l’Entreprise métro d’Alger (EMA), résolu en quelques mois durant l’année 2010. Cinq présidents se sont succédé à la tête de l’Etat et le ministère des Transports a vu passer une dizaine de ministres pour que les 14 rames et les 6 voitures de la première ligne soient en place. Ainsi, le transport de 21 000 personnes par heure est promis. Mais à quel coût ? Sans grande surprise, une question entourée de flou. Le coût total de la réalisation de cette première ligne serait de 77 milliards de dinars, dont 30 milliards pour le génie civil et 47 pour l’équipement.

 

Une facture colossale alourdie par des indemnisations à coups de centaines de millions d’euros dues aux retards répétitifs. Le coût dépasserait largement les 100 milliards de dinars, assurent plusieurs sources. Mais au grand bonheur des Algérois, le métro devrait définitivement rouler sept jours sur sept de 5h à 23h, avec un ticket d’accès de 50 DA dans les jours à venir. Plus de 500 agents et 400 policiers assureront la sécurité sur place. Plusieurs extensions sont prévues pour atteindre un réseau de 40 km allant de Dar El Beïda à Draria à l’horizon 2020, assure-t-on. Une date et des promesses à prendre avec des pincettes, évidemment.

 

Historique :

 

- 1970 : naissance du projet

- 1982 : lancement officiel des premiers travaux

- 1985 : fin des études techniques

- 1994 : réalisation d’un premier tronçon, de la place Emir Abdelkader à la Grande-Poste

- 1999 : l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) lance un appel d’offres international ; deux groupements sont choisis : le français Systra et l’algéro-allemand Gaama

- 2003 : le gouvernement décide de doter le projet de moyens financiers et de nouvelles structures

- 2006 : la réalisation du «système intégral» (clés en main) est confiée au groupement Siemens, Vinci et CAF

- 2007 : pose et soudure des voies

- 2008 : arrivée de la première voiture à Alger

- 2010 : conflit financier entre Siemens-Vinci et EMA avec un arrêt des travaux durant des mois

- 2011 : fin des travaux et réception provisoire de la première ligne

 

Un ticket à 50 DA et des réserves ! :

 

Le lancement du métro d’Alger après plus de 30 ans d’attente doit assurer aux habitants de la capitale un moyen efficace de se déplacer sans se perdre dans les innombrables bouchons qui enlaidissent Alger. Un soulagement tant espéré. Le prix du ticket de métro a été fixé avec une subvention de plus de 50% de l’Etat. Mais la délivrance pourrait vite prendre les couleurs d’une parfaite désillusion concédée aux Algérois avec un billet à 50 DA.

 

Le tarif d’un ticket 10 voyages, permettant de voyager 10 fois, est fixé à 400 DA, soit une réduction de 20% par rapport au prix du billet unique. Les clients peuvent également bénéficier d’un tarif promotionnel avec la formule abonnement pour des déplacements réguliers avec une périodicité d’une semaine ou un mois. Le tarif d’un abonnement hebdomadaire pour une personne qui ferait un aller-retour quotidiennement six jours sur sept est fixé à 540 DA, soit une réduction de 10%, certes.

 

Mais avec l’érosion continuelle du pouvoir d’achat, les Algérois émettent tout de même des réserves. Le recours au métro ne sera peut-être pas aussi salvateur que présenté depuis trois décennies, à comparer avec le prix des autres moyens de transport. Seul le facteur temps peut jouer en sa faveur. Le métro sera forcément plus rapide, mais les Algérois sont-ils prêts à payer aussi cher ce temps à gagner ?

 

source

Link to post
Share on other sites
Métro d’Alger : 28 ans, 9,5 km,100 milliards de DA wigoulek une fierté National Mais on se fout de qui ???????????

 

en 28ans a la main j’aurais fait plus que 9.5KM

wellah tu as raison a la main khir, c'est un rendement merdique qu'on veut amortir en 1 an avec 50 ou 35da le ticke, Quelle gestion !!! on se fout de notre gueule, mais bon ya tjr des humanoïdes qu'on paye 200da pour applaudir et réjouir,( voir gratos même) ou dont on goudronne le quartier après 20ans de galère apres on applaudi "el Injazette" de "fakhamet" arrayes comme si c'était le happy world depuis toujours.

 

Ps : je déteste ce terme "fakhamet" , c'est un humain qui chie comme tlm; alors personne le mérite un statut pareil.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

50 DA ça revient tout de même cher si on fait ses calculs , en plus pour 9 km , si c'était 20 km et plus au moins et encore .....

 

Vive le Métro de Tokyo avec 328 km :)

 

le métro est fait pour se déplacer sur de grandes distances pas 9 km , c'est comme si on a la fibre optique et on s'abonne à 128 kbps pfff

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

hahaha 28 ans pour un métro que peut être personne ne prendra :) , en fourgon déjà avec 50 DA tu peux parcourir 30 km et plus , et là avec une Rame de métro qui va faire 9 km en même pas 5 minutes c'est 50 DA ??

 

normalement quelque chose de rapide c'est moins couteux pour l'état et donc moins d'argent à payer chez nous c'est le contraire , tu payes la rapidité aussi .

 

heureusement qu'on a pas de TGV chez nous harda :)

Link to post
Share on other sites
normalement quelque chose de rapide c'est moins couteux pour l'état et donc moins d'argent à payer chez nous c'est le contraire , tu payes la rapidité aussi .

 

Normalement, non.

 

Quelque chose de cher, ça résulte aussi sur des prix cher. T'imagines l'entretien d'un métro ? Le nombre de travailleurs qu'il faut payer pour l'entretien des stations et des métros ?

 

Le prix est cher, mais par rapport au pouvoir d'achat algérien. A l'étranger, le ticket simple peut coûter jusqu'à 1e5. Le problème est le niveau de coût de vie et non le prix du métro, faut attendre 2013 ou 2015 pour avoir les autres stations. La il deviendra intéressant, pour ceux qui travaillent à Alger centre (où Place des martyrs ). En attendant, l'intérêt est plus limité surtout que le tronçon choisit n'est pas intéressant vue qu'il ne dessert pas certains points noir d'Alger ( El Biar, BMR ) ou encore le côté ouest d'Alger.

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
  • Moderators

On demande des prêts sans intérêt et remboursables sur de langues durées pour permettre aux jeunes hommes de se marier sans attendre, aussi des logements sociaux, je sais que c'est utopique comme demande mais bon :(

Link to post
Share on other sites
On demande des prêts sans intérêt et remboursables sur de langues durées pour permettre aux jeunes hommes de se marier sans attendre, aussi des logements sociaux, je sais que c'est utopique comme demande mais bon :(

 

 

??????????? sauf votre respect Monsieur l'admin mais j'ai pas compris Le rapport avec le sujet traité ??

Link to post
Share on other sites
Guest salimdz
Le rapport avec le métro ?

 

??????????? sauf votre respect Monsieur l'admin mais j'ai pas compris Le rapport avec le sujet traité ??

 

il y a un rapport avec la somme de ce investissement, il imagine que cette somme il est un grand crédit pour le mariage des jeunes, peux être comme ca elle bien benifique

 

Un coût dépassant les 100 milliards de dinars

 

Le coût total de la réalisation de cette première ligne serait de 77 milliards de dinars, dont 30 milliards pour le génie civil et 47 pour l’équipement.

Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

j'ai essayer le métro aujourd'hui ver 15h00

 

il est bien rapide il prend 2 min entre la grand poste et la place 1er Mai, et pour tous le trajet de 9.5 km il prend 14 min, il est propre ...

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...