Jump to content

Une marche du MAK empêchée par la police à Tizi Ouzou


Guest salimdz

Recommended Posts

Guest salimdz

Une marche du MAK empêchée par la police à Tizi Ouzou

 

Une marche, organisée par les militants du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) dans le cadre de la célébration du nouvel an berbère 2962, a été empêchée par la police ce jeudi 12 janvier à Tizi Ouzou.

 

Les militants du MAK, 200 manifestants selon nos estimations, se sont rassemblés à 10 h devant l'entrée principale du campus universitaire Hasnaoua, d'où la marche devait s'ébranler à 11 h pour se diriger vers la placette de l'ancienne mairie du centre‑ville, comme chaque année à la même date.

 

Mais peu avant le départ de la marche, un impressionnant dispositif des forces antiémeute a été déployé sur l'itinéraire que devaient emprunter les marcheurs. Une interdiction de la marche a également été signifiée par la police aux organisateurs de la marche. Ces derniers ont alors opté pour un rassemblement devant l'université.

 

Des drapeaux jaune et vert, aux couleurs de la Kabylie, ont été déployés sur place. Les militants du MAK ont scandé leurs slogans habituels en faveur de l'autonomie de la Kabylie et de l'officialisation de Tamazight. Ils ont également dénoncé le pouvoir qui a actionné la police pour interdire cette marche. Une vive tension était perceptible durant toute la matinée. À midi, le rassemblement se poursuivait toujours tandis que le dispositif policier demeurait en place.

 

source

Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

Tizi Ouzou - la marche du MAK empêchée

 

le 12.01.12 | 14h33

 

photo-manif-du-mak_818819_465x348.JPG

 

La marche à laquelle a appelé le mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), pour célébrer le nouvel an berbère, le jeudi 12 janvier, a été empêchée par la police.

Les militants se sont contentés, à cet effet, d’observer un rassemblement prés de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou où des prises de parole ont eu lieu.

 

Ainsi, un impressionnant dispositif des forces anti-émeutes a été mis en place pour dissuader plus d’une centaine de manifestants. «C’est une honte. Ils nous interdisent même de fêter Yennayer dans notre pays», tonne une militante dans la foule.

 

Pour le nouveau président du MAK, M. Bouaziz Ait Chebib, élu en décembre 2011 à l’issue du 2e congrès du Mouvement : «Cette interdiction et l’usage de la force sont la preuve que le régime a peur pour sa survie. Il ne changera jamais ». Et d’ajouter dans son mégaphone à l’adresse des militants : «Aujourd’hui, il nous appartient de sauvegarder notre identité et notre histoire, puisque le pouvoir s’y oppose».

 

Au sujet de la perspective des prochaines élections, le MAK, selon le même orateur, « va mener campagne pour le boycott. Il n’y aura pas de vote en Kabylie». À noter qu’aucun incident n’a été enregistré durant cette manifestation de rue.

 

source

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...