Jump to content

Jusqu'où allons-nous avec notre smartphone ? Jusqu'aux toilettes...


Recommended Posts

[h=1]Jusqu'où allons-nous avec notre smartphone ? Jusqu'aux toilettes...[/h][h=2]Une étude réalisée aux Etats-Unis montrent des usages systématiques pour ne pas dire compulsifs des smartphones, qui se placent au cœur de chaque moment de notre vie quotidienne.[/h]Si vous avez un smartphone, il y a de fortes chances pour qu’une fois au moins on vous ait pris en flagrant délit d’inattention. En pleine conversation, vous hochez distraitement de la tête tout en regardant vos e-mails ou finissant de lire un article en ligne. Alors, vous allez certainement vous reconnaître dans l’étude Mobile Mindset Study, commanditée par Lookout, une société spécialisée dans l’étude et la sécurité des plates-formes mobiles.

Cette étude, menée auprès de 2 000 Américains sur « leur rapport avec leur smartphone et la façon dont ceux-ci modèlent leurs habitudes et comportements », met en perspective nos petits agissements compulsifs, notre addiction à la connexion permanente et peut-être également notre incapacité à profiter de l’instant présent... Mais c’est un autre sujet.

[h=3]Jamais tranquille[/h] Près de 60 % des personnes interrogées indiquent qu’elles ne passent pas une heure sans jeter un œil à leur smartphone. Les proportions atteignent même des proportions plus importantes chez les hommes (73 %) et les femmes (63 %) entre 18 et 34 ans. Ce qui n’est pas surprenant puisque cela correspond à une tranche d’âge de personnes impliquées dans une vie professionnelle généralement exigeante.

Et pour donner une idée de l’omniprésence de ces appareils, sachez qu’environ 54 % des sondés s’adonnent à leur amour coupable au lit, avant de se coucher, à peine réveillés ou même au cours de la nuit en cas de réveil impromptu.

1340291550-mindset-checking.jpg

Plus désagréable, car cela a un impact direct sur la vie de l’entourage, 30 % avouent regarder leur smartphone pendant un repas pris en commun. Plus dangereux pour la vie sur cette terre, 24 % vérifient leurs e-mails en conduisant. Il ne reste plus qu’à espérer que parmi ces 24 % il n’y ait pas de recoupement avec les 9 % de sondés qui pêchent avec leur smartphone pendant un service religieux. Ce qui n’est assurément pas un bon moyen de se mettre Dieu dans la poche en cas d’accident mortel de la circulation.

[h=3]Emotion quasi amoureuse[/h] Mais, au-delà de cette addiction, l’étude met en avant un attachement vif et profond à ces petits condensés de technologie et de bouts du monde. 94 % ont peur de perdre leur téléphone, et pour cause, on a souvent toute sa vie dedans. 73 % indiquent avoir paniqué après l’avoir effectivement perdu. Pour 38 % des interrogés, c’est à cause du coût et des ennuis que cela induit.

En revanche, 6 % semblent encore assez sains d’esprit ou en tout cas conscients que trop de smartphone tue le smartphone, puisqu’ils se disent soulagés quand ils l’égarent.

S’ils veulent le retrouver, un conseil, qu’ils fassent un tour aux toilettes, ils sont 39 % à utiliser leur smartphone là où personne d’autres ne peut aller à leur place…

1340291569-mindset-faces.jpeg


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...