Jump to content

Pendant que le peuple crève de faim .... l’Etat s’offre un «train de vie» impérial !


Hicham
 Share

Recommended Posts

Résidences, indemnités, berlines, lignes de crédit ..., Quand l’Etat s’offre un «train de vie» impérial

 

residences_1266841_465x348.jpg

 

Train de vie impérial, dépenses somptuaires, faste et bling-bling, l’Etat s’asphyxie dans ses comptes spéciaux, se noie dans ses puits tarissables de pétrole. Des salaires mirobolants, des privilèges innombrables et démesurés, des résidences somptueuses, l’Etat et ses agents baignent dans le luxe indécent, dépensent sans compter, sans rendre véritablement compte de l’utilisation de l’argent public. Un «Etat de la gabegie» dont les dirigeants confondent souvent «bien public» et «bien privé», richesse monétaire et développement. «L’Algérie n’est pas la Suède», dixit Daho Ould Kablia, le ministre de l’Intérieur (entretien au Soir d’Algérie, édition 8 novembre 2012).

 

Hémicycle Zighout Youcef, mardi 25 septembre. Une heure avant le «grand oral» du frais Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Aux abords du siège de l’APN, c’est le défilé incessant de rutilantes berlines, dont les prix de certaines dépassent les 15 millions de dinars (1,5 milliard de centimes). Les nombreux parkings de l’APN affichent le trop-plein. Toutes les grandes marques de l’UE s’y retrouvent dans la promiscuité charnelle du pouvoir et de l’argent. Une préférence particulière pour les Allemandes et les marques françaises, fournisseurs «historiques» du gouvernement et de la haute administration. Des Audi A4, des BMW, des Mercedes, des Peugeot 608, des Mégane, ne manquent à l’écurie officielle que les Lamborghini et autres Porsche. Fébrile, visiblement ému, le Premier ministre, nouvelle égérie de la presse, s’essaie laborieusement au sérieux de la fonction. L’humour populaire reprend vite le dessus, transformant certaines phases de son discours de présentation du «plan d’action» du gouvernement en spectacle one-man-show. «Li yehab yerbah, yerbah (les voies de l’enrichissement sont ouvertes !)», lâche Sellal dans un parler populaire. «Draham kayen, El Hamdou Lilah (l’argent est à profusion, Dieu merci).»

Quelques phrases plus loin, le Premier ministre commet un lapsus (révélateur ?) : «Investissement public», en arabe, est prononcé «Istiaâmar el âm» (colonisation publique). Eclats de rires dans les travées de l’Assemblée, des ping-pongs de regards et chuchotements complices parmi l’équipe fournie du gouvernement : 35 ministres et secrétaires d’Etat de la République, parmi les plus «chers» au monde. Payé (en moyenne) 350 000 DA (35 millions de centimes), le ministre est entouré d’une foultitude de privilèges et avantages. C’est d’autant plus «justifié» que le temps des «vaches grasses» s’y prête largement : les réserves de change ne cessent de grimper, dépassant les 193 milliards de dollars à fin septembre 2012, comme le rappelle M. Sellal «himself» aux députés. Une assemblée législative (462 députés, 27 de plus que la Chambre des représentants US) dont le budget est revu aussi à la hausse, passant à 6,5 milliards de dinars, soit 85 millions de dollars. Le budget de fonctionnement de l’APN se situe, certes, en dessous de celui de la présidence de la République (9,3 milliards de dinars,) mais il est trois fois plus important que celui du département ministériel du Tourisme et de l’Artisanat, du ministère de l’Aménagement du territoire/Environnement (2,7 milliards de dinars) ou de la Pêche et des Ressources halieutiques (2,2 milliards). Pour l’ex-député de l’opposition parlementaire Ali Brahimi, le scandale autour des indemnités mensuelles du député (300 000 DA) ne visent rien d’autre qu’à «détourner» l’attention des Algériens des «vrais privilégiés du système».

 

Les privilégiés du système

 

Les hauts cadres et fonctionnaires de l’Etat, les officiers supérieurs des services de sécurité et de l’armée qui baignent dans le luxe et un océan de prébendes et avantages divers, allant des lignes de crédit illimité, concessions foncières, jusqu’aux petites prises en charge médicales à l’étranger et parfois pour des «petits bobos». L’objectif étant, d’après Brahimi, de «dévaloriser complètement la fonction élective». Atteints du «syndrome hollandais» — dépendance totale aux revenus des hydrocarbures —, l’Etat et ses hauts représentants, addicts qu’ils sont aux avantages divers, rattachés (ou non) à la fonction, aux salaires mirobolants, à commencer par celui du chef de l’Etat et des membres du gouvernement (d’après Wakt El Djazaïr, édition du 4 octobre 2011,

le Président toucherait un salaire de 930 000 DA, soit 9 300 euros et le Premier ministre 610 000 DA), sombrent dans le luxe que confèrent la «belle» conjoncture, ignorant royalement The day after, l’après-pétrole.

 

Décrets non publiables, société secrète

 

Pour l’heure, seule semble compter la ruée vers l’or, la chasse à l’oseille, au pognon et privilèges. Secrets d’Etat par excellence, les salaires et avantages octroyés aux hauts dirigeants font tous l’objet de décrets «non publiables». Une «bizarrerie» dont l’introduction dans la littérature juridique et dans le jargon officiel, est intervenue, d’après Nasreddine Lezzar, avocat d’affaires et praticien en arbitrage international, au début des années 1990, lorsque le pouvoir a commencé à céder au dinar symbolique des villas à la résidence d’Etat de Club des Pins. L’avocat, au barreau de Annaba, affirme ne pas connaître un seul texte qui définit le décret non publiable (DNP), ni qui prévoit la dispense de publicité ou qui détermine les matières ou le champ d’application des DNP. Pour l’homme de loi, les textes non publiables sont une amorce à la privatisation des affaires de l’Etat, en ce sens qu’ils (DNP) «transforment les finances publiques en une sorte de caisse noire dont le peuple ne connaît ni le contenu ni la façon dont il est géré». La généralisation de cette pratique est le signe, d’après Me Lezzar, que «l’Etat a entamé sa transformation progressive, lente et sûre, en une sorte de caste privée et une société secrète».

 

Ministre suédois vs ministre algérien

 

Des décrets non publiables, des caisses noires (lire encadré en page 5), des fonds spéciaux incontrôlés et incontrôlables, l’Etat s’est donné tous les moyens d’une gestion opaque, mafieuse de l’argent public. Pour Ouchichi Mourad, docteur en sciences politiques, «l’Etat algérien est incontestablement parmi les plus grands gaspilleurs de la planète». Les dépenses dites de «fonctionnement» sont «excessives», comparées au PIB et au niveau de vie moyen de l’Algérien, observe l’enseignant d’économie à l’université de Béjaïa. «On est loin, dit-il, de ces ministres suédois ou norvégiens qui n’ont comme lieu de travail qu’un simple bureau et qui se déplacent en vélo en ville, et leurs enfants fréquentent la même école que le reste des citoyens, et qui utilisent les voitures de service strictement dans les déplacements professionnels. Les dirigeants chez nous se considèrent au-dessus de tout le monde, des êtres supérieurs qui doivent forcément baigner dans le luxe avec l’argent de la collectivité.» Abdelaziz Rahabi, diplomate, ancien ministre (limogé de son poste de ministre de l’Information, porte-parole du gouvernement, puis démissionnaire du gouvernement en 1999) ne fait pas de quartier quand il évoque la facture salée de la gouvernance Bo^^^^^ika.

«Un jour on devrait sérieusement se poser la question : combien Bo^^^^^ika a coûté à l’Algérie et aux Algériens ?» Pour l’heure, une telle perspective paraît d’emblée surréaliste, tant les instruments de contrôle des dépenses publiques sont paralysés ou complètement inféodés au pouvoir politique et à ses différents cercles de l’impunité, dont celui érigé par Bo^^^^^ika. «Qui contrôle qui ? La Cour des comptes ?, s’interroge Rahabi. Elle est gelée par Bo^^^^^ika depuis1999 pour «successibilités personnelles»! L’APN ? L’IGF ? L’Office de la lutte contre la corruption ? Qui a contrôlé Tayeb Belaïz (président du Conseil constitutionnel mis en cause dans le scandale Khalifa,ndla) ? Qui a contrôlé Chakib Khelil, quand il faisait construire par Sonatrach des complexes hôteliers à 800 millions de dollars (le Méridien d’Oran), des centrales de dessalement d’eau de mer, ou signer un contrat de 12 ans de fourniture de gaz à la France sans jamais le déposer à la Banque centrale ? Qui a contrôlé le chef de l’Etat lui-même lorsqu’il s’est acheté un quadriréacteur de la dernière génération à 300 millions de dollars.

 

Angela Merkel, «bouche bée» devant l’Airbus 340 présidentiel

 

 

Quand Angela Merkel a vu l’Airbus A 340 présidentiel (visite d’Etat, 18 juillet 2008), elle est restée bouche bée tant le luxe et le confort sautaient aux yeux (de la chancelière allemande)". Pour cet ancien diplomate, les messages faits d’impunité, de gaspillage grandeur nature, de confusion entre bien public et bien privé, véhiculés par les gros scandales politico-financiers de l’ère Bo^^^^^ika font ravages dans la société, entament lourdement la crédibilité de l’Etat. «C’est que les Algériens ont le sentiment de n’exercer en définitive aucun contrôle sur le gouvernement et les finances publiques. C’est ce sentiment diffus au sein de la société qui fait que l’Etat n’a plus d’autorité, qu’il est constamment défié. L’Etat doit rendre compte en permanence de son action s’il veut rétablir la confiance.» Donner l’exemple de la rigueur et de l’austérité, c’est, selon lui, le meilleur message qu’on puisse envoyer au peuple.

 


Source : El Watan | Edition du 12/11/2012.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



  • Posts

    • Quelqu'un m'a dit Pourquoi y a-t-il une tendance croissante des convertis à l'Islam dans le monde ? Comment, pourquoi et quand vous êtes-vous converti à l'islam ? Je me suis converti à l'islam l'été dernier. J'ai décidé de devenir religieux parce que j'avais des questions effrayantes sur l'au-delà… mais le problème était, quelle religion ? Tout a commencé grâce (ouais, merci !) aux soi-disant « critiques de l'islam ». Ils n'arrêtaient pas de dire que le Coran est mauvais, que Mahomet était un fauteur de guerre, etc., etc. Maintenant, j'aime me considérer comme une personne intellectuellement honnête, alors j'ai visité des sites anti-islamiques et islamiques. Les sites islamiques ont utilisé des connaissances très basiques pour démystifier complètement les arguments anti-islamiques, ce qui m'a pour le moins impressionné. (Je suis 100% italien d'ailleurs, mais je n'ai jamais vraiment trouvé le christianisme attrayant. L'islam, d'autre part, avait une mode naturelle.) J'ai acheté et lu un Coran traduit, dans lequel il y avait des notes utiles avec un contexte historique et des études faites sur certaines déclarations du Coran. C'est ainsi que j'ai appris à mieux connaître la forme la plus pure de l'islam et ses miracles scientifiques, historiques et mathématiques. Cela m'a vraiment amené à me demander, comment un homme d'il y a 1400 ans pouvait-il savoir de telles choses ? ! Des choses comme « c'est la femelle abeille qui fait le miel » et bien plus encore. (Je vous suggère d'approfondir ces choses) J'ai commencé à chercher des erreurs, et j'ai évidemment trouvé d'innombrables affirmations de sites anti-islamiques (comme wikiislam)… mais elles ne pénétraient pas vraiment dans mon cœur et manquaient la plupart du temps d'arguments solides (le reste du temps, le Les mots arabes qu'ils utilisaient comme "preuves d'erreurs" avaient beaucoup plus de significations qui changeaient entre traduction et traduction, donc cela n'avait pas vraiment de sens non plus). J'ai regardé plus dans la vie du prophète psl (pour être sûr j'ai regardé à la fois dans des sources musulmanes ET non musulmanes fiables) et j'ai découvert beaucoup de choses réconfortantes, que les islamophobes appelleraient "propagande" ou "taqqiya", des mots dont ils ne connais pas le vrai sens… surtout si dit par un non-musulman ! J'ai intégré ces connaissances à des études réalisées par des personnalités respectables telles que Dying to win de Robert Pape (je vous suggère également de vous pencher là-dessus) J'ai alors décidé de me convertir. N'était-ce pas « l'islamophobie », je n'aurais jamais été musulman aujourd'hui. Et je prie Dieu de me laisser mourir en tant que musulman croyant et pratiquant, inchallah.       "L'Islam Ñ'est Jamais Faible " ✨Pourquoi Suis-je Devenu Musulman ? ☪ Voici Mon Histoire🌙 Ép 4   https://www.youtube.com/watch?v=xvEifJ13_f0      "Je Suis Là Pour DIEU ☪ J'ai Quelque Chose à Dire Aux Musulmans "✨ Voici Mon Histoire🌙 Ép 5   https://www.youtube.com/watch?v=yvWP8xO9KuM      L'ISLAM ET LA PROPRETÉ (9ÈME PARTIE) - NADER ABOU ANAS   https://www.youtube.com/watch?v=XrwyyGY9lzc      CECI EST LA MEILLEURE DES ADORATIONS ! Rachid-eljay   https://www.youtube.com/watch?v=0LBAK_Xx9lU  
    • Une nouvelle version de Tivimate Pro est disponible gratuitement. Elle permet enfin l'utilisation de l'EPG avec les serveurs iptv qui le diffusent. NB: Vu l’absence d’une rubrique protégée je ne partage plus mes publications en public pour des raisons déjà données. Merci de votre compréhension
    • Bonsoir , j'ai besoin d'aide et je me dirige vers vous . Cela fait plus de 4 mois que j'ai des coupure d'internet aléatoire par exemple les coupure peuvent durer de 2min a 4h , ca peux avoir lieux une fois ou 6fois par jour , bref un enfer. (Installation classique adsl) Donc on c'est plaint au niveau d'Algérie telecom et bizarrement a chaque fois qu'on se plaint la connexion est rétablie pendant 2/3j sans coupure puis rebelotte , on c'est plaint peut être une dizaine de fois on as fait redémarrer le modem chez eux 3 fois , des travailleurs d'algerie télécom sont venue chez nous 2 fois en nous disant que l'installation était bonne , la ligne aussi , le modem aussi , et pareille a chaque fois qu'il sont venue la connexion est retablie comme par magie durant quelque jour . Bref on en peux plus on voudrais aumoin avoir une explication logique on ne sais pas d'ou est le problème, on m'as conseillé d'isoler le téléphone fix car des fois il suffit que le chargeur du fix ne soit pas bon pour créer des interférences je l'ai fait mais sans succès, et je me demande si je ne devrais pas changer peut être de modem en me disant que peut être vue que le modem datent de qlq année (5ans/6ans) ca pourrais être la cause des panne , même si pour moi ca n'as pas de logique sachant que si le problème venait du modem il n'y aurais pas du tout de connexion ce n'est pas logique d'avoir 2h de connexion puis de ne plus en avoir pendant 1h ect  Si vous avez une piste sur la cause du problème je vous prie de m'éclairer ou sinon voila me proposer des alternatives peut être essayer la fibrer optique ? . Merci a vous et bonne soirée 
    • Salam Samir_dz Je suis d'accord FB a bouleversé les forums de partage. Ceux qui résistent le mieux sont ceux qui ont assez de revenus pour se permettre d'utiliser vBulletin où il existe des options pour inciter les visiteurs à participer aux discussions. J'ai beaucoup de choses à poster mais pas comme avant, ca sera d'une manière protégée qui évitera le copier-coller vers d'autres forums.
    • Moi je suis a Kouba, mais pas vraiment a Ben Omar, c'est a peut pres 2km loin de chez moi. on m'a dit que AT installe de la fibre pour les gens au Rex (aussi a Kouba, la décente de la Mairie vers AZ hotel) aussi loin de moi 😢 ils on passé le cable fibre sous terrain pres de chez moi ( meme pas 200 metre ), et ils on installez plusieurs MSAN depuis déjà 2 ans, mais toujours pas de fibre pour moi, meme pas la VDSL (j'ai demander au technicien il y a deux mois et ils m'as dit pas supporté dans ton quartier 😢 ) 
×
×
  • Create New...