Jump to content

Flash News : La Syrie Coupe Internet et le Téléphone !!


Hicham
 Share

Recommended Posts

La Syrie coupe Internet et le téléphone

 

syriefiltrage.jpg

 

Le pouvoir syrien ne mène pas uniquement bataille sur le terrain. Pour contrer l'opposition, le régime de Bachar el-Assad utilise aussi les télécommunications pour désorganiser ses adversaires. Depuis ce matin, les communications avec la Syrie sont suspendues, aussi bien au niveau d'Internet que des mobiles.

En proie à une guerre civile depuis début 2011, la Syrie demeure sous la coupe du parti Baas de Bachar el-Assad. Tandis que les morts s'accumulent des deux côtés, alors qu'aucune issue à court terme ne semble émerger, le pouvoir a visiblement choisi de prendre de nouvelles mesures pour reprendre l'initiative. Selon la société Renesys, les communications Internet avec la Syrie semblent coupées.

Selon l'entreprise, tous les blocs d'adresses (84) de la Syrie sont devenus inaccessibles, effaçant de fait le pays d'Internet. Sur place, la coupure a été constatée dans de nombreuses régions par des opposants au régime et l'AFP, et notamment dans les principales villes du pays, à savoir Damas, Homs, Tartous et Hama. Cette interruption touche Internet et les communications téléphoniques (notamment mobiles).

 

Ce n'est pas la première fois que la Syrie se déconnecte du réseau des réseaux. En juin 2011, le pays avait connu une chute brutale du trafic Internet. Cet été, une autre interruption est survenue pendant 40 minutes avant que les communications ne soient rétablies. En outre visée par des mesures d'embargo frappant ses moyens de communication, la Syrie peut néanmoins compter sur l'aide chinoise pour rester en ligne.

Les suspensions des communications ne sont pas vraiment une surprise. Si le régime tente parfois de faire croire à une interruption de service causée par une défaillance technique, l'histoire a montré qu'il s'agit en réalité d'une tentative de désorganiser l'opposition. Alors touchés par le printemps arabe, la Tunisie, l'Égypte, la Libye et Bahreïn ont cherché à exploiter Internet comme un levier pour contrôler les masses.

 

L'univers des télécommunications en Syrie est en tout cas sous la coupe du régime. "La principale société de télécommunications SyriaTel, ainsi que les fournisseurs d'accès à Internet, sont la propriété de Rami al-Makhlouf, un cousin du président", écrivait Le Monde cet été.


Source

Link to comment
Share on other sites

je mets la source pourquoi à ton avis ? pour décorer le forum ? .... l'article date d'hier et donc matin veut dire hier matin.

merci d'avoir fait la remarque, j'aurais aimé que tu regardes la date avant de poster mais bon.

 

Désolé

moi j'ai lu votre article sur FORUMDZ DZ, je n'ai pas lu la source

SEMAHELI LI HEDARETE MAAK

ça ne se reproduira plus jamais, merci

Link to comment
Share on other sites

avec tt ce que les alliés des rebelles ont proposé comme equipements de telecom (talkiwalki, telephone sat, liaisons vsat pour l'internet) ca fait lgtps que c derniers n'ont plu besoin des services de l'etat, et comme d'hab, c le peuple qui paye, coincé entre le marteau et l’enclume

Link to comment
Share on other sites

Désolé

moi j'ai lu votre article sur FORUMDZ DZ, je n'ai pas lu la source

SEMAHELI LI HEDARETE MAAK

ça ne se reproduira plus jamais, merci

 

qu'est ce qui se reproduira pas ? tu parlera plus avec moi ou que tu ne feras plus d'erreur ? :D , sache que y a aucun problème, j'accepte toutes les remarques.

Link to comment
Share on other sites

avec tt ce que les alliés des rebelles ont proposé comme equipements de telecom (talkiwalki, telephone sat, liaisons vsat pour l'internet) ca fait lgtps que c derniers n'ont plu besoin des services de l'etat, et comme d'hab, c le peuple qui paye, coincé entre le marteau et l’enclume

 

carrément, juste de la propagande, ils revivent nôtres cauchemar que dieu les protège men fitna.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



  • Posts

    • si seulement ils utilisent le gel d'isolation après l'installation des câbles dans la boîte, je pense que ca résoudrait tous problème de dégradation de qualité et instabilité des lignes due au changement climatique.
    • Bonsoir, quand on sait que le pétrole est une roche sédimentaire, il n'y a pas mieux que Sonatrach en effet ou une autre entreprise pétrolière, et je te conseille d'écrire correctement le nom de l'entreprise lorsque tu leur enverras la lettre. Par ailleurs, à part les hydrocarbures, je ne vois pas où la sédimentologie peut intervenir économiquement. C'est plus une sciences d'études et de recherches. à mon avis. Les erreurs à éviter sont les suivantes: Ne pas plagier Ne pas refaire ce qui a été fait Ne pas prendre un sujet banal Ce qu'il faut faire: Innover, trouver de nouvelles façons d'arriver au résultat souhaité trouver un sujet intéressant, original Utiliser les nouvelles technologies (les SIG c'est dépassé, la télédétection est plus recherchée) Je vais corriger le dernier point, je ne le supprime pas mais je précise. Dans ton cas la télédétection est inutile, car t'auras besoin de ce qui se trouve au sous sol, je te dirais bien d'utiliser un gravimètre ou un résistivimètre mais tu devras changer de spécialité et passer à la Géophysique  
    • Je n'aime pas parler de risques  car les risques cela se gère à chaque risque correspondent des contremesures. Je préfère parler des implications. Il y a des implications de sécurité, d'intégrité des processus et des données, des implications techniques, des implications commerciales et financières qu'il faut prendre en compte. SIM= Subscriber Identification Module La SIM physique contient et encrypte des données permettant à un abonné d'accéder au réseau de l'opérateur. Si les clés qui permettent l'identification de l'abonné et son enregistrement au réseau sont sur un support physique séparé et fourni par l'opérateur dans le cadre des lois du pays c'est une chose. Ce qu'essaye de faire Apple et d'autres c'est de remplacer le support physique 'discret' par un support intégré au terminal dans lequel ces données ayant trait à l'abonné et à l'opérateur vont être stockées et traitées, en symbiose avec leur cloud. Le rôle des autorités est de s'assurer de l'intégrité du processus d'abord. Il faut pouvoir contraindre la société qui va traiter ces données de le faire conformément à la loi, tout en s'assurant que seuls les personnes identifiées puissent accéder au réseau de télécommunications. C'est le rôle de l'état. Ensuite la dématérialisation implique des prérequis logiciels et matériels côté opérateur, il y a donc necessité d'acheter, installer des outils de provisionning nécessaires et former les gens pour les utiliser.  Si Ooredoo se prépare plus vite que Mobilis c'est parceque ils répliquent en Algérie ce qui a été réalisé à Qatar ou ailleurs. De plus le cout par abonné pour eux sera inférieur car il est mutualisé sur plusieurs pays, alors que pour un opérateur national comme Mobilis, cela se traduira un peu plus dans ses marges par abonné. D'ailleurs les télécoms nationales américaines aussi ont trainé la patte longtemps aux USA avant d'adopter l'esim car cela a un coût, et les premieres à se lancer la bas étaient les telcos présentes dans plusieurs pays. Enfin il faut prendre en compte la motivation et les objectifs de cette fonctionalité eSim/iSim : en réalité ce que veut Apple (ou Samsung, etc) c'est prendre le contrôle de la relation avec le client et concentrer au maximum les DONNEES de l'utilisateur,  pour servir d'intermédiaire à terme, entre le client et les opérateurs, voire devenir un opérateur virtuel -MVNO- d'un nouveau type. Donc il existe des implications commerciales et financières qui sont loin d'être triviales. Dans les pays comme les USA, la dynamique entre les opérateurs et les fabricants comme Apple et Samsung est très différente de chez nous. Chez nous chacun achète son mobile, soit neuf en le payant au prix fort, soit d'occasion. La bas en gros la plupart des gens font une location de iPhone, etc, qu'ils payent à l'opérateur, qui reverse l'argent à Apple ou Samsung, et les gens renouvellent leur abonnement pour avoir un nouveau terminal à 1500 dollars qu'ils payent par mois. Les enjeux et les rapports de force ne sont pas les mêmes. Les fabricants de terminaux partagent leurs marges avec les opérateurs et réciproquement. Pas en Algérie, ni dans beaucoup d'autre pays. Personellement, je ne vois pas trop l'intérêt pour l'opérateur algérien ou autre de transférer totalement les données d'identification sur une eSim voire sur un SoC dont l'architecture est contrôlée par Cupertino (Apple) ou San Diego (Qualcomm/Samsung). Pour les fabricants et les états dans lesquels ils opèrent c'est autre chose ils ont un intérêt à le faire, qui ne coincide pas nécéssairement avec celui des opérateurs ou de pays tiers qui doivent protéger les données de leurs citoyens. Quant au citoyen/consommateur lambda il peut avoir un intérêt à avoir une montre connectée en 5G, ou autre, sans pour autant que ses données d'identification et celles de son opérateur soit confiées à des entreprises étrangères qui n'ont aucune existence légale chez lui. En revanche un terminal mobile équipé d'un SoC qui dématérialise la sim, cela présente quelle utilité pour l'utilisateur par rapport à une sim classique? Apple ou Samsung parlent de miniaturisation mais bon, une nano sim, cela change pas grand chose à la taille d'un téléphone, donc c'est un peu léger, ils veulent surtout contrôler les données et la relation avec le client, c'est de bonne guerre... Peut être que quelqu'un sur le forum peut nous expliquer les avantages fonctionnels pour l'utlisateur, pour ce qui me concerne, je ne les connais pas. Ce qui ne veut pas dire que cela ne se fera pas, à terme, les opérateurs seront peut être contraint de le faire, par souci de compatibilité avec les terminaux qui existent sur le marché. Mais pas nécessairement parceque c'est leur intérêt ou celui du citoyen/client/consommateur.
    • Non ça c'est pas du SPAM ça s'appelle de la "Smata"
×
×
  • Create New...