Jump to content
Règlement du forum ×
IPTV et arnaques ×

[Exclusivité DNA]Mohcine Belabbas :«Pourquoi il faut destituer légalement Bo^^^^^ika»


Hicham

Recommended Posts

Mohcine Belabbas, président du RCD à DNA : « Pourquoi il faut destituer légalement Bo^^^^^ika »

 

1rcd-main.jpg

 

Restituer le sigle FLN au peuple algérien, prononcer la destitution du président Abdelaziz Bo^^^^^ika, 76 ans, réélu en avril 2009 pour un quatrième mandat, pour vacance du pouvoir et dissoudre la police politique, voilà trois propositions choc que met en avant le président du RCD dans cet entretien accordé samedi 15 décembre à DNA. Ancien député d’Alger, Mohcine Belabbas a été élu président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) en mars 2012, succédant ainsi à son fondateur Said Sadi.


DNA : Le RCD a appelé ce week-end à la destitution du président Bo^^^^^ika. Pourquoi?

Mohcine Belabbas : Dans notre analyse de la situation politique au lendemain du scrutin pour le renouvellement des assemblées locales nous avons conclu qu’il y a trois verrous majeurs qu’il faudra impérativement faire sauter si on veut sauver le pays. Nous avons estimé que la restitution du sigle FLN (Front de libération nationale) au peuple algérien est une condition nécessaire pour prétendre à une compétition équitable et loyale entre les différents acteurs politiques.

 

Quel est le deuxième verrou ?

La dissolution de la police politique, comme c’est le cas en Tunisie, est un autre préalable pour rompre avec les décisions qui se prennent dans l’ombre et venir à bout des pressions et répressions qui s’abattent sur la classe politique et la société civile.

 

Et la destitution de Bo^^^^^ika…

La destitution de l’actuel chef de l’Etat qui est réduit à gérer la dépense publique est motivée par notre souci de mettre fin à une situation de vacance de pouvoir à ce niveau de responsabilités depuis 2006. Cette situation rend la crise institutionnelle et politique dans laquelle se débat notre pays intenable voire fatale pour la cohésion nationale à terme.

 

Comment concevez-vous cette destitution? Pour raison médicale? Demander à l'armée d'intervenir?

Il s’agit plutôt de faire en sorte que l’armée n’intervienne pas. Le pays souffre déjà beaucoup de l’intervention de ce corps dans les affaires politiques. Son instrumentalisation durant les dernières élections à travers le vote massif, orienté et groupé de ses éléments pour les partis du régime a failli dégénérer en affrontement avec les populations dans beaucoup de communes comme Haizer à Bouira et Bousfer à Oran. Pour nous, les militaires doivent voter dans leurs communes d’origine si on veut sauvegarder son statut d’armée populaire.

 

Donc la destitution…

La destitution dont on parle est une déposition prévue par une disposition de la constitution algérienne. En effet, l’article 88 de la première loi du pays stipule que lorsque le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, ne peut exercer ses fonctions, l’empêchement doit être déclaré. Cette incapacité s’est vérifiée à maintes reprises. La dernière étant dans le retard qui continue de s’accumuler pour l’ouverture de l’année judiciaire. Il s’agit donc d’invoquer son Etat de santé et d’appliquer les lois de la république.

 

Les élections présidentielles sont prévues en avril 2014 - sauf si Bo^^^^^ika est destitué comme vous le demandez- le RCD présentera-t-il un candidat? Ambitionnez-vous d'être candidat?

Pour le moment, il s’agit pour nous de sensibiliser et de mobiliser pour construire le rapport de force nécessaire à même de remettre en perspective la reconstruction nationale. En plus des trois éléments que nous avons abordés dans la première question, il y a la révision promise de la constitution qui attend depuis bientôt deux années. Cette révision doit consacrer une réelle séparation des pouvoirs et par conséquent la consécration de l’Etat de droit tant attendu par le citoyen algérien depuis 1962. Vous comprendrez que le RCD a comme tradition de se prononcer sur les différentes échéances en leurs temps après débat et délibération de son conseil national.

 

Comment expliquez-vous qu'avec tous les arsenaux juridiques et les organismes mis en place pour lutter contre la corruption, des ministres anciens ou actuels continuent d'échapper à la justice.

Ces arsenaux juridiques et autres organismes de tout genre sont mis en place dans des moments de grands scandales pour faire croire qu’il y a une volonté politique pour lutter contre ce fléau endémique. Dans les faits, le régime a fait de la corruption une stratégie pour la gouvernance. Il n y a que les personnes corrompues qui sont promues et cela à tous les échelons de la hiérarchie. Cette pollution de la vie publique participe d’une volonté d’établir une gestion maffieuse où personne dans le pouvoir ne peut condamner ou dénoncer dès lors que tous sont impliqués à un niveau ou un autre. C’est pour cela que j’ai dit dans mon introduction aux travaux du conseil national de notre parti que le renvoi des ministres en question du gouvernement est la première étape pour que la lutte contre la corruption ne reste pas un slogan vide.

 

Le RCD a boycotté les législatives de mai 2012 mais a participé aux élections locales de novembre pourtant deux scrutins organisé par le même pouvoir. Comment expliquez cette contradiction? Le pouvoir local est-il plus important que le pouvoir national?

Nous avons expliqué qu’envoyer dans la conjoncture nationale et internationale présentes à l’assemblée un député revient à compter un prédateur de plus dans une institution servant d’alibi à des décideurs occultes qui ont confisqué tous les pouvoirs. En effet, participer à l’élection du 10 mai revenait à contribuer à la prolongation du sursis d’un régime condamné par son bilan et le cours de l’Histoire. C’est parce que nous avons expérimenter l’impossibilité d’ouvrir des débats dans cette institution où le pouvoir viole ses propres règles que nous avons refusé de siéger dans une enceinte parlementaire conçue pour faire diversion et tromper le peuple.

 

Mais vous participez aux élections locales…

Les APC et APW sont quant à elles des instances de proximités qui peuvent assurer protection et sécurité aux citoyens dans la mesure où ils peuvent y peser directement s’ils sont dignement représentés. Le RCD a démontré partout où il a eu des majorités dans les APC que malgré le manque de moyens et les faibles prérogatives des élus, il est possible de réaliser des projets et d’introduire de nouvelles pratiques dans la gestion.

Nous avons aussi prouvé à travers notre gestion qu’une une municipalité assistée, suivie et contrôlée par un parti politique soucieux de transparence et de justice donne des résultats attestant que la corruption généralisée, organisée et encouragée par le pouvoir, n’est pas une fatalité.


Source

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Posts

    • bonjour oui c'est que ton abos bloque le vpn , le relais privé dans l icloud+ d apple est un petit vpn , si tu n'as que la TV le icloud+ te sert pas à grand chose coupe cette abos simplement,    
    • MAHELMA est la commune la mieux classée grâce à la généralisation de la  fibre dans les logements AADL de Sidi Abdallah qui dépendent à 95% de cette commune. Les 5% restant dépendent de la commune de Rahmania
    • merci cest sympa , suis la pour ca pas que pour vendre , c est ça le sav , on lâche pas temps que ça ne fonctionne pas , et si au final l'offre prise ne correspond pas j en ai bq d autre à proposer .. y en a pour tout les goûts toutes les bourses   
    • Bon voilà, ça fonctionne Un grand merci à MichelDZ, le pauvre, 2h hier à essayer de faire fonctionner ca sur mon pc. Aller savoir pourquoi, mais rien ne fonctionnait, pas moyen de faire une machine virtuelle, et les logiciels habituels ne voulait rien afficher, allez comprendre pourquoi, des fois il ne faut pas grand-chose pour que ca parte en cacahouète.  Il n'a pas lâché l'affaire, j'avais abandonné avant lui ^^ mais il a réussi à me le faire fonctionner.  Il m’a même relancé ce matin, savoir si ca allait toujours bien.  👍 Étant ma 1er iptv, je manque de point de comparaison, pour ce qui est du bouquet, je ne pourrais pas dire si c'est mieux ou moins bien que d'autres, mais je suis ravi, ceux qui se plaignent sont difficiles, à ce prix, c'est fou toutes ces chaines, et cette collection de films et séries. Mais pourquoi je ne suis pas venu avant, au lieu de me faire ch** avec le streaming. Enfin voilà, SAV au top, et offre complète, un vendeur que je recommande et garde précieusement dans mes contacts. 🥰
    • Alors que nous peinons à déployer du 100 % fibre optique et à sortir du débit de base  mesquin de 10Mbps, ailleurs le monde scientifique travaille déjà depuis plusieurs années au réseau Internet de demain. Vous avez sûrement au moins entendu parler de la théorie physique sur laquelle il se base : la mécanique quantique. Pour résumer, il s'agit de l'étude des comportements des particules à l'échelle des atomes et plus petit. Pour la première fois, des chercheurs ont créé un système qui relie ces deux composants clés et utilise des fibres optiques classiques pour transmettre les données quantiques. L'exploit a été réalisé par des chercheurs de l'Imperial College de Londres, de l'Université de Southampton et des universités de Stuttgart et de Wurzburg en Allemagne, et les résultats ont été publiés dans Science Advances . Le co-premier auteur , le Dr Sarah Thomas , du Département de physique de l'Imperial College de Londres, a déclaré : « L'interfaçage de deux appareils clés ensemble est une étape cruciale dans la mise en réseau quantique, et nous sommes vraiment ravis d'être la première équipe à avoir pu pour le démontrer. » Le co-premier auteur Lukas Wagner, de l’Université de Stuttgart, a ajouté : « Permettre aux emplacements longue distance, et même aux ordinateurs quantiques, de se connecter est une tâche essentielle pour les futurs réseaux quantiques. » Communication longue distance Dans les télécommunications classiques – comme Internet ou les lignes téléphoniques – les informations peuvent être perdues sur de grandes distances. Pour lutter contre cela, ces systèmes utilisent des « répéteurs » à des points réguliers, qui lisent et réamplifient le signal, garantissant ainsi qu'il arrive intact à sa destination. Toutefois, les répéteurs classiques ne peuvent pas être utilisés avec des informations quantiques, car toute tentative de lecture et de copie de ces informations les détruirait. Il s'agit d'un avantage dans un sens, dans la mesure où les connexions quantiques ne peuvent être « exploitées » sans détruire les informations et alerter les utilisateurs. Mais c’est un défi à relever pour les réseaux quantiques longue distance. Mais des chercheurs ont trouvé la solution. Une façon de surmonter ce problème consiste à partager des informations quantiques sous la forme de particules de lumière intriquées, ou photons. Les photons intriqués partagent des propriétés de telle manière que vous ne pouvez pas comprendre les unes sans les autres. Pour partager l'intrication sur de longues distances à travers un réseau quantique, vous avez besoin de deux appareils : un pour créer les photons intriqués et un pour les stocker et permettre leur récupération ultérieure. Il existe plusieurs dispositifs utilisés pour créer des informations quantiques sous forme de photons intriqués et pour les stocker, mais la génération de ces photons à la demande et la disponibilité d'une mémoire quantique compatible dans laquelle les stocker ont longtemps échappé aux chercheurs. Les photons ont certaines longueurs d'onde (qui, dans la lumière visible, créent des couleurs différentes), mais les dispositifs permettant de les créer et de les stocker sont souvent réglés pour fonctionner avec des longueurs d'onde différentes, ce qui les empêche de s'interfacer. Pour créer une interface entre les appareils, l’équipe a créé un système dans lequel les deux appareils utilisaient la même longueur d’onde. Un « point quantique » produisait des photons (non intriqués), qui étaient ensuite transmis à un système de mémoire quantique qui stockait les photons dans un nuage d'atomes de rubidium. Un laser a activé et désactivé la mémoire, permettant aux photons d'être stockés et libérés à la demande. Non seulement la longueur d'onde de ces deux appareils correspondait, mais elle était également à la même longueur d'onde que celle des réseaux de télécommunications utilisés aujourd'hui, ce qui permettait de la transmettre avec des câbles à fibre optique classiques, familiers aux connexions Internet quotidiennes. L’équipe va maintenant chercher à améliorer le système, notamment en s’assurant que tous les photons sont produits à la même longueur d’onde, en améliorant la durée de stockage des photons et en réduisant la taille de l’ensemble du système. Cependant, en tant que preuve de concept, il s'agit d'un pas en avant important, déclare le co-auteur Dr Patrick Ledingham de l'Université de Southampton : « Les membres de la communauté quantique tentent activement d'établir ce lien depuis un certain temps. Cela inclut nous, qui avons déjà tenté cette expérience à deux reprises avec différents dispositifs de mémoire et de points quantiques, remontant à plus de cinq ans, ce qui montre à quel point c'est difficile à réaliser. "Cette fois, la percée a été de réunir des experts pour développer et exécuter chaque partie de l'expérience avec un équipement spécialisé et de travailler ensemble pour synchroniser les appareils."  
×
×
  • Create New...