Jump to content

Les TIC pour lutter contre les enlèvements d’enfants en Algérie ?!


Recommended Posts

Les TIC pour lutter contre les enlèvements d’enfants en Algérie

 

alerteenlvement_580_320.jpg

 

Le phénomène des rapts d’enfants prend une ampleur inquiétante chez nous. Une réalité terrifiante qui plonge plusieurs familles dans l’incertitude et la panique. Face à ces cas de kidnapping, l’Etat algérien et la société civile doivent unir leurs efforts pour freiner l’évolution de ce fléau social. Pour y parvenir, ne faudrait-il pas faire un bon usage des TIC ?

 

A l’étranger, plus précisément en France, les nouvelles technologies sont mieux prises en considération dans les plans de lutte contre les enlèvements d’enfants. En effet, selon le ministère français de la Justice, une convention européenne devrait prochainement être signée entre la France, le Royaume-Uni et la Belgique afin de lutter contre les séquestrations d'enfants.

 

A ce propos, Nicole Guedj, présidente de la Fondation Casques rouges et ancienne secrétaire d'Etat aux Droits des victimes, a récemment écrit aux responsables du réseau social Facebook pour demander la mise en place d'un protocole d'accord avec la France, comme c'est le cas au Canada. Mme Guedj a déclaré que l’usage des nouvelles technologies est indispensable pour faire barrage aux ravisseurs. Facebook est dans ce sens un partenaire important.

 

Les ravisseurs se sentiront moins à l’abri quand ils sauront qu'entre les médias classiques, le Net ou encore le téléphone, des millions de personnes seront avisées du rapt. Une réalité qui pourrait les dissuader d'agir.

 

D’un autre côté, les TIC permettent également au plan alerte enlèvement de mieux progresser au niveau européen. En effet, selon le ministère de la Justice, une convention européenne devrait prochainement être signée entre la France, le Royaume-Uni et la Belgique, afin de lutter contre les enlèvements d'enfants.

Néanmoins, cinq critères sont nécessaires pour lancer ce plan d'alerte. La victime doit être mineure, en danger, l'enlèvement doit être avéré et les autorités de police doivent disposer d'informations pour localiser l'enfant ou l'auteur du rapt.

 

L’Algérie pourrait suivre donc l’exemple des pays européens. Une meilleure utilisation des TIC permettra à coup sûr d’améliorer l’efficacité de la lutte contre les enlèvements des enfants. Un fléau qui fait ravage dans notre pays…


Source

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...