Jump to content

Hicham Aboud accusé d'atteinte à la sécurité de l’État !


Hicham
 Share

Recommended Posts

Hicham Aboud accusé d’“atteinte à la sécurité de l’État”

2_200_150.jpg

 

Le ministère de la Communication, visiblement dépassé par la tournure prise par cet acte de censure, a tenté d’en minimiser la portée.

 

Après la censure des deux quotidiens, Mon journal et Djaridati, appartenant à Hicham Aboud, par le ministère de la Communication, sous prétexte que les deux journaux ont diffusé des informations relatives à la santé de Bo^^^^^ika, le parquet général près la cour d'Alger s’est saisi de l’affaire et a ordonné des poursuites judiciaires à l’encontre du directeur de la publication des deux quotidiens.

 

Il est, en effet, poursuivi pour “atteinte à la sécurité de l'État, à l'unité nationale et à la stabilité et au bon fonctionnement des institutions”, précise un communiqué du parquet. Le même communiqué souligne, par ailleurs, que Hicham Aboud “a tenu des propos tendancieux sur certaines chaînes d'information étrangères, dont France 24, sur l'état de santé du président de la République”.

 

Selon toujours le parquet, il a déclaré que l’état de santé du chef de l’État “serait dégradé, allant jusqu'à déclarer qu’il serait dans un état comateux”, et “compte tenu de l'impact négatif direct de ces rumeurs sur l'opinion publique nationale et internationale et eu égard au caractère pénal de ces propos infondés, le parquet général près la cour d'Alger a ordonné des poursuites judiciaires à l'encontre du concerné”.

De son côté, le ministère de la Communication, visiblement dépassé par la tournure prise par cet acte de censure, a tenté, dans l’après-midi, d’en minimiser la portée en expliquant qu’“il n’a jamais été question de censure”.

 

Le ministère n'a donné “aucun ordre de censure” de ces quotidiens qui continueront à être imprimés par les imprimeries publiques, a-t-on indiqué de même source. “C’est le directeur de ces publications qui a initialement accepté de renoncer à leur impression après les observations qui lui ont été faites sur le non-respect de l'article 92 de la loi organique relative à l'information”, a ajouté à l’APS la même source. Aussi, le ministère s’étonne “de la campagne lancée par le directeur du journal” qui a indiqué que ses journaux ont été saisis samedi soir à l'imprimerie. Les deux journaux “donnaient des informations erronées” et “totalement fausses” sur l'état de santé du président de la République, M. Abdelaziz Bo^^^^^ika, a encore ajouté la même source, sous le sceau de l’anonymat.

 

L’affaire de la censure des deux quotidiens d’Aboud Hicham remonte à samedi, lorsque le responsable de l’imprimerie aurait informé le ministère de la Communication que les deux titres comportaient un dossier, sur deux pages, traitant de l’état de santé de Bo^^^^^ika. Les deux quotidiens ont consacré, en effet, un dossier sur la santé du chef de l’État, où il était mentionné que “Bo^^^^^ika est rentré au pays le mercredi vers 3h du matin et serait dans un coma profond”.

 

Aussitôt les deux journaux envoyés à l’imprimerie, le ministre de la Communication, averti par le responsable de l’imprimerie, avait demandé de retirer les deux pages du dossier de chaque quotidien. Pour le responsable des deux quotidiens, il était techniquement impossible de les retirer. D’ailleurs, ils ont préféré ne pas imprimer les journaux et ne pas diffuser l’information sur les sites des deux quotidiens. “Je suis respectueux de la santé du Président”, nous a déclaré hier matin Hicham Aboud, directeur de publication de Mon journal et de Djaridati. “S’il s’agissait d’un dossier sur la corruption ou la malversation, je l’aurais publié sur le Net et sur les journaux le lendemain”, a-t-il ajouté. Pour lui, “cet acte est pire que la censure”. Il s’agit d’“une interdiction de parution”, a-t-il estimé.

 

À propos des informations contenues dans le dossier, Hicham Aboud estime que “ce scoop” est “une pure vérité”. “Ils ne pouvaient pas me démentir”, a-t-il souligné, avant d’ajouter que “s’ils avaient la possibilité de démentir mes propos, ils auraient diffusé des images du Président à la télévision, comme ils l’ont fait en mars 2010, lors de la venue de Zidane”. “Ce qu’ils ont fait est grave”, a-t-il insisté, avant de préciser que “c’est la première fois qu’un journal est interdit de parution depuis le retour de Bo^^^^^ika aux affaires”. Pour Hicham Aboud, “c’est une maladresse” qui “n’est autre que la conséquence de la mauvaise gestion de la communication officielle”. Cette mauvaise gestion de la communication “concerne le pays depuis belle lurette”, a-t-il encore ajouté. À propos de la santé de Bo^^^^^ika et les informations répandues par les officiels, M. Aboud estime que le Président est élu par le peuple.

 

Donc, indique-t-il, “le peuple a le droit de savoir qu’en est-il de la santé de celui qu’il a élu”. Pour rappel, le chef de l’État est hospitalisé depuis le 27 avril à l’hôpital militaire français du Val-de-Grâce pour “un accident ischémique transitoire” qui ne laisserait, selon ses médecins, “aucune lésion irréversible”. Les informations relayées sur la santé du Président se contredisent et ouvrent ainsi la voix à toutes les spéculations. Depuis le séjour du chef de l’État au Val-de-Grâce, il est difficile de faire la part de la vérité et de la rumeur, tant que les informations rapportées à ce propos sont sujettes à contradiction et que la communication officielle, très réservée sur le sujet, ne fait état que de l’amélioration de l’état de santé de Bo^^^^^ika, mais de l’autre côté, les Algériens s’interrogent sur les raisons de cette absence prolongée du Président.


Source

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



  • Posts

    • j'ai une autre question ( désolé ça fait beaucoup ) le MTU doit il être le plus haut possible ? si je met un MTU a 600 il va se passer quoi ? 
    • Je comptais le faire, des techniciens doivent ce déplacer chez moi pour régler le problème ? est-ce vraiment utile ? pour avoir déjà fait une réclamation pour autre chose je trouve que c'est juste une perte de temps de les appeler malheureusement 
    • D'abord merci pour la réponse ! j'ai une connexion ADSL 20 mega (avec un SNR un peu faible 8/9 et une bonne atténuation )  -Alors je suis dèja branché au cable Ethernet  -Aucune application ne télécharge de mise à jour, enfaite mon ping est très stable mon soucis c'est qu'il change sans raison, il peut être a 102ms fixe, si je change mon adresse IPV4 "locale" en pleine partie ( ou si je me déco/reco )il peut passer de 102 ms a 75 ms fixe, te c'est ça que je comprends pas, pourquoi autant de différence de ping ? alors que mon ping au serveur de annaba est de 48 tout le temps, c'est un peu bizarre j'arrive pas a comprendre d'où vient le problème.. -J'ai déjà utiliser Leatrix et pour le MTU il était a 1462 je l'ai augmenté a 1492 quelques jours avant ! 
    • Perfect   شكرا للمساعدة ، نفس الشيء يمكن الحصول عليه من مفروشات الرقيب
    • Avec une connexion ADSL à 20 mbps, vous pouvez espérer un ping de 35 à 40 ms sur un serveur de jeux. Du côté de la fibre sous 20 mbps, vous pouvez tourner autour d’une latence de 15 ms   En attendant que ton Fai vérifie sa ligne voici quelques suggestions: Avant de suivre ces astuces fais un ping non pas sur google mais sur ton serveur de jeu  afin de comparer les résultats , ensuite: 1 - Utiliser le câble Ethernet au lieu du Wifi ,si pas possible essaye le Wifi avec la fréquence la plus élevée. Essayez de vous rapprocher au maximum de votre point d’accès WiFi. Les murs, sols, meubles et autres objets sont des sources d’interférences et affectent la latence 2 - S'assurer qu’aucune application ne télécharge des mises à jour en fond ou pompe la connexion internet. Par exemple, si vous avez un logiciel de P2P comme uTorrent qui tourne en fond ou si vous avez installé un application d'échange de video comme cacaoweb ..Forcément votre ping va être mauvais car la connexion internet va être sans cesse utiliser par ces applications. 3 - Si le jeu demande trop de ressources à votre système, cela peut provoquer des hausses de la latence. En effet, le système sera lent et la latence DPC du pilote de votre carte WiFI ou Ethernet peut augmenter. Pour baisser le ping et la latence, réduisez les niveaux de détails des graphismes de votre jeux. 4-Utiliser Leatrix Latency Fix  qui est une application gratuite qui va effectuer les modifications réseaux de Windows pour améliorer le ping. Il suffit de lancer l’application puis de cliquer sur Install 5 - Synchroniser la valeur MTU de ta connexion avec le serveur de jeu comme décrit dans ce tuto  .  
×
×
  • Create New...