Jump to content
krimodz2008

Litige Moblis Vs Ooredoo pour la 3G !

Recommended Posts

L'Opérateur publique hors temps et caduque Mobilis frappe encore avec la plainte déposée contre Ooredoo ex nedjma pour cause de non-respect du procédé de commercialisation non conforme du fait que Ooredoo à effectuer l’activation de de offre 3G à travers le web, quel est le tort dans ce nouveau procédé si ce n’est pour faciliter la tâche au client consommateur de l’opérateur Nedjma.

Un autre point important je ne sais pas sur quel critère mobilis et classé N°01 pour la 3G alors que son débit par apport a son conçurent et deux fois plus supérieur.

 

 

L’Autorité de régulation tranchera bientôt le litige opposant Mobilis à Ooredoo

 

 

Share on facebookShare on gmailShare on twitterShare on printMore Sharing Services

La mise en fonction de la 3G avec les gros enjeux financiers qu’elle sous-tend, place l’Autorité de régulation en première ligne. Elle doit veiller au respect de la réglementation et défendre aussi l’intérêt du consommateur algérien, soumis malgré lui à un véritable matraquage de la part des opérateurs qui multiplient leurs offres.

 

Des offres qui sont justement à l’origine du conflit qui oppose actuellement les deux opérateurs Mobilis et Nedjma-Ooredoo. Jeudi Toufik Bessai a déclaré que l’Autorité de régulation avait pris acte de la saisine et des réclamations dont elle a fait l’objet de la part des deux opérateurs.

 

Selon lui, elle “se consacre actuellement au traitement de ces saisines et réclamations en les examinant à la lumière de ses propres investigations” et conformément au droit en vigueur. “Les décisions relatives à ces réclamations et saisines seront communiquées aux opérateurs dès l’achèvement de leur instruction” a-t-il expliqué.

 

Pour rappel, l’opérateur Mobilis avait indiqué mercredi avoir saisi L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) “dès la constatation de violations (par un autre opérateur) avec preuves à l’appui, tout comme le Conseil de la concurrence”, de la réglementation régissant la commercialisation des offres 3G. Il avait précisé que cette réglementation avait été “bafouée” par un autre opérateur concurrent, en “transgressant le dispositif réglementaire instauré par les autorités publiques devant garantir la transparence et une concurrence loyale et saine”.

 

Pour Mobilis, “l’opérateur concurrent commercialise ses offres 3G à travers le web, ce qui représente une infraction aux dispositions de l’article 2 de la décision de l’ARPT qui conditionne la souscription à une ligne téléphonique mobile 3G par la présence personnelle et physique du souscripteur au niveau des agences et points de vente agréés”.

 

De son côté, l’opérateur de téléphonie mobile, Nedjma /Ooredoo, s’était plaint lundi auprès de l’ARPT des “violations graves” traduisant le “non-respect continu”, par son concurrent Mobilis, du cahier des charges de la licence 3G. Il avait fait remarquer que le mécanisme de souscription en ligne permettant de “faciliter et simplifier l’accès de ses propres abonnés parfaitement identifiés aux services 3G et nécessitant la signature d’un nouveau contrat dans un délai de 15 jours, est totalement conforme au cahier des charges”.

 

En dehors de ce litige Toufik Bessai a apporté des réponses également au sujet de la question relative à la possibilité de conserver ou non leur numéro GSM. Pour lui les choses sont claires :”nul ne peut obliger l’usager à contracter un abonnement s’il ne le souhaitait pas”. Cela , a-t-il ajouté, « doit être un acte de volonté claire non équivoque et librement stipulée », assurant que c’est aux usagers que revient le droit d’en décider.

 

Le patron de l’ARPT a encore insisté pour dire que les abonnés ont ainsi le choix de conserver leur numéro GSM et de ne pas s’abonner à la 3G, de conserver leur numéro GSM et de s’abonner à la 3G et d’avoir, ainsi, 2 numéros sur leur carte SIM, tout comme ils ont la possibilité de s’abonner à la 3G en résiliant leur numéro GSM.

 

Toutes ces options sont volontaires, insiste encore Bessai qui rappelle néanmoins que les deux dernières options exigent impérativement le déplacement du client vers l’agence commerciale de l’opérateur concerné ou ses points de vente agréés pour y remplir des formalités permettant son identificatio

Edited by krimodz2008

Share this post


Link to post
Share on other sites

on se croirait a l`école primaire ou des gamins se dispute et vont ensuite se plaindre a la maitresse quelle bassesse surtout de la part de mobilis qui n`arrive plus a suivre et qui paye son arrogance passée ou il vendais des puces gsm sous le manteau et a des prix qui on frôlé les 100000 da sans parler de l`acceuil méchant de la part de leur employés vive la concurrence et c`est pas finie avec djezzy dans kkl mois ils vont se bouffer les doigts

Share this post


Link to post
Share on other sites

eh bah oui il faut se conformer au normes de médiocrités sinon t'es éjecte du système, ils veulent faire la même chose pour Djezzy, affligeant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est qui et encore plus affligeant c'est d'obliger les opérateurs pour imposer le deuxième numéro alors quand on peu travail sur un seul d’ailleurs nedjma la démontré, pour ce qui et de ARPT c’est un instrument du système pour contrôler tout et surtout astreindre la liberté de communication et d’expression.

 

Pauvre Algérie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le patron de l’ARPT a encore insisté pour dire que les abonnés ont ainsi le choix de conserver leur numéro GSM et de ne pas s’abonner à la 3G, de conserver leur numéro GSM et de s’abonner à la 3G et d’avoir, ainsi, 2 numéros sur leur carte SIM, tout comme ils ont la possibilité de s’abonner à la 3G en résiliant leur numéro GSM.

 

et il appelle ça un choix ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

et le pire dans tout ça c'est que dans 9 mois on va revenir à numérotation normale avec un seul numéro 2G/3G :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




  • Posts

    • Bonjour, Pour les virements à partir de l'application ou à partir des DAB, il faut utiliser le RIP (numéro complet figurant sur le chéquier, à noter que les deux derniers chiffres sont différents de la clef). Le numéro CCP traditionnel est utilisable uniquement en guichet.
    • mauvaise nouvelle :   je n'ai pas eu 9 jours de bonus, mais uniquement 7 ! pourquoi ? probablement car je paie 300 DA de moins que le tarif normal...problème de convention non renouvelée...du coup je suis déçu...mais bon au moins je laisse l'info car elle n'est bien sur diffusée nul part ! dommage mais bon etant conventionné, je suis perdant...wallah c'est incroyable...
    • Bonjour, j'ai des questions à propos du RIP. J'ai récupéré mon compte CCP que je n'utilisais plus depuis 2009. jusqu'en 2016, on versait vers des comptes avec numéro ccp comme celui-ci: 10 56 50 15 clé 64. Mais aujourd'hui, en 2020, même si j'ai pu commandé ma carte dorée avec un numéro CCP écrit comme précédent, sur l'application Baridimob mon numéro de compte CCP commence par : 0079999900XXXXXXXXXX questions: - lors d'un versement, peut-on continuer à écrire le compte ccp comme avant ou doit-on ajouter le nouveau préfix? - pour virement compte à compte avec l'application, est ce qu'il faut aussi saisir le préfix? par défaut, lorsque je choisis virement CàC te je clique sur " autre compte", le champ du numéro de compte est pré rempli avec 00799999   Merci.
    • je publie une news, vu que personne ne semble au courant... https://www.algerie360.com/20200709-trust-bank-algeria-lance-la-easy-card-premiere-carte-virtuelle-en-algerie/
×
×
  • Create New...