Jump to content
Guest salimdz

2e Rocade autoroutière d'Alger

Recommended Posts

Guest salimdz

Rocades d'Alger

 

Alger_reseau_autoroutes.png

 

  • 1985 : Rocade Nord (Alger-Centre - Dar El Beïda) de 16 Km
  • 1988 : Liaison rocade Nord - rocade Sud (Mohammadia - Oued Ouchaïah) de 4 Km
  • 1988 : Rocade Ouest Bordj El Kiffan - Aéroport de 4,5 Km.
  • 1996 : Rocade Sud (Douaouda - Dar El Beïda) de 45,5 Km
  • 2008 : 2e rocade Sud (Zéralda - Boudouaou) de 61 Km.

 

Autoroute_dz.jpg

Rocade Sud d'Alger au niveau de la sortie d'El Harrach

 

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_autoroutes_d'Alg%C3%A9rie

Edited by salimdz

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

2e Rocade autoroutière d'Alger

 

rocade_alger.jpg

Suite à une évolution très importante de la demande en transport générée par le développement et l’extension du tissu urbain, la wilaya (province) d’Alger et le ministère des Travaux publics ont planifié la construction d’une deuxième rocade autoroutière afin de désengorger le réseau routier existant

 

rocade_alger2.jpg

 

Suite à l’analyse de plusieurs variantes de tracé, l’option retenue a fait l’objet d’une étude d’avant-projet détaillé incluant la conception de plus de 60 km d’autoroute, de 16 échangeurs principaux et secondaires (simple, trompette, demi-trèfle, trèfle et directionnel), de 48 rétablissements de voies existantes, de 3 viaducs, de 63 ouvrages d’art non courants (ponts sur rivière, ponts d’étagement, etc.) et de 23 types d’ouvrages courants de drainage.

 

Services rendus (2003 à 2005)

 

  • Coordination technique
  • Coordination et analyse des relevés topographiques;
  • Études préliminaires pour la détermination des tracés;
  • Étude de circulation avec enquêtes origine-destination;
  • Coordination et analyse des études géotechniques et des études d’impact environnemental;
  • Études hydrologiques et hydrauliques;
  • Avant projet sommaire (autoroutes – ouvrages d’art – échangeurs);
  • Avant-projet détaillé (autoroutes – ouvrages d’art – échangeurs);
  • Estimation de coûts et devis descriptifs (avant-métrés);
  • Préparation des documents d’appel d’offres

Client

Direction des Travaux publics de la Wilaya d’Alger et Agence Nationale des Autoroutes

 

source : http://www.dessau.com/fre/transport/projtransrocade.cfm

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

Deuxième rocade d'Alger en voie d'achèvement

Jeudi 26 juin 2008

 

Travaux Publics

La 2e rocade d’Alger réalisée à 75%

rocade-2-alger.jpg

 

«Pour les 25% restants et qui concernent les petits travaux d’accompagnement, il faut des efforts supplémentaires pendant cet été», a précisé le ministre.

 

Si le gros des travaux de l’autoroute est déjà réalisé, «il ne faut pas, toutefois, s’amuser avec le détail tels que les ouvrages d’art, les travaux de drainage, l’assainissement et les travaux de bornage. Il faut entreprendre maintenant ces petits travaux de terrassement», dira-t-il, soulignant la nécessité de baliser les délais et d’améliorer la cadence de travail en optant pour le système de deux équipes.

 

Ce qui est très important pour lui c’est qu’il faut dégager un budget pour bénéficier des nouvelles compositions de bitume modulé «qui va nous faire gagner quatre mois sur les délais mais aussi du point de vue économique en utilisant la grève concassée. Ceci va permettre une durée de vie de 15 ans de la route par rapport au traitement classique», a-t-il expliqué.

 

«Ce nouveau process en usage dans des pays tels que les USA, l’Espagne et l’Arabie Saoudite et qui va être utilisé pour la première fois en Algérie sera probablement appliqué à d’autres voies rapides», a indiqué le ministre.

 

Quant à la réception de la rocade II, elle se fera par étapes, d’après M. Ghoul. La première étape concerne le tronçon Zéralda-Douéra, ensuite celui de Baraki en passant par Meftah jusqu’aux frontières de la wilaya de Boumerdès et le tronçon qui mène à la zone industrielle de Rouiba.

 

Pour ces trois parties, le ministre a donné des instructions fermes pour faire des efforts supplémentaires surtout en ce qui concerne les infrastructures d’art et d’accompagnement. Pour ce qui est du tronçcon Ouled Omar et Berrahmoune, il dira : «Il faut suivre l’évolution du chantier de Berrahmoune dont le sol est difficile et n’est pas de grande portance».

 

A ce titre, le ministre préconise l’utilsation d’un viaduc au lieu du remblai. Il a, par ailleurs, recommandé le lancement rapide de l’ouvrage «pour rester dans les délais», a-t-il averti.

 

L’autre tronçon Oued El Harrach-Birtouta et Birtouta-Khraicia, il nécessite un travail particulier, selon le ministre, parce qu’il faut rajouter un axe nouveau s’étendant de Birtouta à Baba Ali afin de contenir les grands flux de la circulation au niveau de la capitale et ses environs sur l’axe est-ouest de la rocade II qui s’étend sur 25 kilomètres.

 

source : http://www.algeriepyrenees.com/article-20731945.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

Ghoul met la pression sur les entreprises réalisatrices de la 2ème rocade sud d’Alger

 

25 May, 2008 02:21:00

 

thumbnail.php?file=alger_472683822.jpg&size=article_medium

Le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, a effectué hier une visite sur les chantiers structurant la 2ème rocade sud d’Alger qui reliera la capitale à Blida et Boumerdès.

 

Le ministre s’est arrêté dans neuf chantiers qu’il répartit en trois genres. «Aujourd’hui, nous nous arrêtons sur les différents chantiers. Il y a des projets qui n’ont subi aucun changement, il y a des projets qui ont subi des modifications importantes et il y a les chantiers auxquels sont ajoutés des travaux supplémentaires», récapitule le ministre à la fin de sa tournée.

Le ministre a observé sa première halte au niveau de l’échangeur de Zéralda avant d’emprunter le tracé de la route menant jusqu’au viaduc. «L’ouvrage est le plus important. Il faut faire très attention dans sa réalisation que vous devez achever au plus tard au mois de juillet», dira en substance Ghoul à l’adresse du directeur des rocades. A Draria, le ministre a été irrité par l’état des lieux présenté par le chef de l’entreprise réalisatrice du chantier. Révolté, Amar Ghoul a mis la pression sur ses interlocuteurs en déclarant : «Le terrassement doit se faire au plus tard la semaine prochaine. L’indemnisation aux propriétaires a été faite. Il faut passer au travail. Nous ne bricolons plus. Cet échangeur est prioritaire, c’est un point de jonction qui absorbera la pression notamment à l’approche de l’été qui va voir les gens se diriger en masse vers la mer.» A Birtouta, Amar Ghoul, tout en usant du même discours quant au respect des délais et à la qualité des édifices, n’y est pas allé par quatre chemins concernant la réalisation d’un tunnel de 2 kilomètres menant vers Baba Ali. Au directeur des rocades qui lui évoquait la possibilité de confier le projet à l’entreprise espagnole OHL, le ministre des Travaux publics s’est montré formel : «Je veux des solutions opérationnelles. Nous ne pouvons plus nous satisfaire des propositions.» Pour Ghoul, l’entreprise qui présente la solution idoine avec un respect des cahiers des charges aura le marché. «Il ne faut plus répéter les erreurs commises auparavant comme la trémie de Chevalley.»

L’ultime étape de la visite de Amar Ghoul fut l’échangeur de Berrahmoune, situé dans la ville de Boudouaou, wilaya de Boumerdès.

Après avoir écouté attentivement les explications du directeur des Travaux publics de la wilaya, le ministre a soulevé le point de la sismicité de la localité. En précisant dans sa réponse que «l’élément sismique a été pris en considération aussi bien dans l’étude que par le matériel utilisé», le maître d’ouvrage a rassuré le premier responsable du secteur. Amar Ghoul a par ailleurs rappelé les nouveautés apportées dans la réalisation des projets. Il a cité, entre autres, les 20 km de mur anti-bruit, les bassins de décantation et les aménagements qui accompagneront le réseau routier national. «Les tronçons qui intégreront l’autoroute Est-Ouest viennent d’être reclassés : la voix express comptera 3 lignes au lieu de 2 comme il était prévu initialement», révèle, réjoui, le ministre des Travaux publics.

Source La Tribune

 

source : http://www.livealgerie.com/index.php?news=200

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

TRAVAUX PUBLICS

Une troisième rocade pour Alger

26 Avril 2008

 

TP080426-06.jpg

 

Lancement prochain des travaux de réalisation de la troisième rocade d’Alger.

 

C’est ce qu’annoncé, jeudi, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, lors d’une visite d’inspection de la deuxième rocade entre Zéralda et Boudouaou. Cette troisième rocade au sud d’Alger devra relier Nador (Tipaza) à Bordj Ménaïel (Boumerdès) sur une distance de 130 km.

 

Amar Ghoul a indiqué que «le projet de la troisième rocade d’Alger sera présenté lors d’une journée d’étude qu’organisera le ministère des Travaux publics». «Celle-ci s’effectuera avec la présentation d’un projet de réalisation d’une autre rocade qui reliera cinq wilayas du centre du pays», précise-il.

 

Le ministre a indiqué par ailleurs que «les études pour la réalisation de la troisième rocade avaient atteint leur phase finale et les travaux pourraient débuter en 2008».

 

Pour mieux gérer le projet, Amar Ghoul a souligné que «la troisième rocade sera réalisée en plusieurs étapes et de manière progressive en fonction de l’avancement des études de réalisation».

 

D’autre part, le ministre a affirmé que les entreprises chargées de réaliser le projet de la deuxième rocade d’Alger sont tenues de finaliser le tronçon liant Birtouta à Zéralda avant l’été. Amar Ghoul a précisé que sur ce tronçon de 20 km, il ne reste plus que des travaux de finalisation.

 

Le ministre accorde une importance particulière à l’achèvement de ce tronçon, car il permettra d’alléger la circulation routière à l’approche de la saison estivale à l’ouest de la capitale.

 

Sur les lieux, Amar Ghoul a exprimé sa satisfaction quant au taux de réalisation de cette rocade, notamment sur le tronçon Birtouta-Boumerdès jusqu’à Berrahmoune (Boudouaou).

 

Selon les responsables du projet, cette route à grande circulation s’étend sur une distance de 75km et si l’on devait prendre en compte les échangeurs, dont ceux la reliant à la nouvelle ville de Sidi Abdallah, à l’aéroport international d’Alger et à la zone industrielle de Meftah, elle en comptera 200. Pour ce qui est de l’indemnisation des propriétaires de constructions situées sur le parcours de la rocade, le ministre a expliqué que «toute personne jouissant du droit au relogement ou d’indemnité sera indemnisée».

 

Il a ajouté que «l’indemnisation des citoyens intervient sur la base d’un recensement officiel et précis et en toute équité et que les collectivités locales concernées sont appelées à étudier les cas d’indemnisation au cas par cas».

 

En visitant le tronçon Douéra-Birtouta, le ministre a constaté le retard accusé dans la réalisation par les deux sociétés espagnole et portugaise, indiquant leur avoir adressé un avertissement.

 

Ce tronçon devra être réceptionné au début de l’année 2009, en dépit de la déviation d’une partie du tronçon Birtouta-Douéra afin d’éviter la destruction et le déplacement de nombreux villages et hameaux.

 

Cette rocade permettra de contenir plus de 60% du trafic des véhicules empruntant actuellement la voie express Ben Aknoun-Dar El Beïda, précise-t-il.

 

Après l’achèvement des travaux, la rocade sera raccordée à l’autoroute Est-Ouest, au niveau de la commune de Hammadi (Boumerdès) et à la 3e voie express Nador-Bordj Ménaïel.

 

source : http://www.lexpressiondz.com/article/2/2008-04-26/52039.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz
pensez vous que ces rocades puissent soulager l'autoroute Thénia - Alger ??

 

DEUXIÈME ROCADE SUD D’ALGER

75% des travaux effectués

 

A la veille de son départ pour la capitale angolaise, Luanda, pour prendre part au deuxième Congrès africain de la route, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a effectué hier une visite d’inspection sur le chantier de la deuxième rocade sud d’Alger.

 

Lotfi Mérad - Alger (Le Soir) - Au cours de cette visite, le premier responsable du secteur a parcouru le tracé de la future autoroute entre Zéralda et Boudouaou et dont les travaux ont atteint un niveau d’avancement de 75%. Point par point, Amar Ghoul exhortera les responsables des différents chantiers à redoubler d’effort et accélérer le rythme des travaux particulièrement sur les trois tracés prioritaires, à savoir Zéralda-Douéra, Baraki- Méftah et Rouiba- Boumerdès. A l’issue de sa visite le long du tracé de cette deuxième rocade sud de la capitale, le ministre des Travaux publics, visiblement satisfait, donnera cependant des instructions fermes pour l’accélération de la cadence des travaux pour livrer le projet dans les délais, soit vers la prochaine rentrée sociale. Il soulignera à ce propos l’importance de relier cet axe autoroutier aux différentes villes, dont Sidi- Abdellah, à l’aéroport international ainsi qu’à la zone industrielle de Rouiba. Pour rappel, la nouvelle rocade sud d’Alger reliera Zéralda à Boudouaou sur plus de 61 km. Son couloir traverse le territoire de trois wilayas Alger, Blida et Boumerdès. Sa réalisation a été confiée au groupement algéro-lusoespagnol Gotera, (Engoa- Texeira-Duarte- OHL).

 

A sa mise en service, cette nouvelle autoroute devra, selon Amar Ghoul, supporter 70% du trafic automobile absorbé actuellement par la première rocade de Dar-El-Beïda.

source : http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2008/06/23/article.php?sid=69933&cid=2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci, ça rassure un peu! j'arrive dans 70% des cas en retard quelque soit l'heure ou je prends le Bus vers Alger depuis Boumerdes...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

de rien mon frère, allah ikoun fi elaoune avec les bus

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

En visite d’inspection des chantiers

Ghoul insatisfait du taux d’avancement des travaux de la 2e rocade sud d’Alger

 

11-06-2009

 

thumbnail.php?file=08_866875850.jpg&size=article_medium

 

S’exprimant sur un ton ferme, le premier responsable du secteur des travaux publics s’est montré furieux et insatisfait de la cadence des travaux de réalisation de l’échangeur de Berrahmoune à Boudouaou. Il a instruit fermement le maître d’ouvrage de l’Entreprise nationale des grands ouvrages d’art (ENGOA) qui chapeaute la réalisation de ce viaduc à augmenter la cadence et à redoubler d’efforts. Faisant part de son mécontentement et de sa colère concernant la négligence et le laisser-aller de cette entreprise, qui n’a pas respecté son engagement concernant les délais et les contrats de réalisation, M. Ghoul a exhorté le chef de ladite entreprise de changer la méthode de travail et de prendre en considération l’importance de ce viaduc pour la wilaya de Boumerdès. Lors d’une visite d’inspection sur les grands chantiers des trois wilayas, respectivement Alger, Blida et Boumerdès, le ministre a constaté un important retard dans la réalisation de ce projet, notamment le viaduc de Berrahmoune. «En dépit de l’avancée des opérations de réalisation, le laisser-aller et la négligence ne sont plus tolérables», a-t-il précisé, en ajoutant : «Ce projet est devenu un point noir pour le secteur».

 

Il a, dans ce contexte, tenu à expliquer aux responsables de l’entreprise que «le projet de la rocade Sud avance à un rythme soutenable et que, si cet ouvrage [échangeur] connaît un ralentissement dans les travaux, c’est tout le projet qui sera pénalisé». Ce après quoi il mettra l’accent sur la nécessité d’augmenter la cadence des travaux pour la réception du projet de la deuxième rocade Sud d´Alger reliant Zéralda à Boudouaou, dans les délais fixés. Par ailleurs, le ministre a annoncé la livraison de plusieurs projets de la 2e rocade sud d’Alger d’ici la rentrée sociale prochaine, en les répartissant en trois phases de livraison : ouest, centre et est.

 

Il a dans ce contexte annoncé la livraison dans les 15 jours à venir de la partie ouest comme première partie, qui est une priorité, du projet qui s’étale de Zéralda à Birtouta. Pour la troisième partie, centre en l’occurrence, elle s’étend de Birtouta à Meftah, tandis que la partie Est qui concerne le tronçon Meftah à Berrahmoune, elle sera livrée la fin de la période de l’été. Ainsi, selon le premier responsable du secteur, la 2e rocade Sud d’Alger est appelée à absorber près de 60 % du trafic qui passe par la capitale.

 

source

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

Visite d’inspection de la 2è rocade autoroutiere Zeralda-Berahmoune

 

Ghoul sermonne le chef de projet de Berrahmoune

 

13/06/09

 

C’est une note de 3/20 que le ministre Amar Ghoul, en colère, a attribué au chef de projet de la réalisation de l’échangeur de Berrahamoune. C’est un ministre hors de lui qui s’est présenté mercredi au chantier de Berrahmoune, en marge de la visite d’inspection du projet de la 2e rocade autoroutière Zéralda-Berrahmoune. «Euh…ne parle pas ! tais-toi, pas un mot !Vous êtes loin de nos attentes !» sont les propos adressés à l’encontre du chef de projet de l’ENGOA, société nationale chargée de la réalisation du projet.

 

La cadence enregistrée n’a pas laissé indifférent le ministre des Travaux publics qui a exhorté le maître d’œuvre, en l’occurrence l’Entreprise nationale des grands ouvrages d’art (ENGOA), de redoubler d’efforts. «Depuis Zéralda-Boudouaou tout marche bien, à part le chantier de Berrahmoune qui accuse un retard». «Le point noir c’est la section de votre ouvrage», dira, le ministre à l’adresse du chef de projet. «Par rapport à nos attentes, vous êtes loin, on est conscient que la tâche n’est pas facile, je sais que c’est extraordinaire pour l’ENGOA. Il faut redoubler d’efforts, le tablier manque de cadence», martèle-t-il. «On est en été. Doit-on atendre l’hiver pour travailleur dans la boue ?» s’est interrogé Amar Ghoul. L’effort quant à la réalisation des piles est appréciable, a reconnu le ministre. «Bientôt, l’automroute Est-Ouest sera livrée, s’amuse-t-on dans la réalisation des déviations sur les oueds et les montagnes ?» Et c’est ainsi que s’est achevée la visite du ministre à Berrahmoune qui a duré moins de 5 mn. «Vous êtes instruit pour vous rattraper», a ordonné le ministre. Il a boudé même la presse pour la déclaration d’usage habituelle de la fin de l’inspection.

 

Le viaduc de Berrahmoune est d’une longueur de 260 m et d’une architecture ornementale unique en son genre en Algérie. Il figure parmi les plus grands échangeurs du projet d’Algérie, voire d’Afrique. Mettre tous les moyens humains et matériels pour combler le retard enregistré serait le meilleur souhait pour le ministre des travaux publics, Amar Ghoul, s’est-on exprimé.

 

Il convient de rappeler que le projet de la 2e rocade autoroutière accuse un retard considérable dans sa réalisation qui devrait être réceptionnée au mois de juillet de 2008. Selon des observateurs, l’échangeur de Berrahmoune ne sera jamais réalisé avant mars 2011.

 

source

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

Amer Ghoul : La 2ème rocade d'Alger ouverte fin juillet à la circulation automobile

 

Bonne nouvelle pour les usagers de la route des wilayas du centre. Très attendue par notamment les routiers empruntant la rocade sud, reliant Ben Aknoun à Dar El Beida, la 2eme rocade Sud d'Alger (Zéralda-Boudouaou sur 62 km) sera livrée et ouverte à la circulation à la fin du mois de juillet prochain.

Le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, qui s’est exprimé lors de la mise en service d'un nouveau tronçon de cette rocade reliant Birtouta à Meftah sur 20 km, a annoncé que le taux d'avancement des travaux de cette autoroute a atteint 95%.

 

M. Ghoul a affirmé que "sur les 62 km d'axe principal de cette autoroute, il ne reste à réaliser que 8 km entre Ouled Omar et Benrahmoun (Boumerdes), et qui seront achevés fin juillet prochain".

 

Soulignant l'impact socio-économique de cette nouvelle réalisation sur les wilayas d'Alger, de Blida, et de Boumerdes, le ministre des Travaux publics a assuré qu'avec la mise en service du tronçon Birtouta-Meftah, 95% du projet est achevé.

 

Une telle infrastructure constitue "un acquis pour les Algériens qui sont appelés à le sauvegarder", a-t-il tenu à affirmer lors de la cérémonie tenue en présence des walis de Blida et de Boumerdes, avant d'inspecter plusieurs ouvrages d'art relevant de cet important tronçon routier, notamment l'échangeur des Eucalyptus et celui de Benrahmoun, près de Boudouaou.

 

Selon des données présentées sur place par un responsable de l'Agence nationale des autoroutes (ANA), la section désormais opérationnelle doit desservir plusieurs localités et agglomérations situées dans les wilayas d'Alger et Blida, et viendra s'ajouter à plusieurs autres sections du projet, déjà opérationnelles.

 

Il s'agit de plusieurs sections situées sur l'axe Zeralda-Larbaatache (Boumerdes) d'une longueur globale de 52 km et comprenant une quarantaine d'ouvrages d'art dont certains sont opérationnels depuis 2009.

 

D'un coût avoisinant les 65 milliards de DA, selon des données de l'ANA (maître d'ouvrage), la 2eme rocade d'Alger devra, une fois livrée dans sa totalité, absorber pas moins de 70% du trafic routier empruntant actuellement la rocade sud, reliant Ben Aknoun à Dar El Beida.

 

source

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Salim, je l'ai emprunté dimanche passé à 5 h du matin (en trichant, j'avais un avion à prendre) elle est très pratique et bien faite machi kima Ain Benian - Boufarik.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz
Merci Salim, je l'ai emprunté dimanche passé à 5 h du matin (en trichant, j'avais un avion à prendre) elle est très pratique et bien faite machi kima Ain Benian - Boufarik.

 

ta raison elle bien faite

 

[video=youtube;DOne_Ro-J5E]

Share this post


Link to post
Share on other sites

avec un retard de combien ? :) je vous laisse le soin de calculer....

et dire que c'est le même ministre et les même personnes qui sont en charge avec un retard énorme... bouffff blad khorti

Share this post


Link to post
Share on other sites

ou sont les pompes a essence ? les aires de repos ? les services de sécurité et de secours ?

 

il faut penser a ça en meme temps, pas après le réalisation..amateurs..

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le moment, le plus urgent c'est de finir le goudron et le béton le reste on verra après maaliche si on doit casser les barrières on les refera c'est du travail à l'algérienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

Retard dans la réalisation de la deuxième rocade d’Alger

 

Les explications du ministère des Travaux publics

 

Ali Idir

 

Rocade%20Alger.jpg

 

 

Le projet de la deuxième rocade autoroutière d’Alger sera « livré dans sa totalité dans les prochains jours », a indiqué ce lundi 24 octobre à TSA, le conseiller à la communication au ministère des Travaux publics, Omar Oukil. « Nous préparons la livraison de la totalité du projet, de Zeralda à Boudouaou, dans les prochains jours, probablement début novembre », a précisé M. Oukil.

 

La réalisation de la deuxième rocade d’Alger a pris du retard (lire) en raison de l’allongement du tracé global, initialement de 64 km, à 210 km. « Quatre liaisons ont été ajoutées au projet pour relier la rocade à la nouvelle ville de Sidi Abdellah, la zone industrielle de Rouiba, l’aéroport international d’Alger et Meftah », explique M. Oukil. Une partie de la deuxième rocade d’Alger a été intégrée à l’autoroute Est‑Oouest sur 10 km. Les automobilistes empruntant cette autoroute ne seront plus obligés de passer par l’actuel tracé qui passe par Bab Ali et Birtouta, ajoute M. Oukil.

 

Le rallongement du tracé de la deuxième rocade d’Alger a eu pour conséquence la réévaluation de son coût de réalisation qui est passé de 40 milliards de dinars à plus de 70 milliards de dinars. La 2e rocade autoroutière d’Alger permettra l’amélioration du trafic routier entre l’est et l’ouest de la capitale et le soulagement de la rocade sud pratiquement saturée, notamment Dar El Beida et Ben Aknoun.

 

Le projet a été lancé en juillet 2006 et devait être livré en août 2008, dans un délai de 23 mois. La réalisation a été confiée à un groupement composé de OHL (Espagne), ETRHB Haddad, Engoa et Texeira Duarte (Portugal).

 

source

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

Livraison mardi de la deuxième rocade d’Alger

 

La deuxième rocade d’Alger, reliant Boudouaou à Zeralda sur 42 km, sera ouverte entièrement à la circulation automobile mardi 15 novembre par le ministre des Travaux publics Amar Ghoul, a‑t‑on appris ce lundi auprès de ce ministère. M. Ghoul effectuera une visite sur le projet pour inaugurer notamment le viaduc de Benrahmoune, à la sortie est de Boudouaou, à l’est d’Alger. Ce pont forme la jonction avec l’autoroute qui relie Alger à Tizi Ouzou et les autres villes de l’est du pays.

 

La réalisation de la deuxième rocade d’Alger a été lancée en 2006. Les travaux devaient se terminer en 2008, mais le projet a été modifié pour relier le deuxième périphérique de la capitale, notamment vers Rouiba, à l’aéroport Houari Boumediene. Le projet a coûté plus de 60 milliards de dinars. La livraison de cette deuxième rocade va soulager l’actuel périphérique d’Alger, complètement saturé, particulièrement entre Dar El Beida et Ben Aknoun.

 

source

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

Mise en service de la 2eme rocade sud d'Alger

 

La 2eme rocade sud d'Alger, une liaison autoroutière qui relie Zéralda (Alger) à Boudouaou (Boumerdes) sur 65 km, a été totalement mise en service mardi.

Cette autoroute devra desservir directement trois wilayas du centre à savoir Alger, Blida et Boumerdes, et absorber pas moins de 70% de la circulation automobile empruntant la rocade Dar El Beida-Ben Aknoun, un axe routier très congestionné.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




  • Posts

    • DHL qui sous-traite avec EMS apparemment, pas du DHL direct quoi, ça a mis 20 jours a arrivé (14 jours ouvrés)
    • salam elle fait combien la gtx 1080 et esque elle et suffisant pour tourné red dead 2 ou warzone
    • il y a un certain nombre d'énonciations dans le Coran qui prouvent que ni Satan, ni personne d'autre ne peuvent interférer dans le processus de révélations, ni que le Prophète n'a jamais nourri une intention quelconque de faire un compromis avec les leaders mécréants ni qu'il n'y a jamais part interpolé quoi que ce soit dans le texte de la révélation   . le Coran ne peut pas venir de Satan car celui-ci y est maudit, méprisé et condamné purement et simplement à l'enfer. De plus Allah demande aux musulmans de chercher la protection contre Satan à tout instant et même de demander cette protection lorsque l'on commence à réciter le Coran. Selon le principe de Jésus(psl) : Comment Satan peut-il chasser Satan ? Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même ; comment donc son royaume subsistera-t-il ?   D'après ce principe sorti tout droit de la bouche de Jésus(psl) dans la Bible, Satan ne peut chasser Satan et donc le Coran qui chasse Satan ne peut pas provenir de Satan. CQFD. De plus Satan serait-il aussi stupide pour :   1 - mettre fin au polythéisme dans la région ? 2 - mettre au point une religion qui impose le culte de Dieu l'Unique ? 3 - faire croire aux disciples de cette religion qu'il est l'ennemi numéro 1 de l'Humanité ? 4 - obliger les croyants à reconnaitre un Seul Dieu, faire l'aumône, le pelerinage, imposer la libération d'esclave ainsi que l'aumône pour tous les fidèles ?   Satan serait-il un âne pour détruire tout seul son propre royaume ? Il faudrait vraiment que le diable ait été un idiot totalement raté et fini pour inventer une religion monothéiste qui le fustige comme étant le pire ennemi de l'humanité, qui le maudit et qui, par dessus tout met fin au polythéisme dans la région en imposant le culte au Dieu Unique. En d'autres termes Satan ne peut pas creuser sa propre tombe et encore moins s'enterrer tout seul. Il est donc illogique et prétentieux de soutenir que l'Islam est l'œuvre du diable. • Le Coran est rigoureux dans la construction de ses phrases. Chaque mot a une place bien précise pour une raison bien précise, toutes les nuances sont prises en comptes même pour deux situations fondamentalement identiques, l’harmonie et l’équilibre dans le choix des mots est constatable numériquement et enfin, le Coran a une spécificité littéraire propre à la langue arabe à savoir qu’on y trouve 34% des radicaux à 3 caractères de la langue arabe et qu’il est prouvé que l’élite des linguistes arabes n’arrive qu’à en utiliser 5% au maximum dans leurs écrits soit presque 7 fois moins que dans le Coran. Or aucun fou au monde n’a été et ne sera capable d’une telle prouesse linguistique. L’hypothèse que les narrations et structurations thématiques atypiques du Coran soient le résultat d’un esprit dérangé ne tient donc pas l’épreuve de la logique.   : « : « A ceux qui prétendent fournir une œuvre similaire au Coran, demande-leur de fournir un Livre dénué de contradictions qui restera intact au cours de 14 siècles et qui réunira d’un 2 milliard de fidèles autour de lui, le récitant et pleurant à son écoute   Le Gardien De La Sunnah�� Abu Hurairah (ra) ✨La Vie Des Sahabas ☪Valérie Ép 14 https://www.youtube.com/watch?v=KIjOhMbKUgE&t=3s Saaba À Une Tâche Bien Précise �� Abu Hurairah (ra) ✨La Vie Des Sahabas ☪Valérie Ép 15 https://www.youtube.com/watch?v=VroBIbFR8Eg
    • le site allemand t'a livré avec quelle compagnie ?    
    • il s'est trompé...il ne connait meme pas sa TV ! c'est du 100hz !
×
×
  • Create New...