Jump to content
Guest salimdz

Bouteflika a refusé de recevoir Sawiris

Recommended Posts

Guest salimdz

Bouteflika a refusé de recevoir Sawiris : la situation d'Orascom se complique en Algérie

 

Par ali idir le 2008-09-08

 

Orascom n'a plus la cote auprès du président Bouteflika. Selon des informations recueillies par TSA auprès de source bien informée, le président de la République a refusé il y a quelques jours de recevoir en audience le PDG du groupe égyptien Naguib Sawiris. Ce dernier, qui a déjà rencontré à plusieurs reprises le président Bouteflika par le passé, souhaitait s'entretenir avec le chef de l'Etat sur les difficultés que rencontrent Orascom en Algérie.

Depuis quelques semaines en effet, Orascom est dans le collimateur des autorités. Sa filiale mobile Djezzy qui se montre très discrète a réduit fortement sa présence dans les médias, en attendant la fin de la tempête. Même si l'avenir de l'opérateur ne semble pas compromis, ses difficultés commencent à peser sur les résultats et les perspectives de sa maison-mère. En fin de semaine dernière, la banque américaine Goldman Sachs avait abaissé son opinion sur l'action d'Orascom Telecom, passant d'une recommandation d'achat à neutre, avec un objectif de cours de 65 livres égyptiennes au lieu de 100 livres auparavant. Goldman Sachs évoquait notamment des problèmes en Algérie, sans en préciser la nature. Cette dégradation a provoqué l'inquiétude des investisseurs qui ont vendu massivement le titre Orascom Telecom à la Bourse du Caire.

Officiellement, le gouvernement algérien reproche à Orascom d'avoir vendu, sans accord, ses deux cimenteries algériennes au français Lafarge. L'affaire a même été citée par le chef de l'État, le 23 juillet dernier, lors de son discours devant les maires du pays. Mais l'opération avec Lafarge n'expliquerait pas à elle seule les difficultés du groupe égyptien en Algérie. Des tensions seraient apparues entre Alger et le Caire au lendemain du sommet de l'Union pour la Méditerranée, le 14 juillet dernier à Paris. Un froid entre les deux pays s'est même installé depuis cette date. Après l'avoir propulsé au sommet, la politique pourrait provoquer la perte d'Orascom en Algérie.

 

source : http://www.toutsurlalgerie.com/suite_sinformer.php?id=4722

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que du bonheur, j'aimais pas OTA de toute façon, son installation en Algérie me paraissait louche tout comme Khalifa dans le temps!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Que du bonheur, j'aimais pas OTA de toute façon, son installation en Algérie me paraissait louche tout comme Khalifa dans le temps!!

 

pourquoi ? celle de Bouteflika ? elle ? elle ne te paraissait pas louche ???

 

 

MDRRRR :D

 

 

 

 

waaaasssssaaaaaaalllllllaaaaaammmm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...