Jump to content

Deux nouvelles médailles pour l’Algérie


Guest salimdz
 Share

Recommended Posts

Deux nouvelles médailles pour l’Algérie

 

JEUX PARALYMPIQUES DE PÉKIN

 

vendredi 12 septembre 2008.

Une troisième médaille aurait pu s’ajouter sans le forfait pour blessure de Nine. L’Algérie a remporté deux nouvelles médailles de bronze (athlétisme et judo) aux Jeux Paralympiques de Pékin, lors de la troisième journée disputée mercredi, ce qui porte le total des médailles obtenues jusqu’ici à six (3 or, 03 bronze) et une 15e place au classement sur 53 pays classés.

 

Les consécrations de la journée de mardi ont commencé par la judokate, Zoubida Bouazoug, qui est montée sur la 3e place du podium, en battant dans la catégorie des +70kgs, l’Espagnole Sara de Pinies par ippon après 2’28 de jeu. Auparavant, l’Algérienne avait perdu son combat pour la finale face à la championne olympique, la chinoise Y.Yuan par ippon et un soutien indéfectible de son public qui a rempli la salle omnisports. Une médaille de bronze olympique pour une première participation était la bienvenue pour Bouazoug qui avait tant espéré s’offrir un titre olympique, après la médaille d’argent du championnat du monde de Brommat en France. Cette consécration a donné de la joie à l’athlète et surtout aux membres de la délégation qui avaient souhaité que les efforts de cette athlète, courageuse et très volontaire, soient récompensés en si bon chemin. « Je suis heureuse et fière de ma performance. J’avais souhaité faire mieux, mais maintenant, je réalise qu’une place au podium olympique a un sacré goût », a déclaré Bouazoug qui dédie son titre à la mémoire de sa mère, décédée accidentellement, et qu’elle n’a jusqu’à présent « pas oublié et n’oubliera jamais », a-t-elle indiqué tout en pleurs. La médaille d’or de la catégorie est revenue à la Chinoise Yuan, vainqueur en finale de la Brésilienne Deane Silva, alors que la seconde médaille d’argent a été remportée par la Russe Inna Kalyanova. Par contre, l’autre Algérien engagé dans cette 3e et dernière journée de judo, Nine Messaoud (-90kg), champion olympique en titre à Athènes 2004, a été contraint de déclarer forfait lors du 1er combat du repêchage contre le Britannique Samuel Ingram, à la suite d’une blessure contractée au bas ventre au 2e tour contre Du bronze pour Nouioua, Samir Nouioua a remporté la médaille de bronze lors du 1500m (T46) des 13e Jeux paralympiques qui se déroulent en ce moment à Pékin, dans une course remportée par un athlète kenyan. Grâce à cette médaille, le palmarès des Algériens qui participent à ces joutes s’élève à 7 médailles, trois en or et quatre en bronze. L’Algérie occupe maintenant la 18e place au classement des nations tout en étant seconde au plan africain derrière l’Afrique du Sud et première dans le monde arabe.

 

Nine a terminé difficilement le combat, grâce aux encouragements du public nombreux venu assister aux épreuves de judo durant les trois jours. Juste après le combat, Nine avait été évacué à l’hôpital pour passer des examens approfondis, avant de revenir prendre part à la demi-finale pour laquelle il s’est qualifié courageusement. « Le Britannique m’a fait trop mal. Malgré cela, j’ai pris part à la demi-finale. Malheureusement, face au nouveau champion olympique le Russe Kretsul que j’avais battu en finale olympique à Athènes, je ne pouvais rien faire car la douleur était atroce. Cela m’a empêché, par la suite, de participer aux repêchages », dira le judoka algérien, très déçu par le destin qui l’a empêché de donner un nouveau titre à son pays. La seconde médaille de bronze algérienne est venue de l’athlétisme grâce à Nadia Medjmedj au lancer de poids (F57/58). Medjmedj a jeté son poids sur une distance de 10,93 m, à un centimètre de la médaillée d’argent Ortiz Angeles et un trois centimètres de la championne olympique nigériane Iyazi Eucharia Njideka. La déception de l’athlète algérienne était très visible sur son visage après la fin du concours, puisqu’elle venait de perdre son titre d’Athènes, mais elle estime tout de même que le jumelage des deux classes (F57 et 58) l’a désavantagée énormément. « Je savais que je serais très désavantagée après le jumelage des deux classes, mais malgré tout je suis contente de ma médaille et le fait de ne pas rentrer chez moi bredouille, constitue pour moi une grande satisfaction », a souligné Nadia Medjmedj qui a souhaité bonne chance à ses coéquipiers en lice pour les autres épreuves et concours. Lors de la même journée, Moussaoui Mustapha (longueur-F37) s’est contenté d’une 12e place avec une cotation de 836 points. Samir Nouioua s’est qualifié en finale du 1500m (T46) qu’il devait disputer hier, en l’absence de ses coéquipiers, Abdenour Rechidi et Mohamed Aissaoui éliminés dans les séries. Au 400m (T13), Zineddine Sekhri s’est qualifié pour la finale prévue hier en fin d’après midi. Khaled Henani, autre athlète algérien engagé pour la journée de demain, prendra part à la finale du 800m (T37), idem pour les lanceuses Louadjeda Benoumessad et Oussadit Ouassila qui participeront à la finale de lancer du disque (F32/34/51/53). Il est à signaler que le ministre de la Solidarité nationale, M.Djamel Ould Abbès et le président du Comité olympique algérien (COA), M. Mustapha Berraf, qui ont assisté aux consécrations des six athlètes algériens après trois journées de compétition, devaient quitter Pékin mardi. Ils ont tenu avant leur départ à saluer les athlètes et souhaiter d’autres consécrations à l’Algérie dans ces joutes olympiques.

 

source : http://algerie.actudz.com/article2558.html

Edited by salimdz
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



  • Posts

    • Je rejoins les propos de @NewBieVDZSL concernant les prix en France  je paye mon abonnement 30 euros par mois pour un débit symétrique de 300 Mbps en fibre.. (15 euros / mois pour la première année d'abonnement). Il ne faut pas se fier aux publicités qui ne concernent que la première année. Le prix de l'abonnement minimum pour la fibre au delà de la première année est de 30 euros, la moyenne des abonnements fibre tourne autour de 40€. Je trouve que l'Algérie au niveau tarifaire s'est énormément améliorée comparée a il y a deux années à peine ! Le prix est justifié si leur efforts concernant l'installation de fibre continue à un rythme soutenue (ce qui n'est pas acquis..).   @genio faut pas abuser non plus.. lol le prix de départ pour une connexion internet de 10 Mbps en Algérie est à 1600 Da par mois, ce qui est à la portée de tous le monde et est suffisante pour la majorité.
    • @spectre2019 le site marche parfaitement bien...je ne sais pas comment tu utilise internet... https://dlinkmea.com/index.php/product/details?det=MGJFTTBiOTJNRzQzbHI1UEtQaGJzQT09 et il n'y a aucune astuce...si sais configurer un autre modem...su configureras celui ci...
    • on es tous d'accord: la PREUVE est enfin la ! un algerien n'a pas les moyens de se payer une connexion internet, point barre ! du coup AT continue a vendre 100 megas (debit d'il y a 10 ans....) pour presque 1 brique par mois ?!!!!!!!!!!!! wallah rien a ajouter pour s'adapter au salaire algerien il faudrait que AT propose directement un truc comme ceci :   - 20 megas @ 1000 DA - 100 megas @ 2500 DA - 500 megas @ 3500 DA - 1 gbps @ 4500 DA       
    • Il se trouve que ces deux dernieres années j'ai eu a choisir un abonnement internet pour quelqu'un de la famille étudiant en France, qui avait un budget serré, donc j'ai fait l'expérience de prendre l'offre la plus intéressante disponible dans une commune urbanisée de la métropole de Aix Marseille. Le moins cher que j'ai trouvé les deux fois, c'était d'abord un abonnement ADSL 20 mega chez SFR il y a deux ans,  puis un abonement fibre chez Bouygues et SFR, avec une vitesse de 300 mega, il y a quelques mois, pour 16 euros. Les deux fois, Orange/Sosh étaient plus cher, et la vitesse de 2Gb n'était pas du tout à 20 euros. Il arrive que les opérateurs affichent des pubs qui sont a des tarifs plus bas, mais c'est souvent des promos ponctuellles assorties de conditions (exemple quand j'ai choisi une offre, chez Free ils avaient  abonnement de 24 mois et tu payais moins la premiere année et ensuite cela double le tarif). Et puis il y a la question de la redevance TV: jusqu'en 2021 si tu prenais un abonnement fibre qui vient avec un bouquet de chaines TV, le fisc ne te rate pas, donc cela joue sur le prix final car c'est 140 euros par an a payer en plus, pour financer les chaines du secteur public, soit 12E/mois a rajouter au budget internet. Donc l'abonnement BOX fibre haute vitesse + TV HD affiché a 35 euros revient à 47 euros. Par contre les offres 1GB/s et plus sont dispo partout en France. Bon apres la France métropolitaine est un minuscule territoire. Chez nous il faut compter les coûts pour couvrir en fibre 2.4 millions de KM2, notre pays est 4.5 fois plus grand, donc c'est des investissements plus lourds et nous n'avons pas le même niveau de richesse (PNB), objectivement. En Australie, qui possède un vaste territoire comme nous, il y a des régions entières ou les opérateurs ne vont pas. En dehors des grandes métropoles il y a plein d'endroits ou ils n'ont meme pas la ligne fixe, alors les gens sont obligés de se rabattre sur des modems 4G chez Telstra avec des vitesses fluctuantes et une latence importante. La raison étant qu'il n'ont pas une culture de péréquation sociale comme chez nous. En Suisse dans beaucoup de cantons, la fibre à a haute vitesse (1GB et plus) est indisponible dans la plupart des logements. Le plus souvent c'est VDSL ou fibre 300Mbs, il y a des exceptions bien sur dans les communes tres urbanisées, et pour les entreprises c'est différent des particuliers. Les prix sont beaucoup plus chers qu'en France, il faut compter 55 CHF pour 300 mégas. Aux Etats unis cela dépend des endroits, c'est tres variable. Mais la fibre à haute vitesse n'est pas du tout la norme et il y a beaucoup de zones rurales non couvertes, ou les gens se cotisent et demandent des aides pour créer leur propre opérateur local, en auto gestion. Alors c'est sûr que dans les classements l'Algérie est loin du peloton de tête mais je pense qu'il est plus juste de se comparer à des pays voisins ou des pays à niveau de développement comparable. En Tunisie la vitesse moyenne est de 27 mégas, par exemple. Dans le monde: Si tout le monde pouvait avoir du 50 mégas en Algérie, nous serions déjà proches de la moyenne qui est de 69. Apres je suis totalement d'accord avec toi que payer 4000 dinars pour une vitesse internet comparable a la moyenne mondiale, c'est beaucoup trop pour le budget d'un salarié algérien moyen, dont le pouvoir d'achat ne cesse de baisser depuis 2019.    
×
×
  • Create New...