Jump to content
Guest TheNotoriousBIG

Salaire moyen pour ingénieur informatique

Recommended Posts

Guest TheNotoriousBIG

Slt ;

 

j'aimerais bien savoir quel salaire peut avoir un ingénieur informatique ou bien un TS (ou DEUA) avec certificat reconnu dans une boite de renom??

 

merci;

Share this post


Link to post
Share on other sites

slt , ta premiere question c'est si un ingenieur ou bien ts en informatique(la ybarek) peut trouvé du travail en Algerie , mais bon ,

J'avais un cousin qui etait ingenieur , il touché 28000 chez un SIMPLE privé , mais une boite de renom je crois que sa depasse les 40mille ou plus ,

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas chez le secteur publique c'est l'enfer, tu ne dépasseras pas les 15000 Da mais sur la nouvelle grille qui est en négociation je ne sais pas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TheNotoriousBIG

non korsan je crois que dans la nouvelle grille pour un poste de TS tu as 20000DA, mais bof c'est pas avec ça que t'arriveras à t'acheter une maison, une petite voiture( oublie les grosses cylindrés), le mariage :( etc.......pffffff

 

peut être les grosses boites donnent plus non?,

Share this post


Link to post
Share on other sites

effectivement chez les grosses boite t'es respecté, j'ai 1 pote ingénieur en informatique,il travaille chez une compagnie d'assurance privé,il touche 55000DA

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TheNotoriousBIG

récemment j'ai eu un entretient chez fujitsu-siemens, j'ai demandé 40000DA, et bien ils m'ont pas rappelé :(

 

normalement c'est la moyenne non??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salam,

Les amis je voulais y a un moment déja créer un topic sur les salaires.

Je pense que les informaticiens algériens doivent créer une sorte de syndicat, et commencer doucement à faire monter les salaires.

Travailler pour un salaire moins que 10 briques n'est plus intéressant! ça ne vaut pas les années d'études, de bouquinage, et surtout quand on compare aux honoraires d'un médecin spécialiste, ou même d'un plombier parfois.

 

Sinon les salaires aujourdhui se situent entre 15000 , et 40000 dans la majorité des cas, avec quelques exceptions de plus de 50000.

Mais il ya aussi des informaticiens payés à 20 briques en algérie ;). (et même plus).

Ya de tout quoi! mais faudra faire monter la moyenne car l'informatique rapporte beaucoup aux entreprises.

Et si les métiers qualifiés ne deviennent pas très bien payés ici, alors ça ne motivera pas les jeunes à faire de longues études, ou pire, ça les motivera à quitter ce bled, ce qui est le cas maintenant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
récemment j'ai eu un entretient chez fujitsu-siemens, j'ai demandé 40000DA, et bien ils m'ont pas rappelé

 

Ce que t'as demandé est trop raisonnable! les 40 milles ne les empecheront pas de te rappeller.

Au contraire, tu as demandé un salaire de débutant pour une grosse boite comme fujitsu-siemens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est vrai khouya Amine les études de l'informaticien sont longues et difficiles mais franchement il faut pas oublier les médecins surtout les médecins spécialistes qui se tapent 11 a 12 ans d'études difficiles et ils commencent avec un salaire de 17000 a l'hôpital (j'ai une cousine médecin réanimatrice a l'hopital de Ain taya, elle touche les 18000) et en plus tu peux pas travailler a ton propre compte psq il faut un minimum de 2 ans d'expérience dans un hôpital publique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC
c'est vrai khouya Amine les études de l'informaticien sont longues et difficiles mais franchement il faut pas oublier les médecins surtout les médecins spécialistes qui se tapent 11 a 12 ans d'études difficiles et ils commencent avec un salaire de 17000 a l'hôpital (j'ai une cousine médecin réanimatrice a l'hopital de Ain taya, elle touche les 18000) et en plus tu peux pas travailler a ton propre compte psq il faut un minimum de 2 ans d'expérience dans un hôpital publique

 

Les nouveaux médecins algériens (du moins les généralistes) sont bien lotis, là où dans les autres pays il y a un numerus clausus qui limite les places en 2ème année aux 150 meilleurs étudiants à peu près, chez nous c'est une formation accessible, trop accessible ! Il suffit d'un 14 de moyenne à un bac scientifique bradé pour se retrouver à faire des études de médecine, avec un niveau de difficulté relativement accessible, on forme trop de médecins au détriment de la qualité des études. Je ne dénigre pas ce métier (mon père est médecin) mais la médecine c'est 7ans pour être généraliste avec quelques années en hôpital... question difficulté, ce n'est pas plus difficile que de faire un ingéniorat en informatique ou en génie mécanique.

 

C'est aussi un peu pareil en informatique, les universités font sortir des diplômés qui ne maitrisent pas vraiment leur domaine.

 

Il faut tout de même se poser la question sur les salaires en Algérie, un ingénieur payé 40 000 DA, excusez-moi, mais je trouve que c'est une vraie mascarade ! Qu'est ce que c'est 40 000 DA/mois ? C'est rien avec le cout de la vie en Algérie ! En plus, l'embauche dans le domaine se fait un peu n'importe comment, des ingénieurs se retrouvent à des postes destinés à des TS et de TS occupent des postes d'ingénieur parce qu'ils ont la chance de connaitre quelqu'un qui connait quelqu'un qui...etc.

 

Franchement, les métiers en Algérie ça devient un peu n'importe quoi... il vaut mieux par exemple devenir pharmacien qu'ingénieur...etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salam korsann,

Oui ce que tu dis est vrai! et j'ai peut-être exagéré dans ce que j'ai dit, mais si la situation reste comme elle, alors franchement l'informatique n'est plus motivante.

 

Donc il est temps que ça change.

Mais je précise un peu pour ce que j'ai dit:

-J'ai parlé du privé, et des grosses boites en général, car dans le service public c'est pas demain que la situation changera.

-Je parle métiers très qualifiés , et dans ce cas je parle des informaticiens très qualifiés ou du moins spécialisés dans un truc et fonctionnels.

Je ne parle pas de l'ingénieur qui va manipuler un peu de Word et installer Windows. Je parle du développeur , du spécialiste réseau, de l'admin bdd........ qui font vraiment rapporter du pognon à leur boites.

 

Et j'ajouterai à HAVOC, que quand il dit mascarade à 40000 , c'est vraiment le haut de la fourchette moyenne en algérie, et les salaires commencent à 15 milles ou meme moins, ya qu'à voir certaines offres INDECENTES sur emploitic ou emploialgerie ....

 

Bosser , lire , se casser la tête pour 20 ou 30 milles c'est indécent, surtout quand on voit les prix de la vie, du logement, des voitures....

Et encore je n'ai pas parlé des ingénieurs et TS qui touchent une misère de 5000 ou 8000 dinars! et de ceux qui n'ont pas trouvé de job depuis plusieurs années!

C'est la cata! sauf pour certains.

EN TOUT CAS moi ça ne me motive plus l'informatique en algérie!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC

Je pense que ce problème de salaire, c'est du à la formation et aux méthodes d'embauche, je m'explique :

- Dans le cas de la formation, les universités admettent trop d'étudiants en cycle d'ingéniorat et il y a beaucoup de diplômés à chaque promotion, moi je suis en dernière année de licence (système LMD) en France et ne nous somme qu'une 30ène (deux classes de 15 à peu près) alors en master (niveau ingénieur) il ne doit pas y avoir plus de 20 diplômés chaque année je pense.

Le programme des études est difficile, un bon nombre d'étudiants finissent pas se réorienter vers des formations moins poussées et la formation est étroitement liée au monde de l'entreprise, elle est adaptée chaque année à la demande dans le secteur...etc.

 

- Pour ce qui est des méthodes d'embauche, le fait que le piston soit omniprésent et que pour survire certains haut diplomé soient obligés d'accepter même des postes moins importants créé un effet de confusion et de banalisation des métiers de l'informatique qui fait que les tarifs chutent, d'ailleurs, il n'y a qu'à voir que dans nos sociétés on pense qu'un ingénieur en informatique ce contente de formater des PC, de reinstaller des Windows et de mettre en place des LAN pour cybercafés. (tout ça c'est normalement du niveau de TS).

 

Bref, il faut un assainissement de la profession et de la formation, j'irais même plus loin en disant que c'est toute la grille salariale nationale qu'il faut revoir, à commencer par les hauts fonctionnaires de l'état dont le salaire doivent être revu à la baisse pour coller à une réalité nationale et mieux être en adéquation avec les performances pathétiques de nos hommes d'état.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC
c'est le même que chez nous ???

 

Non, le système LMD européen et algérien n'ont rien en communs, celui européen à pour but d'uniformiser les études en Europe et de faciliter les échanges et la poursuite des études dans un autre pays européen. Les universités des pays européens qui intègrent le système LMD octroient des diplômes reconnus en Europe et dans d'autres pays comme le Canada.

 

Le fonctionnement du système LMD et les programmes d'études sont différents de ceux en Algérie d'après ce que j'ai constaté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non, le système LMD européen et algérien n'ont rien en communs, celui européen à pour but d'uniformiser les études en Europe et de faciliter les échanges et la poursuite des études dans un autre pays européen. Les universités des pays européens qui intègrent le système LMD octroient des diplômes reconnus en Europe et dans d'autres pays comme le Canada.

 

Le fonctionnement du système LMD et les programmes d'études sont différents de ceux en Algérie d'après ce que j'ai constaté.

 

apparemment ils n'ont rien en commun pourtant ils disent (un système international et et .....)

si tu peut me dire t'avais combien de module en 1ére année :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC

Oula heuuu... Je ne m'en souviens pas trop mais en gros c'est :

* 1er semestre :

- Calculs et mathématiques

- Algorithmique et programmation fonctionnelle

- EEA 1 (c'est de l'automatique & de l'électronique)

- Bureautique et communication électronique

- Module d'option : perso j'avais pris systèmes logiques combinatoires et séquentiels, je n'ai pas regretté c'était intéressant et facile.

 

* 2eme semestre :

- Analyse 1

- Algorithmique et programmation impérative

- Anglais 1

- Module d'option : la liste et longue (6choix modules possibles) mais moi j'avais pris : Animation 2D et interactivité.

 

Voilà !

Share this post


Link to post
Share on other sites

t dans quelle filaire

moi c'est mathematique informatique

en 1er semestre j'avais

ANALYSE 1,ALGEBRE1,INFORMATIQUE1+les TP,Bureautique,mécanique,électricité,optique

bref :D une vrai punition et,, maintenant en ai en 2ème semestre Lol

merçi pour l'info ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC

Je suis en licence mathématiques & informatique (spécialisation informatique).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC

Ici c'est le contraire, il y a trois fois plus de ceux qui font spécialité maths qu'info... ils veulent tous devenir fonctionnaire (prof) ou ingénieur mathématicien pour bosser dans une banque, organisme d'assurance, aéronautique... Nous ne sommes pas beaucoup en info.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest K_ribou
(j'ai une cousine médecin réanimatrice a l'hopital de Ain taya, elle touche les 18000)

Elle est résidente!!! ta cousine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

A plusieurs reprises j’ai eu a faire à des chefs d’entreprises forts mécontents de leurs salariés (incompétence, inertie). Mais en jetant un coup d’œil sur la grille des salaires pratiquée dans l’entreprise je comprenais le pourquoi du comment !

 

Cela dit, il faut distinguer entre deux catégories de salariés :

1ère catégorie : des salariés très bien formés (pas forcément à l’étranger) et à très fort potentiel : un salarié de cette catégorie s’il travaille dans de bonnes conditions (rémunérations, moyens, évolution juste et équitable), il fera des miracles, et rapportera gros à l’entreprise.

 

2ème catégorie : des pseudos diplômés, bardés de diplômes mais avec des cacahuètes à la place de la cervelle : un salarié de cette catégorie ne vaut certainement pas l’investissement, il passera son temps à gla…dans les couloirs, et empêchera les salariés sérieux d’évoluer à usant des coups tordus et autres.

 

Donc, en Algérie le diplôme ne fait pas le médecin, ni l’ingénieur, ni l’avocat, …. Le CV non plus d’ailleurs !! Reste la mise à l’épreuve et une bonne période d’essai suffit largement à démasquer les imposteurs.

 

Autre élément de réponse : les Algériens ont tendance à se croire meilleur en tout, souvent j’entends dire : oui les pilotes d’Air Algérie (AA) sont les meilleurs, la preuve un ou deux crash depuis l’indépendance ! Ok, bessah il faut savoir que les nombres d’heures de vols sur les réseaux internes dans un pays comme les USA en une seule année dépassent le nombre d’heures de vols d’AA depuis sa création !! Je vous laisse le soin de terminer le raisonnement.

 

Idem, pour les médecins, les ingénieurs, les avocats, les plombiers. A mon sens, il faut se rendre à l’évidence mise à part quelques cas rares (ahhh : Zinedine Zidane) nous sommes très loin du niveau des étrangers… bikoul saraha.

 

Voila, le débat et ré-ouvert.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...