Jump to content
Guest salimdz

Pour financer un mégaprojet immobilier sur la baie d’Alger

Recommended Posts

Guest salimdz

separateur2x2.gifPour financer un mégaprojet immobilier sur la baie d’Alger

Dahli lance un emprunt obligataire de 8,3 milliards de dinars

91.jpg

 

Cette entreprise privée, qui détient principalement l’hôtel Hilton, la tour d’affaires des Pins Maritimes et la société d’assurances 2A, compte achever la première partie de ce grand projet fin 2009.

La Spa Dahli, société algérienne à capitaux privés, leader de l’immobilier d’affaires, de l’hôtellerie et des loisirs, a annoncé hier le lancement, le 11 janvier 2009, d’un emprunt obligataire grand public pour un montant de 8,3 milliards de dinars algériens. Cette démarche avalisée par la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de bourse (Cosob) sera concrétisée à travers l’émission de 830 000 obligations. La valeur nominale est de 10 000 DA chacune. Des données techniques à ce propos ont été fournies à propos des caractéristiques de ces obligations à l’occasion d’un exposé, hier, par Mohammed Abdelouahab Rahim, P-DG de la SPA Dahli. “le montant est de 8,3 milliards de dinars, la maturité est de 7 ans, l’échéance est le 11 janvier 2016, le taux est progressif de 4% la première année à 6,75% en 2016 exonéré d’impôt”, a-t-il noté expliquant que l’avantage de cette obligation, qui sera cotée en bourse est qu’elle est transformable en liquidité à tout moment. Le taux de rendement moyen réel du titre est de l’ordre de 5,19%, est-il également expliqué dans ce cadre. Expliquant la raison de cette émission obligataire, l’intervenant expliquera qu’elle “est destinée à financer une partie du projet immobilier Alger Medina, avec la construction de Tours Apparts Hôtel, d’un aquaparc et d’une Marina”.

 

Dans ce cadre, il est expliqué que l’emprunt “est adossé à des garanties sous forme d’hypothèques sur les actifs de la société Spa Dahli : les bâtiments hôtel Hilton et Tour Algeria Business Center pour une valeur globale figurant au bilan du 31 décembre 2007 de 23 580 690 000 DA (vingt-trois milliards cinq cent quatre-vingt millions six cent quatre-vingt dix mille DA), soit près de trois fois le montant de l’emprunt”. Aussi, dans un dossier de presse explicatif des modalités de souscription, il est expliqué que “le souscripteur pourra acquérir ces obligations auprès des principales agences des banques suivantes, membres du syndicat de placement : Banque extérieure d’Algérie (BEA), Banque nationale d’Algérie (BNA), Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR), Banque de développement local (BDL), Caisse nationale d’épargne et de prévoyance – Banque (Cnep-Banque), Crédit populaire d’Algérie (CPA), BNP Paribas El-Djazaïr, Société générale Algérie”. pourquoi le recours à l’épargne publique ? À cette question, il est précisé qu’“il a été décidé de faire appel à l’épargne publique afin de permettre aux citoyens de participer à l’édification de la capitale et de profiter, par la même, des retombées financières du projet avec des garanties certaines.

 

Il convient de dire, par ailleurs, que la Spa Dahli réduit les risques financiers au strict minimum en finançant sa croissance sur fonds propres ; ses bénéfices sont entièrement réinvestis dans le développement de son activité”, a déclaré Mohammed Abdelouahab Rahim, P-DG de la SPA Dahli.

 

Valorisation de l’espace Front de mer

À l’issue de l’exposé sur l’emprunt obligataire, le P-DG de la SPA Dahli a voulu montrer aux représentants de la presse le projet d’Alger Medina. situé sur la Baie d’Alger, dans un périmètre de l’assiette foncière de 75 hectares acquise en 2002 sous forme de concession-vente par la Spa Dahli, la réalisation et l’état d’avancement d’Alger Medina évoluent conformément au planning arrêté, expliquera Mohammed Abdelouahab Rahim.

 

Alger Medina se décline en trois thèmes : thème “hôtellerie d’affaires 2 000” “Apparts-Hôtel” “La Résidence” composé de deux tours de 20 et 23 étages englobant 168 appartements de grand standing d’une surface de 70 à 600 m2 avec un mega fitness, piscines ; thème “services city center”, trois tours de bureaux “bâtiments intelligents” d’une superficie de près de 100 000 m2, 10 000 postes de travail dont une tour, Algeria Business Center, de 25 000 m2, achevée en juillet 2005 et opérationnelle (voir légende 2 sur figure).

 

Un Palais des congrès multifonctionnel d’une capacité de 4 200 places ; thème “commercial, ludique et de loisirs” d’une capacité d’accueil de 30 000 visiteurs/jour “Ardis Center”, centre commercial de 34 000 m2 (grande surface, magasins, restaurants), parc aquatique Baba-Arroudj pouvant accueillir 5 000 personnes/jour avec deux parties, l’une couverte et l’autre non couverte Marina Baie d’Alger, avec un port de plaisance d’une capacité de 604 places,

 

La Marina Baie d’Alger s’impose comme une porte ouverte sur la Méditerranée consacrant de fait la présence de l’Algérie dans le tourisme maritime. Elle constituera un pôle d’attraction pour les plaisanciers qui ont du mal à trouver des ports d’attache au sud de la Méditerranée et une destination pour les bateaux de croisière. Cet espace comprendra un long boulevard front de mer sur lequel les visiteurs pourront allier promenade, détente, achats et autres.

Les travaux de réalisation de la phase I seront achevés en 2011

Donnant des explications sur la réalisation de son projet, Mohammed Abdelouahab Rahim, expliquera qu’une fois terminé, Alger Medina offrira à terme près de 11 000 emplois pour sa gestion et recevra plus de 100 000 personnes/jour. Tout en préservant l’environnement de la baie d’Alger et sans la “défigurer”, Alger Medina, dans son ensemble, valorisera l’espace front de mer constituant le site.

 

Interrogé sur l’immensité de ses projets en Algérie, Mohammed Abdelouahab Rahim, P-DG de la SPA Dahli qui expliquera qu’il a passé la majeure partie de sa vie en Suisse indiquera : “je suis rentré en Algérie en 1995 au moment où tout le monde était en partance. Dans notre pays, tout reste à faire. Je suis convaincu qu’on peut faire énormément dans notre pays. Je suis très optimiste pour l’avenir.”

 

Donnant des dates par rapport à la finalisation de ses projets, Mohammed Abdelouahab Rahim, annoncera que l’aquaparc sera achevé fin 2009, l’appartement hôtel, fin 2010 et la Marina, fin 2011.

 

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=105818

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...