Jump to content
mouzak

Nintendo, success stories

Recommended Posts

Comment une petite entreprise de cartes à jouer fondée à Kyoto à la fin du XIXe siècle est-elle devenue – après avoir tenté de se diversifier dans le riz précuit, les services de taxi et même les love hotels – le numéro 1 mondial de l’industrie du jeu vidéo en ce début de XXIe   ?

Parmi la foule de success stories plus ou moins héroïques qui jalonnent l’histoire du jeu vidéo, celle de la maison Mario, sa mascotte superstar, est certainement la plus illustre et éloquente. D’autant qu’aucun expert n’aurait imaginé un tel scénario il y a un peu plus de deux ans, lorsque Nintendo essuyait encore l’échec de sa *console GameCube, laminée par la concurrence de la PlayStation 2. En lançant la Wii à l’hiver 2006, le constructeur nippon a pris tous ses compétiteurs à contre-pied. Laissant Sony (PS3) et Microsoft (Xbox 360) s’affronter sur le terrain next-gen de la HD et des surperformances, la Wii proposait un nouveau modèle culturel et économique que l’industrie du jeu n’a pas fini de méditer.

Aujourd’hui, dans la fameuse guerre des consoles qui est livrée à chaque génération, Nintendo s’octroie environ 50 % du marché des machines de salon avec la Wii, contre un peu moins de 30 % pour la Xbox 360 et un peu plus de 20 % pour la PS3, lancée un an plus tard. Idem pour la DS, qui domine largement sa concurrente PSP, même si les ventes actuelles, au Japon notamment, ont tendance à se resserrer. Le phénomène est tel que l’on estime que l’essentiel de la croissance enregistrée en 2008 par le secteur du jeu (+ 18 %) est dû aux seules performances du constructeur-développeur. A la Bourse de Tokyo, l’action Nintendo s’est envolée à la mesure des profits, au point de représenter à l’été 2008, avant que la crise mondiale ne fasse piquer toutes les courbes du nez, la seconde capitalisation de l’archipel, juste après Toyota.

Libé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC

Quand il y aura des puces pour la PS3 et la XBOX comme il y en a actuellement pour la Wii, on devrait enregistrer une inversion de la tendance au profit des nextgen qui offrent de meilleurs jeux et plus de sensation.

 

La Wii n'a d'intérêts que lorsqu'on joue à plusieurs, c'est marrant pour une soirée entres amis mais en solo et sur le long terme on se lasse. De plus, on peut pucer sa Wii pour 60euros (avec 1 ou 2 jeux pirates offerts) chez certaines personnes (très souvent des étudiants en électronique), sachant qu'un jeu neuf récent coute dans les 50euros à sa sortie on se rend vite compte que pucer sa Wii est un investissement largement récupéré.

Les PS3 et XBOX coutent cher mais le plus rebutant c'est l'impossibilité de les pucer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...