Jump to content
Guest HAVOC

OpenSource - On se bouge ?

Recommended Posts

Guest HAVOC

Salutations,

 

Alors voilà, on se bouge ou pas ? Je veux dire, on réalise enfin quelque chose de concret ?

 

Il y a quelques sites algériens qui parlent d'OpenSource et de Gnu/Linux qui ont vu le jour mais aucun ne semble réellement actif, alors on se décide à faire un site digne de ce nom ou pas?

 

Laissons de coté les préférences personnelles de chacun, laissons le fanatisme linuxien de coté ! Faisons un site qui traite de l'OpenSource au sens large, le vrai sens ! Que cela soit sous Microsoft ou sous BSD, pas uniquement une vision centrée sur Linux.

 

Un site communautaire, pas d'heures de boulot, pas de régime de travail imposé, chacun aide comme il peut, petit à petit, un article par là, un lien par ici, quelques traductions de bons articles anglophones...etc.

 

Un forum où on parle d'OpenSource et non du dernier résultat de la JSK, un forum où il y a de l'entraide, oû les étudiants peuvent s'inspirer et trouver des réponses.

 

Un site qui soit maghrébin, marocains, algériens, tunisiens, ont peut tous bosser ensemble, contrairement aux européens on parle les mêmes langues, on a pratiquement les mêmes infrastructures tiers-mondistes et on rencontre les mêmes difficultés. Alors pourquoi on ne se lance pas?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça sera une idée vraiment génial

moi j'ai voulu passer à Linux, mais j'ai des problèmes avec mon matériel

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu veux un site, un forum, un blog ou quoi ??

l'idée de base est bonne mais a tu une idée finale ??

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC

Oui un portail avec une section pour poster des articles de différents contributeurs, une rubrique news alimentée par des contributions et du flux RSS, un forum, une section permettant de partager ses codes sources, une section de liens et de téléchargements (pour tout ce qui est ebooks libres notamment).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Havoc,

 

Je suis pour cette idée globale. C'est pour ce que j'ai fermé linuxalgerie.org pour un moment. J'ai échangé quelques idées avec Tuxargon récemment et nous sommes sortis avec une idée globale.

 

Le soucis ne figure pas dans les outils à mettre en ligne à la disposition des utilisateurs mais le soucis est ... la ressource humaine.

 

Plusieurs fois, je me suis retrouvé seul : exemple Ubuntu-DZ que j'envisage d'ailleurs de quitter au passage.

 

Lorsque l'idée est bonne, les internautes algériens disent : yes ! superbe idée mais il n'y a pas de réelle implication. Tu te retrouve alors seul à "fighter" ...

 

Ce qui est sur, c'est qu'il faut unir nos forces. Sur ce point, je suis convaincu. Si nous voulons avancer et faire des sites algériens de réference en matière des Logiciels Libres que ce soit en arabe, en français ou en Kabyle...

 

Unir nos forces ne veut pas dire, juste le temps de ce topic, mais travailler ensemble pour une longue durée. Car une communauté, ça ne se fait pas du jour au lendemain sur un coup de buzz, de pub,de spam ou de bourrage de crâne, ou d'articles dans la presse.

 

Les communautés libres, généralement avancent doucement mais surement.

Pour te donner les grandes lignes, voici à quoi nous avons pensé :

 

Un site principal, un planet (qui regroupera les articles des blogueurs algériens parlant que du Libre et de l'Open Source), un forum ouvert à toutes les distros connues et non connues, un Wiki multilingue (français, arabe et kabyle)... et d'autres à venir inchallah.

 

J'ai réfléchis à inclure une section dédiée à la traduction et à la contribution libres genre : http://trad.linuxalgerie.org (ne cliquez pas,c'est juste un exemple)

 

Le forum genre : http://forum.linuxalgerie.org

Le wiki genre : http://wiki.linuxalgerie.org

Le planet : http://planet.linuxalgerie.org

etc ...

 

Donc, du point de vu technique, ça c'est facile à mettre en oeuvre, faut-il quand même maintenir ces outils, modérer, administrer mais le plus important c'est qui qui va contribuer ? Tu verras que la déception gagnera vite fait.

 

Je suis prêt à accueillir toute proposition qui va dans le sens de l'Union des Forces, proposition des idées, action et réactivité.

 

Je suis prêt à contribuer dans les communautés algérienne et maghrébine libres : qui d'autre suivra ?

 

J'espère que cette discussion sera intéressante et enrichissante.

Je laisse la parole à d'autres concernés :) Merci Havoc d'avoir lancé ce sujet.

Pour terminer : oui je bouge.

 

Salutations amicales

Edited by ButterflyOfFire

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ ButterflyOfFire: ton idée tend trop vers linux, je suis pas contre car moi même je l'utilise, mais Havoc voulais parler de l'open source en général, et ça réuni plus de gens que linux a lui seul.

 

je suis moi aussi

 

alors qui fait quoi et qui sais faire quoi ?

l'hebergement ?

l'organisation ?

...

 

pour ma part, je peux faire le site, si qlq un d'autre se porte volontaire a m'aider ça serait bien.

 

je propose: un site PHP, du flash pour donner plus de vie, éviter Ajax, et intégrer un rum PhpBb.

Share this post


Link to post
Share on other sites
@ ButterflyOfFire: ton idée tend trop vers linux, je suis pas contre car moi même je l'utilise,

 

Peut être que cela parrait ainsi pour toi :) Il ne faut pas tirer ses conclusions rien qu'en lisant l'adresse d'un site web :)

 

Exemple : voici la description de Linuxfr.org

Informations et actualité du monde de l'informatique, en particulier celui des logiciels libre et de GNU/Linux. Propose un forum, des discussions autour des ...

 

Comme les distributions GNU/Linux contiennent le plus de logiciels libres, le fait de se rendre sur linuxalgerie.org, à titre d'exemple, ne veut pas dire que ça parlera exclusivement de GNU/Linux :)

 

Enfin, chacun peut avoir sa vision et sa perception des choses.

 

mais Havoc voulais parler de l'open source en général, et ça réuni plus de gens que linux a lui seul.

 

Pour parler vrai et sérieusement, ce qu'il nous faudra peut être c'est une vraie fondation comme la FSF ou la "Free Software Foundation Europe"

 

Une Fondation au niveau du Maghreb puis des associations Libres fortes dans chaque pays comme l'APRIL en France.

 

pour ma part, je peux faire le site, si qlq un d'autre se porte volontaire a m'aider ça serait bien.

 

Content de savoir qu'il y a des algériens motivés :)

 

je propose: un site PHP, du flash pour donner plus de vie, éviter Ajax, et intégrer un rum PhpBb.

 

Je ne rentrerai pas dans les détails. Je voulais juste souligner qu'Adobe Flash Player est un logiciel propriétaire ne rime pas avec les Logiciels Libres et que Ajax rime très bien avec le Web 2.0 du point de vu fonctionnel.

 

Généralement, dans le monde du libre, on mise beaucoup plus sur l'efficacité que sur l'aspect "bling bling" des choses.

 

Une Communauté Libre se construit avec ses outils libres de A à Z. Si c'est pour créer du Flash avec des outils libres, perso j'adhère mais si c'est avec du propriétaire (genre Adobe Flash CS etc ...) c'est à proscrire.

 

Au plus profond de moi même (je n'utiliserai jamais de Flash).

 

Pour revenir au sujet, il faut beaucoup se documenter avant d'entammer le pas. Beaucoup d'entre vous n'ont pas lu à titre d'exemple la GNU/GPL et ne savent d'ailleurs même pas ce que c'est.

 

Je passe beaucoup de temps à lire des choses bien et des conneries sur ForumDZ mais j'ai pris aussi du temps pour lire la GNU/GPL.

 

Il faut prendre le temps d'aller voir ce qui se passe ailleurs. Comment fonctionne les communautés libres en Australie, en Allemagne, en Tunisie, dans les différents états des Etats Unis d'Amérique, en Inde etc ...

 

Il faut prendre son temps à lire en anglais surtout ...

Il faut passer un peu de temps sur irc (Internet Relay Chat) afin de voir comment se déroulent choses, comment les internautes s'organisent sur la toile.

 

Pour renforcer la crédibilité d'une Communauté Libre, il faut qu'elle existe réellement et reconnue par les institutions officielles.

 

Sommes nous capables de passer du statut "individus virtuels" vers celui de créer une association de logiciels libres en Algérie ?

 

Connaissant un peu notre mentalité, nous sommes très frileux à l'idée de créer des associations.

 

Donc, en somme, nous ne sommes pas prêt tout simplement.

Nous sommes au stade de l'information. Nous sommes entrain d'informer les gens. Nous sommes au stade quasi de l'éducation avec nos blogs, et nos forums qui parlent du Libre. En d'autres mots, nous sommes au stade d'iniatives personnelles.

 

Des iniatives personnelles qui peuvent devenir collectives et s'inscrire dans un cadre collaboratif dans un futur proche ou lointain s'il y a une volonté de la part des utilisateurs eux mêmes.

 

Voilà, je m'arrête ici sinon ça risque de devenir long :)

 

Salutations amicales

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

بسم الله الرحمان الرحيم

 

je tiens a vous dire qu'il faut toujours commencer par Le Nom Du Dieu, pour avoir la bénédiction du Dieu. (et je veux dire par bénédiction البركة)

 

je tiens a vous dire qu'il faut avoir une foi correcte (النية الصالحة) pour que puisse avoir la bénédiction du Dieu.

 

et en fin il faut savoir que si le projet aura du succès c'est grâce au Dieu. il faut bien demander l'aide du Dieu, au lieu d'attendre des gens qui y ont ni le savoir ni le pouvoir ni le vouloir.

 

voila mon avis, si vous respecter c'est règles tous chose difficile serra facile, et je serrais avec vous de tous mon cœur et mon savoir et mon travail.

merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour tout le monde,

 

je salue l'intiative, il y'a en effet un réel besoin de s'organiser, quelque soit le probleme.

 

On sent une nette tendance de gens de bonne volonté qui souhaitent 'faire quelquechose'.

 

J'aimerais partager mon humble experience dans ce sujet, et je m'excuse d'avance si je manque parfois de tact en exposant mes critiques.

 

Je vais dans le sens des posts formulés au niveau de ce thread, mais je ne partage pas certains aspects.

 

A mon avis, avant de se lancer dans le dur labeur, de commencer a coder ou a faire le design, il faut d'abord penser le projet dans sa globalité, et en commençant par le trio quoi-pourquoi-comment.

 

J'estime qu'il faut d'abord penser l'idée, penser la méthode, penser les moyens, penser le process, penser la pensée elle-meme.

 

Je pense qu'il n'est pas normal de descendre aussi bas que le choix des outils à utiliser ( par exemple : codons notre cms en php ou python, ou encore; il nous faudra un wiki ) avant même d'avoir éclairci les idées de plus haute abstraction.

 

"Tout" le monde sait cracher du code; ce que nous ne savons pas faire, c'est de poser nos besoins en termes operationnels.

 

Pour illustrer mon point, regardez le diagramme suivant :

 

 

idée

-

|

-

| ^ plus abstrait

-

|

-

| ( choix à prendre pour chaque étape )

-

|

-

| v plus concret

-

|

v

conception

 

 

J'imagine le process - démarrer d'une idée à sa réalisation - comme un process de rafinage, pendant lequel on effectue des choix, selon nos besoins et les contraintes que l'on rencontre. Un cheminement qui démarre de l'abstrait vers le concret, de l'idée au produit final. La particularité d'un tel process est qu'il n est pas et ne doit pas etre à sens unique, mais plutot des aller-retour entre les différents étages, pour affiner le résultat. Des difficultées peuvent apparaitre au cours du developpement, mais il est sage d'en prévoir une partie afin d'optimiser, car les ressources sont limitées (anticiper les moyens de productions, au niveau de l'idée, par exemple)

 

HAVOC et ButterflyOfFire ont mis le doigt sur un probleme bien réel : qu'est ce qui determine le succès ou l'echec d'un tel projet, de cette envergure et ambition ?

 

Pourquoi l'utilisateur algérien est si attiré par la recherche d'informations, alors qu'il est peu enclin a partager / commenter / réagir ?

 

Pourquoi n'y a-t-il pas de sites algériens faisant référence ?

 

Pour quelles raisons la "scene" web en algérie est-elle atomisée, pauvre en contenu ?

 

Les gens, souvent ne trouvent pas le cadre et l'encadrement pour s'exprimer. Les sites en algérie manquent souvent de credibilité, n'offrent pas les outils adequats pour cela.

Prenez comme exemple le site de toutsurlalgerie. Un journal en ligne qui a pu reussir à fideliser un certain nombre de lecteurs. Chaque fois que je consulte les articles, je suis consterné entre autres par le systeme de commentaires; pauvre, le manque d'outils pour donner son avis d'une façon plus efficace.

Les fonctionnalitées sont gardées au minimum, alors que le site devrait inviter, technologiquement parlant, à une meilleur et plus efficace interactivité avec les utilisateurs.

 

Les internautes algériens, les clients algériens ne sont pas eduqués à l'usage des outils sur le web, car principalement ils ne trouvent pas un interlocuteur qui leur offre ceci. La documentation est une partie extremement importante d'un outil, sans documentation l'utilisateur se retrouve détaché abandoné alors qu'on doit l'accompagner. On doit évaluer nos outils d'un point de vue fonctionnel, d'abord.

 

Si l'on souhaite faire contribuer un utilisateur algérien, le faire collaborer dans un ensemble structuré, selon le context, il faudra lui fournir des garanties et un cadre :

 

- l'internaute algérien est 'timide' : il faut le guider, documenter, préciser les objectifs du projet, et lui proposer qu'il participe. Si on demande rien, on ne peut rien attendre.

 

- l'internaute algérien est 'suspicieu' : c'est un peu normal on les comprends, personne ne fait confiance à personne, il faut lui garantir donc l'anonymat des ces interventions, et l'utilisation de ces contributions uniquement dans un cadre non lucratif. La notion d'association doit changer, il faut deja passer par le ministere de l'interieur pour la paperasse, +/- les intimidations et pressions si le projet venait à aboutir sur quelque chose disons de +/- genant. Je pense que la pseudo clandestinité en ligne est salutaire, cela n'engage que moi et on aura le temps de discuter de la collaborative intelligence quand la question se posera.

 

- l'internaute algérien ne parle pas francais : demandez à google si vous ne me croyez pas !

Si on fait une recherche rapide sur google avec la phrase : 'forum algérie', et si on passe en revue les différents forums francophones algériens disons les plus actifs, on retrouve en gros un nombre de membres assez faible, quelques millliers tout au plus (actudz, forumdz, algerie-times,...)

 

Si on fait une recherche rapide sur google avec la phrase : 'منتدى الجزائر', et en prenant le meme critere (activité, et nombre de membres), on retrouve rapidement et facilement des forums en langue arabe qui atteignent les dizaines de milliers d'inscrits (etudiantdz, jigadized,...) (discussion longue certes, car tous les membres ne sont pas algériens, les orientaux ont plus tendances à s'inscrire sur les forums algériens que les occidentaux sur nos forums francophones)

 

Statistiquement, les internautes algériens ne parlent pas francais. Et les internautes arabophones ne sont pas moins actifs.

 

Cette petite experience nous enseigne quelque chose d'interessant : une des clés de réussite d'une action collective collaborative serait de prendre en compte plus qu'une langue, pour profiter des différents talents, pour eviter que le projet ne soit régional (actudz qui attire plutot les internautes de l'ouest ou algerie-times ceux de l'est, en gros). Prendre en compte le francais, l'anglais et l'arabe est un vrai casse-tete d'organisation, mais il permet d'aggreger et d'attirer des utilisateurs de divers horizons.

 

La traduction c'est bien, la comprehension dans la langue d'origine c'est mieux.

Je suis sidéré de voir parfois des etudiants a l'université, pendant leur projet de fin d'étude par exemple, courir à gauche et a droite à la recherche d'un logiciel de traduction anglais-francais pour traduire leur articles.

Traduire, c'est projeter, et en projetant on perd une certaine richesse du text.

L'anglais et le francais, c'est comme linux et windows.

La ressource en anglais est extremement riche, alors que la langue francaise n'offre pas autant de documentation/articles/these/livres d'aussi meilleur qualité.

C'est un effort sur soit, qu'on doit faire; s'il y'a du materiau qui existe en langue allemande, qu'est ce qui m'empeche d'apprendre cette langue, dans mon propre interet ?

 

- l'internaute algérien n'aime pas partager : mais si il est convaincu du bien fondé du projet, il montre une volonté exceptionnelle.

 

Je terminerais par ceci : Puisqu'il s'agit - a priori - d'un projet collaboratif, il faudrait prévoir les microtaches de chaque contributeur, il serait plus qu'util de cerner l'apport de chacun des acteurs, par rapport aux talents, compétences, savoirs, savoir-faire, une sorte de charte, afin de pouvoir prévoir les besoins, accompagner les internautes, detecter et combler les deficits, optimiser les ressources et prévoir la croissance.

 

Sur-ce,

Portez-vous bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC

Le problème ce n'est pas d'organiser, ce n'est pas un multinationale pour être un gros casse tête à gérer. Le véritable problème est de trouver des contributeurs, des gens qui ont assez de compétences techniques pour apporter une contribution, c'est à ce niveau que ça coince. (Pour ne pas parler non plus du manque d'intérêt des internautes algériens tout simplement).

Share this post


Link to post
Share on other sites

@butterfly et @ Tewfik :

 

je rejoint Havoc quand il dit que c'est pas une multinationale.

 

vous soulevez des problèmes qui risquent tuer le projet prématurément, c'est très démotivant...

 

ce que Havoc a proposé (si je crois bien comprendre) c'est créer une communauté et non un produit, ceci dit ce n'est pas le moment de penser au succès.

 

par contre Tewfik ton "quoi-pourquoi-comment" est la question a poser, car c'est après le quoi et le pourquoi que vient le comment !! remarque que vous avez commencer par le comment !

 

autre chose, la mentalité de l'internaute algérien n'est pas importante car ce n'est pas le nombre de visiteur qui doit nous intéresser sinon créons un site de rencontre !

 

a mon avis le mieux serait de connaitre les capacités de chacun pour savoir quoi en faire, pour cela je vous invite plutôt à proposer ce que vous savez faire, et c'est de là qu'on pourra modeler une idée bien fondée.

 

qui somme nous et que savons nous faire !? c'est de là qu'on doit commencer, le reste ce ne sont que des formalités.

 

je commence:

 

Automaticien/developpeur.

 

mes outils:

PHP, Java, C++, Assembleur, ActionScript, JavaScript.

électronique et communication avec interface externes.

Commande et contrôle a distance.

Mes réalisation concrètes:

 

Carte mère + OS: autour d'un processeur motorola.

 

mini DCS pour réseaux photovoltaïque.

...

 

 

ceci est un résumé.

 

Mon objectif:

 

les commandes et contrôles a distance.

 

Voilà si chacun dévoile un peu qui il est et avec un effort collectif on construira quelque chose.

 

SVP: vos mauvaises expériences ne les exposez pas d'une manière démoralisante, mais sous forme de conseils de ce qu'il ne faut pas faire.

 

Merci!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour tout le monde,

 

Bonjour :)

 

A mon avis, avant de se lancer dans le dur labeur, de commencer a coder ou a faire le design, il faut d'abord penser le projet dans sa globalité, et en commençant par le trio quoi-pourquoi-comment.

 

J'estime qu'il faut d'abord penser l'idée, penser la méthode, penser les moyens, penser le process, penser la pensée elle-meme.

 

Je pense qu'il n'est pas normal de descendre aussi bas que le choix des outils à utiliser ( par exemple : codons notre cms en php ou python, ou encore; il nous faudra un wiki ) avant même d'avoir éclairci les idées de plus haute abstraction.,

 

Rien à ajouter...tant qu'on croit que le problème est "technique" même pour un "mini-projet" on ira pas loin. Ce n'est pas tewfik ou moi qui le disent, c'est l'expérience humaine !

 

Si je prend l'exemple du projet Ubuntu-dz, c'est ce qui est entrain d'arriver : de très bonnes intentions, de brillants membres, du travail....mais ça s'essouffle.

Pour moi (et j'ai proposé ça au membres) le plus important est de savoir dès le début où on va : Objectifs long / moyen / court termes, moyens nécessaires, métriques de mesures pour évaluer l'avancement ......

 

Ça parait trop compliqué et inutile, mais encore une fois, l'expérience prouve que sans ça, on n'ira pas loin.

 

Je pense que la pseudo clandestinité en ligne est salutaire, cela n'engage que moi et on aura le temps de discuter de la collaborative intelligence quand la question se posera.

 

C'est là où je suis un peu sceptique !

Avoir devant soi des personnes "réelles" auxquelles on apprend à faire confiance et qu'on considère comme "partenaires / leaders" dans un projet est un des facteurs clés du succès à mon avis. Les communautés totalement virtuelles n'offrent pas ceci.

 

D'ailleurs, je commence à prendre du recul envers ce monde pour coller plus à la réalité où les vraies choses arrivent .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC
Bonjour :)

Rien à ajouter...tant qu'on croit que le problème est "technique" même pour un "mini-projet" on ira pas loin. Ce n'est pas tewfik ou moi qui le disent, c'est l'expérience humaine !

 

Si je prend l'exemple du projet Ubuntu-dz, c'est ce qui est entrain d'arriver : de très bonnes intentions, de brillants membres, du travail....mais ça s'essouffle.

Pour moi (et j'ai proposé ça au membres) le plus important est de savoir dès le début où on va : Objectifs long / moyen / court termes, moyens nécessaires, métriques de mesures pour évaluer l'avancement ......

 

Le problème comme je le disais est avant tout le manque d'intérêt car on ne fait pas une communauté avec une dizaine de membres seulement.

Il faut qu'il y a des membres actifs compétents, capables à apporter du contenu et d'animer le site.

 

Mais il faut en plus de cela un intérêt venant des internautes algériens et j'ai bien peur que cela coince beaucoup à ce niveau. En effet, quand on regarde la toile algérienne on peut y trouver une profusion de forums de discussions qui traitent de tout et surtout de rien et très de forums techniques animés (à part forumdz).

Il est quand même grave que l'internaute algérien ne s'intéresse à l'informatique que pour obtenir un ***** ou décrypter frauduleusement les bouquets satellitaires.

 

J'ai pensé à de nombreux projet dans le domaine informatique qui apporterait un plus à la toile algérienne, il a ce projet de site traitant de l'OpenSource (linux, BSD, les solutions pour entreprises et particuliers, des tuto, des trucs pratiques...). Mais j'ai aussi pensé à un site sur le hardware qui serait une base de données regroupant les différents produits vendus dans les magazins informatiques des grandes villes algériennes (avec leur participation bien entendu), quelques dossiers et guides d'achat. Avec l'avénement de l'achat par internet le site pourrait même devenir une start-up algérienne.

 

Bref... les idées ne manquent pas, maintenant il faut des gens motivés, il faut aussi des gens qui soient sur place, car des gens comme moi ou BoF sont limités par la localisation géographiques, on ne peut pas organiser des manifestations, on ne peut pas démarcher les industriels...etc.

 

En tout cas il serait vraiment bien qu'on se lance dans quelque chose, qu'on mette en place un site algérien digne de ce nom, qui apporte un plus... non pas un n ième annuaire ou site de rencontres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Essalam alikoum,

 

Juste un coucou rapide pour dire que je suis la discussion et inchallah je participerai a ce projet.

 

K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Essalam alikoum,

 

Juste un coucou rapide pour dire que je suis la discussion et inchallah je participerai a ce projet.

 

K.

Ahhh !! tal ghiyabek ya chikh men l'Australie :) content de savoir que nous suis toujours et que la discussion t'intéresse :)

Salutations amicales

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ahhh !! tal ghiyabek ya chikh men l'Australie :) content de savoir que nous suis toujours et que la discussion t'intéresse :)

Salutations amicales

 

ellah la yghiybek.

 

Eh ben c est sure que je suis toujours ce qui se passe en info surtout fi bladi. Sinon inchallah on pourra vraiment faire qq chose car on a un enorme potentiel sur forumdz.

 

Essalam alikoum

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut tous le monde

Moi aussi je suis ce fil et je suis la pour vous dire que j'adhére a 100% a ce projet en contribuant activement nchalah (tutorials, scripts, sourcecode , traduction etc.... )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...