Jump to content

allal123

Members
  • Content Count

    63
  • Joined

Community Reputation

11 Good

About allal123

  • Rank
    Membre Assidu
  • Birthday 06/15/1978

Converted

  • Lieu
    At Home

Converted

  • Loisirs
    surfing on the net

Converted

  • Occupation
    reverse engineering
  1. salam j'ai le même problème avec mon iPad Mini cellulaire , j'ai testé 2 puces Ooredoo activée en 3G mais sur mon iPad je n'es que la connexion "E" EDGE et pas de "3G" .
  2. je pense qu'ils ont bridé certains ports ou certains trackers !!!!!!! trackers Public c'est Ok mais Trackers Privé ne marche pas http://thepiratebay.se/ Ça marche http://www.maroctorrent.net/index.php Ça marche pas http://www.t411.me/ Ça marche pas j'ai une connexion 4Mo , je suis a Chlef .
  3. le speedtouch 706WL est un bon modem , vérifie ton câble RJ45 et les branchement de la carte réseau et du modem , tu les nettoie avec un pinceau , pour confirmé le quel déconne ta qu'a testé le modem avec un autre pc , essaie aussi de le remettre en config usine .
  4. Trop chère mon Ami , avec leurs 50Mo pour 100Da du pure vol .
  5. salam est ce que quelqu'un a testé le WLL avec les nouvelles cartes ?? et quel est son débit actuel ?? PS : j'ai placé cette appareil dans le tiroir depuis des années et là je suis dans un endroit ou ya pas de lignes fixe , alors je veux payé sa facture et le recharger pour en profité , si le débit n'es pas médiocre comme il était en 0.01 ko/s . merci d'avance
  6. voir ici http://www.750g.com/fiche_de_cuisine.2.123.1918.htm http://www.750g.com/recettes_madeleines.htm http://www.marmiton.org/recettes/recette_madeleines-faciles_17700.aspx
  7. quoi ??? du nouveau ???, lol , ne me dit pas que tu croit encore au père noèl bye bye EEPAD mon ami , c'est du passé , kan bekri .
  8. salut désolé mon frère , j'ai fait une petite recherche mais j'ai pas trouvé le sujet alors j'ai ouvert ce thread . désolé encore une fois , et tu peu sauté mon post sans prob . merci .
  9. Algérie : un dispositif de dernière génération pour surveiller internet Par Sonia Lyes INFO tsa-algerie.com Depuis quelques semaines, le réseau internet algérien est placé sous haute surveillance. Selon nos informations, le gouvernement a fait récemment l’acquisition et installé un dispositif de dernière génération pour surveiller la totalité du trafic internet qui transite par le territoire national. Le matériel a été fourni par des entreprises américaines et françaises, selon la même source. Le dispositif sera renforcé prochainement par l’acquisition de systèmes capables de décrypter des messages codés sur la toile. Comment se passe la surveillance ? Tout le trafic internet est aspiré par de puissants serveurs puis analysé selon les besoins. La surveillance peut-être ciblée – une adresse email, un ordinateur, un cybercafé, une zone géographique- ou aléatoire via la recherche en utilisant des mots clés. Ainsi tous les emails échangés sur le réseau national peuvent être regardés. De même, en cas de besoin, ce dispositif permet de casser des protections comme les mots de passe et accéder à des boites emails ou des sites. Ces applications peuvent s’avérer d’une grande efficacité en matière de lutte contre le terrorisme. Les téléphones mobiles étant sous surveillance depuis plusieurs années, les terroristes utilisent la toile pour communiquer et préparer leurs attentats. Mais à présent, les services de sécurité ont par exemple la possibilité de savoir si le nombre de requêtes effectuées sur Google Earth concernant un endroit à Alger est anormalement élevé. Un tel indice pourrait en effet signifier qu’un groupe armé chercherait à y perpétrer un attentat. « Un touriste ne regarde pas 200 fois l’image du Palais du gouvernement sur Google Earth », explique un spécialiste en sécurité informatique. La surveillance internet a également contribué à l’efficacité des services de sécurité en matière de lutte contre le ****. Plusieurs chefs terroristes d’Al-Qaïda Maghreb ont été abattus ces derniers jours, souvent interceptés au cours de déplacements entre deux zones. La mise en place des nouveaux systèmes de contrôle pourrait expliquer en partie les ralentissements constatés ces dernières semaines sur le réseau ADSL. « C’est comme un barrage routier. Quand on vérifie, on doit ralentir la circulation pour bien voir », explique le même spécialiste. « Mais globalement internet est lent partout dans le monde en ce moment. Il y a de plus en plus de personnes connectées et les infrastructures commencent à être débordées », précise-t-il. L’adoption, le 1er juillet, par le Parlement de la loi sur la cybercriminalité a donné un cadre juridique aux opérations de contrôle de l’internet. Mais l’Algérie étant un pays en état d’urgence et dans une situation de lutte contre le terrorisme, des dérapages ne sont pas exclus. « Mais il est impossible de contrôler tout internet. Beaucoup de pays rêvent de le faire mais les dispositifs existants ne sont pas en mesure de répondre à cette attente », conclut le spécialise.
  10. Ses abonnés demeurent dans l’incertitude Bessalah : “Le dossier de l’Eepad n’est pas clos” Liberté | Posté le : Lundi 26 octobre à 0:14 | Pas de commentaires Algérie Télécom a signé hier une convention avec plusieurs ISP offrant des ristournes de 20 à 35 %. Au moment même où le débat bat son plein sur la préparation du terrain pour la migration de l’IPV4 à l’IPV6, l’Algérie peine toujours à offrir aux abonnés algériens une connexion “respectable”. La disparition de l’Eepad pour des déboires financiers n’est pas pour arranger les choses puisque les abonnés vivent toujours dans l’incertitude, ne sachant vraiment pas à quel saint se vouer. Algérie Télécom fait d’énormes efforts pour répondre favorablement à toutes les demandes, mais il est évident que l’absorption ne peut se faire de manière systématique sans anicroches. Les pouvoirs publics persistent pourtant à dire que “le dossier Eepad n’est pas encore clos et que les deux parties sont toujours en négociation pour trouver une solution”, comme affirmé pas plus tard qu’hier par Hamid Bessalah, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (PTIC), même si tous les indices démontrent le contraire. Certaines indiscrétions, notamment du côté d’Algérie Télécom (AT), assurent que ce fournisseur d’accès aux services d’Internet n’est pas près de reprendre ses activités compte tenu de l’importance du volume de la dette dont il doit s’acquitter vis-à-vis d’elle et d’autres parties. C’est d’ailleurs la raison même, selon nos sources, qui a rendu impossible toute tentative de “sauvetage” de cette entreprise qui, du reste, était la seule à offrir non seulement l’accès à Internet, mais aussi des services à valeur ajoutée en développant des contenus pédagogiques au côté d’autres offres à l’image du “Five Play” (TV sur Internet), etc. Un vide qui ne pouvait continuer à faire tache d’huile, ce qui expliquerait, entre autres, la convention signée hier entre Algérie Télécom et plusieurs ISP. Cela consiste à mettre les infrastructures d’AT à la disposition des providers. Ces derniers n’auront pas à supporter de lourds investissements en ce sens et n’auront qu’à s’abonner auprès de l’opérateur public, bénéficiant d’une ristourne allant de 20 à 35%. Cette initiative profitera évidemment à AT pour étendre le réseau (170 Actels sur tout le territoire national), mais n’est pas pour autant sans conditions. Les ISP sont tenus de développer le contenu et la valeur ajoutée sur les offres. Ainsi, les choses ne sont pas dites mais il semble clair qu’on procède au remplacement de l’Eepad en donnant l’opportunité aux ISP d’émerger. M. Bessalah, pour sa part, parle de “réhabilitation des providers” et Moussa Benhamadi, P-DG d’AT, souligne la pertinence de mettre les providers en compétition et offrir de nouveaux services et surtout de meilleure qualité aux Algériens et désigner des interlocuteurs directs. M. Bessalah ne manquera pas à l’occasion d’aborder les problèmes récurrents du débit et ira jusqu’à reconnaître certaines “mauvaises options” dans le choix des équipements et même la mauvaise gestion. Il présentera comme seule alternative pour sortir de ce marasme technologique l’urgence de la modernisation de l’administration à travers l’intensification de l’utilisation des TIC. Du déjà-vu et déjà entendu aussi bien auprès de l’actuel ministre en charge du secteur, que de la part de ses prédécesseurs sans pour autant que cela change d’un iota depuis déjà bien des années, alors que l’Algérie s’est investie dans les réformes depuis l’année 2000. Aujourd’hui, tous les espoirs sont fondés sur l’e-Algérie 2013 sans que personne ne soit en mesure réellement de faire de réelles perspectives. En attendant de voir plus clair, l’Algérie continue à accuser un retard flagrant dans le domaine de l’Internet et se retrouve classée à la 6e position au niveau africain bien après la Tunisie, le Maroc, l’Égypte, le Gabon, les Seychelles selon le dernier rapport de la Cnuced (Information Economy Report 2009), qui attribue ce retard, entre autres, à l´absence d´infrastructures de télécommunications fixes. Liberté | Posté le : Lundi 26 octobre à 0:14 | http://www.algerie360.com/algerie/ses-abonnes-demeurent-dans-l'incertitude-bessalah
  11. ouvrir les port Assilabox avec Fawri comment ouvrir port sagem 3302 avec anis emule pour fawri [Tuto] Ouvrir ses ports derrière un NAT/Firewall (IPv6/Teredo) comment avoir un high id emule avec fawri
  12. j'espère que c'est une bonne nouvelle et non pas un OS pour faire taire les Eepadistes .
  13. salut sans être curieux t'as quoi comme abonnement , je veut dire easy fawri anis ??, débit ?? prix ??? merci d'avance pour les autres >>>>> BN : je suis ex Eepad et en ce moment je suis provisoirement avec ANIS + SAGEM 3302 à 1012 DOWN et 252 UP ..
  14. Algérie Télécom va traduire l’Eepad en justice Réagissant aux dernières déclarations des responsables de l’Eepad concernant le transfert de ses abonnés et le montant de la dette cumulée par le provider, Algérie Télécom (AT) a apporté hier des éclaircissements de taille sur le bras de fer qui l’oppose à l’entreprise de Nouar Harzallah. AT n’écarte pas le recours à la justice pour récupérer son argent............. Mardi 15 septembre Source
×
×
  • Create New...