Jump to content
Arthur

La bataille de Damas a commencé

Recommended Posts

Les puissances occidentales et du Golfe ont lancé la plus importante opération de guerre secrète depuis celle des Contras au Nicaragua. La bataille de Damas ne vise pas à renverser le président Bachar el-Assad, mais à fracturer l’Armée syrienne pour mieux assurer la domination d’Israël et des États-Unis au Proche-Orient. Alors que la ville s’apprête à un nouvel assaut des mercenaires étrangers, Thierry Meyssan dresse le point de la situation.

 

 

 

1-3444-07feb-dc164.jpg

Venant de l’étranger, les "Contras" ont débuté leur invasion de la Syrie en prenant des postes frontière.

 

 

 

Voici cinq jours que Washington et Paris ont lancé l’opération « Volcan de Damas et séisme de la Syrie ». Il ne s’agit pas d’une nouvelle campagne de bombardements aériens, mais d’une opération de guerre secrète, comparable à celle conduite à l’époque Reagan en Amérique centrale.

 

 

 

40 à 60 000 Contras, principalement libyens, sont entrés en quelques jours dans le pays, le plus souvent par la frontière jordanienne. La majorité d’entre eux sont rattachés à l’Armée « syrienne » libre, structure paravent des opérations secrète de l’OTAN, placée sous commandement turc. Certains sont affiliés à des groupes de fanatiques, dont Al-^^^^^, placés sous commandement du Qatar ou d’une faction de la famille royale saoudienne, les Sudeiris. Au passage, ils ont pris quelques postes frontières, puis ont rejoint la capitale où ils ont semé la confusion en attaquant au hasard les cibles qu’ils trouvaient : groupes de policiers ou de militaires isolés.

 

 

20120718-232959_h432326-c53a3-73197.jpg

Les généraux Hassan Turkmani, Daud Rajha et Assef Chawkat, tombés au champ d’honneur, le 18 juillet 2012.

 

 

 

Mercredi matin, une explosion a détruit le siège de la Sécurité nationale où se réunissaient quelques membres du Conseil de sécurité nationale. Elle aurait coûté la vie au général Daoud Rajha (ministre de la Défense), au général Assef Chawkat (ministre adjoint) et au général Hassan Turkmani (adjoint du vice-président de la République). Les modalités de l’opération restent incertaines : il pourrait s’agir aussi bien d’un attentat suicide que d’un tir de drone furtif.

 

 

 

Washington espérait que la décapitation partielle de l’appareil militaire conduirait quelques officiers supérieurs à faire défection avec leurs unités, voire à se retourner contre le gouvernement civil. Il n’en a rien été. Le président Bachar el-Assad a immédiatement signé les décrets nommant leurs successeurs et la continuité de l’État a été assurée sans faille.

 

 

 

À Paris, Berlin et Washington, les commanditaires de l’opération se sont livrés au jeu indigne consistant à condamner l’action terroriste tout en réaffirmant leur soutien politique et logistique militaire aux terroristes. Sans honte, ils ont conclu que la responsabilité de ces assassinats ne revenait pas aux coupables, mais aux victimes en ce qu’elles avaient refusé de démissionner sous leur pression et de livrer leur patrie aux appétits occidentaux.

 

 

 

Caracas et Téhéran ont adressé leur condoléances à la Syrie, soulignant que l’attaque a été commanditée et financée et par les puissances occidentales et du Golfe. Moscou a également adressé ses condoléances et affirmé que les sanctions requises au Conseil de sécurité contre la Syrie équivalaient à un soutien politique aux terroristes qui l’attaquent.

 

 

20120718-162910_h432235-a88ff-bd0f4.jpg

Le ministre de l’Information, Omran al-Zou’bi, s’exprime à la télévision nationale après l’attentat qui a partiellement décapité l’Armée syrienne

 

 

 

Les chaînes de télévision nationales se sont mises à diffuser des clips militaires et des chants patriotiques. Interrompant les programmes, le ministre de l’Information Omran al-Zou’bi a appelé à la mobilisation de tous : le moment n’est plus aux querelles politiques entre gouvernement et opposition, c’est la Nation qui est attaquée. Rappelant l’article de Komsomolskaïa Pravdadans lequel je décrivais l’opération médiatique de démoralisation préparée par les chaînes occidentales et du Golfe [1], il a alerté ses concitoyens sur son déclenchement imminent. Puis, il a démenti l’intox des chaînes du Golfe selon lesquelles une mutinerie aurait éclaté au sein de la 4ème division et des explosions auraient dévasté sa principale caserne.

 

 

 

Les chaînes nationales ont diffusé plusieurs fois par heure des bandes-annonces indiquant comment capter leurs programmes sur Atlantic Bird en cas d’interruption des satellites ArabSat et NileSat.

 

 

 

Au Liban, sayyed Hassan Nasrallah a rappelé la fraternité d’armes qui unit le Hezbollah à la Syrie face à l’expansionnisme ^^^^^^^^, et a assuré l’Armée syrienne de son soutien.

 

 

 

L’attentat a été le signal de la seconde partie de l’opération. Les commandos infiltrés dans la capitale ont alors attaqué diverses cibles, plus ou moins choisies. Ainsi, un groupe d’une centaine de Contras a attaqué la maison qui jouxte mon appartement au cri d’Allah Akbar !. Un haut responsable militaire y réside. Dix heures de combat ininterrompu ont suivies.

 

 

 

Alors qu’au début de la nuit, l’Armée ripostait avec mesure, l’ordre parvenait un peu plus tard de faire usage de la force sans retenue. Il ne s’agissait plus de lutter contre des terroristes venus déstabiliser la Syrie, mais de faire face à une invasion étrangère qui ne dit pas son nom et de sauver la patrie en danger.

 

 

 

L’aviation est entrée en action pour anéantir les colonnes de mercenaires se dirigeant vers la capitale.

 

 

 

En fin de matinée, le calme revenait progressivement dans l’agglomération. Les Contras et leurs collaborateurs étaient partout obligés de se retirer. La circulation était rétablie sur les grands axes routiers, et des barrages filtrants étaient installés dans le centre ville. La vie reprenait. Cependant, on entend encore des tirs épars ici ou là. La plupart des commerces sont fermés, et il y a de longues files d’attente devant les boulangeries.

 

 

 

Chacun s’attend à ce que l’assaut final soit lancé dans la nuit de jeudi à vendredi et la journée de vendredi. Il ne fait guère de doute que l’Armée syrienne en sortira à nouveau victorieuse car le rapport de force est tout à son avantage, et que cette armée de conscription est soutenue par la population, y compris par l’opposition politique intérieure.

 

 

 

Comme prévu, ArabSat et NileSat ont déconnecté le signal de la télévision Ad-Dounia en milieu d’après-midi. Le compte Twitter d’Ad-Dounia a été piraté par la CIA pour diffuser de faux messages annonçant une retraite de l’Armée syrienne.

 

 

 

Les chaînes du Golfe ont annoncé un effondrement de la monnaie préludant la chute de l’État. Le gouverneur de la Banque centrale, Adib Mayaleh, est intervenu sur la télévision nationale pour démentir cette nouvelle intox et confirmer le taux de change de 68,30 livres syriennes pour un dollar US.

 

 

 

20120719-192136_h432459-04be6-6335b.jpg

Conférence de presse du général Robert Mood sur la bataille de Damas qu’il observe depuis sa chambre d’hôtel.

 

 

 

Des renforts ont été déployés aux alentours de la place des Omeyyades pour protéger les studios de la télévision publique qui sont considérés comme une cible prioritaire par tous les ennemis de la liberté. Des studios de remplacement ont été installés dans l’hôtel Rose de Damas où se prélassent les observateurs des Nations Unies. La présence de ceux-ci, qui ont laissé perpétrer l’attaque de la capitale sans interrompre leur farniente, sert de facto de protection pour les journalistes syriens qui tentent d’informer leurs concitoyens au péril de leur vie.

 

 

 

Au Conseil de sécurité, la Fédération de Russie et la Chine ont opposé pour la troisième fois leur veto à une proposition de résolution occidentale et du Golfe visant à rendre possible une intervention militaire internationale. Leurs représentants ont inlassablement dénoncé la propagande visant à faire passer l’attaque extérieure contre la Syrie comme une révolte réprimée dans le sang.

 

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31989

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

tout ça est fou.....de toute façon il n'y a qu'un seul FAUTIF c'est le president....il ne lachera jamais le pouvoir....c'estait le cas en tunisie, Lybie, Irak, Afghanistan, yemen, Egypte...les dirigents arabes sont comme ça....

Share this post


Link to post
Share on other sites

non, c'est toi qui a tort à cause de la guerre médiatique, tu crois que les occidentaux ont quelque chose a foutre de la syrie et de sa démocratie pour cherche une intervention militaire qui leur coute des milliards, tu trouve ça logique?

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
non, c'est toi qui a tort à cause de la guerre médiatique, tu crois que les occidentaux ont quelque chose a foutre de la syrie et de sa démocratie pour cherche une intervention militaire qui leur coute des milliards, tu trouve ça logique?

 

Te fatigues po Arthur , Big brother a déjà gagné , la majorité a failli , elle croit en son fort intérieure que 2+2=5

La fabrique du consentement fonctionne à plein régime

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alep : le dernier espoir, bientôt déçu, de l’ASL et de ses supporteurs étrangers

 

Dans Le Parisien du 23 juillet, un certain Bruno Fanucci signe un petit concentré de désinformation, passant sous silence l’échec total de l’offensive ASL sur Damas, mais reportant son intérêt – et ses espoirs ? – sur la bataille « décisive » d’Alep, relayant avec déférence les martiales déclarations du chef de secteur de l’ASL et posant non moins gravement la rituelle question sur les « derniers jours » du régime de Bachar.

 

De la gémellité sociologique et militaire des cas de Damas et d’Alep

 

Bien sûr, dans cet article, aucun élément pour accréditer la thèse de l’irrésistible progression de l’ASL à Alep. Où les combats se poursuivent dans le quartier central de Salaheddine, et dans quelques quartiers plus périphériques, ainsi que dans des villages des environs, combats qui ont déjà coûté des pertes sensibles aux insurgés, invités par un colonel ASL commandant ce secteur à converger de toute la région vers Alep.

 

À Salaheddine, les insurgés ne paraissent pas excéder quelques dizaines en nombre. Lundi matin, l’OSDH faisait état de « combats intenses » dans les quartiers de Sahour et de Hanano (dans l’est de la ville) mais ne parlait plus de Salaheddine.

 

Des informations contradictoires circulent aujourd’hui sur la prise par les rebelles de l’académie militaire de Moussalmiyeh. Mais, le 20 juillet, des images avaient circulé sur l’échec de cet assaut et sur les pertes qu’il avait entraîné chez les rebelles. De toute façon, l’ASL ne pourra pas résister longtemps, dans cette configuration de rase campagne, à la contre-attaque de l’armée.

 

Comme à Damas, ces desperados, souvent de par leur origine assez étrangers aux réalités locales, comptent évidemment sur une insurrection pour faire basculer la situation. Mais comme à Damas, la sociologie et l’identité politique de la capitale économique de la Syrie leur sont défavorables : la ville n’a pratiquement pas bougé depuis 17 mois, si l’on excepte voici deux mois de brefs troubles autour de la cité universitaire. et des manifestations réduites le vendredi. Pas de quoi embraser cette cité de deux millions d’habitants. Les mêmes causes qu’à Damas devraient assez vite entraîner les mêmes effets : la destruction des bandes.

 

L’ASL le dos au mur… israélien

 

A noter que des combats sont en cours à l’extrémité ouest de la Syrie, autour de la localité de Jabata al-Kachab : or ce village où se sont installés des membres de l’ASL se trouve sur une frontière particulièrement « sensible », encore que non reconnue : celle déparant le Golan occupé par Israël du reste du territoire syrien. Jabata se situe exactement dans la zone-tampon démilitarisé et surveillée par les casques bleus, entre les deux lignes de cessez-le-feu définies en 1974 après la guerre du Kippour de l’année précédente.

 

Si, comme c’est probable, les ASL sont contraints d’évacuer leur position, on ne leur voit d’autre retraite que ce territoire pris par l’État hébreu à la Syrie en 1967, et carrément annexé en 1981. Les soi disant patriotes syriens de l’ASL venant se réfugier dans ce territoire auprès de Tsahal, quel raccourci symbolique et signifiant !

 

Source : infosyrie.fr

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On sais plus ou est la réalité. Et pour cette "contre-attaque" ca me rappelle celle de Al-Khadafi, il l'avais promis mais on la jamais vue ^^'.

 

Alep : le dernier espoir, bientôt déçu, de l’ASL et de ses supporteurs étrangers

 

Dans Le Parisien du 23 juillet, un certain Bruno Fanucci signe un petit concentré de désinformation, passant sous silence l’échec total de l’offensive ASL sur Damas, mais reportant son intérêt – et ses espoirs ? – sur la bataille « décisive » d’Alep, relayant avec déférence les martiales déclarations du chef de secteur de l’ASL et posant non moins gravement la rituelle question sur les « derniers jours » du régime de Bachar.

 

De la gémellité sociologique et militaire des cas de Damas et d’Alep

 

Bien sûr, dans cet article, aucun élément pour accréditer la thèse de l’irrésistible progression de l’ASL à Alep. Où les combats se poursuivent dans le quartier central de Salaheddine, et dans quelques quartiers plus périphériques, ainsi que dans des villages des environs, combats qui ont déjà coûté des pertes sensibles aux insurgés, invités par un colonel ASL commandant ce secteur à converger de toute la région vers Alep.

 

À Salaheddine, les insurgés ne paraissent pas excéder quelques dizaines en nombre. Lundi matin, l’OSDH faisait état de « combats intenses » dans les quartiers de Sahour et de Hanano (dans l’est de la ville) mais ne parlait plus de Salaheddine.

 

Des informations contradictoires circulent aujourd’hui sur la prise par les rebelles de l’académie militaire de Moussalmiyeh. Mais, le 20 juillet, des images avaient circulé sur l’échec de cet assaut et sur les pertes qu’il avait entraîné chez les rebelles. De toute façon, l’ASL ne pourra pas résister longtemps, dans cette configuration de rase campagne, à la contre-attaque de l’armée.

 

Comme à Damas, ces desperados, souvent de par leur origine assez étrangers aux réalités locales, comptent évidemment sur une insurrection pour faire basculer la situation. Mais comme à Damas, la sociologie et l’identité politique de la capitale économique de la Syrie leur sont défavorables : la ville n’a pratiquement pas bougé depuis 17 mois, si l’on excepte voici deux mois de brefs troubles autour de la cité universitaire. et des manifestations réduites le vendredi. Pas de quoi embraser cette cité de deux millions d’habitants. Les mêmes causes qu’à Damas devraient assez vite entraîner les mêmes effets : la destruction des bandes.

 

L’ASL le dos au mur… israélien

 

A noter que des combats sont en cours à l’extrémité ouest de la Syrie, autour de la localité de Jabata al-Kachab : or ce village où se sont installés des membres de l’ASL se trouve sur une frontière particulièrement « sensible », encore que non reconnue : celle déparant le Golan occupé par Israël du reste du territoire syrien. Jabata se situe exactement dans la zone-tampon démilitarisé et surveillée par les casques bleus, entre les deux lignes de cessez-le-feu définies en 1974 après la guerre du Kippour de l’année précédente.

 

Si, comme c’est probable, les ASL sont contraints d’évacuer leur position, on ne leur voit d’autre retraite que ce territoire pris par l’État hébreu à la Syrie en 1967, et carrément annexé en 1981. Les soi disant patriotes syriens de l’ASL venant se réfugier dans ce territoire auprès de Tsahal, quel raccourci symbolique et signifiant !

 

Source : infosyrie.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest ToumiAmine

il parrait meme que omar solaimane(chef service secret d'egypte)et celui de la turc et un autre d'^^^^^^ ont trouvé la mort le meme jour.....

trop bizzare sa!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il parrait meme que omar solaimane(chef service secret d'egypte)et celui de la turc et un autre d'^^^^^^ ont trouvé la mort le meme jour.....

trop bizzare sa!!

c’est Opération Espadon ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est un peuple qui a voulu se débarrasser de son clou de point barre les israélien comme tout le monde le sait sont des charognards ils veulent profiter de ce climat amis bon nous le savons tous ce que vont récolter ces charognards dans l'avenir

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne vois vraiment pas comment beaucoup de gens sont arrivés a la conclusion que le peuple syrien ne veut plus de Bachar, de la on voit des pro Bachar de l'autre des anti Bachar, ce qui reste dérisoire par rapport au bras de fer qu'est entrain de jouer l'opposition, mais bon sang qui sont ses opposants si ce n'est des homme de main du régime soit disant repentis ou qui se sont découvert une conscience récemment, il ne faut pas se leurrer, le mal existe certe mais les symptomes trompent souvent quant a la nature de ce dernier, le sionnisme fait rage et cette région est tres stratégique, croyez vous que la Russie et la Chine qui s'opposent farouchement a toute intervention militaire a Damas le font par amour de Bachar ou du peulple syrien, détromper vous l'enjeu est plus grand que ca les etats unis veulent mettre main basse sur la région en défragumentant l'armée syrienne qui est la mieux organisée dans la région pour y incruster ses labradors, chiens de garde d'^^^^^^ ainsi qu'affaiblir la situation du Hisbullah. Tout est calculé par ces batards de sionnistes et illuminatis. Rabi jibha fa swab. Salutations.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

On assiste impuissants aux manigances de l'occident, et ce qui fait le plus mal c'est que nos frères arabes les aident en se rebellant contre leurs régime. Je n'ai jamais été d'accord avec cette vague de printemps arabe (Ou plutôt le printemps noir) dès le premier jour.

 

Si on se pose la question, quel le pays qui se porte mieux depuis le printemps arabe ? La Tunisie ? La Libye ? L'Egypte ? Oui la réponse est aucun !!! Il n'y qu'à voir le commencement avec l'Irak, et prochainement l’Afghanistan.

 

On a le pincement au coeur, mais on ne peu que constater et se lamenter. Que dieu fasse que ces foutus occidentaux nous lâche un peu.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je met une chaîne pro-IL* je suis toujours sur le c**, chaque jours il y a 10, 20 mort (il n'y plus de mort naturel en Syrie..) et c'est qui leurs source? des activistes !! source inconnu=info pas crédible. et accompagner avec une video ou des groupes de gens danser et chanter dans des petits cartier. Comment certain de nos compatriote peuvent crois ce que dis elle Al-Jazeera et France24 !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème c'est que le régime syrien ne fait pas confiance en son peuple et vis versa, voici ce qui arrive quand il y a des doutes. C'est au régime syrien d'assumer les conséquences et si un jour le peuple syrien décidera de mettre au placard bachar el assad il le fera même si d'autres partis crieront au scandale.

 

Qu'est-ce que le régime syrien a fait pour libérer le Golan?

A-t-il réposté le jour où des avions ^^^^^^^^s ont attaqué des "soit disant" réacteurs nucléaires au environs de Damas?

Pourquoi le régime syrien a-t-il massacré son peuple en 1982?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Confiance en ce peuple ==' wtf .. est ce que toi tu fais confiance envers tout t'es amis ? ... parce que les autres pays du monde ne surveilles pas leurs peuples ? 2+2=5 .. c'est bon vous etes formater mon vieux, tu te fais trop influancer par la télé point.

 

Alors je me suis pas tromper il brûlent le drapeau Palestinien cool .. jour après jour rabi yakchef fihoumhttp://jssnews.com/2012/07/24/rebelles/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Confiance en ce peuple ==' wtf .. est ce que toi tu fais confiance envers tout t'es amis ? ... parce que les autres pays du monde ne surveilles pas leurs peuples ? 2+2=5 .. c'est bon vous etes formater mon vieux, tu te fais trop influancer par la télé point.

 

Alors je me suis pas tromper il brûlent le drapeau Palestinien cool .. jour après jour rabi yakchef fihoumhttp://jssnews.com/2012/07/24/rebelles/

 

That's not the Palestinian flag being burned it's actually the Baath Party flag they are torching and rightly so.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le problème c'est que le régime syrien ne fait pas confiance en son peuple et vis versa, voici ce qui arrive quand il y a des doutes. C'est au régime syrien d'assumer les conséquences et si un jour le peuple syrien décidera de mettre au placard bachar el assad il le fera même si d'autres partis crieront au scandale.

 

Qu'est-ce que le régime syrien a fait pour libérer le Golan?

A-t-il réposté le jour où des avions ^^^^^^^^s ont attaqué des "soit disant" réacteurs nucléaires au environs de Damas?

Pourquoi le régime syrien a-t-il massacré son peuple en 1982?

 

Glad you brought the Hama 1982 massacre up for the people that weren't born at that time and don't even know who the Bashars are but they still defend them. As they say History repeats itself.

 

Google Translation:

Heureux que vous souleviez le Hama 1982 massacre pour les gens qui ne sont pas nés à cette époque et ne savent même pas qui sont les Bashars mais ils les défendent pour toujours. Comme ils le disent L'histoire se répète

Share this post


Link to post
Share on other sites

ont ne défend personne, ont juste contre la trahison de la cause. Aujourd'hui c'est Bashar ou sont pere qui est ou pouvoir ? l’insurrection de Hama? L'histoire ce répète, il y a que les noms qui change.

(drpeau de Baath? désolé moi je voie que le drapeau de la Palestine)

Edited by kamui13

Share this post


Link to post
Share on other sites
ont ne défend personne, ont juste contre la trahison de la cause. Aujourd'hui c'est Bashar ou sont pere qui est ou pouvoir ? l’insurrection de Hama? L'histoire ce répète, il y a que les noms qui change.

(drpeau de Baath? désolé moi je voie que le drapeau de la Palestine)

 

Déja de quoi on s'en mêle? si les syriens décidéront du maintient ou de l'éjection de bachar alssad rien ne les empecherai même si il utilisera des armes chimiques.

écoute mon frère aucun d'entre nous ne connais la réalité plus qu'un syrien des villes d'alep ou de hamma.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ont ne défend personne, ont juste contre la trahison de la cause. Aujourd'hui c'est Bashar ou sont pere qui est ou pouvoir ? l’insurrection de Hama? L'histoire ce répète, il y a que les noms qui change.

(drpeau de Baath? désolé moi je voie que le drapeau de la Palestine)

 

It's funny you can't even make a difference between the Palestinian and the Baath flags, you come lecture us about the middle east history and politics.

 

Google translate:

 

C'est drôle que vous ne pouvez même pas faire une différence entre les deux drapeaux, vous venez nous faire la leçon sur l'histoire et politique du Moyen-Orient.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




  • Posts

    • Je n'avais aucune idée de cette information.
    • merci les amis, la marque dlink est décidément à fuir...
    • . Mohamed, Muhammad ou Mohammed est le dernier des prophètes et le messager de Dieu à l'humanité avec la dernière des religions monothéistes, l'Islam. Son plus grand miracle est le Coran, le livre saint de la religion musulmane. Et c'est d'après les actes et paroles du prophète (SWS) que les musulmans tiennent la Sunna Nabawiya.   Naissance et enfance   Mohamed naquit le 12 Rabi' al-awwal de l'an dit de l'éléphant ('Am Al Fil), qui correspond à l'an 571 à peu près du calendrier grégorien, à la Mecque. (C'est cette date qui est commémorée pendant le Mawlid Annabaoui).   Son père Abdullah Bnou 'Abd al-Muttalib faisait partie de Banou Hachim l'une des tribus de Quraych, il épousa Amina Bint Wahab et mourut jeune avant même qu'elle ne donne naissance au prophète. A sa naissance, Mohammed fut confié à Halima Saadia qui lui servit de nourrice comme l'était la coutume en Arabie de confier les nouveaux nés aux nourrices des villages avoisinants. Sa mère mourut alors qu'il avait à peine 6 ans, il fut alors confié à son grand père 'Abd al-Muttalib et à la mort de ce dernier à son oncle Abou Talib. Jeunesse   L'oncle de Mohamed (SWS) était pauvre, il dut alors travailler dès sa jeunesse pour l'aider à subvenir aux besoins de la famille, il fut d'abord berger avant de travailler dans le commerce. Dès sa jeunesse, Mohamed (SWS) fut connu auprès de la tribu de Quraych par sa grande sincérité, ils le surnommaient "Al Amine" (celui à qui l'on peut faire confiance).   Khadija, une riche dame de Quraych, lui confia ses caravanes de commerce pour qu'il lui gère ses affaires, elle fut impressionnée par son honnêteté et son intégrité, et ce fut elle qui lui proposa de l'épouser. Mohammed avait alors 25 ans, alors qu'elle en avait 40. Leur mariage dura 25 ans jusqu'à la mort de Khadija, le prophète n'épousa guère d'autre femme jusqu'à la mort de cette dernière. Khadija fut non seulement la première femme mais aussi la première personne à se convertir à l'Islam. Période de la da'wa   Le prophète Mohamed avait pour habitude d'aller se recueillir dans une grotte appelée Ghar Hiraa non loin de la Mecque. C'est là qu'un jour qu'il avait 40 ans, l'ange Jibril (Gabriel) lui rendit visite avec le message de Dieu. Les premiers versets du Coran qui furent dévoilés au prophète furent ceux de Sourate Al-Alaq: "Lis au nom de ton Seigneur qui a tout créé, qui a créé l’homme d’une adhérence ! Lis, car la bonté de ton Seigneur est infinie ! C’est Lui qui a fait de la plume un moyen du savoir et qui a enseigné à l’homme ce qu’il ignorait."   La révélation du Coran (parole d’Allah) au prophète par l'intermédiaire de Jibril dura 23 ans.           Mohammed était très religieux et pendant longtemps, il détesta la décadence et l'idolâtrie de la société dans laquelle il vivait.         À l'âge de quarante ans, Mohammed reçut sa première révélation de Dieu par l'intermédiaire de l'ange Gabriel.  Les révélations se poursuivirent pendant vingt-trois ans, et ensemble elles formèrent ce que nous connaissons comme le Coran.   Dès qu'il commença à réciter le Coran et à prêcher la vérité que Dieu lui avait révélée, il souffrit, avec son petit groupe de disciples, de persécutions de la part des mécréants.  Les persécutions devinrent si acharnées qu'en l'an 622, Dieu leur ordonna d'émigrer.  Cette émigration de la Mecque à la ville de Médine, située à environ 260 milles (418 km) au nord, marque le début du calendrier musulman.   Après plusieurs années, Mohammed et ses disciples purent enfin retourner à la Mecque, où ils pardonnèrent à leurs ennemis.  Avant que Mohammed ne meure, à l'âge de soixante-trois ans, la majeure partie de la Péninsule Arabe était devenue musulmane, et moins d'un siècle après sa mort, l'islam s'était propagé jusqu'en Espagne à l'ouest, et aussi loin qu'en Chine à l'est.  Parmi les raisons qui expliquent la propagation rapide et pacifique de l'islam, il y a la vérité et la clarté de sa doctrine.  L'islam appelle les gens à ne croire qu'en un seul Dieu, qui est le Seul qui mérite d'être adoré.   Le prophète Mohammed était un parfait exemple d'un homme honnête, juste, clément, compatissant, véridique et brave.  Bien qu'il fût un homme, il était très loin d'en avoir les mauvaises caractéristiques, et il luttait et faisait tous ses efforts par amour pour Dieu et pour Sa récompense dans l'au-delà.  De plus, dans toutes ses actions et ses relations avec les gens, il avait toujours la crainte de Dieu et le souci de Lui plaire   Rachid Eljay : Fêter la Naissance du Prophète, Paix et Bénédictions sur lui (Mawlid) https://www.youtube.com/watch?v=gTgjvQEjry0&feature=emb_title     L'Eglise vous cache que le Prophète Mohamed est cité dans la Bible ! prophet Mohamed in Bible.flv   https://www.youtube.com/watch?v=ZyQtra3WzIU
    • non, il faut un routeur tout court et encore certains modeles precis uniquement
×
×
  • Create New...