Jump to content

Kidnappings, agressions, viols… Le pouvoir ne veut pas agir contre l’insécurité


Recommended Posts

Les Algériens ne sont pas en sécurité chez eux. Après quinze ans de terrorisme, l’insécurité a pris depuis quelques années de nouvelles formes. Alors que nos villes, notamment Alger, sont quadrillées en permanence par d’impressionnants dispositifs de la police et de la gendarmerie, l’insécurité n’a jamais été aussi importante.

Jeudi dernier, des inconnus ont kidnappé une fillette à son domicile parental, à Mahelma, près de Zeralda, dans la banlieue ouest de la capitale. La petite fille, âgée de 8 ans, a été retrouvée morte le lendemain. Les ravisseurs courent toujours. Ils n’ont pas été arrêtés alors que la capitale est sous haute surveillance policière. Le gouvernement observe le silence. Aucun ministre ne s’est rendu sur les lieux du drame. Aucune déclaration de condamnation.

 

Cette affaire, au‑delà de son caractère choquant, illustre la facilité avec laquelle les délinquants, les voyous et les kidnappeurs d’enfants opèrent dans les cités algériennes. Ils y font régner la terreur, obligeant les habitants à se barricader dans leurs appartements. La police et la gendarmerie, en charge d’assurer la sécurité des citoyens, sont étrangement absentes et évitent d’intervenir, même en cas de dépôt de plainte de la part des habitants.

 

Les gendarmes et les policiers se contentent d’une présence très visible au niveau des barrages fixes dressés sur les routes. Les policiers n’effectuent pas de patrouilles pédestres et les gendarmes se déplacent rarement dans les cités pour prévenir d’éventuelles agressions, vols et kidnappings. Les gendarmes et les policiers s’abstiennent d’intervenir en cas de plainte pour éviter que d’éventuelles arrestations musclées ne conduisent à des émeutes consécutives. Ils laissent ainsi la voie libre aux voyous, kidnappeurs et trafiquants de drogue.

 

Le pouvoir ne réagit pas parce qu’il ne se sent pas directement concerné par le phénomène. Les enfants de dirigeants vivent dans des endroits sécurisés, au Club des Pins, à Moretti, Hydra ou El Biar. Les délinquants, contrairement aux terroristes, n’ont pas de revendications politiques. Ils ne menacent pas directement la survie du pouvoir. C’est aussi ce qui explique le laxisme à leur égard.

 

J'ai vu hier à la tv la petite fille de 8 ans violé et assassinée, ^^^^^^ et ils disent que c'est des musulmans, que c'est eux qui vont au paradis... Aucun ministre ni aucun haut responsable n'est allé aux obsèques, ils s'en foutent royalement... Je ne trouve pas les mots, je ne sais même pas quoi lui donner comme nom à celui qui a tué cette pauvre petite, il mérite être coupé en plusieurs morceaux tout en le laissant en vie, qu'il meurt en de atroces souffrances...

Edited by sparrow210
Link to post
Share on other sites

cette triste situation va continuer HELAS pendant tres longtemps encore !! Comment y mettre fin ? c'est tres simple...instaurer la peine de MORT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Dieu l'a dit....celui qui tue doit etre tué !! point barre !!!!

 

Mais en Algerie le gouvernement ne vas helas jamais le faire....rabi yasstar....

Link to post
Share on other sites

même la meilleure police au monde ne peut pas protéger tout le monde, tout ça est une question d'éducation. mais c'est vrai que nos criminels ne se sentent pas du tout menacé donc ils agissent en toute impunité , mais si y avait des sanctions exemplaires pour ce genre d'actes tout le monde va avoir peur , et la peur c'est la clé de tous les problèmes.

Link to post
Share on other sites

Quand on délaisse nos valeurs pour celles de l’occident (argent) c'est normale.

 

Avec cette politique de chacun fait ce qu'il veux akhté rassie un jour on aura des viol dans en publique comme en Inde (au faite les policiers sont des peureux je les comprend parfois, on besoin de gendarme aujourd'hui)

Link to post
Share on other sites

peureux ce n'est pas le mot je dirais plutôt vigilant, un jour j'ai vu un policier se faire insulté par un petit jeune (taille d'un moustique) et le policier n'a rien fait , faut dire que leur hiérarchie est très stricte elle n'autorise aucun signe de violence à la moindre erreur ils tombent !

Link to post
Share on other sites

le probleme n'est pas la police en fait mais la loi.......!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Les assassins doivent etre executés...c'est logique...mais une fois devant le juge...il prend max 2 ans...si on l'attrape mais pleins d'entre eux ont des maarifa etc...donc 3-6 mois max...

 

entre temps la loi interdit a la police de tirer....sinon c'est eux qui vont en prison...pffff quel bled

Link to post
Share on other sites
le probleme n'est pas la police en fait mais la loi.......!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Les assassins doivent etre executés...c'est logique...mais une fois devant le juge...il prend max 2 ans...si on l'attrape mais pleins d'entre eux ont des maarifa etc...donc 3-6 mois max...

 

entre temps la loi interdit a la police de tirer....sinon c'est eux qui vont en prison...pffff quel bled

 

http://www.forumdz.com/showthread.php?40619-Huit-hommes-condamn%E9s-%E0-mort-en-Alg%E9rie&p=275145#post275145

On attend l’exécution de la peine.

 

les droit de l'homme, faut interpeller des fois c'est chiant c'est peut etre mieux, si non j'imagine bien des policier corrompus ce transformer en tueur a gages

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...