Jump to content
shincus

Mariage , Célibataires , les causes ,et les conséquences

Recommended Posts

Salut à toutes et à tous..

 

J'aimerai bien discuter à un sujet trés sensible , trés important , et qui devient inquiétant de nos jours ..

 

Les derniers chiffres d'actualités parlent de 18 millions de célibataires en Algérie !!! un chiffre catastrophe vu le nombre global de la population qui est de 35 million d'après le dernier sondage effectué par l'ONS.

 

Dans ce contexte, merci d'indiquer vos avis, vos commentaires sur le sujet , sur les causes , sur les conséquences , sur des expériences vécues, sur les coutumes de chaque région en matière de mariage ..combien coute un mariage depuis le fiançailles jusqu'au mariage avec détails pour les hommes et pour les femmes ..

 

Quelles solutions seraient convenables à votre avis pour remédier à ce fléau , à ce problème, à ce phénomène humain?!

 

Celà permettrait surement de faire une approche logique , objective, et fondée sur le sujet

 

Merci beaucoup

Edited by shincus

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut schincus,

Je passe juste pour dire :

Je sens que ce sujet va avoir plus de succès que l'augmentation des débits adsl lol. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut schincus,

Je passe juste pour dire :

Je sens que ce sujet va avoir plus de succès que l'augmentation des débits adsl lol. ;)

 

 

Certainement lol :D

 

j'ai touché à la vrai fibre optique humaine Algérienne :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salem,

 

Je pense que la cause number one c'est la barrière financière ! La folie des grandeur des parents des jeunes femmes qui en demandent trop aux prétendants, des dotes faramineuses qui à leurs yeux est proportionnelle à la valeur de la femme, des conditions du prétendant que seuls 15% des algériens peuvent réunir, aussi et on a déjà abordé cette cause dans un autre thread, la volonté de faire plus grand que le voisin, du coup les gens pensnet qu'ils sont obligés de faire au dessus de leurs moyen pour préparer et célébrer un mariage.

 

Comme conséquence nuber one, LEFSSAD tout court.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui la barrière financière!

A tel point que c'est devenu culturel: je m'explique:

Autrefois on concevait le mariage comme deux êtres qui commencent leur vies, alors ils s'unissent et construisent ensemble. Le début quoi.

Aujourd'hui on voit le mariage comme une finalité: tu étudie la moitié de ta vie, puis travailles une éternité pour que quand tu te sens accompli (appart, voiture, situation .... cheveux gris ... dentier....) alors tu te marie.

D'où certains problèmes de déception après des décennies d'espoirs trop hauts.

Le mariage c'est juste une étape, ou un début même, et surement pas une finalité, ni une cerise sur un gâteau dèja prét.

Share this post


Link to post
Share on other sites

comme expérience vécu voila je témoigne que cet aprem j vue un cortège avec une limousine !!!!!!!! oui c normal mais derrière la limousine y'avais une voiture !!!!oui c normal .......mais dans la voiture y'avait une fille qui sortait du toit !!!oui c devenu normal sa aussi ..........................sauf que la demoiselle en question était en flamme n'allaient pas pensé autre chose .........je veut dir juste qu'elle avait une fumigène tombé a l'intérieur de son décolté!!! ayyyyy je vous jure que je les vue souffrir et le cortège a tourné a un drame psk la voiture ou était la fille qui hurlé a percuté la limousine ......................sa c passé cet aprem a la rue de la liberté bejaia je vous jur que c verdict ........

 

bilan : un blessé ( la fille brulé)

est surement une tres grosse facture ( endommagement de l'arrière de la limousin:confused::confused::confused:;)e ) voila les nouvelle tradition du mariage algérien

 

ps: c'est un peut HS désolé mais je savait pas ou vous raconté ca !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le mariage est un caprice de riche dans notre pays !

 

Prenons éxemple sur les occidentaux , pas de mariage pas Khetba pas de kti3 chkoupi pas de rien ......:p

 

tu trouves la bonne personne et tu t'installe avec elle sous le meme toit !

 

vive le model occidental et au chiotte notre model retrograde qui est fait pour les riches et uniquement pour eux !

 

le pire c'est qu'on dit que ce sont les occidentaux qui siont " matérialistes " !!

honte a nous !

 

salam

Share this post


Link to post
Share on other sites

de nos jours c'est vrai que le mariage est vu comme une finalité, un jour (en 3eme année d'univ je crois), une camarade s'est fiancée, un de mes camarades a dit : "la pauvre, elle est encore jeune", on dirait que le mariage est la fin d'une époque joyeuse, de liberté,..... un autre m'a sortit une fois :"je profite bien de la vie et à l'age de 40 ans je me marrie", pour moi le bonhomme allait rater 20 ans de sa vie :).

 

Le mariage n'est pas le but ultime, c'est une étape incontournable qu'il faut absolument passé pour pouvoir penser à l'avenir.

 

Pour ce qui est de la voiture : essayez de sortir avec votre mère ou votre sœur, votre femme sans véhicule et vous saurez que c'est pas du luxe une voiture de nos jours, des gros mots de par tout, des gens mal élevés et j'en passe.

 

Pour l'apparte : Disons que les relations Epouse VS Maman n'est pas ce qu'elle était autre fois :D :D :D

 

Il y a aussi un petit paradoxe qui m'intrigue, un pere qui a une fille et un garçon disons une famille modeste, quand il veut par exemple marier son fils, mada bih eyssa3douh enssabou, eyssahloulou, mayetchartoche mais quand il s'agit de marier sa fille, il est exigent et san pitier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
le mariage est un caprice de riche dans notre pays !

 

Prenons éxemple sur les occidentaux , pas de mariage pas khetba pas de kti3 chkoupi pas de rien ......:p

 

tu trouves la bonne personne et tu t'installe avec elle sous le meme toit !

 

Vive le model occidental et au chiotte notre model retrograde qui est fait pour les riches et uniquement pour eux !

 

Le pire c'est qu'on dit que ce sont les occidentaux qui siont " matérialistes " !!

Honte a nous !

 

Salam

hs & troll et j'ai failli me faire avoir :(

Edited by mouradski

Share this post


Link to post
Share on other sites
hs & troll et j'ai failli me faire avoir :(

 

Mon poste n'est pas dutout un TROLL encore moins un HS!

c'est la triste réalité .

 

J'ai pas l'intention de perturber la discution c'est juste mon avis .

Share this post


Link to post
Share on other sites

ma3lich les freres continuions svp c pas grave ce sujet est tres interessant est chakun donne son avis c tout y'a pas de mal ;););)

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour comparer un peu avec d'autres sociétés, à l'université, j'avais quelques camarades du Yemen et ben la majorité étaient mariés, pour eux, t'es un homme, t'as l'age du mariage il est normal que tu te maries, ni voiture, ni maison na walou, tout ça vient après et c'est secondaire, une vie simple et pleine de baraka au final.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le mariage est un caprice de riche dans notre pays !

 

Prenons éxemple sur les occidentaux , pas de mariage pas Khetba pas de kti3 chkoupi pas de rien ......:p

 

tu trouves la bonne personne et tu t'installe avec elle sous le meme toit !

 

vive le model occidental et au chiotte notre model retrograde qui est fait pour les riches et uniquement pour eux !

 

le pire c'est qu'on dit que ce sont les occidentaux qui siont " matérialistes " !!

honte a nous !

 

salam

 

mon cher ami, au temps ou l'islam etait a son apogée , entre le jour ou tu decide de te marier , et le jour de ton mariage, 3 jours les separent

plus on s'eloignera de l'islam et ses regles , plus le mariage coutera cher, je te le promet

pourquoi ?, parceque en islam pas de cortege de hooligans, pas de tassdira, pas de salle a 100.000 DA, pas de DJ, pas d'orchestre, pas de limousine, pas de ftour laaroussa, pas de nuitée a sheraton (hadi maaliche :D), pas de gateaux a 60 DA/piece et j'en passe

nos traditions halkouna, resultat, el baraka, don't even think about it

Share this post


Link to post
Share on other sites

1-Barrière financière : c trop cher (fiançailles et accessoires : bellek 15 à 20 millions cts en moyenne + mariage & accessoires: min 40 millions cts )

 

2-Parents de la fille très exigeants sauf ceux qui ont le cerveau dans leurs tète, et qui savent que leur fille n'est pas une marchandise à vendre !!!

 

3-On est pas tous des riches , donc faut pas trop matérialiser.(ceux qui en ont dans leur poches font ce qui veulent bsahathem ; mais la règle sera la modesté)

 

((قال تعالى : (( ومن يتق الله يجعل له مخرجا

 

قال الرسول عليه الصلاة والسلام [ إن جاءكم من ترضون دينه وخلقه فزوجوه

 

وأيضا أقلهن مهورا اكثرهن بركة

4-Et vous les filles quel est votre avis sur le sujet ?! à la fin vous n'êtes pas le problème, mais vous êtes Notre problème !!!

Edited by shincus

Share this post


Link to post
Share on other sites

les gars wallah rakoum necha3touni

 

c bon mon but je le change, apres 1 an je serai inchallah avec ma Femme

 

je v chercher sur google chwiya, la dernière fois que g chercher cété la catastrofine.

 

rabi howa il rizak

Share this post


Link to post
Share on other sites
les gars wallah rakoum necha3touni

 

c bon mon but je le change, apres 1 an je serai inchallah avec ma Femme

 

je v chercher sur google chwiya, la dernière fois que g chercher cété la catastrofine.

 

rabi howa il rizak

 

 

rabi ykemelek , wyejma3 binetkoum fel khir ...t'as fé le 1er pas , mekkenleh tweli en arrière :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà ce que j'ai trouvé sur un blog , c une fille de annaba qui racconte , elle habite à marseille et vient de se marier en Algérie

(Elle ne voit que le bon coté des choses, kifmeh chtih , wel gato , wel les voitures !!! wel'amour ..la facture c pas leur problèmes apparement )

 

Je vous laisse admirer :):

LEMARIAGE ALGERIEN.

 

Tous sons dehors, les voitures klaxonnent à tue tête, rythmant la musique de la veille. En file indienne, les feux de détresse du convoi clignotent, et parcourent la route en vue d'un espace, généralement très fréquenté par les mariés pour immortaliser le moment.

À cet endroit la terre rouge fera office de décor, plus loin dans un virage, la mer et le ciel offriront leur immensité aux nouveaux époux, et le photographe de la fête immortalisera l'événement.

Tous les étés les mariages se succèdent, il semble qu'aucune famille n'y échappe.« Ils s'épousent l'été pour divorcer l'hiver »... « Feçif el gatto ou fechta bougatou »! (L'été, c'est les gâteaux, l'hiver, l'avocat : divorce). Ils s'épousent l'été avant le commencement des cultures et jusqu'à la fin de la saison des figues. La période des labours, « iwejjiben », ou « porte de l'année », transmise par les ancêtres qui pensaient que la majeure partie de l'année devait être consacrée à la terre et à sa fécondation.

Tous les villages, toutes les villes, dansent aux rythmes des musiques. Les rites changent, les milieux aussi, mais le bal est permanent. Les consentements diffèrent, les batailles sont parfois rudes, mais la société change petit à petit de visage et les mariages d'amour se profilent.

Le bal des mariages a commencé dès le mois de juin. « Allez ! danse ! on se défoule ! » toute en blanc les cheveux exceptionnellement courts, elle revient. Rouge à lèvre brillant, le teint sec, l'invitée porte une nouvelle robe. Elle tire la main de son amie assise en tailleur les yeux dans le vague. « Il faut se défouler ! » « Viens ! » Elles rient, dansent, et s'enivrent de parfums sucrés. Elles sont belles. Toutes. Peu importe leurs talents, leurs âges, des larmes de sueurs perlent sur leur peau. Elles changent de robes parfois jusqu'à dix fois, c'est leur rang social qui décide. Certaines d'entre elles ont amené une valise « cabine » contenant leurs effets. Elles aiment les bijoux, et chacune d'entre elles, parée de bracelets et de sautoirs, font tourner leurs ventres ceinturé d'or avec délectation. Leurs gestes accompagnent les plis des robes lourdes et trop chaudes, mais là, elles sont presque libres. Souriantes et parfumées, elles accompagnent leurs épaules vibrantes de leurs regards tendres et brillants jusqu'à épuisement.

La mariée, très digne, est assise entourée de deux de ses amies intimes toutes aussi sérieuses. Si elle se lève parfois c'est pour se changer. Elle danse rarement, et regarde devant elle comme hypnotisée. Ses invitées l'enveloppent de bonne humeur, de discussions enfiévrées, elle garde son silence et disparaît exclusivement pour changer de robe. Chaque fois, elle revient, plus rigide et plus richement décorée. Enfin elle se résout à terminer cette danse. C'est la consécration. Nouvellement vêtue de blanc, elle esquisse un sourire aux photographes, et ouvre devant elle une marée humaine. Sur une table basse, posée devant elle trône un grand carton de henné qui attire les regards. Toutes s'empressent autour du porte-bonheur. Deux femmes plus âgées entonnent des poèmes anciens, quand une troisième lui applique le « charme » sur la paume de ses mains. Tout est symbole. Des roses blanches en tissu chacune liées aux paumes de la mariée, aux dragées versées sur son admirable chignon, l'enchantement s'opère. L'intimité du silence suspendu, les invités s'écartent et laisse à nouveau la place au disc jockey. Les gâteaux sucrés se succèdent et sur le balcon, les danseuses offrent à nouveau aux regards de quelques hommes parvenus jusqu'à l'entrée, la vibration de leurs déhanchements. Des rencontres peuvent se faire. L'un d'entre eux envoie sa « cousine » faire les présentations.

Car ce monde est fait par les hommes pour les hommes, mais chacun veut vivre, et les regards se manquent.

Séparés dans le mariage, séparés dans la vie.

Sous-entendant leurs manigances, il disait ironique, « vous toutes les femmes ensemble ! »., Soupirs. Synonymes de clairvoyance.

«Toutes, ensembles». Dans les rues, les terrasses, les cantines, les couloirs : des hommes. Les hommes sont partout. Ils occupent les lieux. Découverts, torse nus parfois, ils fument et parlent fort.

Elles, isolées, inconnues, identiques, cachées, en lunettes noires et robes longues, se gavent de sodas, gâteaux, glaces et sucreries. Les pâtisseries font recette.

Depuis deux ans, quelques salles familiales, sont apparues et les hommes sont priés de respecter la quiétude des « familles » composées parfois seulement de femmes qui ont envie de se détendre assises sur les terrasses de cafés. Ici, elles peuvent exister. Certaines d'entre elles, les plus jeunes, se font facilement aux jean tee-shirt. Et ici, il semble qu'on oublie la peur des dix années noires, encore présentes dans les regards, les gestes, et la méfiance.

Car tout est gardé en Algérie. Des routes aux châteaux d'eau. « Comme ça, ils peuvent pas les empoisonner ».

La peur, persiste, rien n'est fini. Elle se transmet avec justesse, dans un flottement permanent et des contradictions répétées.

« A toutes les filles que j'ai aimé avant !...

« L'Amour c'est toute une vie à deux....

« En se temps j'avais vingt ans ! J'avais vingt ans depuis longtemps

« C'est un beau roman, c'est une belle histoire, c'est une romance d'aujourd'hui....

« On ira ou tu voudras quand tu voudras...

Leïla, la radio algérienne diffuse les chansons d'amour... « Aime moi.....

Drague sous-jacente ? Rencontre latente ? Aventure potentielle ? Envie d'amour ?

Cet amour là diffusé sur cassette renvoie étrangement aux années noires passées. Aux « événements ». La guerre d'Algérie, suivie de la « guerre invisible», une terreur qui a duré dix ans, qui se calme sans certitude et très progressivement. Les journaux font encore état d'actions terroristes.

L'amour, la paix. Pouvoir de promener, se perdre sans danger dans les montagnes, s'arrêter, goûter au silence des arbres et marcher doucement, sans la peur de l'Autre...

L'amour, la paix. Des femmes et des hommes qui malgré l'interdit se rencontrent dans les lieux publics.

L'amour. Des hommes et des femmes qui se donnent rendez-vous, cachés, dans une salle de cinéma, un jardin, un étage de restaurant ; pas question d'aller à l'hôtel pour ces amoureux là. Ils ne pourraient pas entrer sans présenter leur livret de famille « légal » pour partager une chambre.

Se cacher. Encore trop. Car les mariages d'amour sont rares, et les rendez-vous encore secrets. Les parents dictent. Les enfants obéissent. Sous l'autorité, les obligations sont diverses. L'âge, la région, la situation sociale et la couleur de la peau sont déterminants. Le mariage des deux époux implique également celui des familles respectives, et dans ce cas, les parents se trouvent étroitement liés aux choix des époux.

Et dans la désobéissance, il faudrait enlever l'être adoré, ce qui entraîne parfois le reniement total de la famille.

Cette astreinte, n'est malheureusement pas la seule à diminuer le nombre des mariages.

La crise du logement et le chômage sont les premières barrières au mariage. Diplômé ingénieur ou dentiste, il fait des sandwichs, sert les boissons, bricole, devient maçon, et se retrouve à nouveau sans travail. Comment trouver le logement qui accueillera les jeunes mariés ? Il était traditionnellement normal que trois générations au partagent la même maison, mais dans les villes les espaces sont parfois trop étroits pour accueillir les jeunes mariés. L'étroitesse des logements, ne peut pas accueillir en plus de la famille composée d'un minimum de six personnes, un couple qui lui-même aura des enfants sans tarder.

La cérémonie est aussi très coûteuse et freine les velléités. Car tous les mariages sont chers. Qu'ils se passent dans les maisons ou dans les salles. De plus en plus prisées, ces salles permettent moins de préparatifs, et plus d'espace à certaines familles. Mais dans tous les cas, qu'il s'agisse du disc jockey ou de l'orchestre, de la diversité des plats servis (chorba - ch'titha, m'tewem, l'ham lehlou enrichis de couscous) qui gave les invités, et du défilé de mode permanent , tous ces rituels endettent les familles. Si bien que pour aider les jeunes couples, certaines associations caritatives musulmanes organisent des mariages collectifs.

Les célibataires sont légion. Sur 2,8 millions d'habitants 800 000 milles célibataires vivent à Alger, et Sétif et Oran abritent un million d'âme seules. Car, si les Algériens se marient en moyenne à 33 ans, les femmes elles, convolent vers l'âge de 30 ans. Ce recul de l'âge au mariage des femmes s'explique par des études supérieures qui leur permettent de décider de leur vie.

L'indépendance fait partie d'un choix de modernité des jeunes Algériennes aujourd'hui.

Elles ne souhaitent plus que les enfants, le ménage et la télévision, les immobilisent. Assujetties au Code de la famille, elles n'ont aucun droit et aujourd'hui elles veulent travailler et décider de leur vie quotidienne. « On va y arriver ». « Doucement, mais on peut faire confiance aux femmes ». Sourires. Elles se prennent par la main, se soulèvent éreintées, et virevoltent à nouveau, La fête peut durer jusqu'à sept jours.

« Besm'Allah”». Dieu prend soin.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

=> les conséquence de la barrière financière : le sur-endettement de l'époux meskine , qui fera la misère du couple.

 

=> le parabole qui a changé radicalement la mentalité des filles qui veulent vivre com ce " Mouhaned et Nour" et croient qu'elles sont là pour que les hommes les satisfaisais ; des choz qui ont conduit a ce qu'elles restent célibataires ou que leur liaison fini en divorce ! (vous pouvez consulter les chiffre de divorces dans notre société)

 

=> Pourquoi on ne trouve pas une étude sociale du phénomène du mariage?!

Edited by shincus

Share this post


Link to post
Share on other sites

==> Un ami à moi m'a raconter que son frère qui s'est marier y a un an , a demandé la main d'une fille unique pour ses parent .. ces derniers ne lui ont rien exigé , sauf 1000 da , le gar leur a donné 2000 da ..et c tout rien de plus..ils se sont marié si vous voulez on va dire 100.000 da de dépense globales , et c tout..ils vivent heureux et trés à l'aise.

 

==> récemment je suis allé à une région de chlef pour assisté au mariage d'un ami, j'étais stupéfait de la simplicité de l'événement et en + cela ne changeait rien dans l'ambiance de la fete; ils ont servit le dinner à 17h, on est assis sur des tapis en plastique à 4 par table, le repas se constituait d'une assiete de frites au centre y a avait un morceau de viande , une assiette tajin zitoune , un peu de salade, et une assiette de hrira , une bouteille de jus local ..

La nuit c'était la fête et le thé pour les invité, c tout et ça s'est passé génial..

 

==> A annaba un ami m'a racconté qu'à la fin du dinner , y a avait un gar qui tenait un truc genre une caisse , il marque tous ceux qui donnent de l'argent avec leur nom et la somme versé !!!!

 

 

 

A vos commentaires

Edited by shincus

Share this post


Link to post
Share on other sites
=> les conséquence de la barrière financière : le sur-endettement de l'époux meskine , qui fera la misère du couple.

 

Wé c'est vrai, si la famille de l'épouse est trop gourmande en sachant que l'époux a des revenus modestes et ben c'est l'épouse qui soufrera le plus ( soupe à l'aile tout les soirs au menu jusqu'à remboursement des dettes :D)

 

=> Pourquoi on ne trouve pas une étude sociologue du phénomène du mariage?!

 

On est entrain de la faire là :D

Edited by mouradski

Share this post


Link to post
Share on other sites
=> les conséquence de la barrière financière : le sur-endettement de l'époux meskine , qui fera la misère du couple.

 

=> le parabole qui a changé radicalement la mentalité des filles qui veulent vivre com ce " Mouhaned et Nour" et croient qu'elles sont là pour que les hommes les satisfaisais ; des choz qui ont conduit a ce qu'elles restent célibataires ou que leur liaison fini en divorce ! (vous pouvez consulter les chiffre de divorces dans notre société)

 

=> Pourquoi on ne trouve pas une étude sociologue du phénomène du mariage?!

hadja iliwela pas de tele

Share this post


Link to post
Share on other sites
==> Un ami à moi m'a raconter que son frère qui s'est marier y a un an , a demandé la main d'une fille unique pour ses parent .. ces derniers ne lui ont rien exigé , sauf 1000 da , le gar leur a donné 2000 da ..et c tout rien de plus..ils se sont marié si vous voulez on va dire 100.000 da de dépense globales , et c tout..ils vivent heureux et trés à l'aise.

 

==> récemment je suis allé à une région de chlef pour assisté au mariage d'un ami, j'étais supéfait de la simplicité de l'evenement et en + celà ne changeait rien dans l'ambiance de la fete; ils ont servit le dinner à 17h, on est assis sur des tapis en plastique à 4 par table, le repas se constituait d'une assiete de frites au centre y a avait un morceau de viande , une assiète tajin zitoune , un peu de salade, et une assiète de hrira , une bouteille de jus local ..

La nuit c'était la fete et le thé pour les invité, c tout et ça s'est passé génial..

 

==> Un ami à moi m'a raconter que son frère qui s'est marier y a un an , a demandé la main d'une fille unique pour ses parent .. ces derniers ne lui ont rien exigé , sauf 1000 da , le gar leur a donné 2000 da ..et c tout rien de plus..ils se sont marié si vous voulez on va dire 100.000 da de dépense globales , et c tout..ils vivent heureux et trés à l'aise.

 

 

y a de l'espoir alors :)

 

==> A annaba un ami m'a racconté qu'à la fin du dinner , y a avait un gar qui tenait un truc genre une caisse , il marque tous ceux qui donnent de l'argent avec leur nom et la somme versé !!!!

 

Wé, j'en ai déjà entendu parler de ce genre de pratique et c'est gravement grave :(

 

Je voudrais aussi attirer votre attention sur un truc, j'ai remarqué le phénomène des cadeaux qu'on donne za3ma au marié, c'est toujours des services de tasses de café :D du coup le marié se trouve d'un coté avec une dette de 20 breaks et de l'autre coté avec un dépôt de services de sous tasses et de savonnettes dove d'une valeur de 8 Breaks :eek:, on dirait que c'est un grossiste le gars :D pourquoi ne pas au lieu de donner chacun un cadeau symbolique mettre tout les efforts dans une même caisse pour aider le marié à commencer sa vie :) ! cela se ferait discrètement et dans l'anonymat et même ceux qui ne donnent de cadeaux seront dans l'anonymat aussi, comme ça la IHRAJ.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salam

Un sujet qui concerne tout le monde , moi franchement je suis contre tout ça parce que le mariage ce n'est nullement le jour de la fête, mais bel et bien ce qui en suit. Normalement, chacun ses moyens ,y a pas de standardisation, et c'est une affaire de couple avant tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...