Jump to content

72% d’internautes en Algérie ont moins de 20 ans


Hicham
 Share

Recommended Posts

72% d’internautes en Algérie ont moins de 20 ans

 

Internet_350574109.jpg

 

Les Algériens âgés entre 15 et 19 ans sont les plus grands utilisateurs d’Internet en Algérie, ce qui représente un taux de 72% des internautes à l’échelle nationale. C’est ce que révèle une étude réalisée en 2013 par la société IMMAR Research & Consultancy.

 

Quant à la tranche d’âge entre 20 et 29 ans représente un taux de 60% d’utilisateurs d’Internet, suivie de celles 30 à 39 ans, soit 39%, alors que les internautes ayant entre 40 et 49 ans représentent un taux de 20%, indique cette étude effectuée en face à face auprès d’un échantillon de 1 975 individus, âgés de 15 ans et plus, représentatif de la population algérienne dans les zones urbaines et rurales. Concernant les personnes âgées de 50 ans et plus, ils ne représentent, pour leur part, que 10% des usagers du web.

 

Par ailleurs, l’étude relève aussi que le plus grand nombre de surfeurs se trouve à l’est du pays avec un taux de 43% en 2013, en augmentation par rapport à 2011 où il était fixé à 26%, selon l’étude. Le centre du pays occupe, quant à lui, la seconde place avec 37% des personnes qui se connectent à Internet, en augmentation par rapport à 2011 où il ne dépassait pas les 19%, suivi des internautes de l’ouest (34%) en progression par rapport à 2011 (16%) et du sud 28% en 2013 (14% en 2011). L’étude note, en outre, que les hommes consultent de plus en plus Internet (47% en 2013 contre 29% en 2011) de même que les femmes (31% en 2013 contre 13% en 2011).

 

S’agissant du niveau d’instruction, 84% des Algériens ayant un niveau universitaire utilisent l’Internet, ceux ayant un niveau secondaire représentent 69% des internautes, un niveau moyen (51%) et primaire (26%). Pour les personnes non scolarisées ne représentent que 7% des surfeurs algériens. En ce qui concerne les lieux d’utilisation de l’Internet, 70% des Algériens se connectent à domicile, contre 43% dans les cybercafés et 22% dans les lieux de travail.

 

L’étude fait ressortir également que 73% des internautes consultent les réseaux sociaux (70% d’entre eux Facebook), 58% téléchargent les fichiers vidéo et audio, 53% écoutent de la musique en ligne et autant envoient et reçoivent des emails.


Source

 

Le jour où on aura des vieux sur internet , on aura du haut débit !

Link to comment
Share on other sites

pas étonnant que les site porno sois dans Le TOP de Google :)

 

Argument de plus+ qui va pousser Algérie Télécom à faire la promotion de son logiciel de censure ... oh ! pardon, son logiciel de contrôle parental !

Cela dit, ... fameuse question ... qui va surveiller qui ? lol

 

Parents dépassés par les TICs donc ce seront les jeunes qui vont installer ce genre de logiciels pour surveiller leurs parents lol et non le contraire initialement prévu :D

Je taquine ... je taquine :)

 

Mais ça mérite bien une belle caricature celle là !

Link to comment
Share on other sites

d'ailleurs dans une émission où y avait Akhina Younes Grar et un professeur d'université , une enseignante a appelé à l'émission et donnait son avis à propos d'internet et elle a dit une belle phrase pour répondre au professeur qui disait que les enseignants doivent orienter les élèves et leur montrer les biens d'internet et surtout leur éviter le pire. elle a dit "comment apprendre aux élèves quelque chose qui nous dépasse largement, déjà qu'on maitrise pas bien l'outil informatique, les jeunes sont plus compétents que les vieux dans ce domaine ...... etc" :D

 

le secteur des télécommunications doit être gouverné par un jeune ou un vieux qui s'y connaisse sinon ce secteur n'évoluera jamais.

 

sebhan lah les présidents, les ministres des autres pays s'envoient des Tweets et chez nous on ignore même l'existence de Twitter , déjà que chez les jeunes peu de gens le connaissent.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



  • Posts

    • @genio Ma compréhension et expérience... ça dépend de l'offre (produit de ta banque)à laquelle tu as souscris et des dispositions commerciales et contractuelles du produit.... dans le plupart des cas contre un forfait mensuel (frais de compte , carte etc)..... une fois que ta banque te délivre une " carte bancaire" elle est valable (fonctionne) pour le retrait aux guichets DAB ou GAB, pour le paiement aux terminaux électroniques des commerces, et en ligne par internet...etc A mon niveau le paiement en ligne n'est pas un service distinct auquel tu dois souscrire seul et payer...    
    • Salut @laliche oui très contre-productif et anti marketing....donc plutôt improbable..! mais c'est un gros coup...! on approche des 48H de panne, et de mémoire, et beaucoup le soulignent : du jamais vu ! Tu dis que beaucoup d'autres serveurs sont affectés, par marque ça donne quoi, les demos g*éant aussi ?
    • @fourwinds et @maxowell et @mouzak la SATIM m'a informé que l'activation de la carte pour le paiement en ligne est un service payant....?! meme le service client de ma banque m'a dit que "c'est payant" ! j'ai raté un truc ou c'est vrai cette histoire ?   je vois par exemple sur les conditions de la BADR : "adhesion du porteur au service e-paiement : 200HT/an"
    • oui j'abandonne de mon coté j'ai tout essayé...c'est FOU que la banque n'arrive pas meme pas a faire fonctionner une CIB qu'ils ont confectionné il y a juste 3 semaines !!!!! le e-paiement existe depuis des années et des années...comment ils ne peuvent pas activer ma carte ?! helas c'est tombé sur moi... 
    • Aux yeux de la loi Algérienne vous devez prouver votre propriété immobilière ,  une maison que vous avez construite. Légalement, vous allez suivre les étapes à faire pour obtenir le titre de propriétaire (livret foncier). Le livret foncier est un document essentiel et une preuve qu’un particulier ou professionnel détient une propriété immobilière. Ce document, permet et indique la circulation des droits immobiliers du bien concerné. Aussi, pour obtenir un livret foncier, on passe par plusieurs étapes dont une enquête menée par le cadastre. Ceci, dans le but d’authentifier la propriété et la délimiter de manière très précise. On parle de livret foncier provisoire lorsqu’il s'agit d’une construction ou rénovation d’un bien immobilier. De plus, ce document concerne tout changement ou réfection d’une propriété immobilière. D’un autre côté, le livret foncier provisoire ne permet pas la vente du bien immobilier, ce qui nous amène à préparer un livret foncier définitif. Afin d’obtenir le livret foncier de son bien immobilier, le concerné doit se présenter auprès des services de la conservation foncière de la région dans laquelle se trouve le bien. Ceci, en se menant d’un dossier à fournir constitué de:   – PR 19, un bordereau que va vous délivrer la conservation foncière. Il vient en premier lieu, donc vous allez le remplir, le signer et le légaliser. (Vous pouvez télécharger l’exemplaire du bordereau dans ce lien) – Un extrait de naissance N°12 du propriétaire. – Une copie de votre identité prouvant la nationalité Algérienne, que ce soit une carte nationale ou tout autre pièce valide. – Une copie certifiée conforme du titre de propriété (acte notarié, acte administratif, contrat de donation, …) ou tout autre document prouvant la propriété. – Quittance du paiement des droits à la délivrance du livret.   Payements (en 2022): – Toute inscription ou publication d’un bien immobilier : 500 DZD. – Duplicata du livret foncier en cas de perte ou de vol : 500 DZD.
×
×
  • Create New...