Jump to content

[Insolite] Zimbabwe : 5 Dollars par Cri pendant L'Accouchement !!


Hicham
 Share

Recommended Posts

Zimbabwe : interdit de crier pendant l'accouchement

 

2985893_zimbabwe_650x300.jpg

 

5 dollars par cri poussé. C'est l'amende que reçoivent les femmes qui accouchent dans un hôpital au Zimbabwe, comme l'a révélé l’organisation anti-corruption Transparency International. Une somme considérable dans un pays où 95 % de la population est au chômage et le salaire moyen de 150 dollars.

 

Une mortalité élevée chez les mamans

 

Si les frais ne sont pas payés, la femme est retenue à l'hôpital et des intérêts s'ajoutent au total à régler.

Résultat, de plus en plus de femme sont poussées à rester chez elle pour mettre au monde ce qui n'est pas sans risque pour leur vie. Selon l'ONU huit femmes meurent chaque jour en donnant la vie au Zimbabwe. Un responsable de l’antenne de l’organisation Transparency International au Zimbabwe a rencontré le premier ministre pour l’informer de cette dérive. Mais depuis cet entretien, aucune mesure n’a été prise.

 

Officiellement, cette taxe a été mise en place pour éviter que les gémissements des futures mamans déclenchent de fausses alertes coûteuses pour l'établissement. Mais en vérité, c’est un autre moyen de leur extorquer de l’argent. Tranparency Internationale classe le Zimbabwe parmi les pays les plus corrompus de la planète. Selon son nouveau rapport, 62 % des habitants de ce pays on versé au moins un pot-de-vin dans l'année.


Source

 

Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!

Link to comment
Share on other sites

Zimbabwe : interdit de crier pendant l'accouchement

 

2985893_zimbabwe_650x300.jpg

 

5 dollars par cri poussé. C'est l'amende que reçoivent les femmes qui accouchent dans un hôpital au Zimbabwe, comme l'a révélé l’organisation anti-corruption Transparency International. Une somme considérable dans un pays où 95 % de la population est au chômage et le salaire moyen de 150 dollars.

 

Une mortalité élevée chez les mamans

 

Si les frais ne sont pas payés, la femme est retenue à l'hôpital et des intérêts s'ajoutent au total à régler.

Résultat, de plus en plus de femme sont poussées à rester chez elle pour mettre au monde ce qui n'est pas sans risque pour leur vie. Selon l'ONU huit femmes meurent chaque jour en donnant la vie au Zimbabwe. Un responsable de l’antenne de l’organisation Transparency International au Zimbabwe a rencontré le premier ministre pour l’informer de cette dérive. Mais depuis cet entretien, aucune mesure n’a été prise.

 

Officiellement, cette taxe a été mise en place pour éviter que les gémissements des futures mamans déclenchent de fausses alertes coûteuses pour l'établissement. Mais en vérité, c’est un autre moyen de leur extorquer de l’argent. Tranparency Internationale classe le Zimbabwe parmi les pays les plus corrompus de la planète. Selon son nouveau rapport, 62 % des habitants de ce pays on versé au moins un pot-de-vin dans l'année.


Source

 

Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!

Ya rab c'est pas pour rien qu'on nous nomme le tiers-monde.

Hata les cris d'accouchement darou alihoum la taxe, mazal andna, mais hna ça sera plus hard voir gore, la femme gémit on te taxe toute ta paye, comme ça les bébés nettront "AGAGAN" et leurs mamans se transformeront en bonnes soeurs, plus de grossesses, ni de taksar erass.

Salutations.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...