Jump to content

[Burkina Faso - Algérie] L'Algérie s'incline 3 à 2 face au Burkina Faso


Hicham
 Share

Recommended Posts

Burkina Faso 3 Algérie 2

Les Verts se rapprochent du Brésil

 

000_Par7455478.jpeg

 

L’équipe nationale a réussi une belle prestation à Ouagadougou et avec un peu plus de cran, les Verts auraient pu revenir avec un meilleur score. Il fallait aussi compter avec un arbitrage scandaleux qui a offert un pénalty généreux en fin de partie aux Etalons.

 

Une défaite par 3 buts à 2 n’est pas insurmontable pour l’équipe algérienne. Durant la première mi-temps, les coéquipiers de Madjid Bougherra ont connu deux périodes. La première verra les joueurs algériens faire jeu égal avec leurs adversaires mais étaient en nombre inférieur dans leurs essais offensifs qui n’ont pas du tout inquiétés la défense adverse à l’image d’un Slimani, trop esseulé, qui a raté tout ce qu’il a entreprit. Feghouli trop personnel alors que Taïder n’a pas apporté le soutien voulu. Soudani pour sa part était assez remuant mais pas percutant. Devant ce manque d’efficacité, les poulains de Paul Put reprennent confiance pour s’imposer sur le terrain et lancer des offensifs qui feront douter l’arrière garde algérienne.

 

Le meneur de jeu des Etalons, Pitroipa, déstabilisa a lui seul la défense algérienne pour l’inciter à faire des fautes. C’est ce qu’il arriva avec Belkalem qui n’hésitera pas à se lancer avec force sur un attaquant local pour provoquer un pénalty et écoper d’un carton jaune qui le privera de la rencontre retour puisqu’il était sous le coup de la menace. M’Bolhi, dans un geste exceptionnel dévie le cuir. Ce n’était que partie remise puisque sur un centre de la droite, Pitroipa, le meneur de jeu des Etalons, étrangement démarqué, ouvre le score pour le Burkina Faso alors que l’on jouait les temps additionnels de ce premier half.

 

En seconde période de jeu, les Algériens voulant refaire le retard se positionnent carrément dans le périmètre del’équipe adverse pour taquiner la ligne défensive des Etalons. Ainsi à la 50’ de jeu une première offensive des algériens menée par le duo Slimani-Feghouli, ce dernier hérite d'un bon ballon, effectue deux dribbles dans la surface de réparation adverse et trouve la faille pour assurer une égalisation méritée. Un but qui vaut son pensant d'or pour la rencontre retour. Le jeu s’anime d’un côté comme d’un autre et ce sont les locaux qui vont ajouter un second but par Koné qui profite d’une passivité de la défense algérienne (65’). Tout est à refaire.

 

Halilhodzic incorporera Guedioura à la place de Yebda pour donner plus d’assise au milieu de terrain. Les Verts repartent à l’assaut des bois adverses et c’est ainsi que sur un corner bien botté par Taïder, Medjani d’une tête rageuse remet les pendules à l’heure. Les algériens reprennent confiance devant des Burkinabéens qui ne s’attendaient pas à une telle volonté de la part des joueurs algériens. On s’acheminait sur un score de parité lorsque l’arbitre « inventa » un pénalty pour le Burkina Faso alors que le ballon a été dévié par la poitrine de Belkalem. Bance transforme le pénalty pour donner une victoire aux locaux. Le 19 Novembre il suffira d’un but au stade Tchaker de Blida pour que l’Algérie se qualifie pour une quatrième fois à une phase finale de la coupe du monde.

 

L’équipe algérienne a évolué avec la composition suivante : M'bolhi, Mostefa, Mesbah, Belkalem, Bougherra, Medjani, Yebda (Guedioura (63’), Taider( Lacen 81’), Feghouli (Kadir 90’), Soudani, Slimani.


Source

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...