Jump to content

BM: L'Algérie pourrait devenir un chef de file régional dans l’accès à l'internet


assilabox
 Share

Recommended Posts

La Banque mondiale a affirmé jeudi que l'Algérie pourrait devenir un chef de file régional dans le secteur de l'internet grâce aux fibres optiques déployées sur des dizaines de milliers de kilomètres.

 

Dans un rapport sur l'internet dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), la BM a évalué les ressources encore inexploitées des réseaux de fibres optiques appartenant aux compagnies de services publics d'énergie, d'électricité et de transport de cette région, et comment ils pourraient contribuer à la mise en place de services internet abordables.

 

A ce propos, elle a considéré qu'une meilleure utilisation de ces réseaux pourrait élargir l'accès au service internet sur large bande, y compris dans les régions rurales.

 

Dans ce sens, l'institution de Bretton Woods a affirmé que ''l'Algérie pourrait devenir un chef de file régional dans ce secteur grâce aux 49.000 km de fibres optiques déployées par Algérie Telecom et aux réseaux de plus de 20.000 km dont disposent les services publics algériens''.

 

L'internet haut débit faiblement accessible dans les pays du MENA Mais dans son évaluation de toute la région, la BM a relevé que les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) accusaient un retard par rapport à d'autres régions du monde dans le domaine de l'internet notamment celui du haut débit qui, pourtant, peut modifier radicalement les perspectives socio-économiques de la région et contribuer à une croissance accélérée.

 

Rappelant que le déploiement des réseaux à large bande stimulait le développement économique et devenait incontournable pour la compétitivité des pays, la BM a constaté que les services internet haut débit se développaient plus lentement dans la région MENA que dans d'autres régions émergentes d'Europe et d'Asie, et ce, avec des retards dans le déploiement des réseaux haut débit, l'accès à l'internet et son utilisation, et la création des contenus numériques.

 

A l'exception des pays du Golfe, où les populations ont déjà largement accès au Web, l'institution de Bretton Woods souligne que dans beaucoup de pays du monde arabe, cet outil de communication essentiel n'est accessible qu'à moins du quart des ménages.

 

''Des millions de gens n’ont pas les moyens de s'offrir ces services et risquent donc d’être les laissés pour compte de la révolution de l'information qui définit le monde moderne'', prévient-elle.

 

Au Maroc et en Tunisie, poursuit cette institution, les ménages disposant des revenus les plus faibles devraient dépenser environ 30 à 40% de leurs revenus pour bénéficier du service internet haut débit fixe ou mobile, tandis qu'au Yémen, les plus pauvres de la population devraient dépenser plus de la moitié de leurs revenus pour bénéficier d'une connexion internet haut débit mobile.

 

Alors que le monde arabe affiche une croissance économique plus lente et un niveau élevé de chômage, en particulier chez les jeunes et chez les femmes, l'internet haut débit ''peut modifier radicalement les perspectives socio-économiques de la région et contribuer à une croissance accélérée et à une prospérité partagée'', note Carlo Maria Rossotto, coordinateur régional du secteur des TIC à la BM pour la région MENA.

 

Solutions préconisées par la BM Le rapport propose un certain nombre de stratégies à l'intention des pays de la région MENA qui souhaitent entreprendre une réforme du secteur internet.

 

Il préconise en particulier de favoriser la concurrence entre les différents services de télécommunications pour les inciter à offrir à plus de clients des services internet haut débit utilisant toutes les plate-formes technologiques.

 

Explorer de nouveaux modèles de partenariat public-privé permettrait aussi une exploitation plus efficace des réseaux haut débit et d'en élargir l'utilisation au niveau local, avance la BM qui ajoute que le partage par les divers services publics des fibres optiques inutilisées permettrait de réduire les coûts du déploiement du haut débit et d'accroître la résilience des réseaux existants.

 

En outre, la mise en place de dispositifs d’incitations améliorerait la faisabilité de l’internet haut débit dans les régions isolées, notant que la mise en place d’actions de promotion dans le secteur de l'immobilier pourrait encourager l’offre des services internet haut débit dans les nouveaux bâtiments et les nouveaux quartiers.

 

La BM préconise aussi le recours à des stratégies axées sur la demande, y compris des programmes de subventions à l'intention des populations rurales et des autres groupes défavorisés, ce qui renforcera la culture numérique et contribuera à rendre les terminaux plus abordables.

 

APS

Link to comment
Share on other sites

  • Moderators

sauf que dans la réalité :

la BM a relevé que les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) accusaient un retard par rapport à d'autres régions du monde dans le domaine de l'internet notamment celui du haut débit qui, pourtant, peut modifier radicalement les perspectives socio-économiques de la région et contribuer à une croissance accélérée.

 

 

Read more: http://www.forumdz.com/showthread.php?43954-BM-L-Algérie-pourrait-devenir-un-chef-de-file-régional-dans-l’accès-à-l-internet#ixzz2seUuPSqJ

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

INTERNET

 

 

BM : L’Algérie pourrait devenir un chef de file régional dans l’accès à l’internet

 

 

La Banque mondiale a affirmé jeudi que l’Algérie pourrait devenir un chef de file régional dans le secteur de l’internet grâce aux fibres optiques déployées sur des dizaines de milliers de kilomètres.

 

 

Dans un rapport sur l’internet dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), la BM a évalué les ressources encore inexploitées des réseaux de fibres optiques appartenant aux compagnies de services publics d’énergie, d’électricité et de transport de cette région, et comment ils pourraient contribuer à la mise en place de services internet abordables.

 

 

A ce propos, elle a considéré qu’une meilleure utilisation de ces réseaux pourrait élargir l’accès au service internet sur large bande, y compris dans les régions rurales.

 

 

Dans ce sens, l’institution de Bretton Woods a affirmé que ’’l’Algérie pourrait devenir un chef de file régional dans ce secteur grâce aux 49.000ákm de fibres optiques déployées par Algérie Telecom et aux réseaux de plus de 20.000 km dont disposent les services publics algériens’’.

 

 

L’internet haut débit faiblement accessible dans les pays du MENA

Mais dans son évaluation de toute la région, la BM a relevé que les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) accusaient un retard par rapport à d’autres régions du monde dans le domaine de l’internet notamment celui du haut débit qui, pourtant, peut modifier radicalement les perspectives socio-économiques de la région et contribuer à une croissance accélérée.

 

 

Rappelant que le déploiement des réseaux à large bande stimulait le développement économique et devenait incontournable pour la compétitivité des pays, la BM a constaté que les services internet haut débit se développaient plus lentement dans la région MENA que dans d’autres régions émergentes d’Europe et d’Asie,

 

 

et ce, avec des retards dans le déploiement des réseaux haut débit, l’accès à l’internet et son utilisation, et la création des contenus numériques. A l’exception des pays du Golfe, où les populations ont déjà largement accès au Web, l’institution de Bretton Woods souligne que dans beaucoup de pays du monde arabe, cet outil de communication essentiel n’est accessible qu’à moins du quart des ménages.

 

 

’’Des millions de gens n’ont pas les moyens de s’offrir ces services et risquent donc d’être les laissés pour compte de la révolution de l’information qui définit le monde moderne’’, prévient-elle. Au Maroc et en Tunisie, poursuit cette institution, les ménages disposant des revenus les plus faibles devraient dépenser environ 30 à 40% de leurs revenus pour bénéficier du service internet haut débit fixe ou mobile, tandis qu’au Yémen, les plus pauvres de la population devraient dépenser plus de la moitié de leurs revenus pour bénéficier d’une connexion internet haut débit mobile.

 

 

Alors que le monde arabe affiche une croissance économique plus lente et un niveau élevé de chômage, en particulier chez les jeunes et chez les femmes, l’internet haut débit ’’peut modifier radicalement les perspectives socio-économiques de la région et contribuer à une croissance accélérée et à une prospérité partagée’’, note Carlo Maria Rossotto, coordinateur régional du secteur des TIC à la BM pour la région MENA.

 

 

Solutions préconisées par la BM

Le rapport propose un certain nombre de stratégies à l’intention des pays de la région MENA qui souhaitent entreprendre une réforme du secteur internet.

 

 

Il préconise en particulier de favoriser la concurrence entre les différents services de télécommunications pour les inciter à offrir à plus de clients des services internet haut débit utilisant toutes les plateformes technologiques.

 

 

Explorer de nouveaux modèles de partenariat public-privé permettrait aussi une exploitation plus efficace des réseaux haut débit et d’en élargir l’utilisation au niveau local, avance la BM qui ajoute que le partage par les divers services publics des fibres optiques inutilisées permettrait de réduire les coûts du déploiement du haut débit et d’accroître la résilience des réseaux existants.

 

 

En outre, la mise en place de dispositifs d’incitations améliorerait la faisabilité de l’internet haut débit dans les régions isolées, notant que la mise en place d’actions de promotion dans le secteur de l’immobilier pourrait encourager l’offre des services internet haut débit dans les nouveaux bâtiments et les nouveaux quartiers.

 

 

La BM préconise aussi le recours à des stratégies axées sur la demande, y compris des programmes de subventions à l’intention des populations rurales et des autres groupes défavorisés, ce qui renforcera la culture numérique et contribuera à rendre les terminaux plus abordables.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



  • Posts

    • Essaye aussi VLAN 2 sait on jamais, sinon le DSL-224 marche habituellement le plus normalement du monde (je l'avais) et mes amis l'ont...
    • Oui c'est cela, donc le modem se met bien en VDSL PTM   D'après le screenshot de @paschaBishop le problème doit se trouver chez AT alors ou bien le modem n'est pas accepter par le msan, je vais voir de quoi il en retourne
    • Ethernet Wan, sur la plupart des routeurs cela signifie que tu connectes un modem externe sur un port Ethernet, qui fournit l'internet. Peut être que tu pourrais regarder le mode sur lequel tu te trouves, normalement il y a un mode VDSL et un mode Ethernet WAN qui sont différents, pour te connecter tu dois être en mode VDSL. Je me suis reféré au lien suivant, pages 20 et 22: https://ftp.dlink.ru/pub/ADSL/DSL-224/Description/DSL-224_R1_QIG_3.0.4_17.06.19_EN.pdf
    • Pour le firmware je suis en: ME_1.10 (par défault) Pour l'interface je suppose que c'est ça ?
    • J'ai changer de mot de passe internet, fait 3 reset port, essayer les VLAN 0, 12 et aucun, même le technique ma dit VLAN 12, un gars avait le même problème que moi et ça à marcher pour lui en VLAN 12 mais je ne sais pas si il avait le même modem que moi. Dis moi, quelle version as-tu ? J'ai le hardware : H/W R1 et fimware : ME 1_20 et toi ? Aussi, peut tu me faire une capture d'écran la ou il y a les interfaces genre WAN IPV4 CONFIGURATION, ETHERNET WAN CONFIGURATION car quand je le met le modem en mode PTM il m'indique que la connection se fait via ETHERNET WAN CONFIGURATION alors que normalement cela devrait être en WAN seulement, pour confirmer un truc Merci.
×
×
  • Create New...