Jump to content

Google abandonne son projet de drones Internet


parazitenew
 Share

Recommended Posts

On le sait, les géants du Web multiplient les projets pour offrir Internet aux populations qui en sont privées. Louable objectif mais parfois la réalité économique et technologique se heurte aux bonnes intentions. C'est visiblement le cas pour Alphabet (Google) qui a décidé d'abandonner son projet de drones solaires.

ai-ml-google-header.jpg

Rappelons que Google s'est offert en 2014 le spécialiste des drones solaires Titan Aerospace pour un montant tenu secret. Ces drones sont théoriquement capables de voler à 20 km au-dessus du niveau de la mer, tout en étant alimenté par l'énergie solaire. En dehors de la connexion à Internet, Google pointait l'utilisation possible de ces drones pour les catastrophes naturelles, par exemple.

Pour autant, ces drones étaient toujours en phase de développement et malgré quelques essais en conditions réelles (au Nouveau Mexique), il semble que les conditions ne soient pas réunies pour un lancement à grande échelle.

Rappelons que Google a également vendu ses parts dans le fournisseur d’Internet par satellite O3b. Ce dernier opère une constellation d’une douzaine de satellites et fournit de l’accès Internet à des îles ainsi que des bateaux de croisière.

Mais pour Google, pas question d'abandonner la partie. Il s'agit juste d'être pragmatique. Le géant américain va désormais se concentrer sur son projet le plus avancé : Loon. Lancé en 2013, il consiste à créer un accès Internet distribué par un réseau de ballons dirigeables naviguant à haute altitude (20 kilomètres) et également alimentés par le soleil. L’idée est d’apporter une connexion Internet équivalente à de la 3G dans des zones non-couvertes.

« Cette idée peut sembler farfelue, mais elle repose sur des bases scientifiques solides. », assure Google qui explique avoir déjà mis au point une technologie pour contrôler la trajectoire des ballons en servant d’algorithmes et de la puissance de ses serveurs.

Après des essais en conditions réelles ont été menés en Nouvelle-Zélande, des lancements "commerciaux" ont été réalisés au Sri Lanka, suite à un accord avec le gouvernement du pays, et en Indonésie. Alphabet, la maison mère de Google a passé des accords avec les trois opérateurs indonésiens Indosat, Telkomsel et XL Axiata.

 

Source:

http://www.zdnet.fr/actualites/google-abandonne-son-projet-de-drones-internet-39847090.htm

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



  • Posts

    • Aaah ok !  donc tu veux dire que si jamais la VDSL se généralise et s'officialise alors c'est premier arrivé premier servi ? si c'est le cas ça promet!🤣  Donc si j'ai bien compris, ou c'est impossible de brancher tous les abonnés du DSLAM à la VDSL, ou bien ces fameuses cartes sont si rares que leur disponibilité est limitée ? Bref, pas convaincu pour un sou par cette explication ! Pour moi il est est plus logique qu’à l'instar de la Fibre, il y'ait des offres VDSL 10, 15 et 20 ou alors à l’extrême rigueur 20 vu que ce débit est généralement impossible à atteindre chez nous avec l'ADSL. Imposer la 50 méga mini c'est clairement une tentative malhonnête de rentabiliser le branchement d'un nouveau client !  (surtout quand on sait que beaucoup sont en VDSL sans jamais avoir rien demandé avec des débits de 10, 15 ou 20 méga)
    • Ayaaa AT qui tease sans vergogne un partenariat éclatax pour faire ce qu'on fait déjà avec eldahabiya depuis deux ans
    • Alors pas du tout, le 3D Secure Code (Recevoir un sms pour valider la transaction) est courant partout dans le monde, toutes les cartes de débit (Visa ou Mastercard) dispose de cette sécurité , c'est un moyen de sécurité supplémentaire (et plutôt efficace) contre les tentatives de fraude (en cas de vol de carte) c'est un peu comme l'authentification a deux facteurs (recevoir un sms afin de pouvoir se connecter a son compte sur pas mal de site)
    • Je ne suis pas d'accord.. pour un débit de 10 Mbps il est logique de laisser les clients en ADSL plutôt qu'en VDSL.. Il faut savoir que lors du passage au VDSL ils sont obligé de placer une nouvelle carte dans leur installation et les places sont limités, donc si tu passes en VDSL avec tes 10 Mbps tu empêchera certainement quelqu'un d'autre de profiter de hauts débits si l'installation est saturée.. 
    • SVP expliquer moi un truc que je ne saisis guere :   pourquoi en ALGERIE chaque transaction e-paiement necessite un foutu code temporaire via SMS ?!!! en europe on paye et on fait des virement dans n'importe quel pays instantanement sans SMS ni rien ! quand je vois la facilité des banques a l'etranger...je ne comprends vraiment pas pourquoi en ALGERIE pour realiser une simple transaction de 50DA il faut a chaque fois: - demander un mot de passe specialement pour internet !!!! (chose qui n'existe pas en europe...) - enregistrer un numero de tel aupres de la banque (deplacement perte de temps etc...) -attendre a chaque fois un SMS avec un code   C'est quoi ce systeme qu'aucun pays au monde ne propose ?! il y a une raison a tout cela ou c'est simplement de la bureaucratie ?
×
×
  • Create New...