Jump to content
Guest salimdz

Elle perd déjà 50 millions de dollars par jour

Recommended Posts

Guest salimdz

Elle perd déjà 50 millions de dollars par jour

L’Algérie sous la menace de la tempête financière internationale

“La forte volatilité des prix du pétrole commence à inquiéter. À 70 dollars le baril, nous serions en danger, à 60 ça irait mal, à 50 ça irait très mal”, a souligné le secrétaire général du RND et Chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia.

L’économie mondiale subit une crise financière qui n’est pas près de s’estomper selon différents analystes. La faillite de la banque Lehmann Brothers et le sauvetage de l’assureur AIG par un rachat de la FED de 80% de ses actions montrent que la tempête financière liée aux subprimes, qui touche aujourd’hui de plein fouet l’économie américaine, est loin d’être éloignée. Ces évènements semblent annoncer un ralentissement de la croissance de l’économie américaine et par effet de contagion celle des pays les plus industrialisés. L’économie algérienne est-elle au-dessus des turbulences de la finance internationale ? L’Algérie subit la crise financière mondiale à travers l’évolution des prix du pétrole. En raison d’une baisse de la demande, les prix du pétrole ont chuté de 50 dollars en moins de trois mois. Comme elle est fortement dépendante des prix du pétrole, la chute d’un dollar lui fait perdre 600 millions de dollars. Elle s’inquiète de la poursuite de cette chute, car si elle perdure, les entrées en devises vont diminuer.

 

En ce sens, le secrétaire général du RND et Chef du gouvernement Ahmed Ouyahia a souligné, vendredi, que l’Algérie est sous la menace de cette tempête financière. “L’Algérie risque de pâtir de la crise financière mondiale engendrant un ralentissement de la croissance mondiale, et notamment une baisse de la demande sur le pétrole, dont les exportations constituent la quasi-totalité des ressources en devises de l’Algérie. À 70 dollars le prix du baril de brut, nous serions en danger, à 60 ça irait mal, à 50 ça irait très mal. En fait, elle pâtit déjà de cette crise.” Les prix du pétrole sont passés de 147 dollars en juillet à moins de 100 dollars en septembre. La perte en un mois dépasse le milliard de dollars. Les marchés ont enregistré une forte volatilité des prix ces dernières semaines. Après la chute, on observe aujourd’hui le mouvement inverse. En effet, la réaction des banques centrales et le plan du Trésor américain pour soutenir le système financier US ont fait remonter les cours qui sont passés au-dessus de 100 dollars le bail vendredi.

 

Il s’agit de savoir si les prix du pétrole ne vont pas chuter de façon très importante au cours des prochains mois. Mais cette situation ne posera pas en principe de problèmes sérieux en 2008. L’Algérie a déjà engrangé 54 milliards de dollars de recettes en devises au cours des huit premiers mois. Même si les choses tournent mal d’ici à la fin de l’année, elle engrangera au minimum 70 milliards de dollars. La situation deviendra plus problématique à partir de l’an prochain en cas de persistance de la crise et de ralentissement de la demande pétrolière. Dans un tel scénario pessimiste, l’Algérie serait alors à moyen terme dans l’œil du cyclone.

 

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=99931&titre=L%E2%80%99Alg%C3%A9rie%20sous%20la%20menace%20de%20la%20temp%C3%AAte%20financi%C3%A8re%20internationale

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est ce qui arrive quand les incompétents sont aux commandes et ne pensent qu'a s'en metre plein les poches et a assurer leur place sur le trône.

 

si au lieu de ça, on avait mis a profit ces bénéfices pour investir massivement dans la formation, l'éducation, le tourisme ( pas de masse), l'agriculture, et les hautes technologies et les services a valeur ajoutées, on aurait pu etre un peuple capable de générer de la richesse autrement que simple esclave et rentier du pétrole.

 

on a préféré les centre commerciaux géants, les mosquées gantes, les autoroutes est-ouest géantes... ça va nous nourrir ? tout ça ?

 

 

waasssaaaallllaaaaammmm

Share this post


Link to post
Share on other sites
on a préféré les centre commerciaux géants, les mosquées gantes, les autoroutes est-ouest géantes... ça va nous nourrir ? tout ça ?

 

t'as oublié la dalle de sol dans les hôpitaux...

Share this post


Link to post
Share on other sites

croyez moi ou pas, un baril de 500$ ou 50$, rien ne va changer pour nous

c'est juste les megas projets qui seront ajournés, et la tchipa de nos gouvernants qui sera moindre c'est tout, y'a pas lieu de s'inquieter on est de toute façon cuits

Share this post


Link to post
Share on other sites
la solution une autre revolution un autre 1 er novembre pour chasser ses bandit corrompu et voleur du pouvoir

 

salam,

 

On a déjà fait ça, nous avons chassé les français, mais leurs "queues" sont toujours là...

 

Donc un autre 1er novenbre est raté!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors déjà que Ouyaya se permette de donner son avis sur un sujet aussi pointu, c'est comique, mais alors l'analyse du journaliste l'est encore plus !!!!

 

Quand on entend que le prix du pétrole est montée à 100 voir 150 dollars, c'est le prix auquel les grands groupent étrangers et les raffineurs le vendent sur la bourse des matières premières, pas le prix auquel le vendent les pays producteurs, à partir de la, il faut comprendre que la différence pour le pays producteur est vraiment minime, car le prix de vente du brute est lié à des aspect pratique et contractuels, prédéfinie à l'avance entre la société de forage et raffinage, alors que le prix du résultant est lui changeant !!!

 

En résumé, qu'il soit à 200 ou 100, ça ne fait pas une grande différence pour nous, il y a même des experts dans les quartiers de Londres, qui pensent que cette crise est faite pour résoudre les problèmes des grosses boites Américaines, qui vivaient mal la hausse du prix du pétrole et qui depuis quelque jours, commencent à voir des jours meilleurs se profiler pour eux !!!

 

P.S: l'argent injecté par Fortknox pour endiguer la crise financière, sera de toute façon récupéré de la poche des plus pauvres, les grandes entreprises profitent des niches fiscales pour ne pas être trop lourdement imposées !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le pétrole redescend à dix dollars , on va devoir bouffer les trottoirs et les ronds-points refaits 10 fois ces dix dernières années.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Solution est un nouveau gouvernement, à bas ses vieux qui nous gouvernent, il nous faut de la jeunesse, des gens qui pensent à l'avenir de leur pays et à celui de leurs enfants, pas des gens qui ont déjà 70 piges, leurs enfants sont mariés et habitent au caraïbes ou ailleurs, et que maintenant leur objectifs c'est de mettre un paquet en banque pour pouvoir se tailler et avoir une très belle retraite.

 

Non, c'est bon on est plus à l'époque coloniale, il faut un changement radicale.

 

Les mauvaises décisions ont étaient prises, lorsque le baril coutait 150$, notre pays aurait pu en profiter d'une certaine manière, mais là c'est trop tard, mais c'est normal que le baril baisse et il va baisser beaucoup plus, il faut pas être analyste pour voir cela, sa monter n'a été que grâce aux différents bouleversements dans le monde, mais fallait s'attendre à ce que à un moment sa se calme, c'était prévisible, je suis sûre que l'État le savait, mais eux il s'en foutent du peuple.

 

 

Ahhhh sa me fait vraiment mal de voir ou va ce pays!!:(:mad:

On est incomparable!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...