Jump to content
Sign in to follow this  
Guest salimdz

Conclusions du rapport de la publication britannique The Economist sur l’Algérie

Recommended Posts

Guest salimdz

Conclusions du rapport de la publication britannique The Economist sur l’Algérie

L’investissement hors hydrocarbures moteur d’une croissance forte en 2008

 

Le document prévoit “une croissance accélérée du PIB durant la période référentielle passant de 4,6% en 2007 à 6,1% en 2009”. “L’année 2009 sera celle du recul des pressions inflationnistes”, selon les estimations de l’étude qui fait ressortir une moyenne d’inflation passant de 3,8% en 2007 à 4,4% en 2008 avant de baisser à 4,1% en 2009.

 

Le rapport s’attend à une hausse considérable des dépenses publiques eu égard aux enveloppes allouées (destinées au programme de relance économique) et aux crédits complémentaires. Par ailleurs, il prévoit une évolution des revenus à la faveur de l’extension de la production des hydrocarbures et des recettes fiscales levées auprès des firmes pétrolières. Cependant, “l’impact de l’impôt sur les sociétés pétrolières deviendra partiel en 2008 grâce aux réductions prévues et qui figurent parmi les efforts du gouvernement visant à simplifier le système fiscal”. Au demeurant, “les excédents budgétaires demeureront importants en dépit de la simplification du système fiscal”, indique le rapport. “Les prix des produits de base qui resteront élevés et inchangés en 2008, avec une importante croissance des prix du pétrole et des produits hors hydrocarbures, baisseront en 2009”, selon le rapport.

 

Les cours du pétrole oscilleront entre 72 et 80 dollars, avec une tendance à la hausse, notamment en raison de “la plus-value” des cours du pétrole induite par les conditions géopolitiques.

 

L’investissement hors hydrocarbures sera le moteur principal de la croissance en Algérie pour la période 2008-2009. Les rapports prévisionnels publiés par l’unité d’information de la revue hebdomadaire The Economist constituent des références importantes pour le monde des affaires.

 

Cette forte croissance en 2008 et 2009 s’explique, selon l’étude, par “l’augmentation prévisible de la production du gaz pour la période 2008-2009 avec l’entrée en production des projets d’In Salah et In Amenas qui atteindront leur plein régime de production”. Le rapport prévoit, par ailleurs, un rôle plus décisif “des secteurs hors hydrocarbures qui deviendront le moteur de la croissance économique en raison de l’expansion importante dans les domaines des services, du bâtiment et des travaux publics sous le parrainage du gouvernement, et ce, dans le cadre d’un projet visant à développer les infrastructures et à offrir des logements à des prix raisonnables aux jeunes”.

 

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=91973&titre=L%E2%80%99investissement%20hors%20hydrocarbures%20moteur%20d%E2%80%99une%20croissance%20forte%20en%202008

Share this post


Link to post
Share on other sites

lol on dirait que les britanniques n'ont pas autre chose à faire , que faire des études sur l'algérie!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  



×
×
  • Create New...