Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'haut débit'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Discussions
    • Actu - News High-Tech
    • Guesra
    • Etudes et enseignement
    • Juridique et administratif
    • Cuisine DZ
    • Photos et vidéos
    • Cimetière مقبرة
  • اللغة العربية
    • مناقشة عامة
    • عرض الهاتف المحمول والمشغل (3G ، 4G ...)
  • البرامج والأجهزة (نظام التشغيل / البرامج / الأجهزة)
  • التلفزيون ، الأقمار الصناعية ، فك التشفير ، IPTV
  • Réception TV
    • Les récepteurs SAT
    • IPTV
  • L'Internet en Algérie
    • ADSL Algérie
    • FTTH
    • hébergement et noms de domaine (HOSTING)
    • Liaisons Spécialisées : LS, FTTX
    • Toip / Voip : Services Téléphoniques sur Internet
  • News Téléphonie Fixe & Mobile
    • Opérateurs : Mobilis / Djezzy / Nedjma
    • Les téléphones GSM
  • Auto - Moto ALGÉRIE
    • Géolocalisation, SIG et cartographie
    • Actualités diverses
    • Achat-Vente
    • Tuning Auto ALGERIE
    • Dépannage mécanique
    • Location/vente des engins de travaux public
  • Systèmes d'Exploitation (OS)
    • GNU/Linux et Unix
    • Windows
    • Macintosh
  • Jeux : Pc / Consoles / Lan
    • Jeux en Réseau / LAN Arena
    • Consoles de salon
    • Consoles portables
    • Jeux Web
  • Informatique / Télécoms / Développement
  • Ventes & achats
  • Hébergeurs (privé)

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Lieu


Loisirs


Occupation


ID Facebook

Found 10 results

  1. ALGER– Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a donné samedi soir le coup d'envoi d'une opération pilote de généralisation de la technologie en fibre optique FTTH (fibre to home ou fibre jusqu'au domicile) dans la wilaya d'Alger visant à assurer un débit internet stable et de qualité. "Nous avons procédé au lancement effectif du projet de modernisation du réseau TDM (technologie utilisant le fil en cuivre) dans la wilaya d'Alger, qui est vieillissant et vétuste. C'est une opération pilote qui consiste à remplacer le réseau filaire en cuivre par la technologie FTTH permettant ainsi de garantir un débit réel jusqu'à 100 Mégas", a déclaré à l'APS M. Boumzar à l'issue de la cérémonie de lancement des travaux de déploiement de la fibre optique au niveau de la rue Larbi Ben M'Hidi. "Pour remédier à cette situation, nous avons acquis de nouveaux équipements OLT (Terminal de ligne optique) permettant de connecter des milliers d'abonnés au réseau FTTH", a-t-il fait valoir, considérant le FTTH comme une des technologies les plus performantes pour un accès à l’internet fixe car elle propose des débits de connexion les plus rapides, permet l’évolution de nouveaux usages internet, multimédia et de services connectés, grâce à des débits supérieurs à ceux de l’ADSL. "Nous allons aussi, grâce aux importantes capacités offertes par les équipements OLT, couvrir les 256 zones blanches d'Alger (zones non couvertes actuellement par la téléphonie et internet)", a-t-il promis. M.Boumzar a expliqué, en outre, que les travaux de déploiement de la fibre optique FTTH ont débuté, d'abord, au niveau de la rue Larbi Ben M'hidi "car cette zone, a-t-il relevé, est dotée du réseau filaire en cuivre "le plus vétuste de la capitale avec 17.962 abonnés". Le projet de modernisation touchera aussi bien Alger-Est jusqu'à Réghaïa et la partie Ouest d'Alger dont la ville nouvelle de Sidi Abdellah et Ouled Fayet, qui n'ont pas encore bénéficié d'internet. Pour Alger Centre, le projet de modernisation du réseau TDM concerne "17 sites TDM au niveau de Birtouta, Birkhadem, Ben M'hidi, Bir Mourad Rais, Hydra, Mustapha et Ain Naadja pour un total de 56.717 accès". Il a indiqué, en outre, que cette opération de remplacement du réseau filaire en cuivre par celui du FTTH à Alger, sera lancée, dans une seconde phase, dans la wilaya de Constantine, avant d'être généralisée à toutes les autres wilayas. "J'ai donné des instructions pour déployer la fibre optique partout en Algérie. Sur le plan économique, c'est un investissement à moyen et long terme qui est moins coûteux et plus rentable", a-t-il encore affirmé. Source: Apz.dz Media
  2. Bonjour à tous, Suite à la première réunion tenue avec les cadres dirigeants d'Algérie Télécom, suite à une seconde réunion tenue hier en début de soirée au niveau de la Direction Générale d'AT, la première action qui consiste à la mise en place d'un panel d'observation de la qualité d'internet est lancée. Rôle du panel : De manière hébdomadaire 1- Tester la connexion en Upload, Download, Ping sur des adresses définies. 2- Effectuer un appel au 107 et évaluer : Le temps d'attente, le nombre d'appels nécessaires à l'obtention d'un technicien. Nous avons besoin de mobiliser dans un premier temps 60 internautes par plateforme (60 Anis, 60 Easy et 60 Fawry). Je lance donc aux membres de ForumDZ un appel à collaboration en vous rappelant que ce que nous faisons là n'a qu'un seul objectif : L'amélioration de la qualité des accès au Net, cette amélioration ne peux exister sans notre apport !!! Les forumistes interessés peuvent m'envoyer leur coordonnées par MP, Mail (Semtior at gmail.com) ou en postant leur coordonnées directement ici. La liste préliminaire DOIT ETRE BOUCLEE à la fin de ce week end, ne soyez pas timides et postulez !!!!!!!
  3. Mobilis Passe au Très Haut Débit Mobile Mobilis a mis ON AIR aujourd'hui pour la première fois, non seulement en Algérie mais aussi en Afrique, du premier site 3G très haut débit, sur un réseau commercial. A cette occasion, le Président Directeur Général Mr Damma Saad "s'est réjouis de cette importante évolution technique et remercie vivement les ingénieurs de Mobilis et son partenaire technologique l'équipementier suédois Ericsson pour les efforts fournis qui ont permis de tester avec succès pour la première fois en Algérie et en Afrique ces nouvelles fonctionnalités" . . Le site a été installé spécialement au niveau du Centre National Technique de la FAF à Sidi Moussa, pour offrir les meilleures conditions à notre équipe nationale, afin que ses joueurs puissent profiter de la meilleure expérience du très haut débit mobile . Cette nouvelle installation, peut atteindre les 63 Mbps/seconde, grâce à la troisième porteuse (3C-HSDPA), qui peut augmenter la vitesse d'utilisation pour la liaison descendante (Down Link) jusqu'à 50%, ainsi que la technologie des Uplink multi-support amélioré (GUE-MC), qui permet elle aussi d'augmenter la vitesse de liaison montante jusqu'à 100% . Les technologies 3C-HSDPA et GUE-MC sont les prochaines étapes dans l'évolution HSPA multi supports, une technologie prometteuse permettant d'accroître la capacité, d'augmenter les débits et d'améliorer sensiblement la couverture réseau. Grâce aux bons choix technologiques de Mobilis, l'opérateur dispose depuis le lancement de la 3G d'un réseau HSDPA avec double porteuse atteignant les 42 Mbps en Down-link. Un réseau évolutif qui lui permet une augmentation des capacités sans pour autant consentir des investissements énormes, en introduisant des technologies de pointe telles que la 3C-HSDPA et la GUE-MC. . En attendant la généralisation de ces équipements sur les zones d'activités à forte concentration, la presse nationale sera conviée au niveau du centre de Sidi Moussa pour apprécier de près la qualité de service offerte par le réseau de Mobilis. Avec cette nouvelle installation, Mobilis confirme son engagement de mettre à disposition des algériens en général et de ses clients en particulier les dernières technologies au monde en matière de téléphonie mobile, pour être au diapason de ce qui se fait à travers les pays les plus avancés en la matière. Source
  4. C’est l’une des annonces prévues à l’occasion de la visite de Jean Marc Ayrault le premier ministre français en Algérie le 16 et 17 décembre prochains. L’opérateur historique français de téléphonie mobile lance trois joint-ventures en Algérie avec une SSII privée, Net Skills pour explorer de nouveaux services liés à l’internet haut débit notamment. Il n’existe plus d’obstacle juridique à l’annonce lundi prochain à Alger, en marge du forum d’affaires Algérie France, de la signature d’un accord entre Orange Télécom et une société algérienne de services informatique, Net-Skills pour le lancement de services liés au nouvel environnement de l’internet mobile à haut débit. C’est une source proche du dossier à Alger qui a confirmé à Maghreb Emergent l’aboutissement d’une négociation qui a duré un an dans le sillage de la visite de François Hollande en Algérie en décembre 2012. Le PDG de Net-Skills Nassim Kerdjoudj, invité du direct de la radio Maghreb M le mardi 03 décembre dernier, a fait allusion, à l’antenne, à une évolution radicale des métiers de son entreprise à partir du 1er janvier 2014. Le protocole d’accord portera sur la fondation de trois joint-ventures de droit algérien à un niveau de capitalisation qui n’a pas été indiqué. L’une d’entre elles se chargera de proposer un service wifi grand public, partant d’une anticipation sur la généralisation des smartphones en Algérie avec la mise en exploitation des 3 licences 3G avant la fin de l’année 2013. Le développement de la connectivité par fibre optique est également un gisement d’opération qui intéresse le nouvel entrant en Algérie. Orange est la filiale de France Télécom - devenu elle-même Orange depuis juillet dernier - qui a, à plusieurs reprises tenté de se rapprocher d’Algérie Télécom notamment à l’époque de la présidence de Thierry Breton dans le contexte favorable du voyage historique de Jacques Chirac en Algérie en mars 2003. France Télécom a travaillé en Algérie à travers différente filiale liée au web (Wanadoo) ou aux infrastructures. Mais ne s’est jamais installé comme investisseur dans le pays. Un changement de stratégie d’approche La grande histoire de Orange avec l’Algérie est surtout marquée par deux autres rendez-vous manqués lors de son échec dans l’acquisition d’une licence de téléphonie mobile en 2001 (Orascom) et en 2004 (Watania). Le partenariat avec une jeune SPA algérienne du secteur informatique et des TIC serait un changement complet de stratégie de la part du leader français de la téléphonie. C’est le déblocage de l’appel d’offres pour la licence de 3G qui a semble-t-il décidé Stephane Richard, le patron de Orange de mettre enfin un pied en Algérie où les spécialistes s’attendent à une phase de rattrapage dans les TIC après une stagnation de plusieurs années. Orange est présente en tant qu’opérateur direct ou sous la forme d’octroi de franchise dans 23 pays dans le monde. L’opérateur français a procédé à des acquisitions ces dernières années qui lui permettent de devenir un acteur important de l’économie numérique en vendant des contenus sur le web. Orange emploie près de 172 000 personnes dont 105 000 en France, et sert près de 226 millions de clients dans le monde. Si le partenariat entre Orange et Net Skills devait se déployer, il serait un nouveau modèle d’affaire dans la filière des services, Lafarge Algérie ayant déjà lancé, dans l’industrie, un partenariat avec un privé algérien pour la réalisation d’une cimenterie dans la wilaya de Biskra. Les derniers grands partenariats algéro-français signés concernent des entreprises françaises privées et des acteurs algériens publics comme Alstom avec Ferrovial, Renault avec SNVI ou encore plus anciennement Axa avec la BEA et le fonds national d’investissement (FNI). L’entrée d’Orange en Algérie serait aussi mise sur le compte du Forum des chefs d’entreprises (FCE), dont Nassim Kerdjoudj est l’un des vice-présidents, et qui a toujours milité pour la promotion de partenariat privé-privé entre l’Algérie et la France. . Source : http://www.maghrebemergent.info/high-tech/telecoms/item/32617-orange-va-mettre-un-pied-en-algerie-onze-ans-apres.html
  5. Sommaire : Le Haut Débit mobile arrive en Algérie : 3 opérateurs vont lancer la 3G+ avant la fin de l'année. Du coup le déploiement d'un réseau national en fibres optiques est relancé après avoir pris du retard, dans un contexte politico-économique compliqué. Pierre Col Par Pierre Col pour Infra | Net | Samedi 19 Octobre 2013 Arrivée de la 3G+ en Algérie Le 15 octobre, 3 opérateurs mobiles algériens se sont vu allouer des fréquences provisoires pour exploiter la 3G+ : Djezzy, Mobilis et Nedjma indiquent qu'ils sont prêts à lancer la 3G+ avant la fin de l'année. Pour ce que l'on en sait aujourd'hui, leurs offres commerciale comporteront différents paliers tarifaires en fonction du volume d'usage. Pour accompagner cette évolution technologique, l'INTTIC - Institut National des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication - organise le 2 décembre prochain à Oran une journée scientifique consacrée à la 3G : placé sous l'égide du ministère de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication, ce colloque a pour objectif de « souligner les enjeux socio-économiques et les attentes des usagers par rapport au lancement commercial imminent de la 3G mobile en Algérie », indiquent ses organisateurs. Les communications prévues dans ce cadre s'articuleront autour de divers thèmes tels ceux intitulés "La migration vers la 3 G : perspectives techniques et socio-économiques", "Stratégies de déploiement : défis et enjeux", "Accès mobile à Internet" et "Évolution des technologies 3G". Relance du déploiement de la fibre optique par Algérie Télécom Et cette arrivée prochaine de la 3G provoque une relance du plan de développement de l'Internet fixe à Haut Débit en Algérie dont je vous avais parlé il y a 4 ans. Afin de contrer l'arrivée de la 3G, Algérie Telecom a indiqué vouloir accélérer le déploiement de son réseau de fibres optiques. Car ce vaste chantier n'a pas avancé aussi vite que prévu, et selon ses responsables c'est essentiellement par manque d'entreprises qualifiées pour mener les travaux : en effet, le gouvernement algérien ne souhaite pas faire travailler d'entreprises étrangères sur ce chantier, et réserve ses appels d'offre aux entreprises nationales. Du coup, alors que le plan stratégique d'Algérie Télécom prévoyait de déployer 20.000 km de fibres optiques sur la période 2013-2014, seulement 1529 km ont été posés en 6 mois… On notera que, bizarrement, ce sont des entreprises chinoises qui fournissent la fibre optique, au détriment de l'entreprise CATEL, seul fabricant algérien de câbles pour la fibre optique, qui n'a pas été sollicité pour fournir le nouveau réseau : alors que le prix de la main d'œuvre algérienne est proche du prix de la main d'œuvre chinoise, et compte tenu du taux de chômage qui frappe la jeunesse algérienne, c'est tout à fait surprenant et les observateurs s'interrogent sur les raisons de cette étrange « préférence chinoise ». En effet, plus de 21% des moins de 35 ans sont sans emploi en Algérie, pour un taux de chômage global de 10%. Autre bizarrerie du système algérien, l'ex-ministre des télécoms Moussa Benhamadi fut président d'Algérie Télécom de 2008 à 2010, puis Ministres des Postes et Télécommunications de 2010 à octobre 2013, lorsqu'il fut débarqué du fait d'un remaniement ministériel. Et alors qu'il était ministre, il était en même temps patron de Condor, une entreprise locale qui vend une large gamme allant de l'électronique à la high tech, incluant des tablettes et des smartphones, avec le slogan « Algérien d'origine »... alors qu'on imagine bien que ces produits technologiques ne sont pas fabriqués sur le territoire algérien mais très probablement en Chine. Vous me direz, nous sommes mal placés pour donner des leçons en matière de conflit d'intérêt, puisqu'en France ce sont bien les patrons de grandes entreprises des secteurs concernés qui sont chargés par le gouvernement de piloter les 34 projets du plan « Nouvelle France industrielle »… Bientôt un GIX algérien Un autre point positif pour le développement d'Internet en Algérie : la mise en place prochaine d'un point d'échange de trafic Internet. Ce GIX algérien permettra « à tous les fournisseurs Internet de se connecter à ce point d'échange sans avoir à passer par l'étranger », a indiqué la ministre de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication, Zohra Derdouri. On le voit, l'Algérie a décidé de mettre le paquet pour entrer dans le 21ème siècle avec des réseaux hauts débits fixes et mobiles. Elle en a largement les moyens financiers, compte tenu de la manne que lui rapportent chaque année ses énormes ressources pétrolières et gazières. Souhaitons que la diffusion de ces technologies soit massive et permette à l'Algérie de développer une véritable industrie dans les TIC, et notamment dans le logiciel et les services : ce serait un moyen intelligent pour contribuer à résorber le chômage des jeunes, fléau de ce pays. Source ZDNet : http://www.zdnet.fr/actualites/3g-et-fibre-optique-l-internet-a-haut-debit-en-algerie-n-avance-pas-sans-difficultes-39794932.htm
  6. Le Mont Fuji en 4G Le mont Everest s’est doté de la 4G cette semaine et aujourd’hui, c’est une autre montagne mythique qui accueille le réseau 4G/LTE : Le mont Fuji. Les amateurs de hauteurs se rendant au Japon pourront dorénavant utiliser le réseau en très haut débit au sommet de la montagne sacrée. La 4G a été installée par l’opérateur NTT DoCoMo et permettra aux alpinistes et autres touristes de profiter d’un débit de 75Mb/s sur les sentiers et sur le sommet même de la montagne. Tout cela a été possible grâce à l’installation de 6 antennes relais un peu partout sur le volcan. Le mont Fuji disposait déjà d’un réseau télécom depuis 1999 et de la 3G depuis 2005. Une nouvelle étape pour cette montagne ultra connectée. Source
  7. Une connexion 3G en Algérie grâce à Google ? Le haut débit en Algérie, cela sera peut-être possible en Algérie grâce à Google. Le géant américain pourrait, en effet, venir aux secours des Algériens qui sont pris en otages par les dysfonctionnements d’Algérie Télécom et les velléités politiques de leurs autorités. De Google jaillit l’espoir. Google a annoncé samedi le lancement expérimental dans la stratosphère de gros ballons gonflables pouvant relayer une connexion internet vers des zones difficiles d'accès, un projet " fou " issu de son laboratoire secret californien. Baptisé " Loon " - un raccourci de "balloon" (ballon en anglais), qui signifie aussi "dingue" - le projet " a en effet l'air, à première vue, complètement fou! ", a reconnu dans une déclaration faite à l'AFP l'Américain Richard DeVaul, un des directeurs du laboratoire Google X. Mais "Loon" repose aussi, selon lui, sur " des bases scientifiques solides " qui ont permis cette semaine d'établir avec succès des premières connexions au sol, en provenance d'une trentaine de ballons flottant à une vingtaine de kilomètres d'altitude au-dessus de la Nouvelle-Zélande, indique encore l'AFP. " Nous travaillons au sol en partenariat avec un fournisseur de services internet : des faisceaux de signaux sont envoyés vers le ballon, qui les renvoie vers le sol en direction d'antennes ou boîtiers (placés par exemple sur les toits des maisons). Le ballon a en quelque sorte une fonction de miroir réfléchissant ", explique M. DeVaul. L'électronique embarquée est alimentée en énergie par un panneau photovoltaïque. Les débits proposés " sont équivalents à de la 3G, et chaque ballon (de quinze mètres de diamètre) permet une connexion sur 40 kilomètres autour de lui ", précise Johan Mathe, un des ingénieurs en charge du projet. Les Algériens peuvent-ils bénéficier de ce projet ? Certainement puisque l’objectif de Google est de répondre aux besoins des deux tiers de la population mondiale qui n'ont « toujours pas accès à une connexion rapide et bon marché ». Et l’Algérie fait partie de cette catégorie puisqu’elle demeure parmi les derniers pays où la 3G et le haut débit ne sont pas encore commercialisés et proposés. Google pourrait donc soulager les internautes algériens et leur offrir une réelle connexion 3G. Il suffit pour cela que le projet se réalise entièrement car, pour l’heure, il est à un stade " beaucoup trop expérimental pour déjà penser à une couverture de la planète entière ! ", indique le premier moteur de recherche au monde. Source
  8. Une comission nationale de large bande haut et très haut débit a été installée, hiér lundi à Alger, par le ministre ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi. L’objectif de la commission porte, aussi, sur la généralisation de l’utilisation de l’internet et des autres TIC "dans l’intérêt de tous les citoyens et promouvoir le large bande comme moteur de la croissance économique", à la base d’investissements dans le secteur du numérique et créer ainsi une dynamique de développement du large bande, selon le ministre. La commission aura également à "dresser l’état des lieux des infrastructures nationales du large bande et des taux de pénétration des accès aux réseaux de télécommunications et des usagers des TIC dans les différents secteurs socio-économiques du pays et par le grand public". La mission de cette structure porte, en outre, sur les mesures réglementaires à entreprendre, par ordre de priorité, pour stimuler et appuyer fortement la généralisation de l’usage des TIC dans le pays", a ajouté le ministre. La commission mènera également des "actions de sensibilisation relatives aux avantages socio-économiques du large bande", en donnant une importance particulière au "développement local des contenus, des applications et à la création d’une demande pour le large bande". source : http://nessnews.com/index.php?option=com_content&catid=1&id=296&view=article&Itemid=20
  9. Algérie Télécom travaille sur la modernisation de son réseau Internet ! Azouaou Mehmel, Directeur Général du groupe Algérie Télécom, est intervenu jeudi dernier sur les ondes de la radio nationale, la Chaîne III. Il est revenu sur pas mal de points notamment sur l'un des gros problèmes que rencontre l'opérateur, celui de l'insatisfaction des clients. M. Mehmel s'est aussi axé sur les problèmes de connexion que rencontre bon nombre d'Algériens. Il a assuré que son entreprise s'attelait à moderniser son réseau Internet à travers les extensions de la bande passante pour assurer aux clients un plus haut débit et un meilleur service. " Nous avons fait des extensions concernant la bande passante internationale et il n'y a pas de problèmes dans ce segment. Algérie Télécom oeuvre pour faire des extensions sur les couches intermédiaires du réseau pour améliorer la bande passante garantie au client ", a-t-il déclaré. A l'occasion de la fête du 1er mai, Azouaou Mehmel avait adressé un message à l'ensemble du personnel d'Algérie Télécom. Un message qui insistait sur la satisfaction client. Pour lui, l'entreprise se doit de relever un défi de taille, celui d'un " engagement sans faille et une transformation radicale de notre façon de travailler et d’entretenir des rapports tant avec le citoyen qu’avec les entreprises dont les préoccupations en matière de qualité et de productivité devraient être les nôtres ". Il a également insisté dans son courrier sur les rapports qu'entretient la firme avec ses clients, une clientèle qu'il " convient d'écouter pour mieux la satisfaire ". Et surtout " une clientèle qui devient de plus en plus exigeante ". Il a encore profité de cette occasion pour revenir sur ce point, affirmant que le groupe avait réalisé " une croissance de quelque 20% d'abonnés en plus en une année ". Pour lui, cela reste " insuffisant " et la croissance doit être située sur deux niveaux : " la croissance en terme de capillarité, c’est à dire pouvoir déployer le réseau pour connecter plus de personnes, et la croissance en terme de débit et de bande passante ". " Le client a toujours tendance à demander plus de débit pour la connexion. L’entreprise doit donc mobiliser des moyens pour pouvoir mettre à niveau des plates-formes pour la réalisation des extensions ". Algérie Télécom se doit, selon lui, " d’assurer un produit de qualité et de s’adapter aux nouvelles donnes, à travers la modernisation des infrastructures, et le déploiement des moyens matériels et humains nécessaires pour couvrir le territoire national et assurer les différents services d’Algérie Télécom au citoyen ". Source
  10. Numericable lancera deux offres anti-Free à partir du 11 juin Le câblo-opérateur Numericable proposera deux nouveaux forfaits très compétitifs : une offre quadruple play à 44,90 € avec Internet à 200 Mbit/s et une offre triple play à 24,90 € par mois. Numericable veut faire oublier Free. Le câblo-opérateur va lancer à partir du 11 juin deux nouvelles offres fibre optique (FTTB) à 100 ou 200 Mbit/s très compétitives. La première, quadruple play, s'appuie sur l’offre Power déjà existante. Elle sera proposée à 44,90 € par mois avec La Box by Numericable, une connexion Internet jusqu’à 200 Mbit/s, un bouquet télé de 200 chaînes dont une dizaine en haute définition, la téléphonie fixe illimitée en France et vers 100 destinations et un forfait mobile de 1 heure d’appels et 60 SMS utilisant le réseau de Bouygues Telecom. Il est dommage que le forfait mobile ne soit pas illimité. Cette offre est quand même 10 € moins cher que l'offre Power+ Family, qui comporte juste 40 chaînes de TV en plus, mais qui n'inclut pas d'offre mobile. Cette offre à 44,90 € ne devrait pas intéresser ceux qui souhaitent un abonnement mobile illimité compris dans leur offre. En comparaison, l'offre quadruple play de Free est à 47,97 € par mois avec un abonnement mobile illimité. La seconde offre de Numericable s'appuie sur le forfait iSmart, disponible uniquement sur le Web avec, pour 24,90 € par mois, un accès Internet jusqu’à 100 Mbit/s, la téléphonie fixe avec des appels illimités en France et vers 100 destinations. Côté TV, elle se limite aux 19 chaînes de la TNT. A 24,90 € par mois, c’est la moins chère pour accéder à Internet en très haut débit par la fibre optique. Rendez-vous sur cette page pour découvrir si vous êtes éligible aux nouvelles offres fibre optique du câblo-opérateur. Source non non ya pas d'erreur sur le chiffre c'est bien 200 Mbps (24 Mo/s) , dodo AT dodo !!!
×
×
  • Create New...