Jump to content

[Wikipédia] Un étudiant piège la presse mondiale


Recommended Posts

  • Moderators

Wikipédia réserve bien des surprises à qui clique les yeux fermés. C'est ce qu'ont appris à leurs dépens des dizaines de médias dans le monde, piégés par un jeune irlandais de 22 ans.

Le 30 mars dernier, Shane Fitzgerald, étudiant en sociologie et économie à Dublin, publie sur la version anglaise de Wikipédia une fausse citation du compositeur français Maurice Jarre, décédé la veille au soir. Le but de la supercherie? Réaliser une expérience dans le cadre de recherches sur la globalisation, a expliqué le jeune homme au quotidien Irish Times.

Avouant avoir eu quelques doutes éthiques sur le fait d'utiliser la mort de quelqu'un pour faire une expérience, Shane Fitzgerald a précisé avoir sélectionné avec soin la citation pour ne pas porter atteinte à la mémoire du compositeur.

L'artiste aurait en effet pu la prononcer: «On pourrait dire que ma vie elle-même a été une musique de film. La musique était ma vie, la musique m'a donné la vie, et la musique est ce pourquoi je vais rester dans les mémoires longtemps après que je quitterai cette vie. Quand je mourrai, il y aura une dernière valse jouant dans ma tête, que je pourrai seul entendre». La citation est d'abord retoquée à deux reprises par Wikipédia, faute de sources. La troisième tentative fait mouche: pendant 25 heures la citation reste en ligne.

L'histoire aurait pû s'arrêter là et le jeune homme rester seul face à sa conscience. Mais le tour de passe-passe fonctionne. La citation factice se retrouve dans la rubrique nécrologie de plusieurs journaux, aveuglés par la facilité offerte par l'encyclopédie en ligne. The Guardian, The Independant mais également des journaux indiens et australiens, la reprennent dans leurs articles sur la mort du compositeur. Le coup, parfait, a réussi.

 

Le faussaire lui-même est pris de court, se prétendant choqué des résultats de son expérience: «Je ne m'attendais pas à ce que ça aille si loin. Je m'attendais à ce que ça se retrouve sur des blogs ou des sites, mais par sur des journaux de qualité», a-t-il expliqué après coup.

 

La supercherie n'a été découverte que quand l'étudiant a envoyé un e-mail aux journaux qui s'étaient laissés berner. Si Wikipédia a enlevé la citation et si certains journaux l'ont corrigée sur leur site ou ont publié une correction, elle reste visible sur des dizaines de sites, blogs et version en ligne de journaux.

Source : Libé.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...