Jump to content

Marché de l'immobilier: Les loyers de tous les excès


sympho
 Share

Recommended Posts

Marché de l'immobilier: Les loyers de tous les excès

 

 

par Moncef Wafi

Un simple coup d'oeil aux petites annonces parues dans la presse ou encore un tour chez les agences immobilières vous renseignent sur la folie des cours qui s'est emparée du rayon location depuis quelques mois. «C'est de la folie furieuse», s'emportera Khaled, nouvellement marié, à la recherche d'un petit F2. «Les prix sont devenus incontrôlables et on a l'impression que c'est la porte ouverte à tous les excès», dira-t-il après avoir frappé à toutes les devantures des agences immobilières. «Parfois, ils sont indisponibles même si l'on met le prix». L'autre formule est celle des petites annonces qui évite de passer par les agences immobilières «suspectées» de gonfler les prix et surtout de prendre un treizième mois qui fait mal à la poche. Les mêmes mots reviennent dans la bouche de Nadia et Hichem, un couple de fonctionnaires avec deux enfants en bas âge. « Nous avons mis toutes nos économies et nous avons dû emprunter le reliquat pour acheter un F3 dans un programme socio-participatif mais en attendant, on est obligé de se débrouiller un toit, mais avec les loyers exigés, c'est mission impossible», constate, amer, Hichem qui pense à emménager chez sa belle-famille en dernier recours. Du côté des «professionnels» de la location-vente, il n'y a pas d'explication rationnelle à cette envolée des baux de location, si ce n'est l'implantation d'entreprises étrangères sur le sol de la wilaya d'Oran. Pour Majid, gérant d'une agence immobilière, l'afflux des étrangers a déréglé complètement les cours de la location et les particuliers ne se privent plus pour augmenter les prix en ciblant particulièrement cette catégorie de clients au détriment des nationaux, puisque les entreprises ne marchandent généralement pas. Ces dernières trouvent également leur compte puisqu'en termes d'économie, elles préfèrent louer un appartement pour leurs cadres au lieu des chambres d'hôtels qui leur reviennent, à la longue, onéreuses. L'exemple de la cité Akid Lotfi est illustratif à plus d'un titre, des nouvelles moeurs régissant le secteur de l'immobilier, compte tenu de la courbe ascendante prise par le marché de l'immobilier sur ce site dédié exclusivement aux logements socio-participatifs. «Les F2 se monnayent à partir de 450 millions, c'est de la pure folie», s'inquiète Mohamed, courtier de son état. Et de remarquer, incrédule, que ce sont les particuliers qui ont décidé de cette nouvelle direction à donner au marché. En effet, ces derniers, sentant le bon filon, se sont carrément détournés de leurs clients traditionnels pour s'attaquer aux nouveaux locataires qui payent «rubis sur ongle et ne créent pas de problèmes». C'est le cas de Farid, propriétaire d'un F4 qu'il a rénové et loué à une entreprise étrangère à 10 millions par mois. « L'essentiel pour moi est de rentabiliser au maximum mon investissement même s'il ne m'a pas coûté autant et j'espère dégager un cash-flow à la fin de l'année». Les raisons qui l'ont poussé à traiter avec une entreprise sont économiques, mais également « pour ne pas être contraint de gérer les problèmes qu'on rencontre généralement avec nos concitoyens ». L'autre cas de figure parlant est celui des nouvelles cités récemment inaugurées. Haï Ennour, El Yasmine, des noms de fleurs où cela ne sent pas toujours la rose. Les loyers y sont aussi « prohibitifs » qu'au centre-ville ou dans les cités à l'intérieur du tissu urbain. Mehdi n'en revient toujours pas des prix demandés par les agences. « Je voulais louer un simple F2 pour un bureau et, sincèrement, je ne pensais pas que ça allait excéder les 6 ou 7 mille balles, mais impossible de l'avoir à moins de 14 mille», racontera-t-il son aventure à la recherche d'un F2. «La mode actuelle est à l'achat d'un appartement selon l'une des formules mises en application, de le retaper et de le louer au plus offrant, de préférence pour les étrangers», résumera Mohamed, le courtier, la situation du marché de l'immobilier.

Source

Link to comment
Share on other sites

Salut à tous,

 

En fait, j'ai lu cet article et j'ai constaté que j'étais dans la même situation que ces jeunes! Je cherche un F2 à louer aux environs d'Alger à partir d'Octobre... et les prix sont exorbitants! 3 Unités/mois pour un F2! le moins cher fait 1.9 u/mois! c'est excessivement cher pour quelqu'un qui se tape 3 u/mois de salaire...

 

Pour ce qui est de l'achat, seule l'offre LSP (Logement Social Participatif) m'est accessible... ceci dit, je ne sais ni où m'adresser, ni à qui? Je veux habiter aux environs d'Alger (jusqu'à 30 Km aux alentours), et on m'a dit qu'il fallait trouver une "Ma3rifa S'hiha" pour pouvoir en décrocher ! Et je n'ai aucune "ma3rifa".

 

Si vous avez des solutions, contactez moi

 

Merci

Link to comment
Share on other sites

Ce sujet me fait rappeler un de mes plus gros soucis de la vie. Sincèrement, je désespère. Et cette hausse des prix n'est que spéculative, car l'état n'a aucun contrôle sur cette situation. Et ce qui me fait le plus mal, c'est que ceux qui bénéficient de ces logements LSP sont des gens assez riches et qui possèdent plusieurs demeures déjà. Et ce est dû à l'absence d'un fichier national de ceux qui possèdent déjà un bien immobilier.

Et de toute façon, même si un fichier existait, les Algériens sont très malin pour contourner ça, la plupart s'inscrivent avec des prête-noms. Je connais un cas ou une fillette de 5 ans a eu un logement ADDL.

 

Je suis marié et je vis chez mes parents dans un appartement avec 3 frères, donc j'en souffre sérieusement. Ma3liche même si moi je ne peux rien faire pour ces opportunistes de merde -Hachakoum- dieu est là, et justice sera faite incha'Allah. Je patiente et je garde espoirs.

Link to comment
Share on other sites

Quelqu'un m'a mis sur une piste d'une personne qui a bénéficié d'un Logement LSP sans avoir de quoi payer les tranches (Il a fait exprès, pour revendre après), alors il a voulu désister cet appart à quelqu'un d'autre j'ai été le voir...il m'a demandé 100 briques rien que pour le désistement. J'ai refusé bien évidemment parce que:

1- Je n'ai pas cet argent.

2- Je n'aime pas ces pratiques spéculatives.

Link to comment
Share on other sites

On donc est condamnés à louer....

Je ne peux pas habiter avec mes parents dans 36 m² (chalet ta3 sèisme), ça ferait en tout 8 personnes sous le même toit, moi et ma femme inclus!

 

Y'aurait-il une autre solution envisageable pour avoir un bien propre à soi ?

 

J'ai été à la CNEP pour me renseigner et contracter un prêt, le gars du guichet ma rit au nez!

Voilà:

Mon salaire: 30.000 da / mois

Le salaire de ma femme : 30.000 da / mois

Nous avons tous deux un compte CNEP chacun, mais nous sommes épargnants de très petites sommes, à peine 200.000 da à deux! et nous ne pouvons donc pas avoir d'apport personnel pour un éventuel achat d'une maison...(c'est tellement peu que ça compte pas d'après lui)

 

Voici leur simulation, pour acheter une maison F2 à 500 millions à Alger centre par exemple:

1- On est considérés comme non-épargnants car notre épargne est dérisoire...

2- Ils peuvent nous prêter 435 millions à rembourser sur 40 ans, à titre de 28.000 da / mois à deux (2 X 14.000 da)

3- On se doit de payer 70.000 da d'assurance pour le dossier, et de frais de dossier!

4- On se doit de payer l'expertise CTC de la maison qui doit couter dans les (je ne sais pas honnêtement)

5- Apport personnel = 0 da

6- Il faut que le particulier auprès duquel vous achetez la maison; vous arrange en acceptant de vous faire une promesse de vente...

, déjà que c'est pas aisé d'en trouver, ça ne fait que rendre la tache ardue!

 

Calculez! seriez-vous prêts à le faire ? Imaginez! 40 ans à payer 28.000 da / mois

Sans parler des "à-cotés" qu'il y'a : 70.000 da + Expertise CTC

 

Je déprime à 05 mois de mes noces...

Link to comment
Share on other sites

D'un certain point de vue, 28000 DA c'est comme louer pendant 40 ans sauf qu'on est propriétaires au bout du compte. Si on compte une inflation de 5 % par an (c'est plutôt minimisé étant donné la conjoncture) en 10 ans cette somme aura perdu la moitié de sa valeur réelle.

Mais hélas, il est peu probable que nos salaires aient augmentés d'autant.

Link to comment
Share on other sites

Je te comprends très bien Sympho, mais moi je ne suis pas prêt à dépenser autant d'argent pour un F2. Il suffit de quitter Alger à 30, 40 voir 50 Kms pour avoir un F3 et peut-être un F4 pour la même somme. Et puisque ta famille habite les chalets, essaye de voir si quelqu'un veut te louer son chalet je connais un couple qui a fait ça et je sais que ça ne coute pas trop cher.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderators

Je déprime à 05 mois de mes noces...

 

Il faut croire en dieu et ton destin.

Il y a 10 ans je me suis marié dans une location. A 11 000, 12 000 et même 14 000DA à l'époque. pendant 7 ans. Cela ma couté 120 millions mais j'ai gagné la paix avec ma famille et belle famille.

Il suffit de quitter Alger à 30, 40 voir 50 Kms pour avoir un F3 et peut-être un F4 pour la même somme.

+ 1 Travmania.

A 30 KM d'Alger je me suis payé un lot de terrain de 600 m² pour le prix de 1 200 000DA (crédit familial) ou je me suis construit un F2. Et je ne cesse de remercier Dieu et inviter les jeunes à avoir de la patience et de croire en son destin.

Link to comment
Share on other sites

mes potes etmoi avons cherché un moyen de remedier a ce probleme que (comme dit plus haut) tt les jeunes diplomés ont

 

on a pensé a creer une cooperative immobiliere (j'ai d'ailleurs posté a ce sujet) mais renseignement pris, c'est pire que d'attendre et esperer un lsp, car faudra "remercier" les gars de la wilaya qui donneront le statut de cooperativer, "remercier" aussi les gens du cadastre, du ctc, ceux qui donneront le permis de construire .......... ect

 

on a eu le temoignage d'un promoteur qui voulait batir sous ce statut un petit quartier residentiel de 60 maisons, juste avant le debut des constructions, il n'en lui restait que 43, le reste "oddert a ses bienfaiteurs"

 

la formule lsp est une toute autre aventure, quand je suis allé me renseigner a la mairie de Bab El Oued, m'a directement dit que si j'avais pas de contact direct avec le maire et son staff, je ne devais m'attendre a rien ni rien esperer

 

franchement etre obligé de louer a vie ne me dit rien, surtt que les prix ne font qu'augmenter, voir des collegues forcés de vivre ca n'arrange pas les choses, obligés de demenager a chaque fois car le proprio a trouvé des gens capable de payer plus

Link to comment
Share on other sites

Je te comprends très bien Sympho, mais moi je ne suis pas prêt à dépenser autant d'argent pour un F2. Il suffit de quitter Alger à 30, 40 voir 50 Kms pour avoir un F3 et peut-être un F4 pour la même somme. Et puisque ta famille habite les chalets, essaye de voir si quelqu'un veut te louer son chalet je connais un couple qui a fait ça et je sais que ça ne coute pas trop cher.

Je suis prêt à habiter jusqu'à 30 Km d'Alger centre, mais là aussi, la location d'un F2 est à 20.000 da mensuels! c'est très cher.

 

Louer est une solution qui ne doit pas durer, c'est de l'argent qui part et qui ne laisse que des traces péjoratives sur le couple.

 

J'ai regretté d'avoir précipité mon mariage rien que pour ça! mais je pense que 30 ans, c'est l'age, surtout après des fiançailles de 04 ans!

 

Le LSP est une solution dont on m'a parlé, mais il n'y que la ma3rifa qui puisse m'aider pour ça! il n'a y nul où s'adresser pour prétendre au LSP ?

LSP: Logement Social Participatif

 

 

Et puisque ta famille habite les chalets, essaye de voir si quelqu'un veut te louer son chalet je connais un couple qui a fait ça et je sais que ça ne coute pas trop cher.

 

Certes, c'est une solution envisageable, mais les chalets, pour ceux qui ne savent pas, se dégradent très très vite, et tu ne peux plus y habiter après 06 ans d'usure! les infiltrations d'eau, les épidémies, les animaux envahissant (les gens ramènent des poules, des chiens, des moutons, et même des vaches!), l'éloignement de la ville, l'électricité prépayée qui se coupe sans prévenir, le froid glacial durant l'hiver, la chaleur infernale durant l'été, l'eau qui vient 1 jour sur 4 ou 5...

 

Pour être honnête, je ne veux pas démarrer ma vie en donnant l'impression à ma femme de la faire vivre éternellement dans la "misiriya" même si elle est prête à faire des sacrifices, et des concessions... nous travaillons à Alger, et nous ne sommes pas véhiculés...

 

Des solutions alternatives sont les bienvenues aussi :)

Link to comment
Share on other sites

Sans vouloir jouer l'avocat du diable, rien qu'en voyant le prix du sable t du ciment on comprends le prix des locations, après tout, quand on loue son domicile ce n'est pas pour faire de la charité, il faut amortir son investissement et le rentabiliser, de même il y a souvent des problèmes quand on loue : dégradations, mauvais paiement...etc.

 

C'est à l'état de créer des logements sociaux et de les distribuer correctement, ce n'est pas aux privés (particuliers) de palier à ce manque.

 

Le problème du logement est une des raisons qui me laisse à penser que l'Algérie n'est pas un eldorado.

Link to comment
Share on other sites

salut

 

le vrais problème c'est les agence immobilière (speculation ) , pas les particulier .

 

a bougie les pris ne sont pas aussi haut qu'a Alger ( sauf saison estivale ) , a sidi ahmed ( plus grande cité de bejaia ville ) un f3 se loue a 10000 da / mois .

 

en ce qui me concerne j'ai louer a 20 km de bougie un f4 a 5000 da/mois .

 

éviter les agence , privilégier le contacte direct avec le particulier .

Link to comment
Share on other sites

F4 à 5000 da, c'est du domaine de l'onirisme ici...

 

hé ben je t'assure que c'est vrais , c'est un immeuble de 3 étage bâti par un privé et il lou des appartements , c'est a 20 km de bougie a coté du nouveau centre universitaire ABOUDAW , l'endroit c'est pas du top vau mieux être véhiculé mai a 5000 da/ moi sa le fait !

Link to comment
Share on other sites

ce qui m'etonne dans la simulation faite par le gars de la cnep c'est que pour 60000da tu ne peux avoir qu'a peine 500 millions, et en plus tu seras obligé de remboursé prés du triple sur 40 ans, ce qui te fera le logement a plus d'un millard trois

 

j'ai d'ailleurs discuté de ca avec un pote qui bosse chez bnp parisbas et il m'a dit que plus la durée est longue, plus la plusvalue augmente, ca peut atteindre les 300% (comme le cas actuel) ca change des 7% par an annoncé dans les pubs

 

bnp paris propose un truc du genre d'ailleurs, c'est sur 20 ans, un ^pote residant en medecine touchant pré de 35000da/mois s'est d'ailleurs fait faire une simulation et on lui a proposé entre 200 et 250 millions, remboursable sur 20 ans a 18000da/ mois (il aura au final remboursé le double de ce qu'il a obtenu)

 

pour le prix de la matiere premiere, certes le prix des meteriaus de base a augmenté, mais de la a faire payer un logement 5, 6 fois ca valeur de construction, c'est du nimporteque.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...